Test du Motorola Moto G 5G : une excellente autonomie et de la 5G à petit prix

Ce qui fait donc… 6G ?

Points positifs du Motorola Moto G 5G
  • Une excellente autonomie
  • Fait tourner les jeux sans problème
  • Le capteur photo principal n'est pas mauvais
  • La 5G à petit prix
Points négatifs du Motorola Moto G 5G
  • L'interface rame
  • Le design lourd et salissant
  • Les autres capteurs photo
  • La charge lente
 

Introduction

Proposé à 249 euros, le Motorola Moto G 5G se positionne comme un milieu de gamme abordable. Mais peut-il rivaliser avec la concurrence chinoise (Xiaomi, Realme...) ? C’est ce que nous allons tenter de savoir dans ce test complet du Moto G 5G.

Motorola Moto G 5G

Motorola Moto G 5G // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Avec son Moto G 5G, Motorola tente d’apporter une compatibilité avec le nouveau réseau mobile à des prix très bas. Est-ce intéressant ? Réponse dans notre test.

Ce test du Moto G 5G a été réalisé avec un smartphone prêté par la marque.

Fiche technique du Motorola Moto G 5G

Modèle Motorola Moto G 5G
Version de l'OS Android 10 Q
Interface constructeur Android Stock
Taille d'écran 6.7 pouces
Technologie LCD
SoC Snapdragon 750G
Puce Graphique (GPU) Adreno 619
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 5000 mAh
Dimensions x x mm
Couleurs Argent, Gris
Prix 214 €
Fiche produit

Le Moto G 5G est massif et un peu daté, mais efficace

Comme la plupart des smartphones de cette gamme de prix, le Moto G 5G possède une coque en plastique bien intégrée. On peut tirer quelques avantages de ce matériau, à commencer par un poids plus réduit sur des téléphones toujours de plus en plus lourds, mais on se rend compte rapidement lorsqu’on prend le Moto G 5G en main que ce n’est pas son cas. Avec ses 212 grammes sur la balance (pour 166,1 x 76,1 x 9,9 mm), le Moto G 5G est massif. Motorola a préféré miser sur l’autonomie (nous y reviendrons). Il se veut donc plus pratique qu’esthétique, c’est un choix.

Motorola Moto G 5G

Motorola Moto G 5G // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Dans l’ensemble, il s’agit d’un téléphone que l’on ne sort pas de sa poche pour se pavaner. Il est imposant avec son écran de 6,7 pouces et ses larges bordures, et ne vous permettra pas de briller en société. Il inspire néanmoins confiance par ses traits déjà éprouvés, son capteur d’empreintes à l’arrière qui tombe sous le doigt lorsqu’on le cherche, son port jack sur la tranche inférieure ou encore son bouton ON/OFF strié afin de facilement le reconnaître au toucher.

Pour autant, certains éléments ne trompent pas, il s’agit bien d’un smartphone lancé en 2020. Sur sa tranche inférieure se trouve un port USB-C, à l’arrière on retrouve un module photo carré rappelant un dé et à l’avant la bulle centrée reste plus discrète qu’une encoche malgré sa taille tout de même non négligeable.

Ce design n’a pas que des avantages. Outre son poids déjà évoqué, on peut également citer le fait qu’il a tendance à rapidement glisser des mains, à accrocher les traces de doigts et que son bouton dédié à Google Assistant, sur la tranche gauche, est un peu haut pour les droitiers en plus d’être dispensable.

Motorola Moto G 5G

Motorola Moto G 5G // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Ceux qui ont peur de le laisser tomber à cause de son effet savonnette peuvent se rassurer : Motorola inclut une coque en silicone transparente dans la boîte. Celle-ci permet même d’aplanir l’arrière du téléphone (le module photo étant légèrement proéminent) et ainsi éviter un léger déséquilibre lorsque le téléphone est posé à plat sur une table ou un bureau.

Un écran équilibré, mais légèrement délavé

Le Moto G 5G dispose d’une grande dalle LCD (LTPS) de 6,7 pouces en Full HD+ (2 400 x 1 080 pixels), ce qui donne une densité de 394 pixels par pouce. Difficile donc de repérer à l’œil nu les pixels, à moins de coller sa rétine contre l’écran et de chercher la petite bête.

