Test du Samsung Galaxy A22 : à la fois fiable et fébrile

Du bon et du moins bon

Points positifs du Samsung Galaxy A22
  • De l'OLED et du 90 Hz
  • Bonne calibration des couleurs
  • Grosse autonomie
  • NFC
  • (égaliseur audio, prise jack, microSD)
Points négatifs du Samsung Galaxy A22
  • Design mal fini
  • Mauvaise résolution d'écran (moins de 300 ppp)
  • Des latences
  • Pas de HD sur Netflix
 

Introduction

Le Samsung Galaxy A22 est un smartphone d'entrée de gamme qui propose un écran OLED et une batterie de 5000 mAh. Une bonne affaire ? Voici notre test complet.

Samsung Galaxy A22

La face avant du Samsung Galaxy A22 // Source : Frandroid

Le Samsung Galaxy A22 est un smartphone d’entrée de gamme qui a pour objectif de proposer un écran OLED au plus bas prix dans le catalogue du géant sud-coréen. Au travers de notre test complet, nous allons vérifier si cet appareil offre une belle expérience utilisateur pour son prix attractif, ou s’il a du mal à se tailler une place face à la concurrence.

Samsung Galaxy A22 4GFiche technique

Modèle Samsung Galaxy A22 4G
Version de l'OS Android 11
Interface constructeur One UI
Taille d'écran 6.4 pouces
Définition 1600 x 720 pixels
Densité de pixels 274 ppp
Technologie Super AMOLED
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 13 Mpx
5G Non
NFC Inconnu
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 5000 mAh
DAS 0.516
Dimensions n/a
Couleurs Noir, Blanc
Prix 199 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un exemplaire prêté par la marque.

Samsung Galaxy A22 4GDesign

Le Samsung Galaxy A22 se nippe d’une encoche en forme de goutte d’eau et d’un menton bien large en façade. Rien de très innovant en matière de design donc, ce n’est toutefois pas ce qu’on attend d’un smartphone positionné en entrée de gamme. Les finitions un petit peu abruptes sur les rebords (épaisseur de 8,4 mm) représentent en revanche un défaut plus gênant en termes de confort de prise en main.

Samsung Galaxy A22

Le dos du Samsung Galaxy A22 // Source : Frandroid

Or, ce qui m’a fait le plus plus grincer des dents se situe ailleurs. À l’arrière plus précisément, où une sorte de poche d’air semble s’être glissée sous la partie centrale du dos en plastique. Résultat : en tenant le Galaxy A22 en main, mon index s’enfonce légèrement à cause de l’espace qui sépare la couche externe et les composants internes.

Je tiens à préciser que j’ai remarqué ce défaut directement après avoir sorti le smartphone de sa boîte. Ce n’est donc pas suite à un mauvais coup — et je n’ai d’ailleurs pas fait tomber l’appareil. Il en résulte une désagréable impression de finitions bâclées.

Samsung Galaxy A22

Le Samsung Galaxy A22 n’a pas une bonne finition au dos // Source : Frandroid

Pour le reste, le design est très classique avec un lecteur d’empreintes sur le côté droit (à l’endroit du bouton de déverrouillage) et un port USB-C en bas juste à côté de la prise jack et de la grille haut-parleur. Notez que les touches pour le volume sont placées un tantinet trop haut pour être facilement atteignables au pouce — il faut un peu tendre ce dernier.

Enfin, comptez sur un poids 186 grammes.

Samsung Galaxy A22 4GÉcran

Le Galaxy A22 mise beaucoup sur son écran. On le rappelle, le téléphone est l’appareil avec dalle OLED le plus abordable du catalogue actuel de Samsung. Bonne nouvelle : le savoir-faire du géant sud-coréen en termes d’affichage, sans être évidemment pleinement déployé sur ce modèle, se ressent bien.

Grâce à la technologie OLED, l’écran de 6,4 pouces profite en effet d’un contraste excellent associé à une luminosité maximale satisfaisante de 538 cd/m². On a déjà vu bien mieux, mais dans ce segment de prix on ne fera pas la fine bouche d’autant plus que cela suffira largement dans la majorité des environnements très éclairés.

Une définition HD seulement

Ce bon début rend d’autant plus regrettable le fait que le Galaxy A22 ne profite que d’une définition HD+ de 720 x 1600 pixels. Sur une diagonale aussi importante, cela représente une résolution de seulement 274,15 pixels par pouce. Avec une si faible densité, les pixels deviennent trop facilement visibles à l’œil nu.

Cela nuit à l’appréciation d’une vidéo par exemple.

Une dalle bien calibrée

Heureusement, la calibration des couleurs est bien gérée. Gardez en tête que le point d’équilibre souhaité se situe à une température moyenne de 6500 K. Avec le mode vif activé par défaut, nous avons mesuré 6910 K avec notre sonde et le logiciel CalMAN de Portrait Displays. Cela signifie que l’écran est légèrement bleuté pour plus faire ressortir les teintes afin de flatter la rétine. Le mode vif porte donc bien son nom.

Samsung Galaxy A22

L’écran OLED du Samsung Galaxy A22 // Source : Frandroid

Le mode naturel aussi a été sagement nommé puisqu’il tourne à 6540 K et affiche donc des tons fidèles à la réalité. Pour ajuster tout cela en fonction de vos préférences, vous pouvez même régler la jauge mise à disposition dans les paramètres d’écran.

Il reste encore une qualité que nous n’avons pas encore évoquée au sujet de cette dalle : le taux de rafraîchissement de 90 Hz. Cette option (activée par défaut) permet d’accentuer la fluidité à l’usage. Hélas, comme nous allons le voir dans la partie qui suit, ce bel effort est un peu gâché.

Samsung Galaxy A22 4GLogiciel

La rédaction de Frandroid a beaucoup d’affection pour l’interface One UI de Samsung. Nous considérons toujours qu’il s’agit de l’une des meilleures décisions stratégiques du géant coréen au cours de ces dernières années.

L’expérience logicielle est intuitive, adaptée aux grands écrans, bien soignée en termes de design et propose son joli lot de personnalisations. Il y a vraiment tout un tas d’ingrédients réunis pour une belle réussite.

Des lenteurs

Toutefois, vous sentez sans doute venir le « mais », ce petit mot qui va venir gâcher le tableau. Alors voilà, préparez-vous… Mais l’interface One UI sur le Galaxy A22 connaît régulièrement de petites lenteurs.

Ce n’est rien de méchant en soi, mais que ce soit dans le lancement d’une application ou l’ouverture des paramètres ou pour l’affichage du panneau des notifications et du tiroir d’apps, il y a très souvent un petit temps de latence entre le geste effectué sur l’écran et l’exécution de la tâche. Pas assez long pour énerver, mais assez marqué pour être remarqué. Ce sont quelques centièmes de seconde de trop qui viennent rappeler que l’on ne tient pas un foudre de guerre entre les mains.

Certes, sur des actions complexes à gérer ou gourmandes en énergie, cela serait tout à fait excusable. Ce qui gêne ici, c’est que même quelque chose d’aussi simple que l’abaissement du panneau des raccourcis nécessite ce petit temps. Or, la qualité grandissante des smartphones, même en entrée de gamme, nous rend toujours un peu plus impatients.

Pas de HD sur Netflix

Autre défaut important du smartphone : il ne sait pas lire les vidéos Netflix en qualité HD. En effet, malgré le fait que le smartphone soit certifié Widevine L1 — c’est le niveau de sécurité requis sur Android pour débloquer les flux HD sur les plateformes SVoD –, Netflix ne le reconnait pas comme tel.

Dans les paramètres de l’application, on peut en effet voir que celle-ci ne voit qu’un niveau de sécurité Widevine L3 qui est inférieur et qui signifie que les films et les séries ne sont disponibles qu’en SD. Autorisons-nous un peu d’optimisme : le problème peut potentiellement être réglé avec une mise à jour.

Samsung Galaxy A22

Sur le Samsung Galaxy A22, on profite du DRM Widevine L1 (gauche), mais Netflix ne reconnaît qu’un niveau de sécurité Widevine L3 (droite)

En effet, si le Galaxy A22 n’était pas certifié Widevine L1, alors le souci serait irrémédiable, car il aurait fallu changer un composant matériel. Mais dans notre cas, il faut espérer que Netflix et Samsung s’entendent pour régler cette incompréhension logicielle entre le smartphone et l’application.

Côté mise à jour de sécurité, le dernier patch date d’avril au moment où nous écrivons ces lignes. Ce n’est pas encore trop daté, mais espérons que Samsung ne laisse pas défiler encore un ou deux mois sans intervenir.

Samsung Galaxy A22 4GAudio

Rien d’incroyable à signaler au niveau de la qualité audio. Avec son seul et unique haut-parleur, le téléphone offre un son correct, sans plus, tout en offrant une puissance satisfaisante. Vous n’aurez pas vraiment l’occasion ici de faire la fine bouche sur les aigus ou les graves, car le tout est vraiment très neutre.

Au casque, c’est une autre histoire. Non seulement, vous profitez d’une prise jack 3,5 mm si vous ne pouvez pas vous passer de la qualité d’un câble tandis que le smartphone se paie le luxe de proposer un égaliseur, une fonction AdaptSound (pour adapter le son à votre profil basé sur votre âge) et une option Dolby Atmos qui vous immergera un chouia plus dans votre musique, sans faire de miracle.

Samsung Galaxy A22 4GPhoto

Quatre capteurs photo. Ne feignons pas la surprise, c’est devenu le chiffre préféré de pléthore de blocs photo sur les smartphones. Le Galaxy A22 suit simplement une mode, même si multiplier les caméras ne signifie pas que les photos vont s’améliorer. Voici ce qui vous attend :

  • capteur principal de 48 mégapixels
  • ultra grand-angle de 8 mégapixels
  • capteur avec objectif macro de 2 mégapixels
  • capteur de profondeur de 2 mégapixels.
Samsung Galaxy A22

Le module photo arrière du Samsung Galaxy A22 // Source : Frandroid

Formule classique donc. De jour, les couleurs ressortent assez bien et se voient parfois embellies par rapport à la réalité. En revanche, on peut voir que le Galaxy A22 lisse parfois certains détails, générant ainsi une étrange impression de flou ici et là dans la scène. La plupart du temps, ce n’est pas vraiment gênant.

 

En faible luminosité, il arrive que le téléphone essaie d’éclairer la scène de manière zélée, ce qui provoque parfois quelques frustrations. Dans l’exemple ci-dessous, si je ne touche à rien, la tour Eiffel au fond est surexposée, tandis que les éléments au premier plan sont illuminés pour rien.

Sur la photo de droite, j’ai forcé la mise au point sur la tour Eiffel et le téléphone a ainsi ajusté la luminosité de la scène en conséquence. La photo qui en découle représente mieux l’atmosphère qui se dégageait de cette petite vue.

Test du Samsung Galaxy A22 : à la fois fiable et fébrile
Test du Samsung Galaxy A22 : à la fois fiable et fébrile

N’espérez cependant pas échapper au bruit qui apparait inexorablement dans ce genre de conditions lumineuses. Le niveau des détails prend aussi un gros coup.

Test du Samsung Galaxy A22 : à la fois fiable et fébrile

Vous pouvez toujours vous rabattre sur le mode nuit. Ce dernier éclaire un peu mieux la scène obscure, mais altère la colorimétrie.

Test du Samsung Galaxy A22 : à la fois fiable et fébrile
Test du Samsung Galaxy A22 : à la fois fiable et fébrile

Le mode 48 mégapixels se montre assez efficace pour offrir plus de netteté dans une photo. On profite d’une meilleure finesse dans les détails, mais on capte moins de lumière en contrepartie.

Test du Samsung Galaxy A22 : à la fois fiable et fébrile
Test du Samsung Galaxy A22 : à la fois fiable et fébrile

L’ultra grand-angle permet de capturer plus de choses dans la scène devant vos yeux, mais la qualité de l’image se dégrade quand on se rapproche des bords. L’effet de distorsion peut se faire ressentir de manière marquée également, tandis qu’en faible luminosité, ce mode de prise de vue est simplement mauvais.

Les photos réalisées avec le mode portrait sont plutôt réussies sur le Galaxy A22. Il faut un peu lui pardonner la gestion de la colorimétrie parfois un peu hasardeuse, mais le téléphone s’en sort bien pour mettre en avant correctement la personne sur l’image. La précision de l’effet bokeh n’est pas mal pour téléphone à ce prix. Finalement, le bémol de cette fonction réside dans le temps d’exécution. Certaines photos portrait mettent quelques secondes à être finalisées.

Le mode macro, comme souvent, est très anecdotique. Il n’est pas mauvais, il n’apporte juste pas grand-chose à l’expérience photo du téléphone. Vous pourrez toujours essayer d’en tirer quelque chose de potable, mais le ratio temps investi/qualité du résultat ne sera pas très intéressant.

