Qualcomm Snapdragon 8CX Gen 2 : le nouveau porte-étendard ARM sur les PC portables Windows

Acer est un des nouveaux partenaires de Qualcomm

 

Qualcomm dévoile à l'IFA une nouvelle génération de SoC pour les ordinateurs sous Windows 10 avec le Snapdragon 8CX Gen 2.

Après Intel et Nvidia, c’est au tour de Qualcomm de présenter sa nouvelle génération de puces pour les ordinateurs portables. La marque compte évidemment toujours sur son architecture ARM pour développer des ordinateurs portables plus fins, plus autonome, et surtout connecté en permanence et facilement aux réseaux mobiles 4G ou 5G. La marque avait misé beaucoup sur le Snapdragon 8CX en 2019, une puce haut de gamme qui devait être capable de rivaliser avec les processeurs Intel Core i5 ou i7 U, et avait déjà convaincu Microsoft (avec la Surface Pro X qui utilise un SoC dérivé du Snapdragon 8CX) et Samsung notamment d’utiliser ses puces avec de premiers produits.

Cette année, Qualcomm revient avec… le Snapdragon 8CX. Cette fois, la marque lui appose l’étiquette « Gen 2 », en précisant avoir gardé la même architecture, mais l’avoir suffisamment peaufiné pour justifier un changement de génération.

Qualcomm mise sur ses forces : 5G, IA et imagerie

Comme le Snapdragon 865 sur smartphone, le Snapdragon 8CX Gen 2 met beaucoup en avant la connexion 5G offerte par la puce. La marque est un peu plus silencieuse sur les améliorations concrètes offertes par son processeur. Qualcomme se contente de promettre une amélioration des performances de l’ordre de 18 % face à un processeur Intel Core 10e Gen (15W) et de 51 % face à un « Intel Core i5 Hybrid » avec un TDP de 7W, le tout avec un Snapdragon 8CX Gen 2 avec un TDP de 7W. Il faudra attendre d’avoir une machine équipée pour se rendre compte de l’utilisation au quotidien de Windows 10. Un élément qui nous a toujours déçu sur les machines ARM pour le moment.

le Snapdragon 8CX Gen 2 met beaucoup en avant la connexion 5G offerte par la puce

Au delà des performances brute du CPU, Qualcomm veut donc surtout placer ses points de différenciation : un modem Snapdragon X55 compatible 5G et une puce Qualcomm FastConnect 6800 qui permet une compatibilité Wi-Fi 6. On peut en plus compter sur des technologies venue du monde mobile : le traitement des images jusqu’à 32 mégapixels ou la possibilité de réduire efficacement le bruit environnant pendant les visioconférences. Des usages qui nous semblent parfaitement classiques sur mobile, mais qui n’ont pas encore été vraiment intégré aux ordinateurs. On pense notamment à la qualité particulièrement médiocre des webcams intégré à la plupart des PC, quand le moindre capteur frontal de smartphone à 100 euros propose généralement une qualité bien supérieure.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Le Snapdragon 8CX Gen 2 intègre aussi un moteur d’intelligence artificielle, pour certaines tâches bien spécifiques. Qualcomm mentionne notamment le système « Eye contact » mis au point avec Microsoft pour le logiciel Teams et qui permet de donner réajuster le regard automatiquement pour avoir l’impression que ses interlocuteurs nous regardent, plutôt que leurs écrans.

Acer rejoint la liste des fabricants partenaires

En plus de Lenovo, avec son Yoga 5G, ou de Samsung, avec le Galaxy Book S, il faudra désormais compter sur Acer. C’est l’une des annonces phare de Qualcomm à cet événement car le fabricant occupe une place importante sur le marché mondial des ordinateurs portables.

Malheureusement, quand on pose la question, Qualcomm refuse d’estimer le nombre de « design » ou de SKU (c’est-à-dire le nombre de références) qui seront proposés par ses partenaires, et qui permettrait d’évaluer le taux de confiance de ces marques dans les capacités de Qualcomm à prendre du terrain sur le marché des PC portables face à AMD et Intel. Ces deux derniers ont justement annoncés 135 designs basés sur les Ryzen 4000 en 2020 et plus de 150 designs chez Intel pour sa nouvelle plateforme Tiger Lake.

Tout cela est encourageant, mais il faudra attendre de voir concrètement les produits sur le marché et de les tester avant de crier à une victoire pour Qualcomm. En attendant, et malgré l’avance prise par Qualcomm et Microsoft pour amener ARM sur les ordinateurs grand public, c’est plutôt du côté d’Apple qui faudra regarder à moyen terme il semblerait.

Les derniers articles

  • Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    Apple

    Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    27 septembre 202027/09/2020 • 16:00

  • Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1
    6 /10

    Fairphone

    Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1

    27 septembre 202027/09/2020 • 14:00