Opel Corsa-e vs. MG4 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

Deux citadines électriques s’affrontent aujourd’hui dans notre comparatif : l’Opel Corsa-e et la MG4. Entre design, caractéristiques techniques, sensations de conduite et placement tarifaire, voyons laquelle des deux est la plus adaptée à vos besoins.

Trouver chaussure à son pied dans le milieu des voitures électriques n’est pas toujours chose aisée. Afin de vous faciliter la tâche, nous proposons fréquemment des comparatifs en nous concentrant sur deux références parmi lesquelles certains clients hésitent. Aujourd’hui, ce sont deux citadines électriques qui sont à l’honneur pour s’affrointer sur de nombreux critères.

D’un côté, la MG4, nouvellement arrivée au catalogue du constructeur chinois, qui a l’habitude de proposer un rapport prix/prestations difficile à battre. De l’autre, l’Opel Corsa-e, qui est une déclinaison 100 % électrique de la populaire petite voiture du constructeur allemand. Sans plus attendre, voyons laquelle des deux est la meilleure voiture électrique.

Fiches techniques des Opel Corsa-e et MG4

Modèle Opel Corsa-e MG MG4
Catégorie Citadines Berlines
Puissance (chevaux) 136 chevaux 204 chevaux
Puissance (kw) 100 kW 150 kW
0 à 100 km/h 8.1 secondes 3.8 secondes
Niveau d'autonomie 5 2
Vitesse max 150 km/h N/C
Apple CarPlay Oui N/C
Android Auto Oui N/C
Taille de l'écran principale 7 pouces N/C
Prises côté voiture Type 2 Combo (CCS) Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4060 mm 4287 mm
Hauteur 1433 mm 1516 mm
Largeur 1960 mm 1836 mm
Prix entrée de gamme 17200 euros N/C
Prix 23 200 € 28 990 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Dimensions, poids et design extérieur

La petite Opel Corsa-e affiche des mensurations de citadine adaptée à la ville : 4,06 mètres de long, 1,77 mètre de large et 1,43 mètre de haut. Son terrain de jeu de prédilection sera bien le milieu urbain, où les places de parking étriquées ne lui posent aucun problème.

En termes d’allure extérieure, l’Opel Corsa-e est du genre discrète, la faute sans doute à un modèle thermique qui est dans le paysage automobile depuis quatre décennies. Du côté de la MG4, les mensurations comme le design sont bien différents.

Tout d’abord, la silhouette est plus proche d’un petit SUV que d’une citadine, et la longueur est plus importante que sur l’Opel Corsa-e. Ainsi, avec 4,29 mètres de long, 1,84 mètre de large et 1,50 mètre de haut, l’habitabilité devrait être au rendez-vous.

Son design extérieur est quant à lui moins commun et plus sportif : c’est pourquoi la MG4 emporte le point face à l’Opel Corsa-e.

À l’intérieur

En ouvrant la porte de l’Opel Corsa-e, nous sommes accueillis par un intérieur qui ne sort pas de l’ordinaire. Si cela peut plaire à celles et ceux qui ne souhaitent pas voir leurs habitudes bousculées, malheureusement, cela ne ravit pas les personnes en quête de changement. Seule l’édition limitée des 40 ans de la Corsa offre des matériaux et coloris différents, qui pourront en séduire certains ou en rebuter d’autres.

La disposition des éléments de la planche de bord est des plus classiques, avec deux petits écrans de 7 pouces. Les matériaux utilisés sont quant à eux globalement durs dans tout l’habitacle. Enfin, en termes de volume utile, le coffre affiche une capacité de 309 litres, contre 363 litres sur la MG4, qui est résolument plus adaptée lorsque l’on emporte des bagages.

Assez étonnamment, MG propose un intérieur rafraîchissant, avec un habitacle minimalisme très plaisant. Une console centrale flottante intégrant un chargeur à induction trône entre les deux passagers avant, mais nous regrettons l’utilisation de matériaux tout juste corrects.

Le point positif de la MG4, à l’instar de son volume de coffre, est à chercher du côté de l’espace disponible à bord. Que ce soit pour les passagers de la première ou de la deuxième rangée, le constructeur chinois est généreux : on prend place à bord très confortablement.

Pour son intérieur plus spacieux, son volume de coffre et l’agencement de sa planche de bord, la MG4 l’emporte au niveau de l’ambiance à bord.

Technologies embarquées

Nous retrouvons deux petits écrans de 7 pouces chacun à l’intérieur de l’Opel Corsa-e, avec une disposition des plus conventionnelles : l’infodivertissement au milieu et l’instrumentalisation derrière le volant. Si la navigation embarquée n’est pas des plus accueillantes, Android Auto et Apple Carplay sont disponibles, comme cela est le cas également sur la MG4.

En termes d’assistances à la conduite de série, l’Opel Corsa-e va au plus simple : régulateur et limiteur de vitesse, et puis c’est tout. Du côté de la MG4, la dotation est plus généreuse, puisque l’on retrouve un régulateur de vitesse adaptatif et une assistance au maintien dans la voie.

Toutefois, comme nous l’avions souligné dans notre essai de la MG4, ces aides à la conduite ne donnent pas entière satisfaction, bien qu’elles aient le mérite d’exister. Les deux écrans de la MG4 sont de bonne qualité, même si l’ergonomie laisse à désirer. Des mises à jour à distances sont prévues par le constructeur, et une planification d’itinéraire via l’application compagnon est possible.

Quoi qu’il en soit, de par l’ensemble des technologies proposées par MG, le point va à la MG4 face à l’Opel Corsa-e.

Sur la route

Au volant de l’Opel Corsa-e, nous retrouvons ce que nous apprécions chez une citadine électrique : réactivité sous la pédale, consommation maîtrisée et bon agrément de conduite. Avec un 0 à 100 km/annoncé en 8,1 secondes, s’insérer sur voie rapide ou sur autoroute ne pose pas le moindre problème à l’électrique allemande.

Avec ses différents modes de conduite pour modifier le comportement routier, jouer le jeu de l’écoconduite est possible en Opel Corsa-e. Lors de notre essai routier, nous avions relevé des consommations situées autour de 17 kWh aux 100 kilomètres, ce qui donne une autonomie réelle de 270 kilomètres.

Sur la MG4, les sensations de conduite sont comparables, notamment en ce qui concerne l’accélération. Avec entre 7,7 et 7,9 secondes pour arriver à 100 km/h selon la configuration, la Chinoise fait un peu mieux que l’Allemande toutefois.

L’accent est bien mis sur le dynamisme au volant de la MG4, qui est agile même sur les routes secondaires sinueuses. Si l’équilibre entre le confort et le dynamisme est généralement difficile à atteindre, la MG4 s’en sort plutôt honorablement sur ce point. Enfin, nos consommations lors de l’essai étaient situées autour de 18 kWh aux 100 kilomètres, ce qui est comparable avec l’Opel Corsa-e.

Les deux véhicules font jeu égal sur la route, c’est donc un match nul pour cette section.

Les différentes motorisations proposées

L’Opel Corsa-e est disponible dans une seule motorisation au catalogue français :

  • Moteur de 136 ch, traction avec batterie de 50 kWh : moteur avant de 100 kW, 0 à 100 km/h en 8,1 secondes, vitesse maximale de 150 km/h.

La MG4 de son côté est proposée dans deux configurations différentes :

  • Moteur de 170 ch, propulsion avec batterie de 51 kWh : moteur arrière de 125 kW, 0 à 100 km/h en 7,7 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • Moteur de 203 ch, traction avec batterie de 64 kWh : moteur arrière de 150 kW, 0 à 100 km/h en 7,9 secondes, vitesse maximale de 160 km/h.

Autonomie, batterie et recharge

Avec sa batterie d’environ 50 kWh, l’Opel Corsa-e affiche une autonomie WLTP de 360 kilomètres. La recharge rapide via la prise Combo CCS permet d’atteindre 80 % de batterie en environ 30 minutes selon le constructeur, ce qui est assez classique.

En ce qui concerne la charge lente en courant alternatif, un chargeur embarqué de 11 kW assure un remplissage intégral en environ cinq heures, là où le même exercice demande 25 heures sur une prise domestique.

La petite batterie de la MG4 (51 kWh) affiche une autonomie comparable à celle de l’Opel Corsa-e, là où la plus grosse batterie (64 kWh) permet d’avoir jusqu’à 450 kilomètres d’autonomie WLTP. Une charge de 10 à 80 % prend 35 à 40 minutes selon les configurations, ce qui est un peu plus long que la charge théorique de l’Opel Corsa-e.

Le chargeur embarqué est soit de 7 kW (batterie de 51 kWh), soit de 11 kW (batterie de 64 kWh). Le temps de charge sur une prise domestique est de 25 heures pour la plus petite batterie, contre autour de 32 heures pour la plus grosse.

Là encore, c’est un match nul entre l’Opel Corsa-e et la MG4 tant les caractéristiques sont similaires.

Prix

Battre la MG4 va être mission impossible pour l’Opel Corsa-e en termes de tarif. En effet, il faut compter à minima 35 000 euros pour prendre possession d’une Opel Corsa-e. Les versions les plus équipées débutent à 36 300 euros, et toutes sont éligibles au bonus écologique maximal.

Chez MG, comme à l’accoutumée, le placement tarifaire est très agressif. C’est pourquoi nous retrouvons une MG4 disponible à partir de 28 990 euros. Les modèles dotés de la grosse batterie de 64 kWh débutent à 32 990 euros. À configuration comparable, cela place la MG4 6 000 euros en dessous de l’Opel Corsa-e.

Laquelle choisir entre l’Opel Corsa-e et la MG4 ?

Au moment de choisir entre une Opel Corsa-e et une MG4, la question est simple : y a-t-il un élément rédhibitoire pour vous sur la MG4 ? Si tel n’est pas le cas, il n’y a pas de raison de lui préférer l’Opel Corsa-e.

La MG4 est non seulement moins coûteuse, mais elle est plus spacieuse, mieux équipée, plus dynamique et a un look plus sympathique. Comme trop souvent avec MG, les rapports prix/prestations sont excellents, et ce n’est pas l’Opel Corsa-e qui pourra faire le poids face à la MG4, qui est la grande gagnante de ce comparatif.

Sur le marché des voitures électriques, trouver celle qui offrira le meilleur compromis entre le tarif proposé et l’autonomie théorique n’est pas nécessairement chose aisée. Nous avons donc sélectionné quelques références qui sortent du lot,…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.