Mercedes EQA vs Tesla Model Y : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

Le dernier SUV électrique de Mercedes est arrivé : il est temps de le confronter à l’une des références sur le marché, la Tesla Model Y. L’Américaine à l’intérieur épuré sera en face de l’Allemande à la finition haut de gamme dans ce comparatif pour tenter de déterminer laquelle sera la meilleure voiture électrique.

Disponible depuis l’automne 2021, la Tesla Model Y commence à séduire de nombreux électromobilistes en France. Avec son coffre XXL et son grand écran pour contrôler l’intégralité du véhicule, il s’agit sans aucun doute de la référence du moment en SUV électrique. Plus récemment, Mercedes a décidé d’ajouter un véhicule électrique à son catalogue : l’EQA. Ce SUV compact doit permettre à la marque allemande de convaincre des conducteurs de thermique de passer à l’électrique, en gardant une qualité de finition et de confort au niveau de ce qui se fait de mieux.

Sans perdre de temps, lançons-nous dans ce face-à-face entre la Mercedes EQA et la Tesla Model Y, pour vous aider à choisir entre ces deux véhicules.

Fiches techniques des Mercedes EQA et Tesla Model Y

Modèle Mercedes EQA Tesla Model Y
Catégorie SUV SUV
Puissance (chevaux) 190 chevaux 513 chevaux
Puissance (kw) 140 kW 377 kW
0 à 100 km/h 8.9 secondes 3.7 secondes
Niveau d'autonomie Autonomie complète Autonomie élevée
Vitesse max 160 km/h 241 km/h
OS embarqué N/C Tesla OS
Taille de l'écran principale N/C 15 pouces
Prises côté voiture Type 2 Combo (CCS) Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4463 mm 4751 mm
Hauteur 1620 mm 1624 mm
Largeur 2020 mm 2129 mm
Prix entrée de gamme 47450 euros 59990 euros
Poids Maximal N/C 2003 kg
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Dimensions, poids et design extérieur

La Mercedes EQA a des dimensions relativement classiques pour le segment : 4,46 mètres de long pour 1,62 mètre de haut et 1,84 mètre de large sans compter les rétroviseurs (2,02 mètres avec les rétroviseurs déployés).

L’avant du véhicule a une calandre pleine à la manière de nombreuses voitures électriques, et les lignes arrondies sont là pour rappeler que le maître mot sera le « confort ». Sur la balance, l’EQA affiche tout de même un poids de 2 040 kilogrammes (2 105 jg pour la version 4MATIC), ce qui en fait un véhicule assez lourd.

Pour la Tesla Model Y, les mensurations sont un peu plus généreuses, avec une longueur de 4,75 mètres (29 centimètres de plus que l’EQA), une hauteur de 1,62 mètre et une largeur de 1,92 mètre hors rétroviseurs (2,12 mètres rétroviseurs déployés).

On retrouve le design extérieur typique d’un SUV, avec l’avant plongeant et l’arrière assez haut perché. Les lignes sont plus sportives que sur la Mercedes EQA, rappelant qu’on est bien en présence d’une Tesla, et que les performances seront au rendez-vous.

À l’intérieur

Une fois n’est pas coutume, on se retrouve dans la Mercedes EQA en présence de matériaux de qualité et d’une qualité de finition dénuée de tous reproches. Le conducteur est haut perché, bien en place dans l’habitacle lumineux grâce au toit panoramique, et les sièges électriques à mémoire de profil sont là pour rappeler que l’on a affaire à du haut de gamme.

Le volume de coffre disponible est de 340 Litres seulement. De plus, il n’y a pas de coffre avant contrairement à la Tesla Model Y. Un tunnel central est présent, ce qui rend l’habitabilité de la place arrière centrale perfectible.

Ambiance fondamentalement différente sur la Tesla Model Y : son coffre de 854 Litres (2 041 Litres sièges rabattus) et l’absence de tunnel central font la part belle aux passagers arrière et au volume de stockage. En plus de cela, vous pouvez compter sur un coffre avant de 117 Litres permettant de ranger quelques effets personnels supplémentaires.

L’ambiance générale de l’Américaine tranche avec ce que l’on trouve sur l’EQA. Ici, la part belle est faite à l’écran central qui domine la planche de bord épurée où aucun bouton n’est visible. Les sièges avant en cuir synthétique allient confort et maintien latéral, et le conducteur bénéficiera d’une mémoire de profil liée liée à son smartphone qui réglera les rétroviseurs, le volant et le siège à sa convenance.

Technologies embarquées

Le SUV de la marque allemande est piloté par le système phare de Mercedes : MBUX. Bien qu’elle demande un temps d’adaptation, cette interface est très complète et personnalisable. Pour ceux qui le souhaitent cependant, il est possible d’utiliser Apple CarPlay ou Android Auto, qui sont intégrés parfaitement dans l’instrumentalisation.

Des fonctions de réalité augmentée sont disponibles selon les versions, associées à un affichage tête-haute du plus bel effet. Le combiné d’instrumentalisation associe un écran situé derrière le volant à un affichage tête-haute et un écran central, pour que toutes les informations pertinentes soient visibles où vous le souhaitez. Si le véhicule est équipé du pack d’assistance à la conduite en option, vous aurez la combinaison régulateur de vitesse actif/maintien dans les lignes, permettant une conduite autonome de niveau 2.

Du côté de la Tesla Model Y, on retrouve de série l’Autopilot de Tesla comme fonctionnalité phare du constructeur, qui associe un maintien actif dans la voie à un régulateur de vitesse adaptatif. Vous n’aurez ni affichage tête-haute, ni réalité augmentée toutefois, le constructeur ayant choisi la sobriété pour son SUV compact.

Un unique écran trône au milieu de la planche de bord et affichera d’un côté la navigation, et de l’autre une vue de ce que le véhicule interprète grâce à ses caméras : feux tricolores, panneaux de limitation de vitesse, panneaux stop ou encore poubelles (oui, oui !). Dans les deux cas, une application mobile vient s’associer au véhicule pour le contrôler à distance, vérifier le statut de la charge ou encore lancer des commandes de climatisation.

Sur la route

Mercedes a fait le choix de ne pas brusquer sa clientèle en proposant une version électrique d’un SUV qui ne diffère pas beaucoup de la conduite d’une voiture thermique. En effet, vous ne trouverez pas ici de conduite à une pédale en maximisant le freinage régénératif, ce qui reste un avantage confortable chez beaucoup de véhicules électriques.

Les suspensions sont bien doséeset la conduite est globalement très confortable. Attention toutefois lorsque vous mettez le pied au plancher : sur les versions qui ne sont pas quatre roues motrices, il est facile de faire patiner le véhicule.

Sur la Tesla Model Y, le comportement routier est résolument plus sportif, avec des reprises qui vous plaquent le dos au siège sans perte d’adhérence grâce à la transmission intégrale et aux quatre roues motrices.

La conduite à une pédale est possible via le mode « serrage » qui vous amène à l’arrêt complet, proposant ainsi une excellente expérience de conduite électrique. Notez enfin que l’insonorisation est assez correcte grâce au double vitrage à l’avant, assurant un confort certain pour les passagers avant.

Les différentes motorisations proposées

La Mercedes EQA est disponible avec deux motorisations différentes :

  • EQA 250 avec batterie de 66,5 kWh : moteur avant uniquement (190 ch), 0 à 100 km/h en 8,9 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • EQA 350 4MATIC avec batterie de 66,5 kWh : moteur avant et arrière, transmission intégrale (292 ch), 0 à 100 km/h en 6 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;

Mercedes eQA

La Tesla Model Y est aujourd’hui proposée en deux versions :

  • Grande Autonomie : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 5,0 secondes, vitesse maximale de 217 km/h ;
  • Performance : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 3,7 secondes, vitesse maximale de 241 km/h.

Autonomie, batterie et recharge

Avec sa batterie de 66,5 kWh, la Mercedes EQA offre une autonomie maximale en cycle WLTP de 426 kilomètres. La consommation est malheureusement assez élevée sur ce SUV, où il vous faudra compter autour de 22,5 kWh aux 100 kilomètres sur autoroute, rendant les trajets de plus de 300 kilomètres difficiles sans recharge.

La recharge rapide est plafonnée à 100 kW, et le constructeur annonce une durée de 30 minutes pour passer de 10 à 80 % de charge dans le meilleur des cas. Le chargeur embarqué en courant alternatif est de 11 kW, assurant une recharge complète en 6 heures sur une borne de recharge adaptée.

Pour la Tesla Model Y, la version Grande Autonomie affiche 507 kilomètres d’autonomie WLTP, en embarquant une batterie de 74 kWh. La force de Tesla réside dans son réseau de Superchargeurs très utile pour les grands trajets, où le véhicule pourra profiter d’une puissance allant jusqu’à 250 kW.

En ce qui concerne la charge à domicile ou sur borne publique, le chargeur embarqué de 11 kW permettra de remplir complètement la batterie en 7 heures environ.

 

Prix

La Mercedes EQA affiche un prix de départ de 50 000 euros, et est donc éligible au bonus écologique de 2 000 euros seulement. La version quatre roues motrices est quant à elle proposée à partir de 60 700 euros, ce qui la prive de bonus écologique. Le jeu des options peut faire grimper la note proche de 70 000 euros sans trop de problèmes.

Mercedes EQA vs Tesla Model Y : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

L’image de marque se paie chez Mercedes, et le modèle le plus onéreux démarre au prix de la Tesla Model Y Grande Autonomie (59 990 euros hors bonus écologique), qui propose 20 % d’autonomie en plus en cycle WLTP.

Le Modèle Performance quant à lui est disponible à partir du début de l’année 2022 pour 66 990 euros,. Si l’on souhaite prendre toutes les options, le tarif affiché monte à 77 780 euros.

Le configurateur en ligne de la Tesla Model Y

Le configurateur en ligne de la Tesla Model Y

Laquelle choisir entre la Mercedes EQA et la Tesla Model Y

Vous l’aurez compris au terme de cette confrontation, les deux SUV électriques affichent des différences de taille. Ceux qui privilégieront le comportement d’un véhicule thermique et une finition intérieure irréprochable seront sans doute conquis par la Mercedes EQA.

De l’autre côté, la Tesla Model Y offrira des performances et une autonomie meilleure, ainsi qu’un volume de coffre imbattable sur le segment. Il faudra toutefois accepter un intérieur plus épuré et un confort en deçà de ce qu’offre l’EQA.

Le véhicule le plus attendu de l’année 2021 est arrivé et il est temps de le mettre en face d’un autre SUV compact électrique excellent. C’est l’heure du match entre la Tesla Model Y et la…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles