Panos Panay : « Windows 11 est dans l’instant et l’innovation, familier et accueillant »

 

Depuis le 5 octobre, Windows 11 est disponible sur tous les PC compatibles. À l'occasion de ce lancement, Frandroid a pu s'entretenir avec Panos Panay, le nouvel homme fort de Microsoft, derrière désormais les produits Surface et Windows 11. Et l'homme se confie sur sa mission comme sur ses attentes pour le futur de l'entreprise, avec son éternel enthousiasme.

Panos Panay, le nouveau monsieur Windows de Microsoft

Panos Panay, le nouveau monsieur Windows de Microsoft // Source : Microsoft

Ils avaient juré que ce serait le dernier. Après Windows 10, le déluge. Enfin, pas d’autre nom, mais des mises à jour fréquentes pour doper le système d’exploitation lancé en 2015. Six ans plus tard, Windows 11 est disponible sur les machines compatibles.

« On n’a pas changé d’idée et voulu tout bouleverser. On a simplement réfléchi aux besoins de chacun et à la façon d’y répondre », explique à Frandroid Panos Panay, responsable de Windows et de Surface chez Microsoft. Celui qui fit ses premiers pas dans la lumière avec le lancement réussi (et surprise) de la tablette Surface Pro en 2012, avant de prendre en charge les destinées de tous les produits maison, est désormais l’homme aux commandes du système d’exploitation de Microsoft. Une double casquette qui ne l’effraie nullement.

Car Panos Panay est un homme passionné, toujours jovial et loquace quand il s’agit de parler de ses sujets de prédilection. « Windows est dans l’instant », lâche-t-il quand on lui demande ce qui s’est passé pour que Microsoft change son fusil d’épaule. « Il est toujours question d’innovations pour le futur, d’une innovation continue. On veut comprendre les besoins des gens, où ils veulent aller et trouver comment les aider à y parvenir dans les meilleures conditions. C’est vrai pour les produits Surface, c’est vrai aussi pour Windows. »

« Il était important de faire avancer la plateforme »

Était-il nécessaire de lancer un nouvel OS pour autant ? Oui, martèle-t-il sans vouloir parler pour autant de révolution. Pour Panos Panay, le PC qu’il chérit tant a pris une énorme place dans nos vies et il doit pour cela avoir le meilleur système. « C’est devenu un point central dans la façon dont on garde le contact, travaille, apprend, enseigne ou se divertit. Quand nous avons pensé Windows 11, il était clair dans notre esprit que cela devait servir à rendre les gens plus créatif et productif, les inspirer pour qu’ils exploitent leur pleine mesure. Pourquoi n’aurions-nous pas voulu le faire ? », constate le nouvel homme fort de Satya Nadella. « Je pense qu’il était important de faire avancer la plateforme et je pense qu’il sera important de continuer à la faire avancer de nombreuses années encore. »

Panos Panos lors de la conférence Surface à New York (2019)

Panos Panos lors de la conférence Surface à New York (2019) // Source : FRANDROID – Melinda DAVAN-SOULAS

Quand on lui demande de décrire Windows 11, Panos Panay est forcément intarissable. « Calme et accueillant », c’est ainsi qu’il veut présenter le nouveau système. Il promet qu’il n’y a aucune inquiétude à avoir pour ceux qui étaient sous Windows 10, « cela reste un endroit familier. Vous allez facilement retrouver vos repères. » Pas de grands chambardements en vue, mais du changement, car Windows 11 voulait avant tout être prêt pour « ce nouveau monde hybride », comme il l’appelle. Celui où chaque utilisateur est en mobilité permanente, en mode multi-usage et ultra-polyvalent.

Pour faire cette différence, Microsoft a voulu faire attention à chaque détail pour que chacun puisse en tirer le maximum. « Le multitâche est désormais puissant, on peut gérer plusieurs bureaux, faire apparaître les widgets, rester en contact avec les personnes que l’on aime grâce à différents outils comme Teams. L’ensemble est beau et fluide. Lorsque vous rassemblez tout cela, cela donne une nouvelle sensation et c’est ce qui est le plus important pour moi », indique le boss de l’OS. Du beau, du puissant, mais de l’exigeant, comme l’ont souligné certaines critiques mettant en doute la capacité de Windows 11 à tourner sur des machines un peu plus anciennes. Mais l’intéressé veut croire qu’un maximum de PC sera prêt à l’accueillir.

Un accouchement pas des plus simples

Pourtant, l’accouchement de Windows 11 n’a pas été sans douleur alors que le Covid frappait la planète et que la pandémie obligeait chacun à travailler de chez soi. « Nous avions évidemment démarré le projet avant. Mais nous l’avons construit durant la pandémie. Quelque part, nous avons conçu un produit tout en le testant nous-mêmes. Ça permettait de faire nos propres retours d’expérience et de voir en conditions réelles. Nous avons servi de cobayes en fait, » rappelle-t-il avec amusement.

Et cela a aussi permis à Windows 11 de prendre une direction plus marquée qui ne l’aurait peut-être pas été aussi tôt sinon, admet Panos Panay : « Cela nous a permis d’apporter des nuances à la façon dont les utilisateurs avaient besoin de ne plus être figés à leur poste de travail et de se déplacer d’un endroit à un autre, d’évoluer dans ce nouvel espace de travail, mêlant vie professionnelle et vie privée. » La transformation de Windows 11 capable de s’adapter à chaque moment s’est faite dans cette période pas forcément évidente, avec son lot de complications et de surprises.