Côté selfie, la caméra frontale de 13 mégapixels propose de bons égoportraits préservant, comme il se doit, les détails du visage. Comme souvent, il ne faudra pas trop se fier à ce que vous voyez dans la prévisualisation de la photo. Un arrière-plan tout blanc de prime abord se voit la plupart du temps rattraper correctement par les algorithmes de Samsung.

Pour la vidéo, le Galaxy A22 sait filmer jusqu’en Full HD à 30 fps.

Samsung Galaxy A22 4GPerformances

Avec un Helio G80 (MediaTek MT6769V) de MediaTek à son bord, le Galaxy A22 n’a pas l’intention de décrocher les performances les plus incroyables. Première confirmation de ce postulat de départ : le jeu Fortnite n’est pas compatible avec le téléphone.

De son côté, Call of Duty Mobile tourne sans trop de souci, mais ne va pas chercher la meilleure qualité des graphismes sur cet appareil. Ce sera le niveau moyen au mieux et vous pourrez l’associer à une fréquence d’images par seconde réglée sur « élevé ».

Modèle Samsung Galaxy A22 4G Xiaomi Redmi Note 10 Xiaomi Redmi Note 10S Realme 8
AnTuTu 9 200897 N/C 325504 355877
AnTuTu 8 N/C 222912 N/C N/C
AnTuTu CPU 66453 95513 86829 97435
AnTuTu GPU 37624 30651 98344 100164
AnTuTu MEM 41256 47396 55048 61104
AnTuTu UX 55564 49352 85283 97174
PC Mark 2.0 N/C 7036 N/C 9655
PC Mark 3.0 6842 N/C 6683 N/C
3DMark Slingshot Extreme 1341 1441 N/C 2611
3DMark Slingshot Extreme Graphics 1184 1250 N/C 2612
3DMark Slingshot Extreme Physics 2505 3100 N/C 2607
3DMark Wild Life 680 480 N/C 1469
3DMark Wild Life framerate moyen 4.10 FPS 2.90 FPS N/C 8.8 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 9.1 / 2.9 FPS 5.2 / 3.5 FPS N/C 11
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 16 / 9.3 FPS 7.7 / 9.3 FPS N/C 18 / 20 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 42 / 24 FPS 21 / 25 FPS N/C 29 / 33 FPS
Lecture / écriture séquentielle 302 / 249 Mo/s 497 / 221 Mo/s 499 / 369 Mo/s 527 / 187 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 25535 / 17108 IOPS 32408 / 29427 IOPS 28797 / 31960 IOPS 38434 / 44054 IOPS
Voir plus de benchmarks

Au regard des benchmarks, on peut voir que le Galaxy A22 enregistre de moins bons résultats que la concurrence. Il bat toutefois le Redmi Note 10 dans certains exercices, mais le modèle de Xiaomi est vendu 30 euros moins chers et sait faire tourner Fortnite. La victoire est donc à nuancer.

Stockage et mémoire du Samsung Galaxy A22

Au Helio G80, s’associent 4 Go de RAM et un espace de stockage de 64 Go extensible.

Samsung Galaxy A22 4GAutonomie

5000 mAh. Plusieurs batteries de smartphones se dotent de cette capacité confortable. Et comment dire ? Le Galaxy A22 en tire pleinement profit. Infatigable, le téléphone résiste sans sourciller aux affres du temps. Le terminal sait résister aux appels de la prise de courant pendant 48 heures sans trop forcer.

Samsung Galaxy A22

Le port USB-C et la prise jack du Samsung Galaxy A22 // Source : Frandroid

Avec un score de 17 heures et 2 minutes sur notre protocole de test personnalisé ViSer, le Galaxy A22 est tout simplement sur le podium des smartphones les plus endurants testés sur Frandroid. Excusez du peu.

Une charge lente

Malheureusement, la recharge prend du temps… Ne soyez pas pressé. Allez vous faire un thé, savourez-le, hésitez à vous refaire une tasse, laissez-vous tenter, savourez cette deuxième rasade, répétez. Bref, j’abuse, mais il faut dire que vous aurez le loisir de faire beaucoup de choses en plus de deux heures. Il faut en effet une heure pour passer de 9 à 55 % d’énergie, puis encore un peu plus d’une heure pour voir les 100 % s’afficher fièrement.

Le chargeur de 15 W livré avec le téléphone n’est pas une bête de course. Tant pis, il est vraiment bon ce thé.

Samsung Galaxy A22 4GRéseau et communication

Le Samsung Galaxy A22 fait très bien le job sur les appels téléphoniques. La personne à l’autre bout du fil entendra distinctement votre voix grâce à une atténuation efficace des bruits parasites — le vrombissement agressif d’une Harley a toutefois passé les mailles du filet, mais nous ne pouvons vraiment en tenir rigueur au smartphone pour cette exception. Votre voix subit cependant un traitement algorithmique qui peut la rendre plus aiguë aux oreilles de votre interlocuteur.

Au-delà de ça, le smartphone est compatible avec toutes les bandes de fréquence 4G françaises et je n’ai rencontré aucun souci de connexion au réseau mobile en région parisienne, tandis que la géolocalisation s’est toujours montrée efficace.

Enfin, il faut noter que vous profitez ici du NFC, ainsi que de la possibilité d’insérer deux SIM.

Samsung Galaxy A22 4GPrix et date de sortie

Le Samsung Galaxy A22 se décline en trois coloris : blanc, gris foncé et lavande. Vous le trouverez au prix conseillé de 219 euros. La sortie du smartphone devrait avoir lieu d’ici la fin du mois de juillet 2021.

Une version compatible 5G existe aussi pour un peu plus cher, mais elle sacrifie l’écran OLED.

Notre avis sur Le Samsung Galaxy A22

design
6
Le petit inconfort provoqué par les bords du téléphone et surtout la finition bâclé au dos du Galaxy A22 rendent le téléphone difficile à apprécier en main, malgré un design relativement classique.
écran
8
Avec son écran OLED bien calibré, assez lumineux et rafraîchi à 90 Hz, le Galaxy A22 offre une expérience visuelle très bien maîtrisée sur un segment de prix où cette prouesse est à signaler et saluer. Dommage que l'on souffre d'une mauvaise résolution (bien en dessous des 300 ppp) due à la faible définition HD+.
logiciel
6
Entre les latences ressenties et l'impossibilité de profiter de contenus HD sur Netflix, le Galaxy A22 a du mal à proposer une expérience logicielle à la hauteur du potentiel de l'interface One UI qui reste heureusement toujours aussi agréable.
caméra
7
Le Samsung Galaxy A22 s'en sort assez bien sur la photo, avec un capteur principal qui fait bien ressortir les couleurs, un mode 48 mégapixels intéressants, un mode portrait efficace et de bons selfies. Il est cependant laborieux en faible luminosité et son mode macro est anecdotique.
performances
7
Il ne fait pas tourner Fortnite (et c'est ce qui fait baisser sa note), mais le Galaxy A22 reste assez performant sur ce segment de prix. Une partie de Call of Duty Mobile se montre fluide par exemple.
autonomie
10
Malgré sa charge assez lente, le Galaxy A22 impressionne vraiment par son autonomie. C'est un très bon allié pour les journées longues passées loin d'une prise électrique.
Note finale du test
7 /10
Le Samsung Galaxy A22 (4G) réussit à être très bon par certains aspects, et largement perfectible sur d'autres. Commençons par les bons points. Le téléphone propose un écran OLED bien calibré et profitant d'un taux de rafraîchissement à 90 Hz. Il jouit aussi d'une excellente autonomie et d'une interface One UI toujours aussi facile à prendre en main. Côté performances, Fortnite est à oublier, mais l'appareil n'est pas trop en reste sur les autres jeux 3D.

Hélas, ces remarques plutôt mélioratives sont entachées par un design mal fini, une définition HD+ limitée et des latences dans la navigation système. Aussi, on croise très fort les doigts pour que les contenus Netflix se rendent disponibles en qualité HD sur ce Galaxy A22.

Points positifs du Samsung Galaxy A22

  • De l'OLED et du 90 Hz

  • Bonne calibration des couleurs

  • Grosse autonomie

  • NFC

  • (égaliseur audio, prise jack, microSD)

Points négatifs du Samsung Galaxy A22

  • Design mal fini

  • Mauvaise résolution d'écran (moins de 300 ppp)

  • Des latences

  • Pas de HD sur Netflix

Les derniers articles