La Volkswagen ID.3 en version SUV refait parler d’elle : à quoi faut-il s’attendre ?

 

Confirmée à demi-mot par le patron de la marque en décembre dernier, l'arrivée d'une version SUV de la Volkswagen ID.3 commence tout doucement à se préciser. La voiture électrique du constructeur allemand serait alors assemblée en Allemagne ainsi qu'aux États-Unis.

La Volkswagen ID.3

Cela fait pas mal de temps déjà que Volkswagen propose des modèles électriques dans son catalogue, et on pense bien sûr à la e-Up !, lancée en 2011. Mais depuis, la gamme s’est largement étoffée, avec l’arrivée en 2019 de l’ID.3, premier modèle de la famille ID. La compacte électrique, rivale de la Renault Mégane E-Tech et de la MG4 a rapidement été épaulée par les ID.4 et ID.5, suivies par le tout nouvel ID. Buzz commercialisé depuis peu. Mais la firme ne compte évidemment pas s’arrêter en si bon chemin, alors que l’Union européenne veut interdire la vente de voitures thermiques en 2035.

Une nouvelle version

Ainsi, le constructeur prévoit de lancer pas moins de dix modèles électriques d’ici à 2026, dont les ID.1 et ID.2, qui auront leurs répliques chez Audi et Skoda, notamment. Mais ce n’est pas tout, car une troisième voiture serait également en préparation, même si la marque ne communique pas beaucoup à son sujet pour l’instant. Il s’agit d’une version SUV de l’ID.3, confirmée à demi-mot via un post LinkedIn de Thomas Schäfer, actuel patron de Volkswagen

En décembre dernier, un communiqué publié par le constructeur évoquait également l’arrivée « d’un SUV entièrement électrique » dont la production débuterait alors en 2023. Celui-ci « viendra compléter à merveille l’offre ID.4 et ID.5, des modèles très demandés« . Mais aucun détail supplémentaire n’avait alors été donné au sujet ce nouveau véhicule qui fait déjà tant parler de lui.

Volkswagen ID.3 // Source : Marius Hanin pour Frandroid

Si cette nouvelle déclinaison n’a alors plus fait parler d’elle, voilà qu’elle revient sur le devant de la scène. En effet, le site allemand Handelsblatt évoque dans ses colonnes l’arrivée d’un tout nouveau SUV électrique, qui sera situé sous la Volkswagen ID.4 dans la gamme. Celui-ci sera alors assemblé aux États-Unis, au sein de l’usine de Chattanooga, située dans le Tennessee. Il se pourrait également qu’il soit fabriqué dans le site de Puebla, au Mexique.

L’information aurait été confirmée par un porte-parole de la marque, qui n’a pas souhaité donner de détails supplémentaires sur le sujet pour l’instant. Le choix d’un assemblage en Amérique du Nord est plus que cohérent pour la marque, alors que le gouvernement des États-Unis a décidé de ne plus accorder de crédit d’impôt qu’aux voitures électriques produites sur place. Une mesure également envisagée par le gouvernement français afin de favoriser les voitures européennes.

Une grande autonomie

Par ailleurs, la marque allemande envisagerait de construire une toute nouvelle usine de batteries au Canada, et plus précisément en Ontario. Celle-ci devrait toutefois uniquement alimenter la production américaine. En Europe, c’est le site de Salzgitter, situé en Allemagne et tout juste inauguré qui produira les batteries des versions vendues chez nous. Les voitures seront alors assemblées dans l’usine historique de Wolfsburg, aux côtés de l’ID.3 standard.

Pour l’heure, on en sait encore assez peu sur cette nouvelle arrivante dans la gamme, qui reprendra la plateforme MEB+ de la future ID.3 restylée. Celle-ci autorisera alors une recharge plus rapide, avec une puissance maximale oscillant entre 175 et 200 kW. Ce qui reste encore peu par rapport aux capacités des nouvelles bornes, dont celles de Fastned et de Circontrol, pouvant délivrer jusqu’à 400 kW. Sans parler des 500 kW de Nio.

Volkswagen ID.3 (2023) // Source : Volkswagen

En revanche, l’ID.3 et sa version SUV conserveront une architecture 400 volts et non 800 volts, contrairement aux Kia EV6 et autres Hyundai Ioniq 5. Ce qui aurait permis de rendre la recharge encore plus rapide. Il faudra alors compter entre 25 et 30 minutes, ce qui reste dans la moyenne haute. La capacité de la batterie pourrait varier entre 90 à 111 kWh selon les voitures, pour une autonomie qui pourrait atteindre les 700 kilomètres.

L’ID.3 SUV ne devrait toutefois pas bénéficier d’une autonomie aussi élevée, contrairment à l’ID.7. Celle-ci a déjà été dévoilée sous forme de prototype camouflé lors du dernier CES de Las Vegas. Plusieurs versions de l’ID. Buzz sont aussi au programme, ainsi qu’une berline électrique reposant sur la très attendue plateforme SSP. Celle-ci ne devrait toutefois pas voir le jour avant 2030.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.