BMW i4 vs Tesla Model 3 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

Les berlines électriques ne sont pas nombreuses sur le marché, mais les deux références que nous avons aujourd’hui vont nous assurer un match des plus intéressants. Il s’agit d’un face à face entre la Tesla Model 3 et la BMW i4. Allons-y !

BMW i4 vs Tesla Model 3

Bien que la BMW i3 soit sortie relativement tôt dans le monde de la voiture électrique, depuis, il n’y a pas eu beaucoup de références chez BMW. L’arrivée récente des SUV électriques BMW iX et BMW iX3, et de la berline BMW i4 annoncent de grandes choses chez le constructeur allemand, à n’en pas douter.

En face, nous avons choisi la référence en matière de berline électrique : la Tesla Model 3. Son succès en France n’est plus à rappeler tant elle est populaire. Mais aujourd’hui, avec l’arrivée de la dernière née de BMW, la Model 3 fait elle encore le poids ? C’est ce que nous allons déterminer dans cette confrontation.

Fiches techniques des BMW i4 et Tesla Model 3

Modèle BMW i4 Tesla Model 3 (2021)
Catégorie Berlines Berlines
Puissance (chevaux) 340 chevaux 512 chevaux
Puissance (kw) 250 kW 370 kW
0 à 100 km/h 5.7 secondes 3.3 secondes
Niveau d'autonomie Autonomie partielle Autonomie complète
Vitesse max 190 km/h 261 km/h
OS embarqué N/C Tesla OS
Apple CarPlay Oui N/C
Android Auto Oui N/C
Taille de l'écran principale 14.9 pouces 15 pouces
Prises côté voiture Type 2 Combo (CCS) Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4783 mm 4694 mm
Hauteur 1448 mm 1443 mm
Largeur 1852 mm 1849 mm
Prix entrée de gamme 59700 euros 36800 euros
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Dimensions, poids et design extérieur

BMW n’a pas fait dans l’originalité pour l’extérieur de son i4 : elle reprend en tous points les lignes de son équivalent thermique, la Série 4 Gran Coupé. Bien entendu, quelques accents sont mis ici et là pour rappeler que l’on a affaire à une électrique. On notera par exemple les logos BMW entourés d’un liseré bleu, ou bien entendu la calandre pleine à l’avant.

À l’intérieur

Avec un hayon (contrairement à la Tesla Model 3), la BMW i4 dispose d’une capacité de chargement de 470 Litres, qui peut monter à 1 290 Litres une fois la banquette arrière rabattue. Bien que le véhicule soit 100 % électrique, il conviendra de tenir compte du tunnel central à l’arrière, qui condamnera la place du milieu à de très courts trajets sous peine d’inconfort au niveau des jambes.

Les matériaux sont, sans surprise, d’excellente qualité chez BMW et les finitions sont au niveau de ce que l’on attend pour une berline premium. La position de conduite sportive est au rendez-vous, avec des sièges à l’avant qui sont confortables et bien enveloppants.

De l’autre côté, la Tesla Model 3 offre une capacité de chargement totale de 649 Litres (561 Litres pour le coffre arrière, et 88 Litres pour le coffre avant), mais il convient de limiter ses attentes quant aux objets que l’on peut stocker, étant donné qu’il n’y a pas de hayon.

L’ambiance globale à l’intérieur est des plus minimalistes, avec uniquement un écran central à l’avant pour contrôler tout le véhicule. Cela tranche avec la planche de bord très fournie de l’i4. Nous pourrions qualifier ces configurations en « deux salles, deux ambiances », où chacun aura sa préférence. L’absence de tunnel central dans la Tesla Model 3 se transformera en avantage face à l’i4 si vous souhaitez asseoir trois passagers à l’arrière.

Technologies embarquées

Un double écran à l’avant de la BMW i4 (12 pouces derrière le volant, 15 pouces au milieu de la planche de bord) est là pour vous permettre de visualiser et contrôler l’ensemble des fonctionnalités. L’ergonomie reste largement perfectible toutefois, avec des fonctions que l’on doit aller chercher au fin fond de sous-menus difficilement accessibles.

Apple Carplay et Android Auto sont disponibles comme à l’accoutumée chez BMW, et la fameuse « Digital Key » est de la partie. Enfin, en ce qui concerne les assistances à la conduite, cela varie selon les niveaux de finition et les options choisies, mais vous pourrez retrouver un régulateur de vitesse adaptatif, un maintien dans la voie, le freinage automatique d’urgence ou encore la vue à 360 degrés pour faciliter les manœuvres de parking.

À bord de la Tesla Model 3, on retrouve un écran de 15 pouces au format horizontal, qui affiche sur la partie gauche le véhicule et les alentours, et sur la partie droite la navigation, la musique ou le navigateur internet. Les fonctionnalités d’assistance à la conduite de série comprennent le fameux Autopilot de Tesla, qui combine un régulateur de vitesse adaptatif et un maintien actif dans la voie pour une autonomie de niveau deux.

Android Auto et Apple Carplay sont à oublier dans cette Model 3. Par contre, vous pouvez bel et bien utiliser votre smartphone comme clé, que ce soit sous Android ou iOS. Un chargeur à induction pouvant accueillir deux smartphones est présent sous l’écran central, ainsi que deux ports USB-C à l’avant comme à l’arrière pouvant recharger vos différents appareils.

Sur la route

La BMW i4 est une berline sportive qui ne manque pas de puissance : la version que nous avions essayée affichait 544 chevaux et 795 Nm de couple. Les 2,2 tonnes de l’engin se font tout de même ressentir en cas de conduite appuyée, notamment au niveau du freinage. Pas de miracle, les lois de la physique s’appliquent toujours.

