Tesla Cybertruck : tout ce que l’on sait sur le pick-up électrique du « futur »

 

Dévoilé en 2019 et attendu pour l'été 2023, le Tesla Cybertruck a dévoilé de nouvelles informations à son sujet lors de l'Investor Day organisé par Elon Musk. Et parmi elles, quelques petites surprises : un volant inédit, un écran XXL, des suspensions pneumatiques performantes et une taille plus petite que prévue pour le pickup électrique.

On ne l’attendait plus, mais voilà qu’il s’apprête enfin à voir le jour. Il s’agit du Tesla Cybertruck, dont la révélation officielle remonte à 2019 déjà. Mais ensuite, le constructeur n’avait quasiment plus donné de nouvelles de son pick-up électrique, rival des Ford F-150 Lightning et autres Rivian R1T. Certes, l’intérieur avait été officialisé l’an dernier, mais la firme était restée assez peu loquace sur son futur arrivant.

Une taille légèrement réduite

Mais alors qu’Elon Musk a confirmé un lancement pour cet été, l’étonnant utilitaire électrique commence à se révéler un peu plus. C’est au cours de l’Investor Day, durant lequel l’homme d’affaires et nouveau propriétaire de Twitter a annoncé son Master Plan 3 que le Cybertruck a fait à nouveau parler de lui. Certains investisseurs ont notamment pu l’approcher, comme Matthew Donegan-Ryan, entrepreneur et grand fan de la firme américaine.

Dans un thread publié sur le réseau à l’oiseau bleu, ce dernier détaille toutes les nouveautés du tant attendu Cybertruck. On apprend par exemple que la version de série sera 5 % plus petite que le prototype ayant déjà été présenté. La longueur est annoncée à 5,86 mètres, pour un empattement très généreux de 3,68 mètres. À comparer avec les 5,057 m de longueur de la Tesla Model X ou les 5,22 m de la Mercedes EQS.

THE ULTIMATE @Tesla CyberTruck TERA THREAD :

I learned a ton of previously unknown info on the #CyberTruck during the executive Meet & Greet before and after #investorDay.

🧵 pic.twitter.com/goy4ZtaoYw

— Matthew Donegan-Ryan (@MatthewDR) March 10, 2023

Néanmoins, il devrait être plus spacieux que le F-150 Lighting, avec une benne affichant une longueur de 1,85 mètre environ contre 1,67 mètre pour son rival. Seulement cinq personnes pourront prendre place à bord, alors que Tesla annonçait un nombre de six jusqu’à présent. Il semblerait que le siège du milieu de la rangée avant ait disparu. À moins que ce ne soit une option. La présentation intérieure sera quant à elle très technologique, puisque le conducteur devrait profiter d’un large écran tactile de 18,5 pouces.

Ainsi, celui-ci serait plus large encore que celui de 17 pouces qui équipe les Model S et Model X. Pour mémoire, la dalle numérique des Model 3 et Model Y mesure 15 pouces. Le volant sera quant à lui un peu différent de celui que l’on connaît. Il ne sera ni totalement rond ni Yoke, mais aura des côtés un peu aplatis. Les rétroviseurs pourraient être amovibles, mais cela reste encore sujet à confirmation pour le moment, tandis que le style sera complété par des jantes de 18 pouces.

Deux versions et divers accessoires

Le pick-up électrique, qui annonce un poids tournant autour des 3,2 tonnes, se déclinera en deux versions : une variante Dual Motor et une plus performante, qui pourrait embarquer trois moteurs comme dans la Model S Plaid. Une déclinaison dotée de quatre moteurs était initialement envisagée mais cette solution a finalement été mise de côté. Si aucun chiffre n’a été confirmé, l’autonomie devrait toujours tourner autour des 805 kilomètres comme annoncé lors de sa révélation.

Si Tesla ne confirme pas l’architecture 800 volts, Matthew Donegan-Rya évoque un système 48 volts. Une première pour le constructeur américain qui permet d’offrir un peu plus de puissance tout en réduisant les câblages. On sait que cela peut coûter très cher, comme c’est le cas sur le Ford Mustang Mach-E. À noter que le pick-up électrique reposera sur des suspensions pneumatiques livrées de série.

Il sera ainsi capable de s’aventurer hors des sentiers battus comme le Hummer EV, tandis qu’il sera aussi doté de pneus Goodyear conçus pour la conduite tout-terrain. Si rien n’a été confirmé, une vidéo montrait il y a quelques mois que le Cybertruck serait également doté des roues arrière directrices lui permettant de rouler en crabe. Il sera également équipé du nouveau Hardware 4 développé par Tesla, offrant une conduite autonome plus sûre.

Elon Musk a également confirmé lors de la remise des clés du Tesla Semi que le Cybertruck serait compatible avec les Megachargeurs, délivrant une puissance de charge pouvant atteindre les 1 000 kW. Il se dit aussi qu’une équipe dédiée travaille au développement d’accessoires spécifiquement conçus pour le pick-up. Ils seront divisés en trois catégories, pour le camping ainsi que la conduite tout-terrain ou plus sportive.


Nos confrères de Numerama lancent Watt Else, leur newsletter dédiée à la mobilité du futur. Inscrivez-vous par ici pour être certain de recevoir le prochain numéro !