Pourquoi les Tesla resteront les meilleures voitures électriques pour les longs trajets pendant encore quelques années

 

Voyager en voiture électrique n'est pas toujours un casse-tête. Avec une Tesla, cela peut d'ailleurs être facile grâce aux Superchargeurs et au planificateur d'itinéraire embarqué. Et si l'on en croit les dernières annonces, les Tesla sont bien parties pour rester les meilleures voitures électriques pour un road trip.

Tesla Superchargeur

Nous avons déjà expliqué en détail l’importance d’un planificateur d’itinéraires dans une voiture électrique. Sans cela, les conducteurs sont livrés à eux-mêmes, et doivent utiliser des solutions tierces pour savoir où et quand charger leur véhicule.

Sur une Tesla, de nombreux avantages sont présents face à la concurrence pour en faire des véhicules avec lesquels il est facile de parcourir des centaines de kilomètres. En tête des avantages, nous retrouvons bien entendu le réseau de Superchargeurs Tesla (qui sont, pour la plupart, ouverts aux autres constructeurs), mais également l’efficience des voitures de la firme d’Elon Musk à haute vitesse.

Prouvant qu’une grosse batterie n’est pas toujours nécessaire, les Tesla Model 3 ou Model Y Propulsion montent que lorsque le planificateur embarqué, le réseau de recharge et la consommation travaillent ensemble, les voyages sont on ne peut plus simples.

Nous allons revenir plus en profondeur sur ce qui fait qu’actuellement, voyager en électrique est plus pratique en Tesla que dans une autre voiture branchée, et suite aux dernières annonces de la firme, nous verrons pourquoi cela va probablement continuer dans le futur.

Une autonomie confortable

Le nerf de la guerre dans le monde de l’électromobilité est assurément l’autonomie. Cela tombe parfaitement bien pour Tesla, puisque ses véhicules sont parmi les plus autonomies du marché. En effet, dans la gamme actuelle, l’autonomie WLTP varie entre 430 kilomètres pour la Tesla Model Y Propulsion en jantes de 20 pouces et jusqu’à 723 kilomètres pour la Tesla Model S en jantes de 19 pouces.

Bien entendu, l’autonomie réelle en pratique est inférieure, mais comme nous le mettons souvent en avant dans nos séries relatives aux longs trajets, les voyages en Tesla sont souvent plus rapides que dans des voitures directement concurrentes.

Avec une autonomie réelle en conditions difficiles (froid et vitesse de croisière élevée) permettant de faire entre 250 et 450 kilomètres d’autoroute, une Tesla est une voiture adaptée aux gros rouleurs, notamment grâce à leur efficience.

En effet, pour parcourir un kilomètre, l’énergie nécessaire en Tesla Model 3 ou Model Y est environ 15 % moins importante qu’en Hyundai Ioniq 5, et jusqu’à 22 % moins importante qu’en Volkswagen ID.4 notamment.

Toute cette optimisation permet aux Tesla ayant une batterie de la même taille qu’une voiture concurrente de parcourir plus de kilomètres avant d’avoir besoin de se recharger. Qui plus est, un réseau de recharge dédié aux Tesla existe : il s’agit des fameux Superchargeurs.

Un réseau de recharge dédié

L’ouverture des Superchargeurs Tesla aux autres marques a fait craindre à certains la perte d’un avantage pour les propriétaires de véhicules de la firme d’Elon Musk. Bien que de nombreuses stations en France soient disponibles pour toutes les voitures électriques disposant d’une prise combo CCS, il reste de nombreux avantages propres à Tesla.

Tout d’abord, l’avantage de la facilité : pour un véhicule tiers, il faut s’authentifier sur l’application mobile Tesla, puis démarrer une charge. Pour une Tesla, il n’y a qu’à se brancher pour que la charge débute automatiquement.

Deux Tesla Model Y en Supercharge // Source : Bob JOUY pour Frandroid

En outre, certaines stations demeurent exclusives aux Tesla, et ce sont ainsi plus de 140 stations de Supercharge en France qui sont disponibles à travers tout le territoire métropolitain pour les Tesla, contre moins de la moitié pour les autres marques.

En cas de besoin, les autres réseaux de charge rapide restent accessibles aux Tesla, qui peuvent donc profiter du meilleur des deux mondes. Mais pour de nombreux propriétaires, l’intégration des Superchargeurs dans l’écosystème Tesla est un avantage considérable, et ils ne s’aventureront pas forcément ailleurs.

Un excellent planificateur embarqué

Au cœur de l’écosystème Tesla facilitant les grands voyages, nous retrouvons le planificateur d’itinéraires. En pratique, il suffit de saisir la destination finale pour que le véhicule suggère automatiquement les lieux et durée des arrêts de recharge nécessaires pour arriver à destination.

Pour le moment, le planificateur embarqué ne propose que de se recharger sur les Superchargeurs Tesla, mais il est possible de lui indiquer d’autres bornes tierces en destination intermédiaire en cas de besoin. Dans son fonctionnement optimal cependant, il ne faut compter que sur des arrêts à un Superchargeur.

Pour une personne n’effectuant que quelques grands voyages par an, il est clair que l’expérience proposée par Tesla est inégalée. Le nombre de bornes disponibles en direct est visible en direct depuis l’écran du véhicule, tout comme la puissance maximale de recharge, le tarif ou encore les commodités disponibles à proximité.

Qui plus est, le véhicule pré-conditionne automatiquement la batterie pour une recharge optimisée, lorsque la destination est un Superchargeur Tesla. Il reste bien entendu du travail à fournir pour que ce planificateur d’itinéraires soit parfait, cependant en l’état actuel, il n’est pas parfait.

Parmi les améliorations à apporter que l’on aimerait voir arriver, il y a notamment le choix du niveau de batterie restant à l’arrivée, ou encore la prise en compte des bornes de recharge tierces dans le calcul automatique. Actuellement, Tesla vous « force » à arriver à destination avec environ 20 % de batterie lors du calcul du temps de trajet. Il est bien sûr possible de rester plus ou moins longtemps à la borne, mais le trajet ne sera pas calculé à l’avance avec cette variable. C’est dommage, car cela permettrait d’optimiser encore plus les durées de trajet.

Si ce n’est pas encore confirmé, le constructeur a tout de même récemment annoncé d’autres fonctionnalités utiles arrivant dans un futur proche.

Tesla assure que pour voyager, ses voitures sont les meilleures

À l’heure actuelle, l’affichage du taux d’occupation des Superchargeurs est simplifié au maximum. En effet, si vous regardez le nombre de bornes utilisées en direct sur votre véhicule, vous verrez un état qui n’est pas toujours pertinent : l’état présent. Si votre arrivée est prévue dans plusieurs heures, connaître l’occupation d’un Superchargeur en direct ne présente que peu d’intérêt.

Ce qui est intéressant serait de savoir combien de bornes seront disponibles au moment de votre arrivée, et c’est justement ce sur quoi Tesla travaille. Dans un futur proche, l’état prévisionnel d’occupation de votre Superchargeur de destination sera alors visible, vous permettant d’être rassuré sur l’état de la station de charge rapide au moment de votre arrivée. Cela grâce à toutes les données en temps réel des Tesla qui se dirige vers les mêmes stations.

Les Superchargeurs sont de plus en plus utilisés, mais les temps d’attente sont moins importants // Source : Tesla

De plus, en cas de congestion à un Superchargeur, vous et les autres Tesla en route êtes automatiquement redirigés vers une station moins utilisée, assurant ainsi la meilleure expérience possible. Bien entendu, cet avantage reste exclusif à Tesla, puisque les véhicules des autres marques ne bénéficient pas de l’intégration du réseau de Superchargeurs dans leur planificateur embarqué.

Enfin, pour permettre à tous de profiter de la mobilité électrique dans les meilleures conditions, les bornes de recharge d’autres réseaux pourraient être à terme intégrées automatiquement à un itinéraire, probablement uniquement selon les préférences de l’utilisateur. De cette manière, pour les voyages de plusieurs centaines de kilomètres, utiliser Ionity, Totalenergies, Fastned ou les Superchargeurs Tesla sera aussi simple. Mais ce n’est pas encore certain et la situation est flou sur cette question.

Face à Tesla, certains constructeurs s’organisent pour ne pas être à la traîne en ce qui concerne la planification des trajets. Mais ce n’est pas le cas de tous, bien au contraire.

La concurrence s’organise… ou pas ?

Si les Tesla sont considérées comme d’excellentes voitures électriques, c’est aussi pour leur partie logicielle. Ces ordinateurs sur roues qui se mettent à jour à distance tentent de garder une longueur d’avance sur la concurrence, qui s’organise tout de même pour rivaliser avec le constructeur américain.

Parmi les bons élèves, nous retrouvons par exemple Mercedes, qui intègre dans son planificateur embarqué plus d’options que ce que Tesla propose. Nous retenons notamment la possibilité d’indiquer son niveau de batterie idéal à chaque étape, mais aussi l’affichage du niveau de batterie au moment de quitter une station de charge.

Les arrêts à un chargeur rapide sont bien pris en compte dans le calcul d’itinéraires, et si cela ne suffit pas, Android Auto et Apple CarPlay sont bien entendu disponibles. Ce n’est pas le cas chez Tesla, qui fait figure d’exception.

En effet, les autres constructeurs proposent tantôt un planificateur peu utile (MG, Peugeot), tantôt difficile à appréhender (Hyundai, Kia notamment), quand il n’est pas tout simplement absent (DS Automobiles par exemple). Et leur solution palliative revient à forcer le conducteur à utiliser une application tierce via Android Auto ou Apple CarPlay, comme A Better Route Planner.

En 2023, c’est toutefois une situation inacceptable, tant les véhicules sont remplis de technologies embarquées permettant largement de s’occuper de la tâche de planification d’itinéraire. Et nous ne parlons même pas de l’expérience de charge qui est globalement incomparable avec ce que propose Tesla, sauf quelques exceptions comme Fastned et Electra avec leur AutoCharge.

Hyundai Ioniq 6 // Source : Clément Choulot pour Frandroid

Le futur nous dira si certains fabricants souhaitent être plus sérieux dans l’électromobilité, en tentant de proposer une expérience en grands voyages qui rivalise avec Tesla. Certains sont sur la bonne voie avec Android Automotive (Renault, Volvo), qui est tout à fait capable de rendre le service attendu. Mais si l’on regarde le présent et les promesses de Tesla pour le futur, ce n’est pas gagné pour la concurrence.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.