Tesla : que retenir des mises à jour logicielles de 2021 ?

 

Les véhicules Tesla sont constamment mis à jour, pour le meilleur et pour le pire. Durant l’année 2021, une mise à jour a été déployée toutes les deux semaines environ. Mais sont-elles toutes utiles, ou seules quelques-unes d’entre-elles méritent d’exister ? Faisons le point en jetant un coup d’œil dans le rétroviseur.

L’intérieur de la Tesla Model 3

L’intérieur de la Tesla Model 3

Au cours de l’année 2021, Tesla a déployé pas moins de 24 mises à jour sur sa flotte de voitures électriques. Mais au final, après une année entière où le véhicule a évolué toutes les deux semaines, que peut-on vraiment retenir des nouveautés déployées ?

Pour aller plus loin
Comment mettre à jour sa Tesla ?

Si le constructeur californien est pionnier dans ces mises à jour à distance, nous ne pouvons nous empêcher de nous demander si cette fréquence soutenue d’évolutions en tous genres a du sens, ou si l’immense majorité des versions déployées ne sont que futiles. Nous allons passer en revue dans ce dossier les différentes versions logicielles qui ont été proposées aux conducteurs de véhicule de la marque, et dresser un bilan global de ce qu’il y a à retenir de ces mises à jour bimensuelles.

Décembre 2020 : une mise à jour majeure

À la toute fin de l’année 2020, Tesla déployait la version 2020.48 sur l’ensemble de sa flotte, avec de nombreuses nouveautés au programme. C’est une habitude chez le constructeur californien de sortir une version majeure entre Noël et le jour de l’an. Cette monture logicielle donne le ton pour l’année à suivre.

Au programme de cette mise à jour, on retrouvait :

  • Une description améliorée des notes de mise à jour, pour facilement voir ce qui change avec la version actuelle ;
  • Amélioration de la visualisation de conduite, avec quelques changements sur le tableau de bord, le régulateur de vitesse et l’Autopilot, ainsi que la limite de vitesse actuelle et le compteur de vitesse ;
  • Amélioration du départ planifié, où il est désormais possible de préconditionner la batterie et l’habitacle même si la voiture n’est pas branchée, et où l’on peut également indiquer ses plages d’heure creuse pour charger uniquement lorsque l’électricité est la moins chère ;
  • Affichage des Superchargeurs amélioré, avec la possibilité de voir facilement le nombre de bornes disponibles sur chaque site de recharge.

De janvier à août : rien de nouveau sous le soleil

Les mois qui suivirent n’ont pas été riches en nouveautés pour les conducteurs de Tesla. En effet, pas moins de 12 mises à jour ont été poussées sans qu’il n’y ait de fonctionnalités utiles où d’ajouts majeurs. Chaque note de version était plus ou moins identique indiquant seulement : « Cette mise à jour comprend des corrections et des améliorations mineures ».

Certains conducteurs de Tesla ne comprenaient alors pas la raison pour laquelle leur voiture demandait à se mettre à jour une à deux fois par mois, sans qu’aucune évolution ne puisse être constatée. Certains imaginaient que sous le descriptif des notes de version, se cachaient des améliorations sur l’Autopilot ou la conduite autonome qui n’étaient en fait pas documentées. Mais ce n’était malheureusement pas le cas.

Un refrain qui se répête : des mises à jour sans nouveautés

Un refrain qui se répête : des mises à jour sans nouveautés // Source : Bob JOUY pour Frandroid

Quelques bugs affectant un faible nombre d’utilisateurs pouvaient être corrigés, ou de nouvelles langues étaient ajoutées (finnois, croate), mais force est de constater que c’était le calme plat pendant les sept premiers mois de l’année 2021, malheureusement.

Août 2021 : enfin des nouveautés

La treizième mise à jour de l’année 2021 apportait enfin des nouveautés intéressantes pour la plupart des conducteurs de Tesla. Pour beaucoup de nouveaux clients de Tesla Model 3, c’était la première fois qu’une MAJ apportait autre chose que des corrections de bugs.

Au programme de cette version 2021.24, on retrouvait :

  • Le mode lavage, qui permet, en un appui sur l’écran central, de verrouiller les fenêtres, les coffres avant et arrière, de désactive le mode Sentinelle et de verrouiller le port de charge ;
  • La désactivation manuelle de l’assombrissement des rétroviseurs ;
  • Amélioration de la caméra embarquée, avec enregistrement automatique en cas de détection de collision ou d’accident ;
  • Amélioration de l’affichage de l’autonomie sur l’écran principal, avec une manière simplifiée — un appui sur l’écran — de passer de l’autonomie en kilomètres à l’autonomie en pourcentage ;
  • La possibilité de rester connecté au Wi-Fi en conduite, si le véhicule était déjà connecté au Wi-Fi à l’arrêt ;
  • Le support de trois nouvelles langues (Hongrois, Roumain, Russe).

Aux USA, les possesseurs d’une profitaient en plus de tout cela d’un raccourci vers Disney+ dans l’application théâtre, mais cela n’est toujours pas le cas en Europe.

Entre août et décembre 2021 : le calme plat

Après cette mise à jour du mois d’août qui a apporté quelques nouveautés bienvenues, quatre mois ont passé, et huit mises à jour ont été déployées sans qu’il n’y ait d’ajouts de fonctionnalités.

Tesla Model 3

Source : Anthony Wonner – Frandroid

On retrouvait ainsi le triste rythme qui avait marqué le début de l’année 2021, avec des mises à jour régulières, mais sans intérêt. Remarquons toutefois que pendant cette période, quelques MAJ ont été déployées avec des améliorations spécialement faites pour les nouvelles Tesla Model S (qui n’existent pas encore en Europe), ou bien pour les Tesla Model 3 et Model Y réservées à l’Asie.

Décembre 2021 : le retour des nouveautés

Une mise à jour avec quelques nouveautés remarquables

Une mise à jour avec quelques nouveautés remarquables // Source : Bob JOUY pour Frandroid

La fin de l’année 2021 a été plutôt riche en nouveautés du côté de Tesla. En effet, dès le début du mois, une version 2021.40 fut mise à disposition, ajoutant notamment le service de streaming musical Tidal, la navigation par étapes et un avertissement sonore lors de l’activation du régulateur de vitesse adaptatif.

Mais la vraie grosse mise à jour de 2021 aura résolument été la dernière de l’année, respectant la tradition Tesla : offrir un cadeau de Noël à ses clients, en mettant à disposition une version logicielle qui embarque de nombreuses nouveautés d’une part, et un petit spectacle de sons et de lumières d’autre part.

La mise à jour déployée au réveillon de Noël (2021.44.25.2) embarquait une liste conséquente d’améliorations :

  • Jeu de lumières, où votre Tesla effectue une chorégraphie dans un spectacle de lumières ;
  • Un lanceur d’applications personnalisable, permettant de choisir quelles applications vous souhaitez garder dans votre dock pour y accéder facilement ;
  • Une nouvelle interface graphique, avec un accès simplifié à certains contrôles ;
  • La possibilité d’afficher les caméras latérales lors de l’utilisation du clignotant ;
  • La navigation par étapes a été grandement revue, avec la possibilité de réordonner les différents arrêts ;
  • L’accès en direct à la caméra Sentinelle depuis l’application mobile sur iOS ou Android ;
  • Différents jeux ont été ajoutés, par exemple Sonic ou Sudoku ;
  • Le subwoofer est désormais paramétrable selon le niveau de basses que vous souhaitez ;
  • Il est possible de préconditionner le véhicule et la batterie même lorsqu’il reste moins de 20 % de batterie ;
  • Les sièges chauffants peuvent être couplés à la climatisation automatique, qui se déclenchera toute seule si l’habitacle est trop froid ;
  • La gestion des enregistrements de la caméra embarquée est simplifiée, avec la possibilité de supprimer tous les enregistrements en une fois.

Bien entendu, avec autant de changements couplés à une interface utilisateur différente, certains conducteurs émettent des réserves quant à ce que Tesla propose. Entre mises à jour inutiles et évolutions trop importantes pour ne pas déstabiliser tous ses clients, quel bilan dresser d’une année de mises à jour ?

Après une année de mises à jour, que retient-on ?

À l’aube de 2022, le bilan d’une année entière de mises à jour des véhicules Tesla est un peu en demie teinte. En effet, il est impossible pour un constructeur de voitures ayant considérablement augmenté son nombre de clients de contenter l’ensemble des utilisateurs à chaque changement.

Si vous voulez voir le Light Show tout juste arrivé sur la mise à jour Tesla de fin d’année, avec les vitres qui grincent au passage pic.twitter.com/TsUUaQzim0

— Ulrich Rozier (@UlrichRozier) December 24, 2021

Si l’immense majorité des mises à jour se résume à une correction de bugs imperceptibles pour les propriétaires, les deux ou trois grosses MAJ annuelles ne font pas l’unanimité. Toutefois, si l’on prend un peu de recul, force est de constater que les interfaces évoluent et que des ajouts utiles à tous arrivent au fur et à mesure, ce qui reste encore aujourd’hui trop rare dans l’industrie automobile.

Gageons que Tesla reste à l’écoute de sa clientèle lorsqu’elle exprime des mécontentements ou incompréhensions, afin que les futures mises à jour logicielles contentent le plus grand nombre, tout en continuant d’ajouter de nouvelles fonctionnalités intéressantes.

Le PDG de Tesla, Elon Musk, est bien connu pour son enthousiasme légendaire quand il s’agit de conduite autonome ou encore de délais à tenir. Mais parfois, son excès a des conséquences négatives, allant de…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles