Tesla Model 3 Propulsion : coût de recharge et autonomie sur un long trajet de 850 km

La Grande Vadrouille

 

Si pour le quotidien, les véhicules électriques ne posent aucun problème, lors des grands trajets, la peur d'une autonomie trop juste freine parfois l'achat d'une voiture électrique. Nous allons voir ce que cela peut donner avec l'une des références du marché : la Tesla Model 3 Propulsion.

Tesla model 3 Propulsion-3
Source : Anthony Wonner – Frandroid

Dans cette nouvelle série, nous vous présentons comment se déroulent les grands trajets avec une voiture électrique en particulier. Aujourd’hui, c’est la reine des berlines électriques qui s’y colle : la Tesla Model 3 Propulsion.

Nous allons utiliser cette Tesla Model 3 Propulsion comme mètre étalon de notre comparatif pour les grands voyages, où nous utiliserons toujours les mêmes règles du jeu : le départ se fera à 100 % de batterie, l’arrivée à 20 %, et le véhicule devra rouler aux vitesses limites.

Nous allons dans un premier temps rappeler les caractéristiques du véhicule, pour que l’on ait bien en tête les promesses du constructeur, avant de s’occuper de la planification du trajet à proprement parler.

Nous examinerons bien entendu les coûts, mais également la durée des recharges et des éventuels détours, pour dresser un bilan sur les grands trajets avec la voiture électrique choisie. Sans plus tarder, voyons ensemble comment se passent les grands trajets en Tesla Model 3 Propulsion.

Les caractéristiques de la Tesla Model 3 Propulsion (2022)

La Tesla Model 3 fut la reine des électriques en 2021 en France, et c’est l’entrée de gamme qui nous intéresse aujourd’hui, à savoir la Tesla Model 3 Propulsion. Nous l’avions testée lors de son arrivée dans l’hexagone, et il faut bien reconnaître qu’elle a tout ce qui est nécessaire pour pouvoir tailler la route sans le moindre problème.

Dotée d’une batterie de 60 kWh, l’autonomie WLTP annoncée par Tesla varie selon les jantes entre 491 et 510 kilomètres sur cycle WLTP. Bien entendu, en conditions réelles, et a fortiori sur autoroute à 130 km/h, l’autonomie sera bien inférieure.

Tesla Model 3 Propulsion 2022 – 9
La Tesla Model 3 Propulsion en charge sur une borne Ionity // Source : Bob JOUY pour Frandroid

La vitesse de recharge maximale avoisine les 175 kW pour cette Tesla Model 3 Propulsion, mais il faut garder en tête que cette puissance ne sera que brièvement atteinte, et qu’elle baissera au fur et à mesure du remplissage de la batterie.

Le gros avantage de Tesla réside dans son réseau de Superchargeurs, qui permettent de sillonner les routes d’Europe en toute quiétude, et le port CCS Combo 2 de la Model 3 Propulsion lui assure de pouvoir se recharger partout où la charge rapide est disponible. Pour nos grands trajets, nous accepterons alors de nous recharger chez différents opérateurs de recharge : Tesla, Ionity, Fastned ou encore TotalEnergies lorsque cela est pertinent.

Sans plus tarder, examinons les différents trajets que nous allons simuler avec la fameuse application A Better Route Planner qui prend en compte les caractéristiques de chaque voiture et l’itinéraire pour connaître la consommation en énergie et les besoins en recharge ainsi que le temps de trajet.

La planification des trajets

Avant de démarrer nos grands trajets, nous allons remplir intégralement la batterie de 60 kWh de la Tesla Model 3 Propulsion à domicile (avec un prix du kilowattheure en France situé à 0,17 euro), ce qui nous coûtera 10,20 euros. Ce coût sera à prendre en compte lorsque nous ferons le bilan des trajets ci-après.

Nous allons nous concentrer sur deux trajets typiques, avec le premier d’environ 530 kilomètres qui correspondra à des vacances d’été : départ d’Orléans dans le Loiret, et arrivée à Arcachon en Gironde.

Le second quant à lui simulera des vacances d’hiver, ce qui est généralement plus difficile pour les véhicules électriques en raison des conditions météorologiques et du dénivelé positif : départ de Caen en Normandie, et arrivée à Chamonix-Mont-Blanc en Haute-Savoie, pour un total de 850 kilomètres.

Pour le trajet d’été, les paramètres indiqués dans A Better Route Planner sont les suivants : 25 degrés Celcius en température extérieure, absence de vent, arrivée à une borne de recharge avec 10 % de batterie restante, et arrivée à destination à 20 %. Pour le trajet d’hiver, c’est sensiblement identique, mis à part la météo, où l’on a choisi une température de 0 degré celsius.

Le bilan des différents trajets

Des vacances d’été sans encombre

Les chargeurs rapides ne manquent pas sur l’axe Paris-Bordeaux, et A Better Route Planner nous propose deux choix différents, toujours avec une trentaine de minutes de recharge au total. La première possibilité profite de Ionity et du réseau de Superchargeurs Tesla, avec une charge de 5 minutes à Poitiers (Ionity, 10 kWh) et une de 25 minutes à Angoulême (Tesla, 36 kWh) en passant par la nationale A10, sans ajouter de temps supplémentaire au trajet.

Une seconde possibilité consistant à parcourir l’autoroute A10 obligera à ajouter une charge, mais tout en conservant la même durée de recharge au total, avec 5 minutes à Poitiers toujours (Ionity ou Tesla, 10 kWh), puis 12 minutes aux abords de Niort (Ionity, 21 kWh), et enfin 13 minutes à Saugon (Ionity, 25 kWh) en utilisant au total 10 kWh de plus, du fait de la vitesse sur autoroute plus élevée qu’en passant par la nationale.

ABRP Orleans Arcachon Tesla Model 3 Propulsion
Source : Abetterrouteplanner

Dans un cas comme dans l’autre, si la durée de recharge ne change pas, la quantité d’énergie à payer sera différente. 46 kWh dans le premier cas, contre 56 kWh dans le second, et à partir de juillet 2022, Ionity comme Tesla facturent à la quantité d’énergie utilisée et non pas au temps passé. Il y aura donc un intérêt financier à privilégier la première option, d’autant plus qu’il y aura moins de péages.

En considérant le tarif des Superchargeurs (0,50 euro par kilowattheure) à l’heure d’écrire ces lignes, et de Ionity (0,69 euro par kilowattheure à partir de juillet 2022), les coûts seront compris entre 26 et 39 euros selon le choix de l’itinéraire. La consommation moyenne prévue est affichée à 188 Wh/km, ou 18,80 kilowattheures aux 100 kilomètres dans le cas du trajet autoroutier.

Comme on peut le voir, sur un trajet de 4h40, il faudra s’arrêter au total 30 minutes pour recharger.

Un hiver tout aussi facile

Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que l’hiver est une période plus difficile pour toutes les voitures électriques, et la consommation aura tendance à s’envoler. Cela ne semble pas poser de problème particulier à la Tesla Model 3 Propulsion, qui surfe sur le réseau Ionity et sur les Superchargeurs Tesla dans notre trajet Caen-Chamonix.

Pas moins de 5 recharges seront nécessaires pour arriver à bon port, mais aucune ne dépassera les 30 minutes. Le temps total de recharge pour parcourir les quelque 850 kilomètres en conditions hivernales est affiché à 1h42 pour 7h33 de route.

ABRP Caen Chamonix Tesla Model 3 Propulsion
Source : Abetterrouteplanner

La première recharge est au Superchargeur de Buchelay (14 minutes, 22 kWh), la seconde sur le réseau Ionity à Nemours (22 minutes, 34 kWh), puis le Superchargeur d’Avallon (28 minutes, 39 kWh), Ionity à Mâcon (25 minutes, 36 kWh) et enfin le Superchargeur d’Archamps (14 minutes, 26 kWh).

Au total, il aura donc fallu recharger 157 kilowattheures, et aux tarifs des Superchargeurs et de Ionity (respectivement 0,50 et 0,69 euro le kilowattheure), cela revient donc à 92 euros à débourser pour ces 850 kilomètres, en partant à 100 % et en arrivant à 20 %. Notons enfin que pour ce trajet, la consommation prévisionnelle est affichée à 235 Wh/km ou 23,50 kWh aux 100 kilomètres, soit 25 % de plus que lors du trajet d’été.

