Renault déballe son grand jeu technologique avec ce concept de Scénic électrique bluffant

 

Renault lève le voile sur une toute nouvelle version de son concept Scenic Vision retravaillé en profondeur par six grandes entreprises de la tech. Dévoilé au salon Viva Technology, le nouveau H1st vision (Human First vision) présente pas moins de 20 innovations pour les voitures de demain. Des technologies embarquées dans le futur Renault Scenic électrique ?

Souvenez-vous, Renault dévoilait en mai 2022 son Scenic Vision, un concept-car futuriste annonçant une prochaine génération pour le monospace, un futur Renault Scenic électrique. Pour mémoire, la précédente mouture a quitté le catalogue en juillet dernier tandis que la version allongée a terminé sa carrière en début d’année. Mais la firme au losange compte bien le faire revivre.

Un nouveau concept

Avant le lancement de la version de série, prévu pour l’année prochaine aux côtés de la Renault 5 E-Tech, le constructeur a voulu offrir une seconde vie au concept-car. C’est ainsi qu’il vient de lever le voile sur une nouvelle version à l’occasion du salon VivaTech, qui porte cette fois-ci le nom de H1st vision (Human First vision). Un prototype qui sort de l’ordinaire, puisqu’il a notamment été retravaillé par six grandes entreprises de la tech.

Dans son communiqué, le constructeur au losange évoque la collaboration d’Atos, Dassault Systèmes, Orange, STMicroelectronics et Thales, en plus du groupe Renault. Toutes ces sociétés sont regroupées au sein de la Software République, un écosystème créé par le constructeur et annoncé en janvier 2021 dans le cadre de la Renaulution afin de concevoir des solutions innovantes pour le futur de l’automobile. C’est donc cette association qui a donné naissance à ce concept un peu particulier et premier dans le genre.

Au premier abord, ce dernier ne présente pas de réelle particularité, puisqu’il reprend le design du Scenic Vision. Nous retrouvons donc ses lignes futuristes ainsi que ses feux de jour à LED, qui équipent également la Clio restylée. Des traits qui devraient fortement inspirer la version de série, dont la date de révélation précise n’a pas été officiellement annoncée pour le moment.

Celle-ci devrait sans doute rivaliser avec la prochaine Peugeot 3008, qui a déjà montré son poste de conduite. Et c’est justement dans celui du concept au losange que se trouvent la plupart des innovations apportées par les six entreprises de la Software République. Elles sont au nombre de 20, et devraient se retrouver sur le futur Scénic ainsi que sur toutes les prochaines voitures de la marque.

Des technologies de pointe

De quoi préfigurer le premier software defined vehicule de Renault, dont l’arrivée est prévue pour l’année 2026. Pour mémoire, il s’agit d’une voiture conçue autour de son logiciel et bardée de technologies diverses et variées pour optimiser l’expérience de conduite. C’est déjà un peu ce que propose ce concept, dont l’accès à bord se fera par biométrie. Plus besoin de clés ou de son smartphone, mais il faudra d’abord enregistrer certaines informations comme son visage ou sa démarche et sa morphologie.

À bord, nous découvrons plusieurs petits écrans qui nous rappellent le concept R5 Turbo 3E dévoilé l’an dernier. Ces derniers permettent de sélectionner diverses fonctionnalités, comme la surveillance de la santé du conducteur, grâce notamment à l’analyse du rythme cardiaque. Ce système analyse également l’humeur du conducteur afin de proposer une ambiance lumineuse adaptée. De nombreux capteurs surveillent également l’état de santé de la voiture, avec un bilan affiché directement sur le pare-brise.

Toutes ces données sont enregistrées dans un carnet de santé virtuel accessible via un certificat NFT accessible avec un QR Code. Sur la route, ce concept-car veut aussi garantir une conduite plus sûre en utilisant les données récoltées par les smartphones. Une technologie développée en partenariat avec Orange qui permet à la voiture d’être informée en temps réel des conditions météo ou de la présence d’usagers vulnérables. Le stationnement est également facilité grâce aux données de Mobilize.

Un service d’accompagnement au stationnement est aussi proposé, permettant de trouver une place au plus proche de la destination finale ou près d’une station de bus. Il est également possible de demander à la voiture de trouver un parking équipé d’une borne de recharge V2G développée par Mobilize et lancée dès l’an prochain. Le paiement se fera alors directement depuis le véhicule, un peu comme pour le système Plug & Charge.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).