Tesla Model 2 : tout ce que l’on sait sur la voiture électrique à 25 000 dollars

Rumeurs et informations "officielles"

 

Cinq ans après les premières rumeurs d'une Tesla moins chère, il est temps de faire le point. Voici tout ce que l'on sait sur celle qui ne s'appellera probablement pas Tesla Model 2, la Tesla compacte à 25 000 dollars. Aussi connue sous le nom de Robotaxi, elle pourrait être annoncée ce mercredi 1er mars 2023 par Elon Musk.

Une Tesla Model 3 compacte générée par une intelligence artificielle // Source : Ulrich Rozier sur Twitter

Tesla n’est plus une marque qui a besoin de prouver que ses véhicules plaisent aux clients. En effet, avec des taux de satisfaction qui sont en haut des standards de l’industrie, et des ventes qui continuent régulièrement de battre des records, les tarifs actuels des voitures électriques de la firme américaine en font des recommandations faciles.

Pour autant, la Tesla la moins chère du moment est tout de même à 44 990 euros (39 990 euros avec le bonus écologique), et il s’agit de la Tesla Model 3 Propulsion. Lorsque l’on sait qu’une voiture neuve en France est achetée à moins de 27 000 euros en moyenne, cela rend fatalement les Tesla très onéreuses.

Il faut en effet compter entre 45 000 et 150 000 euros environ pour posséder une Tesla, faisant de ces véhicules une chose inaccessible pour la majorité des acheteurs. Au début de l’entreprise, alors qu’elle ne vendait que quelques dizaines de milliers de Roadster ou Model S par an, cela ne posait pas réellement de problème.

Les voitures sur le parking de la Gigafactory de Shanghai qui attendent d’être transportés dans le monde

Mais en 2023, avec une capacité de production qui excède les 2 000 000 d’unités annuelles, il est grand temps de proposer des véhicules qui vont se vendre en très grande quantité.

Aux États-Unis, cela va bientôt se réaliser avec le Cybertruck, qui s’attaque au fameux segment des pick-up, qui sont des véhicules extrêmement populaires outre-Atlantique. Mais pour l’Europe et l’Asie, ces énormes engins restent destinés à un marché de niche, là où la vaste majorité des personnes attend toute autre chose : une plus petite Tesla.

Nous allons revenir en détail sur celle qui se fait parfois appeler la Tesla Model 2, et qui devrait être la proposition d’Elon Musk pour conquérir le segment des citadines électriques. Entre rumeur, vrai besoin d’un véhicule moins cher et potentielle date de sortie, voici tout ce que l’on sait sur la Tesla Model 2.

La naissance d’une rumeur

Le Masterplan de Tesla ne parle pour le moment pas d’une plus petite voiture que la Tesla Model 3, si l’on en croit le résumé proposé par Elon Musk en 2006 :

  1. Construire une voiture de sport
  2. Utilisez cet argent pour construire une voiture abordable
  3. Utilisez cet argent pour construire une voiture encore plus abordable
  4. Tout en faisant cela, fournissez également des options de production d’énergie électrique à zéro émission

La première étape du plan était donc de proposer le Tesla Roadster original, la première voiture électrique de la firme, et la seconde de proposer la Tesla Model S. Le troisième point concerne alors la Tesla Model 3, qui est bel et bien sortie en tant que véhicule le plus abordable de la marque.

La deuxième partie du Masterplan a quant à elle été publiée en 2016, et les seules allusions à des véhicules à venir concernent le segment des pick-up et des semi-remorques. Ces deux segments sont en passe d’être occupés par le constructeur, qui a déjà sorti son Tesla Semi, et qui s’apprête à rendre disponible le fameux Cybertruck.

Officiellement, il n’y a aucune trace d’un nouveau véhicule plus petit à venir avant une interview d’Elon Musk par le youtubeur Marques Brownlee (MKBHD) en août 2018. Lors d’une question sur la possibilité d’une Tesla moins onéreuse, Elon Musk rétorque alors qu’il y aurait sans doute une possibilité de produire une Tesla à 25 000 dollars (23 500 euros) dans trois ans, et il n’en fallait pas plus pour que naisse la rumeur de la Tesla à 25 000 dollars.

Pour rappel, la Tesla Model 3 avait été annoncée en avril 2016 à un prix de départ de 35 000 dollars, et même si cette dernière a bel et bien existé pendant un certain temps, la moins chère des Tesla Model 3 aux USA est affichée à ce jour à 42 990 dollars (hors taxe), soit 23 % plus chère.

Une voiture nécessaire ?

Comme nous l’avons rappelé au-dessus, il n’y a pas de trace officielle d’une plus petite Tesla dans le Masterplan partie 1 ou partie 2 partagé par Elon Musk. Un troisième Masterplan est bientôt prêt à être dévoilé lors du Investor Day, et sera consacré à la mise à l’échelle (c’est-à-dire à la capacité de produire dans des quantités très importantes).