La tablette Microsoft Surface Pro 8 embarque

La tablette Microsoft Surface Pro 8 embarque // Source : FRANDROID

« À mesure que nous construisions le produit, nous apprenions tout autant de nos usages et de ceux que nous voulions injecter. C’est assez excitant de se dire que nos réflexions peuvent faire une différence pour l’utilisateur », résume-t-il. « Et j’ai l’impression que nous avons en quelque sorte trouvé un bon équilibre. Je suis tellement fier de toute l’équipe. La passion est utile dans ces cas-là pour résoudre et surmonter tous les problèmes ».

Il parle avec le même entrain de ses quatre enfants comme de ses autres « bébés ». Avec la même passion. Mais comme pour ses enfants, il refuse de désigner un préféré quand on le lui demande. Et cela vaut aussi pour les nouveautés de Windows 11. « C’est difficile de sortir une fonction du chapeau. Quand je m’assois et que je regarde Windows, je suis fier du travail qu’on a réussi à accomplir tous ensemble », lâche-t-il tout en bottant en touche. « Ce qui me vient à l’esprit en premier, c’est la façon dont le système tout entier fonctionne conjointement avec le matériel, c’est ce qui le rend beau. »

Et de citer néanmoins le fil de notifications qui apparaît sur la droite de votre écran, les widgets à gauche avec toutes les informations utiles et organisées comme vous le souhaitez avec le soutien en prime de l’IA, le multifenêtre qui n’empêche pas de se couper de ce que l’on fait et d’avoir des yeux partout… « Je ne serai jamais perdu dans ce que je fais. Tout est à portée de main en permanence », s’enthousiasme Panos Panay. « À tout moment, on sait facilement où on en est de sa productivité, de ses activités, de ses infos importantes et c’est ce qu’on recherchait avant tout »

Le multitâche est mieux organisé que jamais dans Windows 11

Le multitâche est mieux organisé que jamais dans Windows 11 // Source : FRANDROID

Le Microsoft Store, la grande avancée des esprits aussi

S’il y a une réussite dans le nouveau Windows 11 dont Panos Panay ne cache pas sa fierté, c’est la tournure prise par le Microsoft Store. Certes, Microsoft Edge est devenu un navigateur ambitieux, riche en améliorations et propositions, signe aussi de l’ouverture de la firme vers l’extérieur avec un produit disponible désormais partout (macOS, Android, iOS, etc.). Mais le store veut marquer un changement dans les mentalités à l’heure où Apple a dû revenir un peu sur ses convictions après le procès face à Epic Games, tout en permettant aussi à Microsoft de marquer son territoire et les esprits avec un changement de cap assez fort.

« Nous voulions proposer la meilleure plateforme possible au monde pour que nos clients aient ce dont ils avaient besoin. Si nous voulions que Windows soit un outil d’inspiration, nous devions faire en sorte qu’il soit le plus ouvert pour y trouver tout ce que vous voulez, mais aussi le plus sécurisé possible », avance M. Windows. Il en résulte un Store qui va proposer à terme des applications Android par l’intermédiaire d’un partenariat avec Amazon, mais qui s’est aussi ouvert à d’autres comme l’Epic Games Store qui a désormais pignon sur store. Il faut dire qu’il n’y a plus de frais de commission pour les développeurs voulant y mettre leur application, logiciel ou jeu. Un sacré pied de nez à la concurrence aussi et un pari audacieux pour Microsoft.

Plus que de multiplier les choix pour l’utilisateur et de rendre son store attractif pour les développeurs, Microsoft veut assurer aussi une forme de popularité de son offre, tout en évitant de laisser l’opportunité d’aller télécharger ses contenus sur des plateformes tierces, souvent mal sécurisées. « Nous voulons rallier à notre cause les développeurs comme les clients. Pour que chacun se dise : “ah super, allons-y car tout ce dont j’ai besoin, je peux l’avoir là depuis Windows” », nous glisse Panos Panay.

Quand on lui demande si cela est intéressant financièrement de ne pas prélever de commission à l’entrée, Panos Panay avance le bien commun comme toujours : « Je pense que c’est ce dont les PC modernes et leurs utilisateurs ont besoin aussi. Comme le dit Satya, “Windows est une plateforme pour les créateurs en tous genres”. Cela m’inspire parce que c’est tellement vrai. »

« Gérer Surface et Windows, une énorme responsabilité à ne pas prendre à la légère »

« Toute interaction entre un humain et une machine peut être améliorée quand tous les contours de l’expérience, à la fois le matériel et le logiciel, sont pris en compte et fonctionnent conjointement », avait expliqué Steve Ballmer, patron de Microsoft en 2012, en dévoilant la Surface Pro et alors que l’entreprise s’était découvert une nouvelle star en la personne de Panos Panay, personnage détonnant au milieu d’exécutifs souvent tirés à quatre épingles. Près de deux décennies plus tard, Panay a repris à son compte le mantra de son ancien boss pour en faire sa ligne de conduite pour les « PC maison », mais aussi pour Windows.

Mais n’allez pas croire que cela soit plus facile de tout gérer maintenant qu’il a un œil à 360° sur le logiciel et le matériel. « Il faut beaucoup plus d’humilité, je dirais », nous répond-il lorsqu’on lui demande si c’est désormais plus simple pour lui. « C’est une énorme responsabilité à ne pas prendre à la légère. J’estime que c’est une énorme opportunité tout autant qu’une responsabilité. J’aime voir d’où nous sommes partis et souvenez-vous que nous ne sommes qu’au début du voyage. La prochaine fois que je viens à Paris, je vous dirai ce que nous allons faire et où nous allons. Je vois de la magie, des choses incroyables en vue. Cela va être très fun. » 

Il n’en dira pas plus sur le devenir de Windows 11. Mais rendez-vous est pris pour lever le mystère.

👉🏻 Retrouvez tous nos tutoriels pour bien démarrer avec Windows 11

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Les derniers articles