Au fil du temps, la marque Vivo a su montrer qu’elle était très portée sur les innovations. Et alors que le constructeur s’apprêterait à s’installer en Europe, nous vous proposons de revenir sur cinq produits ou concepts qui prouvent comment l’arrivée de Vivo serait bénéfique au Vieux Continent.

Vivo. Il s’agit du premier mot de la célèbre chanson Vivo per lei d’O.R.O reprise par Andrea Bocelli et Hélène Segara — j’espère que vous l’avez en tête maintenant. Mais Vivo c’est aussi une très grande marque de smartphones, connue et prospère dans diverses régions du globe. Cependant, l’Europe n’a jamais fait partie des plans d’expansion de la firme.

Mais cela pourrait changer. Des ouvertures de postes en Ukraine et en Allemagne tendent à prouver que Vivo va bientôt rejoindre ses cousins OnePlus, Oppo et Realme, également propulsés par le géant chinois BBK Electronics. Aujourd’hui, nous mettrons de côté les possibles interrogations que peut engendrer la cohabitation de ces quatre marques « alliées ».

L’objectif du dossier que vous avez sous les yeux est plutôt de montrer comment l’arrivée de Vivo pourrait être bénéfique pour l’Europe. En effet, cette marque a su prouver au cours des dernières années que sa section R&D était très active et qu’elle tenait à apporter des innovations marquantes sur le marché des smartphones. Voici cinq produits on concepts qui le prouvent.

Lecteur d’empreintes sous l’écran

Aujourd’hui, la majorité des smartphones haut de gamme commercialisés se dotent d’un lecteur d’empreintes sous l’écran, comme le Huawei P30 Pro ou le Galaxy Note 10 à venir. Même le milieu de gamme de Samsung en profite avec le Galaxy A50.

Néanmoins, beaucoup de personnes ont oublié que le premier smartphone à avoir profité d’une telle intégration porte le doux nom de Vivo X20 Plus UD. On est d’accord, il ne s’agit pas de l’appellation la plus attrayante du monde. Vivo s’était alors allié à Synaptics et nous avions pu découvrir le prototype au CES 2018 avant de savoir comment serait baptisé le produit fini.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Si cette technologie faisait fortement parler d’elle quelques années auparavant déjà, on ne s’attendait pas forcément à ce que Vivo soit le premier constructeur à ouvrir le feu. Aujourd’hui, le lecteur d’empreintes sous l’écran est une tendance indéniable du marché.

Caméra pop-up

On a pris l’habitude de parler de « caméra pop-up », mais les puristes préfèrent parler d’appareil photo frontal rétractable. Qu’on choisisse d’utiliser le petit anglicisme ou que l’on soit un fidèle de Jean-Baptiste Poquelin, on ne pourra pas nier qu’ici aussi, à l’instar du lecteur d’empreintes sous l’écran, Vivo fait figure de pionnier.

Eh oui, dès le mois de février 2018, la marque de BBK Electronics dévoile un premier concept : le Vivo APEX. De ce dernier découlera le Vivo NEX doté d’un appareil photo frontal qui sort mécaniquement de son logement lorsqu’il est sollicité. Cela marquait ainsi un premier pas significatif vers les smartphones aux écrans quasi sans bordures.

Par la suite viendra le Vivo NEX S et puis dans la même veine, mais avec d’autres systèmes, viendront des smartphones à slider comme le Xiaomi Mi MIX 3 ou encore un module rotatif comme celui de l’Asus Zenfone 6.

Double écran, zéro encoche, zéro bordure

Oui, oui.. Le concept de mettre un écran à l’avant et à l’arrière du smartphone a été popularisé il y a un bon moment par le Russe YotaPhone. Dans le cas du Vivo NEX Dual Display, ce qui est intéressant, c’est que l’intégration d’une dalle au dos permet de se débarrasser du capteur photo frontal.

Ainsi, pour prendre un selfie, il faut retourner le smartphone et regarder l’aperçu qui s’affiche dans l’écran au dos pour être sûr que la photo n’est pas ratée. Sur le plan esthétique, cette astuce permet d’éviter les bordures autour de la zone d’affichage et de ne pas souffrir d’une encoche ou d’un poinçon. Entre le NEX Dual Display et le NEX S, on sent bien que le notch semble être un ennemi de la gamme NEX de Vivo.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Disparition de l’USB et des boutons

Le Vivo Apex 2019 a de quoi étonner. Ce smartphone, qui n’est qu’un concept à l’heure actuelle, a déjà la particularité d’avoir un lecteur d’empreintes intégré sous l’intégralité de la surface de l’écran. L’utilisateur pourrait poser son doigt sur n’importe quelle partie de la dalle pour déverrouiller le terminal. On pousse cette technologie à un cran bien supérieur à ce que proposait le Vivo X20 Plus UD mentionné plus haut.

Mais ce n’est pas tout. L’Apex 2019 a aussi la singularité de se débarrasser à la fois des boutons physiques sur les tranches et de la prise USB pour la recharge. Les cotes n’auraient donc aucune aspérité, aucun creux. D’un point de vue aussi pratique qu’esthétique, on peut imaginer que d’aucuns resteraient perplexes quand un tel smartphone arrivera sur le marché… s’il arrive un jour.

Néanmoins, ce concept trahit la volonté ostentatoire de Vivo d’expérimenter de nouvelles choses.

Charge ultra rapide

Proposer une charge rapide efficace, sécurisée et pratique est l’un des grands enjeux auxquels se confrontent les constructeurs. Du côté des marques chinoises, de nombreuses solutions sont à l’étude. Vivo ne fait pas exception.

Le cousin de OnePlus va même plus loin, il a même créé la surprise en faisant la démonstration d’une charge rapide de 120 W. Les promesses sont mirobolantes : un smartphone avec une batterie de 4000 mAh pourrait passer de 0 à 100 % en seulement 13 minutes. De nombreuses questions restent en suspens, notamment en ce qui concerne la gestion de la chauffe, mais Vivo a su éveiller la curiosité de tous les utilisateurs impatients.

Effets positifs

Pour finir sur une note d’optimisme, on pourra avancer que l’arrivée d’un nouveau challenger sur un marché est souvent accompagnée d’effets positifs pour l’utilisateur qui se retrouve normalement avec un plus large éventail de choix.

Dans le cas de Vivo, on peut aussi imaginer que les innovations apportées par Vivo profiteront aussi aux produits OnePlus, Oppo et Realme puisqu’ils sont tous sous le même giron. Maintenant, il ne reste plus qu’à patienter sagement.