Le silence qui règne à bord de l’i4 est très plaisant, et les quatre niveaux de freinage régénératif qui sont disponibles assurent une conduite agréable pour tous les profils de conducteurs. De l’autre côté, au niveau de l’Américaine, même si des efforts ont été faits au fil du temps, l’insonorisation n’est pas aussi bonne que sur l’i4.

Le confort reste très correct, mais les suspensions montrent clairement que le côté sportif est privilégié, surtout sur route endommagée. Côté agilité et réponse sous la pédale toutefois, l’avantage est à donner à Tesla : avec ses quelques centaines de kilos en moins et une gestion du groupe motopropulseur exceptionnelle, la tenue de route comme la sensation de contrôle sont excellentes.

Le freinage régénératif n’est pas réglable sur la Tesla Model 3, mais trois niveaux de conduite sont tout de même proposés, agissant sur le comportement à très basse vitesse. Selon ce que vous choisirez, il vous sera possible d’aller jusqu’à l’arrêt complet sans toucher à la pédale de frein, apportant un confort certain quant à la conduite en ville notamment.

Les différentes motorisations proposées

La BMW i4 est proposée en deux motorisations en France :

  • i4 eDrive40 : moteur arrière uniquement, propulsion, 0 à 100 km/h en 5,7 secondes, vitesse maximale de 190 km/h ;
  • i4 M50 : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, vitesse maximale de 225 km/h ;

BMW i4 vs Tesla Model 3 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

Pour la Tesla Model 3, il y a trois versions différentes, chacune ayant ses particularités :

  • Propulsion : moteur arrière uniquement, 0 à 100 km/h en 6,1 secondes, vitesse maximale de 225 km/h ;
  • Grande Autonomie : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 4,4 secondes, vitesse maximale de 233 km/h ;
  • Performance : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 3,3 secondes, vitesse maximale de 261 km/h.

BMW i4 vs Tesla Model 3 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

Autonomie, batterie et recharge

L’autonomie de la BMW i4 au cycle WLTP varie selon la configuration entre 520 et 590 kilomètres. La batterie qui équipe le véhicule offre une capacité nette de 80,7 kWh selon le constructeur, et la charge rapide permet d’ajouter 80 % de batterie en 34 minutes.

En ce qui concerne la charge lente, comptez autour de 27 heures pour remplir complètement la batterie sur une prise domestique, et une borne de recharge de 11 kW vous assurera de pouvoir repartir entièrement chargé en 8h15.

BMW i4 vs Tesla Model 3 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

Chez Tesla, l’autonomie WLTP varie quant à elle entre 491 et 614 kilomètres selon la version choisie. La batterie du modèle propulsion est de 60 kWh, contre 82 kWh pour les versions Grande Autonomie et Performance.

La charge rapide sur le réseau de Superchargeurs Tesla peut monter jusqu’à 250 kW de puissance, assurant ainsi d’atteindre 80 % de batterie en 30 minutes environ. Sur prise domestique, comptez entre 20 et 28 heures pour remplir la batterie, et entre 6 et 8 heures sur une Wallbox 11 kW.

BMW i4 vs Tesla Model 3 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

Prix

Le prix de départ de la BMW i4 est tout juste sous les 60 000 euros (59 700 euros), lui permettant ainsi de bénéficier du bonus écologique de 2 000 euros si aucune option n’est sélectionnée. La version i4 M50 quant à elle est disponible à partir de 71 650 euros.

Le catalogue d’options du constructeur étant ce qu’il est, vous n’aurez aucun mal à atteindre 80 000 euros pour une i4 M50 avec quelques options, réservant ainsi ce véhicule à ceux qui auront un budget conséquent.

BMW i4 vs Tesla Model 3 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

De l’autre côté, la Tesla Model 3 d’entrée de gamme profite encore du bonus écologique maximal (6 000 euros à l’heure actuelle), rendant accessible une version propulsion, blanche avec intérieur noir pour moins de 38 000 euros.

La version Grande Autonomie est quant à elle disponible à partir de 55 990 euros (hors bonus écologique), contre un prix de départ affiché à 59 990 euros pour la Performance. En ajoutant les options et coloris les plus onéreux, la facture peut grimper à 69 870 euros.

BMW i4 vs Tesla Model 3 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

Laquelle choisir entre la  BMW i4 et la Tesla Model 3 ?

Similaires en termes de dimensions et performance, la BMW i4 et la Tesla Model 3 sont deux véhicules de choix pour quiconque cherche une berline électrique. Selon les préférences de chacun, l’une sortira nécessairement du lot.

Pour la majorité toutefois, le tarif de la BMW i4 sera rédhibitoire, surtout si l’on met en face la moins onéreuse des Tesla Model 3. Mais il faudra accepter de ne pas avoir de hayon, de matériaux luxueux ou encore de ne pas bénéficier de l’excellente insonorisation de la berline du constructeur allemand.

Enfin, il convient de le mentionner tant que les Superchargeurs Tesla ne sont pas ouverts à tous : aujourd’hui, les grands trajets en électrique restent plus aisés en Tesla, même si les réseaux tiers se densifient. Est-ce que cela fera assez pencher la balance en faveur de l’Américaine ? Rien n’est moins sûr.

Tesla est en train d’augmenter les tarifs de ses Superchargeurs en Europe. Nous avons simulé le coût d’une charge de 0 à 80 % sur une Model 3 SR+.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles