Le Xbox Game Pass est incontournable, pas la Xbox Series X

Le Netflix du jeu vidéo est là

 

Microsoft a tenu sa conférence tant attendue hier soir avec la présentation des prochains titres à paraître sur Xbox Series X, Xbox One et PC. Si l'événement ne semble pas avoir vendu la prochaine console, il a en revanche permis au Xbox Game Pass de briller.

Cela faisait plusieurs années que Microsoft fourbissait ses armes, notamment en portant son nombre de studios internes à 15, pour enfin proposer comme ses deux concurrents Sony et Nintendo, des jeux exclusifs développés en interne. C’est hier, lors du Xbox Game Showcase, que la firme avait annoncé montrer les premiers fruits de ces rachats, en dévoilant sa feuille de route pour le futur. Neuf de ses studios ont été mis à l’honneur pendant une heure environ, avec l’accompagnement de quelques titres partenaires. Avec quels résultats ? Et pour quel objectif en réalité ? C’est la question que l’on peut se poser.

Microsoft n’a pas démontré la puissance de la Xbox Series X

Depuis la présentation en décembre 2019 lors des Game Awards, et même dès l’E3 2019 en évoquant le projet, Microsoft a mis l’accent en termes de communication autour de la puissance de la Xbox Series X. Les fameux 12 TFlops de puissance martelés inlassablement par la marque et ses fans depuis plusieurs mois, car, sur le papier, la prochaine Xbox sera bel et bien plus puissante que sa rivale la PlayStation 5. Mais voilà, il faut désormais transformer cette puissance théorique en beauté visuelle et technique bien réelle.

Si l’on doit souligner un grand échec de ce « showcase », c’est bien l’absence de véritable démonstration de la puissance de la Xbox Series X rendant impossible toute comparaison avec la génération précédente de console, ou la PlayStation 5. Pire, en faisant l’introduction de sa conférence avec un titre décevant sur ce point précis, Halo Infinite, dont on ne peut même pas dire que le jeu serait techniquement abouti sur Xbox One X, lorsqu’on le compare avec Gears 5 ou Red Dead Redemption 2 par exemple. C’est encore pire si l’on repense à des jeux comme Horizon Zero Dawn ou The Last Of Us part II lancés sur PlayStation 4.

Les autres jeux présentés à la conférence avaient rarement des séquences de gameplay, seule façon de réellement se faire une idée sur la qualité graphique et les performances d’un jeu en condition réelle. On retiendra tout de même la très courte vidéo concernant le prochain Forza Motorsport annoncée comme « in-engine », c’est-à-dire réalisée avec le moteur du jeu, mais ne tournant probablement pas en temps réel.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

On se consolera en gardant en tête que les jeux sortant sur Xbox Series X et PlayStation 5 devraient offrir en moyenne de meilleures performances sur la première console plutôt que la seconde, comme aujourd’hui entre la Xbox One X et la PlayStation 4 Pro, mais il faudra attendre les sorties de jeux pour être définitivement fixés sur ce point.

Pour faire la démonstration d’une console de nouvelle génération, Sony s’en est donc mieux sorti, notamment avec des jeux comme Ratchet & Clank et Kena : Bridge of Spirits qui illustraient tous les deux un gap technique avec ce qu’il était possible de faire sur la génération précédente.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Mais peut-être que l’objectif de Microsoft n’était pas tant de vendre sa prochaine console, mais plutôt de vendre son abonnement. Et sur ce point, la démonstration était réussie.

Le Xbox Game Pass s’ancre comme l’abonnement indispensable

C’était la véritable star de la soirée, tous les jeux présentés seront intégrés au Xbox Game Pass, l’abonnement de Microsoft. Phil Spencer, le patron de Xbox, le répète depuis plusieurs mois, l’objectif de son groupe n’est pas « le nombre de Xbox vendue cette année ». Cela ne veut pas dire que Microsoft ne veut pas vendre de Xbox, mais que ce n’est pas sa priorité numéro une. L’intégralité de sa stratégie est axée autour du nombre d’abonnés au Xbox Game Pass, qui a récemment dépassé le cap des 10 millions et a connu un trimètre record pendant le confinement. C’est pour cela que les jeux Xbox Game Studios continueront de sortir sur Xbox One et PC à moyen terme.

Les abonnés Xbox Game Pass pourront jouer à tous les jeux que nous avons montrés aujourd’hui

Toute la soirée a été marquée par le succès du Game Pass. D’abord durant le pre-show où Microsoft a annoncé l’arrivée de Dragon Quest XI S édition ultime pour la première fois sur Xbox, et directement dans l’abonnement dès le mois de décembre. Ensuite pendant la conférence avec à la fois les jeux Xbox Game Studios comme Halo Infinite, Fable ou encore Avowed (un RPG fantasy par les développeurs de Fallout New Vegas), mais aussi tous les titres des partenaires comme Stalker 2 ou The Medium. Ces derniers seront lancés en exclusivité temporaire sur Xbox, avant de sortir sur d’autres consoles ultérieurement.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

À l’instar de Netflix, Microsoft a ici présenté la feuille de route de ses futurs titres pour les années à venir. Des titres diversifiés, avec beaucoup de genre représenté (du RPG, du FPS, de l’horreur, du jeu coopératif) et des directions artistiques différentes pour chaque jeu. En se rappelant que Microsoft n’a pas encore montré toutes ses cartes, on pense au projet de The Initiative, et que des jeux déjà annoncés comme Flight Simulator ou Age of Empires IV n’étaient pas à la soirée. De quoi rassurer sur le futur du catalogue et faire définitivement oublier une époque où Xbox rimait uniquement avec le triptyque Halo, Forza et Gears.

xCloud et le PC en toile de fond

Ce qui renforce encore ce poids mis sur le Xbox Game Pass, plutôt que sur l’objectif de vendre à tous une Xbox Series X, c’est la présence de xCloud et du PC durant l’événement. D’abord, tous les jeux Xbox Game Studios continuent de sortir sur PC, et l’intégralité des jeux présentés sont prévus sur PC, même si Microsoft ne précise pas s’ils intégreront tous le Xbox Game Pass sur Windows. Cela signifie que pour les joueurs PC, l’achat d’une Xbox Series X est dispensable et c’est exactement ce que recherche Microsoft avec sa stratégie.

La firme a également évoqué son service de cloud gaming en annonçant que les abonnés au Xbox Game Pass Ultimate pourront jouer à la version complète de Destiny 2, avec la prochaine extension Beyond Light sur Android dès la fin de l’année. Cela fait écho à l’annonce récente du lancement du service dès le mois de septembre sur Android.

C’est là encore pour mieux placer son abonnement : en payant les 12,99 euros par mois pour la version Ultimate (ou beaucoup moins avec une astuce), on s’assure de pouvoir jouer aussi bien sur Xbox que sur PC et plus tard dans le cloud à tous les jeux dévoilés par Microsoft et ses partenaires. La Xbox Series X ne devient qu’un appareil parmi d’autres, le meilleur selon Microsoft, pour accéder à ce catalogue. Microsoft n’a peut-être pas vendu beaucoup de nouvelles Xbox hier, mais il a sans aucun doute vendu de futurs abonnements.

Les derniers articles