Test du Xiaomi Poco M4 Pro : un air de ne pas avoir l’air d’entrée de gamme

Smartphones • 2021

Points positifs du Xiaomi Poco M4 Pro
  • Excellent LCD
  • Performances suffisantes
  • Bonnes finitions
  • Charge rapide en une heure
  • Le rapport qualité-prix
Points négatifs du Xiaomi Poco M4 Pro
  • Quelques ralentissements
  • Haut-parleurs qui bavent
  • MIUI trop fouillis
  • Qualité photo passable
 

Le Xiaomi Poco M4 Pro tente de séduire avec un design qui n'a pas franchement l'air d'appartenir à l'entrée de gamme, tout en proposant une fiche technique modeste et un prix relativement contenu. Alors, est-il une bonne affaire ou pas vraiment ?

Attendez… Mais il y a combien de capteurs au juste sur ce Poco M4 Pro ? Seulement deux ?

Attendez… Mais il y a combien de capteurs au juste sur ce Poco M4 Pro ? Seulement deux ? // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Lorsque vient l’heure de changer de smartphone, nous connaissons tous cet instant fugace où l’on décide du prix maximal qu’on est prêt à y mettre. Certain-e-s s’y tiennent, d’autres pas, mais une chose est certaine : il est des smartphones qui nous font dire « à quoi bon mettre plus, cet appareil m’offre déjà tout ce que j’attends ». C’est exactement ce que vise le Xiaomi avec ses Poco, et ce Poco M4 Pro tout frais ne fait pas exception.

Cependant, il faut prendre garde. Car même si son prix peut amadouer votre portefeuille, l’achat d’un Poco M4 Pro n’ira pas sans son lot de concessions et peut-être même de petites surprises pas très glop. Ce test vous dit tout ce qu’il faut savoir avant de foncer.

Xiaomi Poco M4 ProFiche technique

Modèle Xiaomi Poco M4 Pro
Version de l'OS Android 11
Interface constructeur MIUI
Taille d'écran 6.6 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 399 ppp
Technologie LCD
SoC Dimensity 810
Puce Graphique (GPU) Mali-G57 MC2
Mémoire vive (RAM) 4 Go, 6 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 50 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.1
5G Oui
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 5000 mAh
Dimensions 75,78 x 163,56 x 8,75 mm
Poids 195 grammes
Couleurs Noir, Bleu, Jaune
Prix 229 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé à l’aide d’un smartphone prêté par la marque.

Xiaomi Poco M4 ProDesign

Autant il y a des smartphones d’entrée de gamme dont on voit immédiatement qu’il coûte un prix contenu, autant ce Poco M4 Pro parvient à faire illusion un peu plus longtemps que la moyenne. Cela tient en grande partie à son dos et à son niveau de finition très correct pour son prix, auxquels on peut ajouter un coloris bleu turquoise (sur notre modèle du moins) pas désagréable ni trop flashy.

Son dos justement, parlons-en, et évoquons tout de suite l’éléphant au milieu du plastique : nous sommes en présence d’un bloc photo probablement trop grand pour son propre bien. Le but selon nous est peut-être de laisser penser qu’il s’agit d’un téléphone un peu plus doté qu’il ne l’est. Car oui, vous ne rêvez pas : là où l’on pourrait s’attendre à quatre ou cinq capteurs, il n’y en a en réalité que deux (oui !). Et si le bloc ne prenait déjà pas assez de place, Xiaomi a rajouté un large aplat noir à l’arrière qui rappelle certains smartphones haut de gamme de la marque comme le Mi 11 Ultra par exemple.

Le dos du Poco M4 Pro.

Le dos du Poco M4 Pro. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Une fois en main, en revanche, le feeling haut de gamme n’est bien entendu pas là, car le plastique domine et le cadre est anguleux. C’est bien normal vu le tarif du smartphone. Celui-ci se paye en plus le luxe d’un toucher légèrement granuleux plutôt réussi. Si on sent le plastique se plier quelque peu quand on le touche, cela n’est que peu visible à l’œil nu. Pas sûr cependant qu’une telle coque possède une durabilité du tonnerre.