Sa luminosité s’étend de 3 à 440 cd/m², ce qui est passable, mais devrait suffire dans la majorité des cas. Même en extérieur, l’écran reste lisible, à moins d’être dans un endroit particulièrement ensoleillé et mal exposé.

Motorola Moto G 5G

L’écran du Motorola Moto G 5G // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

De même, son contraste mesuré à 970:1 par notre sonde (et avec le logiciel CalMAN) laisse à désirer tout en restant correct sur cette gamme de prix. On est cependant très (très très) loin du contraste d’un écran OLED, avec des zones sombres délavées qui manquent de profondeur.

Quant à sa colorimétrie, elle est tout à fait dans ce que l’on attend de ce segment : bon sans être parfait. On mesure une température de 6990 K, plus proche des 7000 donc que des 6500 K d’une calibration idéale. Cela reste tout de même un bon score au regard de son petit prix.

Notons que le taux de rafraîchissement reste également limité à 60 Hz. On n’en attendait pas forcément plus sur cette gamme de prix en 2020, mais le Mi 10T Lite a montré qu’un écran 120 Hz est accessible à 250 euros.

Android presque pur (mais sans sa principale qualité)

Depuis longtemps déjà, l’idée de Motorola est de proposer une interface très « pure », avec très peu de changements par rapport à la copie de Google. C’est un bon moyen de garder ses téléphones à jour à moindres frais et d’éviter de surcharger l’expérience, ce qui a tendance à repousser certains acheteurs potentiels.

L’interface du Motorola Moto G 5G est épurée

L’interface du Motorola Moto G 5G est épurée // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

Malheureusement, le Moto G 5G est un téléphone de milieu de gamme, à la limite de l’entrée de gamme, et cela se ressent sur son suivi logiciel. Malgré son interface peu modifiée, il tourne encore sous Android 10 cinq mois après le lancement d’Android 11.

Ce ne serait pas un grave défaut sur cette tranche de prix si au moins les patchs de sécurité étaient poussés correctement, ce qui n’est pas le cas puisqu’à l’heure de la rédaction de ces lignes, le Moto G 5G tourne toujours sous le patch de novembre, soit 3 mois de retard. On reste toujours dans la moyenne pour ce genre d’appareil, mais l’excuse ne tient plus pour étoffer un peu l’interface.

On retrouve tout de même quelques fonctionnalités propres à Motorola et présentes depuis des années déjà, comme les différents gestes permettant de rapidement allumer la lampe torche, lancer l’appareil photo, scinder l’écran en deux, etc. On trouve également un mode « écran attentif » pour que celui-ci ne se mette pas en veille lorsqu’on le regarde, un égaliseur audio, un mode jeu et d’autres encore.

Néanmoins, la navigation manque de fluidité. Les animations sont lentes et parfois saccadées, ce qui ne devrait plus exister en 2021, même sur un smartphone d’entrée de gamme.

Aucun problème pour jouer avec le Moto G 5G

Le Moto G 5G est équipé d’un SoC Snapdragon 750G, une puce pensée pour le jeu, couplé à 4 Go de RAM. C’est une combinaison tout à fait correcte pour ce segment et suffisante pour faire tourner sans souci les jeux qui ne sont pas trop gourmands.

Voici ses résultats chiffrés dans les benchmarks :

Modèle Motorola Moto G 5G Xiaomi Redmi Note 9 Pro Realme 7 Pro
AnTuTu CPU N/C N/C 100260
AnTuTu GPU N/C N/C 72383
AnTuTu MEM N/C N/C 52400
AnTuTu UX N/C N/C 55334
PC Mark 2.0 7851 7704 10383
3DMark Slingshot Extreme 2775 2518 2540
3DMark Slingshot Extreme Graphics 2608 2371 2388
3DMark Slingshot Extreme Physics 3580 3214 3270
3DMark Wild Life 1092 N/C N/C
3DMark Wild Life framerate moyen 3.5 FPS N/C N/C
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 12 / 7.6 FPS 10 / 6.7 FPS 11 / 7 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 16 / 19 FPS 16 / 18 FPS 16 / 18 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 40 / 45 FPS 38 / 42 FPS 38 / 41 FPS
Lecture / écriture séquentielle 590 / 244 Mo/s 500 / 205 Mo/s 512 / 201 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 40075 / 41525 IOPS 34400 / 29000 IOPS 40623 / 35684 IOPS
AnTuTu 8 N/C 276347 280377
Voir plus de benchmarks

Sur le papier, le Moto G 5G s’en sort donc mieux que les Xiaomi Redmi Note 9 Pro et Realme 7 Pro, les deux smartphones de référence sur cette gamme de prix.

Dans la pratique, vous pourrez utiliser le Moto G 5G pour faire tourner quelques jeux. Arena of Valor par exemple tourne en qualité Medium+ à 30 FPS sans souffrir du moindre ralentissement. Le mode HD en revanche n’est pas disponible. Même des jeux en 3D comme Call of Duty Mobile tournent sans souci pour peu que vous ne poussiez pas tous les paramètres graphiques au maximum. Vous pourrez tout de même jouer avec les graphismes en « élevé » sans subir la moindre chute de framerate.

Les titres vraiment très gourmands ou mal optimisés risquent en revanche de demander quelques concessions supplémentaires, mais cela reste assez occasionnel par rapport aux titres disponibles sur le Google Play Store.

Une partie photo un peu fade

Pour la photo, le Moto G 5G se repose sur 3 modules :

  • Un grand-angle avec capteur de 48 Mpx (quad pixel 12 Mpx) et un objectif f/1,7 ;
  • Un ultra grand-angle de 118° avec capteur de 8 Mpx et objectif f/2,2 ;
  • Un capteur de 2 Mpx dédié à la photo macro.

Sur son capteur principal, le Moto G 5G s’en sort honorablement en plein jour. En zoomant un peu trop, on remarque que le piqué pourrait être meilleur, les couleurs manquent de vivacité, mais l’exposition reste satisfaisante et le mode HDR fait l’affaire. Même dans des conditions un peu plus difficiles, il s’en sort correctement. Pour peu que votre cible ne bouge pas trop, vous aurez en intérieur des souvenirs corrects, bien qu’un peu bruités.

Appareil photo du Motorola Moto G 5G

Motorola Moto G 5G // Source : Arnaud Gelineau – Frandroid

De nuit, même constat : le rendu est un peu pâle et un peu bruité, mais l’ensemble est plutôt bon et gère bien l’exposition de scènes pourtant très contrastées. Pour cette gamme de prix, c’est plutôt pas mal. Selon les situations, il tente le coude à coude avec le Redmi Note 9 Pro. Parfois il se laisse distancer, parfois il le surpasse. La concurrence offre néanmoins des scènes aux couleurs plus chaleureuses.

Le mode nuit pour sa part éclaire bien trop la scène et n’apporte pas assez de détails dans les zones sombres qui deviennent alors rapidement très baveuses.

Le capteur ultra grand-angle en revanche est beaucoup moins satisfaisant. Le piqué est nettement moins bon, même de jour, tandis que les autres défauts restent bel et bien présents. De nuit, c’est encore pire puisque la luminosité globale s’effondre rapidement, rendant la plupart des clichés inexploitables. Il se confine au gadget. Point bonus : même dans les angles les déformations sont bien atténuées.

Le capteur macro est comme toujours un peu gadget. On préférerait que les constructeurs intègrent un ultra grand-angle de meilleure qualité qu’un troisième capteur de 2 Mpx qui se montre bien trop vite limité.

Enfin, le capteur frontal monte à 16 Mpx, mais avec une technologie quad pixel pour un rendu de 4 Mpx seulement. Cela se ressent sur le résultat final qui manque de précision. Il arrive néanmoins à correctement gérer la dynamique d’une image. Le mode portrait est quant à lui aléatoire, tombant une fois sur deux dans les pièges de détourage les plus grossiers (les lunettes, entre les doigts…).

