Tesla Model 2, Model 3 et Model Y restylées, Hardware 4 : tout ce qu’il faut savoir

 

Tesla devrait dévoiler dans les mois à venir de nombreuses nouveautés. On fait le point sur les potentielles annonces du constructeur américain : Model 2, Model 3 restylée (projet Highland), Model Y restylé (projet Juniper) et Hardware 4.

Une Tesla Model 3 compacte générée par une intelligence artificielle // Source : Ulrich Rozier sur Twitter

Article actualisé le 14 avril 2023 : L’Investor Day de Tesla du 1er mars 2023 aura été assez décevant en termes d’annonces. Les Tesla Model 2, Model 3 restylée et Harware 4 (HW4) n’ont pas été à l’ordre du jour. Mais elles reviennent sur le devant de la scène avec les baisses de prix très récentes de toute la gamme de voitures électriques Tesla.

Elon Musk a tout de même cité la voiture électrique de prochaine génération. Mais aucune information n’a été donnée, si ce n’est un visuel. On y voit une voiture qui semble compacte, recouverte d’un drap blanc pour la camouflée. On distingue aussi l’hypothétique Robovan ou Robotaxi à ses côtés.

Le reste de notre dossier vous permet de prendre connaissance de toutes les informations que nous avons actuellement à propos de la future Tesla Model 2, la future Tesla Model 3 restylée, la future Tesla Model Y restylée et le Hardware 4 (HW4).


Article actualisé le 27 février 2023 : Les informations et rumeurs autour des Tesla Model 2 et Tesla Model 3 restylée (Highland) se multiplient.

Ainsi, le fameux HW4 arrive enfin sur les Model S et Model X. Les premiers détails autour du HW4 ont été révélés. De nouvelles caméras seraient ainsi de la partie, pour proposer une vue à 360 degrés et une performance améliorée pour les aides à la conduite. L’autre grande nouveauté du HW4, ça serait l’apparition d’un radar 4D millimétrique, pour mettre fin aux freinages fantômes et améliorer drastiquement la conduite autonome.

Mais attention, car certaines rumeurs annoncent un HW4 classique dans un premier temps, sans caméras additionnelles. Celles-ci seraient alors réservées aux Tesla Cybertruck et Tesla Semi.

Du côté de la Tesla Model 3, la nouvelle version restylée, baptisée Highland, sortirait des chaînes de production en septembre 2023. La production serait actuellement mise en pause (ou fortement diminuée), pour laisser la place à cette nouvelle version de la Tesla Model 3.

La future Tesla Model Y restylée serait prévue pour 2024, avec une baisse de prix, grâce à l’optimisation des chaînes de production et des matériaux moins coûteux, notamment au niveau des batteries.

Pour la Tesla Model 2, le constructeur américain a publié une vidéo dans laquelle on aperçoit une voiture électrique compacte. Serait-ce la Model 2 ? On fait le point sur les rumeurs et informations à son sujet dans un dossier dédié.


Article d’origine du 12 février 2023 : Tesla a produit 1,37 million de voitures électriques en 2022, et les analystes prédisent une année 2023 dépassant 1,8 million de véhicules produits. Pour ce faire, les fameuses gigafactories tournent à plein régime sur trois continents : à Shanghai, Berlin, Austin (Texas) et Fremont (Californie).

Actuellement, ces usines géantes se concentrent sur les Tesla Model S, Model 3, Model X, Model Y et depuis peu, le Tesla Semi. En 2023, de nouveaux modèles vont arriver, certains de manière sûre (comme le Cybertruck), là où d’autres ne sont pas officiellement confirmés.

Nous allons revenir dans ce dossier sur ce que devrait nous réserver le prochain rendez-vous important pour Tesla, en date du premier mars prochain : le Tesla Investor Day. Cet événement dédié aux investisseurs est là pour rassurer sur les futurs revenus de la firme d’Elon Musk — qui est passée de 53,8 milliards de dollars en 2021 à 81,4 milliards de dollars en 2022 — et devrait donc dévoiler les plans à court et moyen terme de l’entreprise américaine.

Entre rumeurs, futurs modèles de véhicules et augmentation des marges, voyons ce que Tesla pourrait nous révéler lors de son Investor Day.

Le Hardware 4, une petite révolution ?

Une Tesla est un ordinateur sur roues. Cette phrase est de plus en plus vraie au fur et à mesure des mises à jour et prouesses liées à la conduite autonome, véritable fer de lance du PDG Elon Musk.

Bien que ses promesses ne soient que très rarement tenues, force est de constater qu’à ce jour, Tesla propose aux États-Unis une conduite autonome en bêta, qui navigue plus ou moins aisément dans un environnement urbain.

Ceci est permis grâce à un ordinateur de conduite autonome, appelé « FSD Computer » outre-atlantique. Cet ordinateur correspond à la troisième itération du constructeur, et la suite de caméras utilisées actuellement sur les véhicules est usuellement désignée par l’acronyme « HW3 », pour « Hardware 3 ». Notez que cette partie est bien décorrélée de l’infodivertissement, qui est actuellement propulsée par un processeur Ryzen d’AMD, dont la puissance commence à être exploitée, via Steam notamment.

Depuis de nombreuses semaines, une rumeur prend de plus en plus d’ampleur et concerne la prochaine évolution de cet ordinateur et de la suite de capteurs qui va avec : il s’agit du Hardware 4, ou HW4.

Il est probable que Tesla revienne plus en détail sur ce que cela comprend exactement, mais nous en connaissons déjà certaines caractéristiques. Le Hardware 4 serait bien entendu plus puissant que l’ordinateur actuel pour la conduite autonome, mais la suite de caméras évoluerait potentiellement dans le mauvais sens, comme nous allons le voir ci-après.

De nouvelles caméras et un radar pour la conduite autonome

Les dernières fuites révèlent qu’une caméra disparaîtrait à l’avant des Tesla Model 3 et Model Y, qui n’en auraient plus que deux contre trois jusqu’à présent. Si une caméra disparait, la résolution des nouvelles caméras serait toutefois bien meilleure, puisqu’elle passerait de 1,2 à 5 mégapixels.

De plus, sur cette suite de caméras dédiée au HW4, un ventilateur serait ajouté pour éviter la formation de buée au niveau du pare-brise et des montants de porte. Sans cela, il arrive que l’Autopilot soit aujourd’hui indisponible lorsque les conditions météo sont dégradées. Il est clair que si Tesla souhaite un futur où la conduite autonome est une réalité, cela ne peut pas durer.

Tesla Model 3 en Navigation Autopilot // Source : Bob Jouy pour Frandroid

Outre les caméras, un composant que Tesla a fait disparaître pourrait faire son grand retour : il s’agit du radar. Actuellement, toutes les nouvelles Tesla sortent d’usine en utilisant le fameux « Tesla Vision« , la solution de la firme pour analyser les données issues des caméras et permettre à la suite d’assistances à la conduite de fonctionner. Il y a quelques temps, un radar venait compléter les caméras pour gérer notamment le régulateur de vitesse adaptatif, mais il est désactivé même sur les véhicules qui en sont physiquement équipés.

Ainsi, lorsque la rumeur d’un « radar HD » a fait son apparition en 2022, certains se sont interrogés sur la véritable capacité de Tesla à proposer une conduite autonome uniquement basée sur les informations des caméras. Comme nous l’avons précisé plus haut, des conditions météorologiques non idéales peuvent empêcher le bon fonctionnement de l’Autopilot basé sur les caméras, là où le problème ne se pose pas avec un radar.

L’Autopilot de Tesla ne repose plus que sur des caméras // Source : Tesla

Si ce retour du radar se confirme, cela signifie que Tesla ferait marche arrière sur son approche basée sur les caméras uniquement, et que les véhicules vendus depuis de nombreux mois pourraient perdre de la valeur sur le marché. Rappelons qu’en plus du radar qui a disparu, les capteurs ultrasoniques de stationnement sont également aux abonnés absents depuis le milieu de l’année 2022. Il est d’ailleurs possible qu’Elon Musk annonce l’arrivée officielle de Tesla Vision sur les Tesla dépourvues de capteurs à ultrasons, pour garer plus facilement sa voiture.

Avec des objectifs de conduite autonome de niveau 4 ou 5, le Hardware 4 et les nouvelles caméras sont sans aucun doute indispensables, et le radar haute définition le sera probablement également. Certains imaginent que tout cela sera prochainement intégré dans l’un des véhicules phares du constructeur : la Tesla Model 3.

Une Tesla Model 3 remise au goût du jour

Si une mise à jour de la Tesla Model 3 serait bienvenue — nous parlons ici d’un modèle qui a vu le jour en 2017 —, qu’est-ce que cela aurait à faire dans une présentation destinée aux investisseurs plutôt que lors d’un événement dédié ? La réponse se nomme « Highland », qui est l’actuel nom de code donné à cette future révision de la berline électrique.

Le principal intérêt de cette évolution de la Tesla Model 3 serait la réduction des coûts de fabrication plutôt que des nouveautés visant à satisfaire de futurs acheteurs. Bien entendu, les évolutions matérielles seraient de la partie, comme le hardware 4 et les nouvelles caméras, mais les véritables nouveautés seraient moins perceptibles pour le client final que pour les actionnaires de la firme texane. Le design changerait légèrement, avec un dessin différent pour les pare-chocs.

Si la Tesla Model Y fabriquée à Austin profite déjà d’une optimisation des coûts de fabrication grâce aux cellules au format 4680 et à un assemblage simplifié, ce serait au tour de la Model 3 d’en profiter en 2023. L’usine de Fremont serait d’ailleurs en ce moment même en pleins travaux pour accueillir des lignes de production remises au goût du jour.

Tesla Model 3 // Source : Frandroid avec Midjourney

Il se murmure que le poids serait revu à la baisse, ce qui aurait pour conséquence une meilleure efficacité énergétique. Ainsi, l’autonomie pourrait être revue à la hausse, bien que ce ne soit pas encore officiel.