Ainsi, cela pourrait correspondre à l’idée que l’on se fait d’une Tesla plus petite et moins onéreuse, qui serait de fait beaucoup plus populaire que les véhicules actuels. Aux USA, c’est un sujet qui n’est pas des plus importants, le marché étant friand de gros véhicules. Le Cybertruck pourrait d’ailleurs être la Tesla la plus vendue sur le marché nord-américain dans les prochaines années.

Le configurateur en ligne du Cybertruck // Source : Tesla

En Europe, les véhicules les plus populaires sont bien plus petits que la Tesla Model 3 de 4,69 mètres de long, ou que la Model Y de 4,75 mètres de long. Même dans le monde des voitures électriques, des modèles comme la Peugeot e-208 ou la Renault Zoe ont montré au fil du temps que ce gabarit était bel et bien celui qui attirait le plus de clients potentiels.

Que ce soit pour naviguer dans des rues étriquées, se garer dans des parkings qui ne sont pas fait pour les trop gros véhicules, ou simplement parce qu’un petit véhicule suffit amplement pour le quotidien, cette Tesla Model 2 — qui ne sera très probablement pas nommée comme cela — est très attendue par beaucoup.

Cependant, ce n’est probablement pas uniquement pour le marché européen qu’elle est pensée, puisque la concurrence sur les véhicules électriques fait rage dans un tout autre coin du globe : en Chine. En effet, les constructeurs de véhicules électriques sont très nombreux, et Tesla se fait régulièrement grignoter des parts de marché par des constructeurs que nous ne connaissons pas encore en Europe.

Afin de garder son avance dans le monde des voitures branchées, il y a fort à parier que Tesla sorte sa citadine électrique en Chine d’abord, surtout que son usine de Shanghai est actuellement la plus à même de produire de gros volumes rapidement.

Entre mythe et réalité

Lors de son Autonomy Day de 2019, Tesla avait mis en avant l’idée d’une flotte de Robotaxis qui étaient destinés à transporter les personnes de manière autonome, sans aucun besoin de conducteur derrière le volant.

Une image a été partagée pendant l’événement, montrant en substance un intérieur de Tesla Model 3 dépourvu de son volant. Il n’en fallait pas plus pour que certains tirent des conclusions hâtives, et y voient là une Tesla Model 2 à 25 000 dollars qui serait le parfait véhicule servant de Robotaxi.

Il est toutefois nécessaire de replacer les choses dans leur contexte : à ce jour, Tesla vend aux États-Unis une capacité de conduite entièrement autonome à 15 000 dollars, et ce logiciel ne permet qu’une conduite autonome de niveau 2.

Le robotaxi de Tesla, l’intérieur d’une Model 3, mais sans volant.

De là à voir une autonomie de niveau 5 dans une voiture à 25 000 dollars, il y a un énorme pas que nous n’oserions pas franchir. En pratique, il est bien plus probable que cette Tesla Model 2 soit une version plus compacte de la Model 3, comme la Model Y en a été une version plus haute et plus spacieuse.

De plus, Tesla a confirmé parler d’une nouvelle plateforme de production lors du Investor Day du premier mars, ce qui laisse entrevoir la possibilité d’une annonce sur de nouvelles optimisations de production sur les véhicules actuels et futurs.

Mais il ne faut pas pour autant s’attendre à ce que tous les détails d’une petite Tesla soient prochainement révélés, car il est encore bien trop tôt pour cela.

Des dessins qui refont surface : est-ce le signe d’une annonce imminente ?

Vous n’êtes sans doute pas passé à côté des rumeurs de Tesla Model 2 qui ont refait surface récemment. Un dessin de 2020 a notamment été aperçu dans des vidéos partagées par Tesla, et certains ont rapidement conclu qu’il s’agissait d’un petit easter egg révélant des détails sur la fameuse Tesla compacte.

Ce n’est fort probablement pas cela, et la Tesla Model 2 a vocation d’être conçue et produite à Shanghai, là où la Gigafactory la plus productive de la planète est implantée.

De plus, dans un souci de minimisation des coûts — ce qui semble être le but principal de Tesla pour le futur —, il est presque garanti de devoir attendre les mises à jour des lignes de production majeures avant de voir les premières Tesla Model 2 sortir d’usine.

Enfin, les cellules au format 4680 sont sans aucun doute un prérequis à la commercialisation d’une Tesla plus abordable, puisque ces cellules permettent à Tesla de contrôler les coûts de la meilleure des manières. Pour le moment, elles sont destinées à certaines Tesla Model Y et au Tesla Semi, mais le Cybertruck va prochainement arriver sur le marché américain, et aura besoin de toute la production de ces cellules durant quelques années.

Nul ne peut prédire avec certitude l’arrivée d’une Tesla compacte, mais il ne vaut mieux pas s’attendre à pouvoir se déplacer en Tesla Model 2 avant plusieurs années. Aura-t-on tout de même un début de réponse lors du Investor Day de ce mercredi 1er mars ? Rendez-vous demain !


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.