Xbox : Google et Amazon sont nos concurrents, plus Sony et Nintendo

La tête dans les nuages

 

Phil Spencer explique pourquoi, d'après lui, Sony PlayStation et Nintendo ne sont plus ses concurrents principaux, mais plutôt Amazon et Google.

Phil Spencer, responsable de la division Xbox

Phil Spencer, responsable de la division Xbox

« Quand vous parlez de Nintendo et de Sony, nous avons une tonne de respect pour eux, mais nous voyons Amazon et Google comme les principaux concurrents pour l’avenir ». Voilà une citation de Phil Spencer, à la tête de la division Xbox chez Microsoft, qui ne va pas manquer de faire réagir.

Cette déclaration, Phil Spencer l’a donnée au site Protocol dans un article portant sur la rencontre entre le monde de la tech, et celui du jeu vidéo. Les géants du secteur : Apple, Amazon, Facebook et Google sont ou semblent sur le point de s’attaquer au jeu vidéo.

Un marché juteux qui était jusque-là une bataille entre Sony PlayStation, Nintendo, et Microsoft avec la Xbox. Parmi ces trois acteurs, Microsoft est aujourd’hui le dernier en vente de consoles, alors que Nintendo a dépassé les 52 millions d’exemplaires de Switch vendus, et la PlayStation 4 de Sony a été écoulé à plus de 100 millions d’exemplaires.

Une question de cloud

Mettre de côté Nintendo et Sony comme concurrents alors que l’on est actuellement le dernier du marché peut donc paraître étrange.

Phil Spencer précise toutefois « Sans vouloir manquer de respect à Nintendo et à Sony, les sociétés de jeux traditionnelles sont quelque peu déphasées. Je suppose qu’elles pourraient essayer de recréer Azure, mais nous avons investi des dizaines de milliards de dollars dans le nuage au fil des ans ».

On comprend donc que dans ses propos, Phil Spencer parle en fait essentiellement de l’avènement du cloud gaming, et au delà de ça, du besoin dans l’industrie d’avoir une infrastructure cloud. Sur ce sujet, Sony a d’ailleurs choisi de signer avec Microsoft pour son futur dans le cloud.

Sony et Nintendo partenaires malgré eux ?

Il conclut : « Je ne veux pas être dans une guerre de formats avec ces gars là alors qu’Amazon et Google se concentrent sur la façon de faire parvenir les jeux à 7 milliards de personnes dans le monde. C’est le but ultime ».

Pour ajouter du contexte à cette phrase, l’article précise en plus que Phil Spencer a indiqué que Microsoft voulait coopérer avec Nintendo et Sony sur des initiatives pour faire tomber certaines barrières. On pense notamment au « cross play » c’est-à-dire réunir les joueurs en multijoueurs alors qu’ils viennent de plateformes différentes.

Pour aller plus loin
Tout savoir sur la Xbox Series X

Ici, Phil Spencer pense clairement à l’avenir du jeu vidéo sur les prochaines années, peut-être sur un horizon à 10 ou 20 ans, dans lequel le matériel devrait perdre de l’importance au profit du cloud. Aujourd’hui, le marché de la console est un marché à 200 millions d’exemplaires sur une génération de 7 ans. Si Amazon, Google et Microsoft parviennent à toucher des milliards d’utilisateurs, ils seront effectivement sur un autre niveau de compétition.

Dans ses propos, il semble presque considérer Nintendo et Sony comme des (futurs) partenaires, face aux autres géants venus de la tech.

Le port mystérieux à l’arrière de la Xbox Series X serait bien prévu pour étendre le stockage SSD de la console. Cela marquerait le retour des cartes mémoires sur console.
Lire la suite

Les derniers articles