La marge brute de Tesla sur ses véhicules, qui était au dernier trimestre 2022 de 25,9 %, pourrait repartir à la hausse grâce à ces nouvelles méthodes de fabrication. Les tarifs du début de l’année 2023 sont ainsi partis pour durer, puisque Tesla va réussir à fabriquer des véhicules possiblement meilleurs, à un coût moins élevé que l’actuel.

Pour le moment, nous ne pouvons pas savoir avec certitude si la Tesla Model 3 Highland sera meilleure ou moins bonne que la précédente pour le client final, qui perdrait au moins une caméra, mais qui pourrait retrouver d’autres éléments comme le radar haute définition et un ordinateur de conduite plus performant.

Une Tesla Model 2 pour servir de robotaxi ?

Les investisseurs attendent nécessairement avec beaucoup d’impatience de nouvelles informations sur la fameuse Tesla à 25 000 dollars, qui devrait servir à la flotte de robotaxis du constructeur. Cette idée lancée en 2019 lors du Autonomy Day ne s’est pour le moment toujours pas concrétisée.

Le « monde » vu par le FSD de Tesla. Crédit : Romain Heuillard pour Frandroid

Il s’agirait, en substance, d’une flotte de véhicules qui pourrait rouler en toute autonomie, et qui rapporterait de l’argent aux propriétaires qui factureraient les trajets lorsqu’ils ne se servent pas de leur voiture. Bien entendu, tout ce projet de robotaxi amène plus de questions qu’il n’apporte de réponses : qui est responsable du véhicule quand il roule sans conducteur, comment se déroule la recharge, quels marchés offrent une législation compatible avec cette vision…

Afin de disposer d’un véhicule économiquement pertinent pour une utilisation en tant que robotaxi, Tesla aurait sous le coude un plus petit modèle, que nous connaissons sous le nom de Tesla Model 2. Nul de dit que ce nom sera celui finalement choisi, mais cette petite Tesla correspondrait à une citadine ou compacte électrique, visant un public bien plus large que celui des Tesla Model 3 et Model Y actuelles.

Plusieurs indicateurs montrent que sa sortie est relativement proche : la Gigafactory de Shanghai a une très grosse capacité de production, et le marché local en Chine est très demandeur d’une plus petite voiture. De plus, Tesla a besoin de prendre des parts de marché aux autres constructeurs chinois de véhicules électriques comme BYD, et une compacte serait le bon moyen d’y parvenir.

Une Tesla Model 3 compacte générée par une intelligence artificielle // Source : Ulrich Rozier sur Twitter

Si sa popularité en Chine et en Europe est quasiment garantie, nul ne peut affirmer que cette Tesla Model 2 sortirait aux États-Unis, pays où les véhicules sont globalement plus proches de la taille d’un Cybertruck que d’une Renault Zoe.

Quoi qu’il arrive, une plateforme de fabrication nouvelle génération sera évoquée lors du Investor Day le premier mars, où Tesla révèlera peut-être des détails sur les véhicules qui en profiteront. À moins que ce ne soit une référence à la Model 3 restylée.

Si la Tesla Model 2 arrive avant la fin de l’année et que le FSD en bêta continue de progresser, des trajets en robotaxi peuvent devenir réalité, bien que cela semble encore prématuré.

Tesla va continuer de grossir en 2023

Elon Musk a confirmé qu’il allait dévoiler la troisième partie du Masterplan de Tesla lors du Tesla Investor Day, et ce dernier mettra l’accent sur une chose : définir la voie vers un futur basé intégralement sur les énergies renouvelables. Ce que cela implique pour Tesla est sans aucun doute une mise à l’échelle encore plus impressionnante qu’aujourd’hui, avec des volumes de production de batteries toujours plus élevés.

Mais comme le rappelle le média Numerama, il serait bon qu’Elon Musk mène à bien la partie deux du Masterplan de Tesla.

Comme nous l’avions rappelé en introduction, ce sont probablement autour de 1,8 million de véhicules qui seront produits en 2023 par Tesla, ce qui représente peu ou prou 125 GWh de batteries. En ajoutant la partie stockage d’énergie (Powerwall, Mégapack, Superchargeur), Tesla va devoir s’approvisionner et produire énormément de batteries pour s’assurer un futur 100 % renouvelable. À titre de comparaison, à la fin de l’année 2021, les plus gros producteurs mondiaux de batteries que sont CATL, BYD et Panasonic disposaient respectivement d’une capacité de production de 150, 90 et 80 GWh.

Pour ce faire, de nouvelles usines sont nécessaires, et les rumeurs indiquent qu’une nouvelle Gigafactory sera annoncée en Amérique du Nord, possiblement au Mexique. Tesla a donc énormément de travail pour l’année à venir, et si l’action retrouve des couleurs depuis quelques semaines, cet Investor Day sera décisif pour le futur de l’entreprise. Nous verrons si Elon Musk a bien de quoi rassurer les investisseurs sur le futur de Tesla.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !

Les derniers articles