Nissan Leaf vs Renault Zoe : quelle est la meilleure voiture électrique ?

 

Voilà près de dix ans que ces deux voitures électriques sont sur nos routes, et il est légitime de se demander celle qui est la plus adaptée à ses besoins. Entre une Nissan Leaf qui a su se réinventer, et une Renault Zoé qui reste la reine des citadines, laquelle est faite pour vous ?

nissan leaf vs renault zoe

Véritables pionnières de la mobilité électrique sorties il y a plus d’une décennie, la Renault Zoé et la Nissan Leaf existent pourtant toujours en 2022. Bien entendu, elles ont su évoluer avec le temps, et proposer petit à petit des caractéristiques en accord avec leur époque. Nous avons ainsi décider de mettre face à face ces deux références pour vous aider à déterminer celle qui est le plus adaptée à vos besoins.

Entre design, intérieur, autonomie ou encore sensations de conduite, nous ferons le tour de ce qui rapproche et différencie la citadine électrique de Renault de la familiale de Nissan.

Fiches techniques des Nissan Leaf et Renault Zoe

Modèle Nissan Leaf 2 e+ Renault ZOE
Catégorie Berlines Citadines
Puissance (chevaux) 217 chevaux 135 chevaux
Puissance (kw) N/C 100 kW
0 à 100 km/h 6.9 secondes 9.5 secondes
Niveau d'autonomie 5 2
Vitesse max 157 km/h 140 km/h
OS embarqué N/C other
Apple CarPlay Oui Oui
Android Auto Oui Oui
Taille de l'écran principale 7 pouces 9.3 pouces
Prises côté voiture CHAdeMO Type 2
Longueur 4490 mm 4087 mm
Hauteur 1545 mm 1562 mm
Largeur 2030 mm 1787 mm
Prix entrée de gamme 34800 euros 23900 euros
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Dimensions, poids et design extérieur

La Nissan Leaf de 2022 n’a plus tout a fait le même look que le premier modèle, et c’est tant mieux. Elle garde une allure caractéristique toutefois, et sa signature lumineuse singulière est là pour qu’on la distingue parmi le reste des véhicules du paysage.

En bonne voiture familiale qu’elle est, la Leaf arbore des mensurations généreuses : 4,49 mètres de long, 1,79 mètre de large et 1,54 mètre de haut. Nous ne sommes pas en présence d’une citadine avec cette Nissan Leaf, ce qui en fait un véhicule moins simple à manier en ville à cause de sa longueur, où les places de parking étroites sont parfois difficiles à occuper.

Du côté de Renault, on retrouve avec la Zoé un gabarit bien plus adapté à la ville, avec 40 centimètres de moins en longueur : 4,09 mètres de long, 1,78 mètre de large et 1,56 mètre de haut. Son design extérieur a lui aussi bien évolué avec le temps, mais la Zoé de 2022 garde globalement une silhouette identifiable au premier coup d’œil, comme ses prédécesseures.

La signature lumineuse à l’avant a été retravaillée, et on distingue bien cette Zoé ZE50 des anciennes Zoé grâce à cela. Plus petite, la Zoé est également moins lourde que la Leaf, avec 1502 kilogrammes pour la Renault contre entre 1580 et 1730 kilogrammes pour la Nissan Leaf.

À l’intérieur

Si l’extérieur de la Nissan Leaf a bien évolué avec son temps, on ne peut malheureusement pas en dire autant de l’intérieur, qui reprend peu ou prou les mêmes codes que celui de la Leaf de 2010. L’agencement de la planche de bord laisse un peu à désirer, et il y a peu de place pour déposer des effets personnels. L’accoudoir notamment, n’est que peu utilisable, et bien que les matériaux soient de bonne facture, tout cela commence à accuser le coup.

En terme de volume disponible au niveau du coffre, les deux véhicules ne font pas jeu égal, avec 435 Litres pour la Nissan Leaf, contre 338 Litres pour la Renault Zoé. Dans les deux cas, il est possible de partir en promenade avec quelques bagages, mais n’espérez pas pouvoir emporter de quoi partir en vacances avec la Zoé. Elle reprend bien son rôle de citadine, avec largement de quoi stocker les courses de la semaine, mais difficilement plus.

Chez Renault, on a voulu travailler un peu plus l’intérieur sur la dernière Zoé, et cela se voit. Le poste de pilotage est assez moderne, avec un grand écran vertical qui contrôle la partie infodivertissement, et un ensemble de matériaux de très bonne facture. Globalement, l’avantage sur l’intérieur est donné à la Renault Zoé, qui propose un agencement et une ambiance qui sont meilleurs que sur la Nissan Leaf.