Une (très) légère courbure nous amène vers le cadre justement, lui aussi constitué d’un plastique quelconque, mais qui s’harmonise bien avec le dos grâce notamment à sa reprise du coloris arrière. S’il est bel et bien rectangulaire, le Poco M4 Pro évite le piège des arêtes qui agressent l’épiderme et parvient, de ce fait, à proposer une bien belle expérience en main pour sa gamme de prix. Vous ne vous en réveillerez pas la nuit, mais vous ne vous maudirez pas non plus d’avoir été un peu chiche sur le budget smartphone ce coup-ci.

Les boutons du Poco M4 Pro.

Les boutons du Poco M4 Pro. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Pour terminer les côtés, signalons qu’à gauche est situé le tiroir à SIM, compatible double SIM et qui peut accueillir une SIM et une carte microSD pouvant apporter jusqu’à 1 To de stockage supplémentaire. À droite, les boutons classiques sont alignés. Pas grand-chose à signaler de ce côté mis à part le fait que le bouton d’alimentation accueille un capteur d’empreintes dont on n’a rien trouvé à redire. Puis en bas, on trouve un rescapé : le port jack 3,5 mm à côté de l’un des deux haut-parleurs et de la prise USB-C.

Passons maintenant à la face avant, où Poco a certainement pu trouver de nombreux postes d’économie. À commencer par le poinçon central, pas franchement discret, auquel s’ajoute de grandes bordures bien épaisses, en particulier en bas niveau menton. En haut, une discrète petite grille loge le second haut-parleur.

Terminons par l’écran. Celui-ci est protégé par un Corning Gorilla Glass 3, mais aussi une légère couche de plastique qu’il peut être recommandé de retirer. Celle-ci transforme votre téléphone en fête aux traces de doigt, ce qui donne un look un peu cracra à l’appareil. Le retour haptique est bien de la partie, même s’il se montre plutôt discret.

Xiaomi Poco M4 ProÉcran

Le Poco M4 Pro affiche un écran Full HD+ de 6,6 pouces avec un taux de rafraîchissement de 90 Hz. D’entrée jeu, disons-le : oui il s’agit d’un écran LCD, mais plutôt de très bonnes factures selon l’impression que j’en ai eu. En effet, dans les premières heures, je ne me suis même pas aperçu qu’il s’agissait d’un LCD tant celui-ci offrait une belle qualité d’image.

Le Poco M4 Pro.

Le Poco M4 Pro. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Bien sûr, vous y perdrez le contraste infini de l’OLED, pour vous retrouver avec un taux de contraste de 1339:1, selon les mesures effectuées à l’aide de notre sonde et du logiciel CalMAN Ultimate de Portrait Displays.

Sur les modes de base, la température de couleurs tire un peu trop vers les bleus. Pour rappel, pour obtenir un rendu plutôt naturel, il faut viser 6500 ou 6600 Kelvin. Ce dernier monte à 8204 en mode intense, 8212 en saturé et il descend beaucoup trop bas en standard avec 5445K. On dirait presque qu’il s’agit d’un mode de protection oculaire tant l’écran est orange.

Pour être tout à fait complet, en utilisant le mode intense en choisissant le réglage « plus chaud », on parvient à atteindre 6428K, donc Xiaomi offre tout de même l’occasion d’avoir des couleurs naturelles.

Le Poco M4 Pro propose une luminosité maximale de 503 cd/m², ce qui est bien, mais pas top. Ceci étant, pour sa gamme de prix, c’est un score passable. De plus, à l’usage, j’ai trouvé la quantité de lumière ressentie bien suffisante.

L’écran LCD du Poco M4 Pro n’a pas à rougir.

L’écran LCD du Poco M4 Pro n’a pas à rougir. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Dans l’ensemble, la dalle de ce Poco s’avère de très bonne facture. En témoigne la quantité de couleurs qu’elle est capable d’afficher. Elle passe haut la main le spectre du sRGB, le plus simple, avec 148 %. Plus impressionnant encore, il parvient presque à afficher l’entièreté du spectre DCI-P3 avec 99 %. Certains smartphones de milieu de gamme peinent à faire de même.

Terminons par dire que ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup de couleurs que cette dalle ne se montre pas précise. Elle possède même un très bon Delta E de 2,83, situé sous le chiffre cible de 3, en dessous duquel l’œil ne parvient plus à déceler une différence.

Xiaomi Poco M4 ProLogiciel

Le Xiaomi Poco M4 Pro est fourni avec MIUI 12.5, basé sur Android 11.

Pour rappel, MIUI propose quelques petits twists à la formule bien connue d’Android. L’interface intègre par exemple un tiroir d’applications organisé par type d’application (communication, divertissement, photo, etc.).

MIUI est également livré avec un centre de contrôles qui n’est pas sans rappeler celui d’iOS. Personnellement, je trouve cette décision discutable, puisque je me retrouve sans cesse à ouvrir le mauvais menu du haut. Sans doute qu’avec l’habitude, cela s’estompe, mais il convenait de le rappeler

En dehors de ça, MIUI se montre agréable à utiliser, notamment grâce à un rendu général plutôt avenant : le menu des paramètres affiche de petites icônes colorées, un très bel effet de flou vient cacher l’arrière-plan lorsqu’on consulte ses notifications, de nombreux petits détails sont soulignés par un schéma ou une animation, comme le menu batterie qui offre une courbe de niveau de batterie, toujours un plus pour ceux et celles qui aiment bien optimiser.

On retrouve aussi le grand classique des fonctionnalités sur Android en 2021 sans grand absent à l’horizon : scanner de QR code, capture d’écran facilitée avec trois doigts, NFC, mode ne pas déranger, mode lecture, économiseur de batterie, déverrouillage par reconnaissance faciale, etc.

Trop fouillis et envahissant

Si l’ensemble pouvait être un peu moins fouillis, ce ne serait pas un mal. Le menu des paramètres semble agencé sans grande cohérence ni ordre de priorité. De même, la vue multifenêtre n’est pas des plus optimisées. Il faut swiper vers le bas pour retrouver ses applis, c’est bien moins lisible qu’une lecture horizontale.

Parmi les points d’achoppements sérieux de MIUI, rappelons à nouveau que l’interface de Xiaomi intègre un antivirus super invasif et surtout inutile puisqu’il rajoute une couche au Play Protect qui scanne déjà toutes les apps. Il faudra donc le désactiver pour télécharger des apps l’esprit tranquille.

L’une des raisons pour lesquelles Xiaomi parvient à négocier ses smartphones à si petit prix tient sans doute à la quantité de bloatwares assez ahurissante que ses smartphones contiennent. On y trouve certes des réseaux sociaux comme Facebook, TikTok, LinkedIn, mais aussi des magasins comme Amazon, Amazon Music et AliExpress, ou encore le jeu Lords Mobile. Ceci étant, toutes ces apps sont faciles à désinstaller, il n’y a donc pas mort d’homme. Dernier petit grief : le clavier de base est un peu petit.

Nous avons peut-être l’air critiques, mais dans l’ensemble, MIUI reste une interface correcte et tout à fait utilisable. Mention spéciale à la possibilité d’afficher des fonds d’écran tournant sur l’écran de verrouillage. Ces derniers vous proposeront en outre des articles depuis la plateforme Google Discover. De quoi revenir nous lire, qui sait ?

Concluons cette partie logiciel en mentionnant la présence du DRM Wideline L1, qui autorise à visionner des contenus en FullHD sur les plateformes de SVoD.

Xiaomi Poco M4 ProPhoto

Ne vous fiez pas au bloc photo gigantesque, vous n’aurez que deux capteurs. Pour l’occasion, Xiaomi a intégré pour la première fois un ultra grand-angle sur la gamme Poco M.

La durabilité du dos du Poco M4 Pro n’est pas garantie. Après une semaine, des marques aparaissent déjà.

La durabilité du dos du Poco M4 Pro n’est pas garantie. Après une semaine, des marques aparaissent déjà. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Voici la configuration photo, complétée par la caméra avant :

  • un capteur principal de 50 mégapixels (f/1,8) ;
  • un capteur ultra grand-angle de 8 mégapixels (f/2,2), offrant un angle de vu de 119° ;
  • un capteur frontal de 16 mégapixels (f/2,45).

Par ailleurs, le M4 Pro peut filmer des vidéos jusqu’en Full HD à 60 p avec son capteur principal.

Capteur principal

Le Poco M4 Pro ne vous en mettra certainement pas plein la vue avec la qualité de ses clichés. Comme vous pouvez le constater ci-dessous, le téléphone tente de rattraper un rendu un peu quelconque en poussant le rouge (visible sur la maison) ou les verts et bleus un peu pétants. Ceci étant, la qualité reste honorable et utilisable dans un cadre privé. Vous aurez du mal à faire carrière sur Instagram avec en revanche.

Ultra grand angle

Le capteur ultra grand-angle est marqué par deux défauts. Le premier : sa colorimétrie est légèrement plus terne que le capteur principal.

Deuxième problème, les clichés sont presque toujours plus sombres, moins exposés que le capteur principal.

Si on oublie ces petits soucis de cohérence entre les deux capteurs, les photos prises avec ce module manquent grandement de piqué et précision. Cela peut se voir ci-dessous avec les briques du bâtiment ou encore la végétation.

Photos de nuit

De nuit, le M4 Pro parvient difficilement à proposer un rendu utilisable. Il y a trop de bruit, le focus est hasardeux et on n’y voit rien.

La différence avec l’utilisation du mode, qui suppose une pose un peu plus longue, n’est pas des plus flagrante. On a le sentiment que le smartphone pousse les sources de lumière qu’il capte artificiellement. Le résultat manque donc de naturel.

Selfie

Le capteur selfie a parfois quelque peine à mettre au point (voir la troisième photo ci-dessous), mais il offre une qualité bien satisfaisante pour un appareil à ce prix.

Le HDR connait quelques petites difficultés dans les scènes avec une grande différence de luminosité. Difficile de lui en vouloir cependant.

Portrait

Le mode portrait est assez impressionnant. Il parvient à détourer efficacement un sujet, même avec des cheveux bouclés. Le rendu reste tout de même un peu trop artificiel.

Xiaomi Poco M4 ProPerformances

Pour assurer la bonne marche de ce smartphone, Poco a misé sur le MediaTek Dimensity 810, auquel sont adjoints 4 ou 6 Go de RAM et 64 à 128 Go de stockage UFS 2.2. Le modèle de test à notre disposition est le mieux doté.

Le Poco M4 Pro parvient à faire tourner des jeux 3D sans être flamboyant dans l’exercice non plus.

Le Poco M4 Pro parvient à faire tourner des jeux 3D sans être flamboyant dans l’exercice non plus. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

À l’usage, le Poco M4 Pro accuse tout de même quelques petits ralentissements au moment de lancer des applications, mais dans l’ensemble, vous avez un smartphone parfaitement fonctionnel au quotidien.

Modèle Xiaomi Poco M4 Pro Xiaomi Redmi 10 Realme 8 Samsung Galaxy A22 5G
AnTuTu 9 351344 N/C 355877 230258
AnTuTu CPU 105783 N/C 97435 98071
AnTuTu GPU 83161 N/C 100164 N/C
AnTuTu MEM 67133 N/C 61104 52266
AnTuTu UX 95267 N/C 97174 79921
PC Mark 2.0 N/C N/C 9655 N/C
PC Mark 3.0 8765 8739 N/C 7292
3DMark Slingshot Extreme 2634 1417 2611 2364
3DMark Slingshot Extreme Graphics 2515 1252 2612 2216
3DMark Slingshot Extreme Physics 3154 2631 2607 3087
3DMark Wild Life 1231 716 1469 1095
3DMark Wild Life framerate moyen 7 FPS 4.3 FPS 8.8 FPS 6.6 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) N/C 4.7 / 3.1 FPS 11 7.5 / 5.1 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) N/C 8.6 / 10 FPS 18 / 20 FPS 12 / 14 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) N/C 18 / 25 FPS 29 / 33 FPS 33 / 37 FPS
Lecture / écriture séquentielle N/C 321 / 173 Mo/s 527 / 187 Mo/s 299 / 185 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire N/C 26004 / 24178 IOPS 38434 / 44054 IOPS 29677 / 17668 IOPS
Voir plus de benchmarks

Comparé à quelques smartphones d’entrée de gamme que nous avons appréciés, il n’a pas à rougir niveau performances.

Le SoC montre parfois ses limites.

Le SoC montre parfois ses limites. // Source : Frandroid

En revanche, n’espérez pas lancer Fortnite dessus. L’application n’est tout simplement pas disponible. Si vous souhaitez vous rabattre sur Call of Duty : Mobile, sachez que celui-ci tourne sans encombre, mais que le niveau de qualité graphique reste bloqué à medium. Le taux de rafraichissement peut pour sa part monter en high. Parfois le jeu s’est mis à freeze sans aucune raison durant nos sessions.

Xiaomi Poco M4 ProBatterie

Sur le papier, le Poco M4 Pro est équipé pour durer, avec sa batterie de 5000 mAh. Dans les faits, il se situe dans la moyenne en matière d’autonomie. Vous pourrez atteindre une journée et demie d’autonomie sans encombre.

Testé via notre protocole sur le logiciel Viser, qui simule une activité en continu, le Poco M4 Pro parvient à tenir 12h et 48 minutes pour passer de 100 % d’autonomie à 10 %.

La puissance de charge de 33W est un vrai argument pour cette gamme de prix. Comptez 30 minutes pour passer de 0 à 54 % et un peu plus d’une heure pour une charge complète.

Xiaomi Poco M4 ProAudio

À l’instar du Xiaomi Redmi 10, le Poco M4 Pro intègre deux haut-parleurs. Un principal situé en bas et un d’appoint en haut. Si cela permet effectivement de proposer de la stéréo sur un appareil autour des 250 euros, un vrai plus, on regrette que le rendu sonore ne suive malheureusement pas derrière.

Prise jack, port USB-C et haut-parleur principal du Poco M4 Pro.

Prise jack, port USB-C et haut-parleur principal du Poco M4 Pro. // Source : Frandroid – Anthony Wonner

Le son grésille très vite à partir du mi-volume, on est littéralement inondé de medium, la spatialisation est absente et, lorsqu’on pousse le volume au maximum, on reste un peu sur notre faim quant à la quantité de son qui se dégage de l’appareil.

Ceci étant, comme souvent en entrée de gamme, la prise jack est conservée et permet de sauver les meubles.

En somme, si vous jetez votre dévolu sur ce M4 Pro, prévoyez un bon casque ou de bons écouteurs, avec ou sans-fil.

Xiaomi Poco M4 ProRéseaux et communications

Avec le M4 Pro, Poco passe le cap de la 5G, car le Poco M3 ne proposait qu’une configuration 4G. Toutes les bandes de fréquence utilisées en France sont supportées, en dehors des bandes mmWave, ce qui reste relativement classique et peu handicapant, étant donné que celles-ci ne sont pas encore déployées.

Pour le reste de la connectivité, vous pourrez compter sur du Bluetooth 5.1, une puce NFC ainsi que le Wi-Fi 5.

Afin de tester la qualité des appels, nous avons passé un coup de fil sur un boulevard parisien très fréquenté. La qualité sonore de ma voix laissait grandement à désirer. Il semble qu’en tentant d’atténuer les bruits ambiants, ma voix s’est retrouvée avec un rendu très robotique et compressé. Heureusement, lorsque je me taisais, les bruits ambiants ont été coupés très efficacement, délivrant un silence d’or à mon interlocuteur.

Xiaomi Poco M4 ProPrix et date de sortie

Le Xiaomi Poco M4 Pro sera disponible à compter du 26 novembre. Il existe en trois coloris : Bleu glacier, Noir intense et Jaune POCO. Deux configurations sont proposées, l’une à 229,90 euros en 4 Go + 64 Go et l’autre pour 269,90 euros en 6Go+128 Go.

Notre avis sur Le Xiaomi Poco M4 Pro

design
9
On ne va pas se mentir, difficile de trouver à redire côté design. Xiaomi donne vraiment l'impression de donner plus que ce qu'on attend d'un smartphone à ce prix. La prochaine fois, il suffira juste de raboter un peu le bloc photo, et ce sera parfait.
écran
8
Il est bon parfois de se rappeler qu'un bon écran LCD est possible. Si on y perd en qualité de contraste, on reste sur un écran extrêmement bien calibré et bien lumineux, capable en plus d'afficher du 90 Hz.
caméra
7
La qualité photo laisse quelque peu à désirer, mais il n'y a pas non plus d'énormité totale. Du moins pour un smartphone à ce prix, on s'en contentera. D'autant qu'on profite ici d'un capteur ultra grand-angle, certes un peu balourd, mais qui peut se montrer utile dans certaines situations.
performances
8
Les quelques légers ralentissements par-ci par-là ne suffisent pas à oublier l'expérience général d'un smartphone fonctionnel qui marche sans trop d'anicroche.
logiciel
7
MIUI offre tout ce qu'on attend d'une expérience logicielle sur Android en 2021. Malheureusement, l'interface de Xiaomi perd quelques points en ergonomie et en fluidité.
autonomie
8
En plus d'afficher une autonomie correcte qui permet d'aller chercher les une journée et demi d'utilisation, le M4 Pro propose une charge rapide 33 W très efficace. Un vrai plus sur cette gamme de prix.
Note finale du test
8 /10
Quoi qu'on pense de son bloc photo scandaleusement gros, qui n'accueille finalement que deux capteurs, le Poco M4 Pro représente une vraie amélioration par rapport à son prédécesseur. Xiaomi a ajouté la 5G, un capteur ultra grand-angle (un peu moyen, mais toujours plus utile qu'un capteur 2 mégapixels gadget), la charge 33 W. Et mine de rien à l'arrivée, on se retrouve avec un smartphone extrêmement convaincant, avec un rapport qualité-prix juste épatant.

Parlons-en de ses qualités justement : un très bon écran LCD 90 Hz qui nous rappelle que du bon LCD existe encore sur smartphone, des performances correctes, des finitions assez irréprochables, une charge en une heure de 0 à 100 %. Bref, si vous n'avez pas envie de mettre plus de 229 ou 269 euros dans un smartphone, vous avez un candidat très sérieux à l'achat ici.

Portez tout de même votre attention sur les quelques concessions ici présentes, car il y en a quelques-unes : la qualité photo laisse à désirer, l'interface utilisateur MIUI manque encore de fluidité et de clarté, et surtout, la qualité des haut-parleurs n'est vraiment pas bonne. Si vous êtes prêt à passer outre ces quelques anicroches, le Poco M4 Pro se montre, une fois encore, très convaincant.

Points positifs du Xiaomi Poco M4 Pro

  • Excellent LCD

  • Performances suffisantes

  • Bonnes finitions

  • Charge rapide en une heure

  • Le rapport qualité-prix

Points négatifs du Xiaomi Poco M4 Pro

  • Quelques ralentissements

  • Haut-parleurs qui bavent

  • MIUI trop fouillis

  • Qualité photo passable

Les derniers articles