Une autonomie toujours au top

L’autonomie est toujours un point mis en avant chez Motorola et avec sa batterie de 5000 mAh, le Moto G 5G ne déroge pas à la règle. Clairement, vous n’aurez aucun mal à tenir deux journées complètes avec ce smartphone qui nous a permis d’utiliser notre écran pendant environ 10 heures avant de rendre l’âme avec une utilisation mixte mêlant réseaux sociaux, vidéos YouTube, navigation web ou encore consultation de mails.

La recharge du Motorola Moto G 5G se fait en USB-C

La recharge du Motorola Moto G 5G se fait en USB-C // Source : Arnaud Gelineau — Frandroid

Sur notre test automatisé SmartViser, le Moto G 5G a tenu 16 heures et 48 minutes, ce qui en fait le deuxième téléphone le plus endurant testé dans nos colonnes après le Wiko View 5 Plus. Bien sûr, ces tests ont été réalisés en 4G seulement et pour un smartphone ayant « 5G» dans son nom, il faudra vérifier que la consommation du nouveau réseau ne fasse pas trop baisser son autonomie.

Pour ce qui est de la recharge en revanche, Motorola reste à nouveau fidèle à ses habitudes en faisant primer la capacité de l’accumulateur plutôt que son potentiel de charge rapide. Pour récupérer la totalité de sa batterie, il faudra donc compter environ 2 heures.

Où acheter le Motorola Moto G 5G ?

Le Motorola Moto G 5G est d’ores et déjà disponible au prix conseillé de 249 euros.

Parmi les smartphones à moins de 300 euros, il vient donc entrer en compétition avec le Xiaomi Mi 10T Lite, mais aussi le Redmi Note 10 Pro ou le Realme 7 Pro pour ceux qui sont prêts à rajouter 50 euros supplémentaires… ce qui n’est tout de même pas rien dans cette tranche de prix.

[related_product ids= »775328,857121,761180″

Notre avis sur Le Motorola Moto G 5G

design
5
Le design du Moto G 5G ne fait pas dans l’originalité et reste somme toute assez classique et relativement efficace. Il faut tout de même noter son poids conséquent et sa propension à rapidement accrocher les traces de doigts.
écran
6
L’écran du Moto G 5G est tout à fait acceptable et ne souffre d’aucun réel défaut problématique, mais la concurrence fait mieux aujourd’hui avec un peu plus de luminosité, bien plus de contraste et surtout un meilleur taux de rafraîchissement.
logiciel
4
L’un des principaux avantages de tourner sous une interface n’ayant que peu de modifications est d’avoir des mises à jour régulières. Malheureusement, ce n’est pas le cas ici et on se contente d’Android 10 et de fonctionnalités très basiques en plus de souffrir de ralentissements.
performances
8
Dans l’ensemble, les performances du Moto G 5G permettent de jouer correctement, sur cette tranche de prix on n’en demande pas vraiment plus.
caméra
7
Dans l’ensemble, les photos du capteur principal du Moto G 5G sont correctes et s’alignent sur la concurrence. Les autres modules restent d’une qualité médiocre, comme bien souvent sur cette gamme de prix.
autonomie
9
L’autonomie du Moto G 5G est parmi les meilleures du marché, mais il faut compter avec une charge un peu lente.
Note finale du test
6 /10
Le Moto G 5G est un téléphone correct qui fait ce qu’on attend de lui pour son prix, avec en prime la touche Motorola : une autonomie gargantuesque. Dans l’ensemble, c’est donc un téléphone qui pourrait convaincre, mais souffrant encore de quelques défauts, notamment sur sa partie logicielle.

Par ailleurs, le Moto G 5G doit réussir à se démarquer sur l’un des marchés les plus compétitifs du moment et face au raz-de-marée proposé par Xiaomi et Realme, il est difficile de réussir à lui trouver une place.

Points positifs du Motorola Moto G 5G

  • Une excellente autonomie

  • Fait tourner les jeux sans problème

  • Le capteur photo principal n'est pas mauvais

  • La 5G à petit prix

Points négatifs du Motorola Moto G 5G

  • L'interface rame

  • Le design lourd et salissant

  • Les autres capteurs photo

  • La charge lente

Les derniers articles