Technologies embarquées

Nissan a souhaité mettre le paquet sur les technologies embarquées sur la Leaf, faisant ainsi oublier le design dépassé des éléments intérieurs. On retrouve ainsi dans les versions les plus équipées un écran en guise de rétroviseur intérieur, un système de parking automatisé, une vue à 360 degrés et une assistance à la conduite qui combine un régulateur de vitesses adaptatif à un maintien actif dans la voie.

 

Android Auto et Apple Carplay sont de la partie à bord de la Nissan Leaf comme de la Renault Zoé, et on pourra souligner l’inclusion de ports USB-C dans la Leaf, là où la Zoé ne propose que de l’USB-A. Si le grand écran vertical de 9,3 pouces présent sur la Zoé pouvait laisser présager le meilleur en ce qui concerne les technologies embarquées, ce n’est malheureusement pas le cas en pratique.

2019 – Essais presse Nouvelle Renault ZOE en Sardaigne (7)

Ainsi, à part un système d’assistance au parking (où il faut tout de même gérer la vitesse), il n’y a rien à signaler au niveaux des aides à la conduite sur la Zoé. Vous ne trouverez pas de maintien dans la voie, et le régulateur de vitesse est réduit au plus simple : il ne s’adapte pas à la vitesse du véhicule qui vous précède. Vous l’aurez donc compris, au niveau des technologies présentes dans les deux véhicules, c’est la Nissan Leaf qui l’emporte.

Sur la route

Le point fort de la Nissan Leaf est son côté agréable et simple à conduire. En effet, avec son système e-pedal qui permet d’aller à l’arrêt complet sans mettre le pied sur la pédale de frein, les voyages en ville à bord de la Leaf seront un régal. Une conduite coulée sera d’ailleurs à privilégier, car si l’on compte goûter aux quelques 227 chevaux développés par le moteur de la Leaf en mettant le pied au plancher, il faudra malheureusement s’attendre à perdre l’adhérence au niveau du train avant.

LEAF10 SV – 021
Source : Nissan

Du côté des performances, la victoire ira à Nissan avec sa Leaf, où le 0 à 100 km/h peut être abattu en 7,3 secondes dans le meilleur des cas, contre 9,5 secondes pour la Renault Zoé. Mais La Zoé conserve un excellent agrément de conduite pour une citadine, et se révèle plus économe à l’usage. Comptez autour de 13 kWh aux 100 kilomètres en conditions urbaines pour la française, contre 15 kWh aux 100 kilomètres pour la Nissan Leaf.

En terme de confort, la Nissan Leaf offre des prestations légèrement meilleures que la Renault Zoé, surtout dès que l’on sort des villes où les bruits d’air seront moins présents sur la familiale de Nissan. Sur la route, on préfèrera ainsi la Leaf à la Zoé, notamment grâce à la conduite à une pédale qui est très agréable.

Les différentes motorisations proposées

La Nissan Leaf est proposée en deux motorisations différentes :

  • Leaf avec batterie de 40 kWh : moteur avant de 110 kW, 0 à 100 km/h en 7,9 secondes, vitesse maximale de 144 km/h ;
  • Leaf e+ avec batterie de 62 kWh : moteur avant de 160 kW, 0 à 100 km/h en 6,9 secondes, vitesse maximale de 157 km/h ;

 

La Renault Zoé est disponible en deux motorisations différentes ayant la même batterie :

  • Moteur R110, traction avec batterie de 52 kWh : moteur avant de 80 kW, 0 à 100 km/h en 11,4 secondes, vitesse maximale de 135 km/h ;
  • Moteur R135, traction avec batterie de 52 kWh : moteur avant de 100 kW, 0 à 100 km/h en 9,5 secondes, vitesse maximale de 140 km/h ;

Autonomie, batterie et recharge

Avec deux batteries différentes (40 ou 62 kWh), la Nissan Leaf affiche une autonomie de 284 kilomètres ou 396 kilomètres selon le modèle, en cycle WLTP. Il est important de noter que ces valeurs peuvent être atteintes en conditions réelles, ce qui est assez rare pour être souligné.

En 2022, la Nissan Leaf est toujours dotée d’un port CHAdeMO, là où l’ensemble des constructeurs sont passés au CCS Combo pour la charge rapide. Par conséquent, il faut bien reconnaître que ce sera là un point négatif pour les grands trajets, car les bornes de recharge avec du CHAdeMO se raréfient.

Nissan Leaf 2022 – 21
À gauche, le port CHAdeMO, à droite, le port Type 2 // Source : Bob JOUY pour Frandroid

Il faut dans des conditions optimales autour de 60 minutes pour remplir la batterie de la Leaf en charge rapide (ou environ 45 minutes pour passer de 10 à 80%), et pour la charge lente à 7 kW en courant alternatif, entre 7 et 10 heures. Notez que sur une prise domestique, le plein intégral prend entre 20 et 30 heures.

La Renault Zoé quant à elle est l’une des seules voitures électriques a proposer une charge en courant alternatif en 22 kW, de quoi rajouter autour de 150 kilomètres d’autonomie en une heure sur ce type de bornes très présentes sur les routes, ce qui est un gros point positif. En charge rapide sur une borne 50 kW, passer de 10 à 80 % demande environ une heure, et à domicile sur une prise domestique, cela prend jusqu’à 37 heures de faire un remplissage complet.

2019 – Essais presse Nouvelle Renault ZOE en Sardaigne (3)
La prise de recharge de la Renault Zoé // Source : Jean-Brice Lemal pour Renault France

Avec une plus petite batterie que la Nissan Leaf (52 kWh contre 62 kWh), la Renault Zoé se permet d’afficher une autonomie en cycle WLTP supérieure : 395 kilomètres. Bien entendu, pour atteindre ce chiffre il faudra faire preuve d’éco-conduite, mais il n’est pas hors de portée. Grâce à sa recharge à 22 kW en courant alternatif et son autonomie légèrement meilleure en ville, la Renault Zoé gagne cette manche.

Prix

La Nissan Leaf démarre aujourd’hui à 34 440 euros, et les versions les plus coûteuses dépassent la barre des 45 000 euros limitant ainsi le bonus écologique qui leur est alloué. En comptant le bonus, il faut débourser au minimum 28 440 euros pour une Leaf équipée d’une batterie de 40 kWh, offrant moins de 300 kilomètres d’autonomie.

LEAF10 SV – 013
LEAF10 Special Version

Du côté de Renault, la version d’entrée de gamme de la Zoé est disponible à partir de 32 800 euros hors bonus écologique, soit 1 640 euros de moins que la Nissan Leaf la moins chère. Toutefois, la Renault Zoé est équipée d’une batterie de 52 kWh, offrant plus d’autonomie que la Leaf d’entrée de gamme.

2019 – Essais presse Nouvelle Renault ZOE en Sardaigne (6)
Le logo de la Renault Zoé // Source : Jean-Brice Lemal pour Renault France

En comparant la Zoé la plus onéreuse, affichée à 36 000 euros en prix de départ, à la Nissan Leaf haut de gamme, la balance est largement en faveur de la française, qui est biens moins chère. Sur les tarifs, la Renault Zoé est donc plus avantageuse que la Nissan Leaf.

Laquelle choisir entre la Nissan Leaf et la Renault Zoe ?

En conclusion de ce comparatif, il est difficile de justifier l’achat d’une Nissan Leaf au prix catalogue face à une Renault Zoé. Plus agile en ville, plus pratique à charger grâce à son chargeur embarqué de 22 kW, et mieux placée au niveau des tarifs, la citadine française à de sérieux atouts.

Toutefois, la Nissan Leaf offre un coffre plus spacieux, et quelques équipements supplémentaires qui sont agréables lorsque l’on s’éloigne des villes. Il faudra tout de même trouver des bornes avec un câble CHAdeMO pour les charges rapides, alors que ce standard n’est plus obligatoire sur les nouvelles bornes de recharge.

Notons cependant que la Leaf étant en fin de cycle, de bonnes affaires peuvent se présenter en concession, ce qui peut rebattre les cartes de ce comparatif. Mais en l’état actuel de la gamme et des tarifs catalogues, la Renault Zoé sort bien comme la gagnante de ce match.

Malheureusement, rouler en voiture électrique implique souvent de posséder un nombre impressionnant de cartes permettant de se recharger en déplacement. Faisons le point sur ce phénomène qui peut gâcher l’expérience de certaines personnes.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles

  • Apple travaillerait sur un iMac M3 pour les pros

    Apple

    Apple travaillerait sur un iMac M3 pour les pros

    05 juillet 202205/07/2022 • 16:10