MG4 : comment a-t-elle détrôné l’indéboulonnable Renault Zoé en un éclair ?

 

Sur le mois de janvier 2023, la MG4 a connu un véritable succès commercial. Elle a fait son entrée dans le top 5 en France, se permettant de devancer des voitures électriques bien connues comme la Renault Twingo, la Peugeot e-2008 et même… la mythique Renault Zoé. On vous explique les raisons de ce succès, et pourquoi la MG4 pourrait faire beaucoup de mal aux constructeurs français.

MG4 // Source : Marie Lizak pour Frandroid

Sur le mois de janvier 2023, la MG4 s’est dressée à la 5ème place du classement des ventes de voitures électriques en France. Mais ça, ce n’est pas nouveau, puisque les chiffres d’immatriculations sont déjà connus depuis quelques jours. Ainsi, on retrouve à la première place la Dacia Spring, suivie par la Fiat 500, la Renault Mégane E-Tech et la Peugeot e-208.

L’arrivée de la MG4 dans le classement n’est pas une surprise en soi : en décembre 2022, elle avait fait son apparition directement à la 10e place ! Mais comment cette voiture encore totalement inconnue du grand public a réussi à se hisser dans le top 5 ? Et surtout, comment compte-t-elle rester dans ce classement et gratter des parts de marché aux constructeurs français ?

Pourquoi la MG4 se vend aussi bien en France ?

À la première question, la réponse est excessivement simple : grâce à son prix. La MG4 est une voiture électrique de type berline compacte (segment C) qui ne coûtait « que » 28 900 euros lors de son lancement. Soit 22 900 euros une fois le bonus écologique déduit. C’est la première fois qu’une berline électrique est si abordable en France.

En face d’elle, la Renault Mégane électrique est vendue largement plus cher. On peut aussi citer la Peugeot e-208, plus chère, et surtout faisant partie du segment B. Bref, vous l’avez compris, la MG4 est l’une des voitures avec le meilleur rapport qualité / prix du moment. Ou presque. Car il faut aussi compter sur la Dacia Spring, sur le segment A, beaucoup moins polyvalente, et la Tesla Model 3, sur le segment D, beaucoup plus chère.

Si vous suivez avec assiduité l’actualité des voitures électriques, vous n’avez pas du manquer la hausse de prix de la MG4, décidée en tout début d’année 2023. Celle-ci est assez faible, mais couplée avec la baisse du bonus, nous sommes face à une hausse nette de 2 000 euros. Sauf pour les foyers éligibles au bonus de 7 000 euros, pour qui le prix de la voiture ne change pas.

Comment la MG4 va-t-elle continuer à se vendre aussi bien en France ?

À la seconde question, la réponse est également assez simple. Le marché de la voiture électrique est en pleine expansion, mais les nouveautés arrivent au compte-gouttes. Nous n’avons pas de boules de cristal, mais nous connaissons quand même plus ou moins la liste des voitures électriques attendues pour 2023. Et aucune ne semble pouvoir venir faire de l’ombre à l’excellent rapport qualité / prix de la MG4.

Même les constructeurs chinois, comme BYD, ne sont pas venus en Europe avec un positionnement tarifaire aussi agressif que MG avec sa nouvelle compacte électrique. Et pourtant, MG promet qu’il réussit à gagner de l’argent avec sa MG4 en Europe.

Tesla Model 3 versus MG4

Toutefois, Tesla a réussi à mettre quelques bâtons dans les roues de MG. Avec la récente baisse de prix des Model 3 et Model Y partout dans le monde, la firme d’Elon Musk a frappé fort, très fort même. Les deux voitures électriques abordables de Tesla sont devenues bien moins chères qu’il y a quelques mois, avec une baisse de plus de 13 000 euros en prenant en compte l’effet du bonus écologique.

Si auparavant, il fallait ajouter près de 30 000 euros pour passer d’une MG4 à une Tesla Model 3, la différence n’est désormais plus que d’environ 15 000 euros. Une sacrée différence encore, mais largement réduite, qui pourrait faire pencher la balance de certains acheteurs potentiels.

Le problème de production de la MG4

L’autre problématique de MG, c’est la capacité de production de sa maison mère, SAIC, en Chine. Les MG4 sont toutes produites en Asie, et MG n’a pas les mêmes capacités de production que Tesla. Inonder le marché sur la durée avec des MG4 devrait être un exercice délicat. En effet, MG prévoit de vendre 20 000 voitures en France en 2023, contre plus de 13 000 en 2022 (dont 1 570 MG4), soit un delta de 7 000 voitures seulement.

Sur l’année 2023, MG sera donc limité en termes de ventes, et ne pourra pas battre les concurrents français et européens. À titre d’exemple, Peugeot a réussi à écouler plus de 19 000 e-208 en 2022, quand la Dacia Spring s’est vendue à 18 326 exemplaires. Du côté de Tesla, on dénombrait 17 000 Model 3 et 11 892 Model Y. Les 20 000 ventes prévues par MG en 2023 seront ventilées sur six modèles différents.

Bref, MG a frappé fort avec sa MG4, et devrait continuer à dominer certaines voitures électriques vieillissantes comme la Renault Zoé ou la Renault Twingo. Mais elle ne parviendra pas à remplacer ses concurrentes plus récentes en France. Du moins pas en 2023, à cause principalement de ses capacités de production.

C’est dommage, puisqu’en 2023, le constructeur chinois commercialisera deux nouvelles variantes de la MG4 : une à grande autonomie, et une autre très sportive.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.