Consommation, coût de la recharge et autonomie

Nous récapitulons les coûts et les durées de charge (en incluant la recharge à domicile à 10,20 euros) dans le tableau ci-dessous, et vous pourrez visualiser au fur et à mesure de nos exemples là où se place le véhicule qui vous intéresse par rapport aux autres sur un trajet similaire.

VéhiculeCoût du trajet d'étéTemps de charge du trajet d'étéDurée totale du trajet d'été
Tesla Model 3 Propulsion36 - 49 €31 min5 h 09 min
Tesla Model 3 Grande Autonomie31 - 45 €13 - 25 min4 h 56 min
Kia EV6 58 kWh52 - 60 €38 - 43 min5 h 30 min
BMW i448 - 58 €22 - 37 min5 h 11 min
Hyundai Ioniq 572 €36 min5 h 16 min
VéhiculeCoût du trajet d'hiverTemps de charge du trajet d'hiverDurée totale du trajet d'hiver
Tesla Model 3 Propulsion102 €1 h 42 min9 h 16 min
Tesla Model 3 Grande Autonomie101,3 €1 h 02 min8 h 27 min
Kia EV6 58 kWh120 €1 h 54 min9 h 59 min
BMW i4147 €1 h 32 min9 h 08 min
Hyundai Ioniq 5145 €1 h 29 min9 h 14 min

Conclusion

Vous remarquerez que lorsque l’on compte les charges rapides et la charge à domicile, le coût aux 100 kilomètres en grands trajets en Tesla Model 3 Propulsion varie entre 7,5 et 12 euros entre l’été et l’hiver et selon les trajets. Cela correspond au coût d’une voiture thermique qui consommerait entre 4 et 6 litres aux 100 kilomètres, si l’on considère le prix du litre d’essence à deux euros.

Ce coût peut être minoré si vous optez pour l’offre Ionity Passeport, qui abaisse le coût au kWh chez Ionity à 0,35 euro. Mais en échange, il faudra payer 17,99 euros par mois, avec un engagement de 12 mois, soit 215,88 euros à payer à l’année. Il conviendra alors d’utiliser cette offre dans le cas où vous pensez charger plus de 635 kWh à l’année chez Ionity, ce qui correspond environ à deux allers-retours de 1 000 kilomètres.

Le temps de charge quant à lui est à prendre en compte lors de ces longs trajets, mais il est possible de limiter les pauses à moins de 30 minutes, même en plein hiver et lorsque les conditions sont difficiles. Toutefois, il est envisageable d’allonger une charge pour vous permettre d’avoir assez d’énergie pour vous arrêter plus loin que prévu, si par exemple vous souhaitez faire coïncider une longue charge avec une pause repas.

Tesla model 3 Propulsion-7
Source : Anthony Wonner – Frandroid

Au contraire, pour gagner quelques minutes, il est possible de viser une arrivée à chaque chargeur à moins de 10 %, mais cela dépendra de votre acceptation du risque à rouler avec très peu de batterie restante. En effet, s’il ne vous reste que quelques kWh dans votre batterie, il ne faut pas qu’il y ait d’imprévu de dernière minute, sans quoi la probabilité de panne sèche pourrait devenir très élevée. Certaines voitures ont toutefois une « réserve » au-delà de la réserve, ce qui signfie qu’il reste encore un peu d’énergie à 0 % de batterie.

Quoi qu’il en soit, la Tesla Model 3 Propulsion, qui est l’entrée de gamme du constructeur américain, montre qu’elle a des atouts de taille face aux concurrentes, et cela se retrouve en grands trajets. Elle ne consomme pas beaucoup, charge relativement vite, et profite du réseau de Superchargeurs Tesla en plus des autres réseaux ouverts à tous. Elle sera sans aucun doute une référence à battre sur ces grands trajets.

Si vous trouvez les pauses trop longues en Model 3 Propulsion, la version Grande Autonomie devrait davantage vous plaire, avec sa batterie de 80 kWh et sa puissance de charge à 250 kW. Rendez-vous dans un prochain épisode !

Ne serait-il pas déjà « trop tard » pour acheter une voiture électrique ? En effet, les prix ne font qu’augmenter, la charge rapide devient très chère, et la disponibilité des infrastructures de recharge publique peine à…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles