La réservation d’une voiture électrique a-t-elle encore du sens ?

 

Réserver une voiture électrique à 100 000 euros à l'aide de deux clics est aujourd'hui chose aisée, mais qu'est-ce qui se cache derrière cette pratique ? Est-elle intéressante pour un client potentiel, ou n'a-t-elle de réelle utilité que pour le constructeur ? Revenons en détail sur cette nouvelle manière de commander un véhicule électrique, entre effet de buzz et réelle nécessité.

tesla-roadster-conference-1

Depuis quelques années, de nombreux constructeurs proposent de réserver une voiture électrique avant sa commercialisation officielle, de manière à s’assurer d’être dans les premiers à pouvoir en prendre possession lorsque les livraisons commencent. Si sur le papier cette idée paraît intéressante, en réalité, nous verrons qu’elle ne l’est que très rarement et que les constructeurs usent et abusent de cette pratique pour entretenir une hype autour des modèles annoncés.

Popularisée par Tesla et ses réservations de Model 3 dès 2016, force est de constater que six ans après, la réservation d’un futur véhicule électrique est devenue quelque chose de commun. Rivian, Lucid, Ford ou bien même Volkswagen se sont tous prêtés au jeu, avec des promesses qui ne sont malheureusement pas toujours tenues. Entre effet de communication, buzz organisé, et mesure du marché potentiel, que signifie réellement aujourd’hui la réservation d’un véhicule électrique ? Sait-on d’avance ce que l’on réserve, et quand est-ce que les livraisons auront lieu ? Les premiers à avoir réservé sont-ils toujours les premiers à pouvoir rouler avec leurs précieux bolides ? Examinons ces questions.

Réserver un véhicule électrique est d’une simplicité troublante

Acheter un véhicule est une expérience d’ordinaire plutôt contraignante : il faut se rendre en concession, discuter avec un commercial, signer un contrat et verser un acompte. À ce moment-là, une date de livraison est actée et la commande est validée, le véhicule commandé sera produit pour vous selon les caractéristiques choisies. Mais ce mode de fonctionnement est bien différent de ce que pratiquent désormais bon nombre de fabricants de voitures électriques. À la place de ceci, ils mettent en place une méthode tellement simple qu’il devient difficile de faire autrement : la précommande en ligne, ou réservation.

Tout se passe sur le site internet du constructeur, où une page regroupant parfois très peu d’informations vous permet peu ou prou la même chose que si vous aviez été en concession pour commander votre véhicule. Enfin, c’est ce que veut nous faire croire le constructeur. En échange de vos informations de paiement et de quelques centaines d’euros pour valider votre réservation, vous recevrez un courriel qui, en substance, valide votre place dans la file d’attente des livraisons.

Tesla Model 3 Reservation
La réservation d’une Tesla Model 3 en février 2018, un an avant sa commercialisation en France // Source : Bob JOUY pour Frandroid

Ceci est disponible pour tous, très facilement et généralement des années avant l’entrée en production du modèle réservé. Si l’on prend l’exemple le plus marquant, la Tesla Model 3, les réservations ont débuté même avant son annonce officielle. Dès le 31 mars 2016, il était possible de réserver le véhicule, alors que sa présentation n’était que le lendemain. Personne ne savait exactement ce qu’il réservait, mais des milliers d’internautes ont tout de même sauté le pas, et pour cause : cela n’engage, au final, à rien.

Tesla Model 3 Propulsion Leboncoin Commande
Une annonce LeBonCoin pour racheter une commande de Tesla Model 3

En effet, la réservation d’un véhicule électrique est bien souvent remboursable sans aucuns frais, à la demande de la personne qui a effectué la réservation. C’est pour cela que l’on retrouve même, selon la demande, des réservations « à vendre » sur des sites de petites annonces, avec l’espoir qu’une réservation se revende plus cher qu’elle n’a été payée à la base. La raison de cette spéculation vient du fait qu’une priorité est généralement assurée aux personnes ayant une réservation, mais l’expérience montre que malheureusement, cela n’est pas le cas.

Une pratique plus utile pour le constructeur que pour le client

Dans un contexte de pénurie de composants et de difficultés d’approvisionnement en matériaux, respecter des délais est devenu mission impossible pour la majorité des constructeurs. Ainsi, que peut-on espérer lorsque l’on réserve un véhicule électrique aujourd’hui en tant que client ? Malheureusement, rien. Prenons l’exemple du futur pick-up électrique de Tesla : le Cybertruck.

Annoncé en novembre 2019 avec un prix de départ sous les 50 000 dollars, il est possible, encore aujourd’hui, de réserver un Cybertruck, même en France. Tout d’abord pressenti pour être commercialisé en 2021, puis 2022, il est très improbable que ce dernier soit visible sur nos routes avant 2023. Qui plus est, à force d’augmenter les prix de ses véhicules au catalogue, Tesla propose aujourd’hui une seule voiture à moins de 50 000 dollars aux USA : la Tesla Model 3 Propulsion, à 48 840 dollars en excluant les taxes.

Tesla Cybertruck Commande
La page de réservation du Cybertruck de Tesla

Comment pourrait alors être proposé un véhicule bien plus performant, avec plus d’autonomie et des fonctionnalités plus abouties, à un prix similaire ? Ce n’est pas pour rien que Tesla a retiré toute information liée au tarif sur les pages de son site dédiées au Cybertruck, le constructeur sachant pertinemment qu’il y a une probabilité nulle pour que les tarifs annoncés à la base soient respectés. Il en était d’ailleurs de même pour la Tesla Model 3, annoncée comme la voiture à 35 000 dollars en 2016, elle en coûte aujourd’hui près de 40 % de plus.

Mais cette folie des réservations n’est pourtant pas prête de s’arrêter, car elle présente un intérêt de taille pour le constructeur : jauger l’intérêt des consommateurs sur son futur véhicule. Il est très intéressant pour un constructeur de connaitre avec suffisamment d’avance le nombre probable de voitures qu’il devra produire, pour dimensionner ses futures lignes de production en conséquence. De même, certaines variantes d’un véhicule pourront être privilégiées au détriment d’une autre, compte tenu du nombre de réservations pour chaque configuration proposée.

Créer et entretenir la hype

Un constructeur automobile utilise aujourd’hui cette méthode de réservations pour créer et entretenir l’intérêt porté sur sa marque et sur un modèle de véhicule comme bon lui semble. C’est le cas de Tesla bien sûr, dont le PDG partage parfois des chiffres de réservations, montrant près de 150 000 réservations de Cybertruck quelques jours seulement après sa présentation officielle, mais aussi de bien d’autres qui n’ont pas tardé à lui emboîter le pas. Nous pouvons par exemple citer Lucid, ce constructeur proposant trois variantes de voitures électriques à réserver en France, sans date de livraison prévisionnelle, ni même de prix indicatif.

Lucid Air reservation
Lucid vous propose de réserver une voiture dont on ne connait ni le prix ni la date de livraison

Réserver un tel véhicule permet au constructeur de fréquemment rappeler qu’il y a beaucoup d’intérêt sur ce qu’il compte proposer dans le futur et cela se révèle particulièrement utile lorsqu’il y a besoin de gros investissements. La start-up Rivian a profité de la hype créée autour de son pick-up électrique et de son SUV électrique par exemple, pour lever 700 millions de dollars (investis par Amazon) puis 500 millions (investis par Ford), et ainsi s’assurer de survivre.

Toutefois, les futurs clients de Rivian ayant réservé un véhicule ont eu la mauvaise surprise de voir que le contrat ne serait sans doute pas respecté. Le constructeur a annoncé en début d’année 2022 une augmentation conséquente des tarifs, en précisant que ces derniers allaient être appliqués aux clients qui détenaient une réservation, comme aux nouveaux clients. Face à un tsunami d’annulations en pagaille, il n’a fallu que quelques jours pour que Rivian fasse marche arrière, en précisant que les personnes qui ont annulé leur réservation pourraient repasser commande avec l’ancien prix.

Tesla Model S Commande
La page de commande d’une Tesla Model S ne précise plus le prix

Cette erreur de parcours est sans doute l’une des raisons pour lesquelles Tesla ne précise plus de prix lors des réservations de Tesla Model S et Model X en Europe notamment, les dates de sortie étant encore trop éloignées et les tarifs incertains. Enfin, toujours au sujet de la firme d’Elon Musk, nous nous rappellerons certainement longtemps de la fameuse Tesla Model S Plaid+, considérée comme l’archétype de la voiture électrique parfaite, qui est malheureusement morte avant même d’être construite.

Pourquoi réserver un véhicule électrique aujourd’hui ?

La question qui reste en suspens au terme de ce dossier est la suivante : pourquoi devrais-je réserver mon véhicule électrique aujourd’hui ? Sans garantie de date de livraison prioritaire, de tarif préférentiel, ni même de caractéristiques techniques, pourquoi serait-il nécessaire d’avancer de l’argent à un constructeur ? C’est très certainement une question que se poseront plusieurs fois les éventuelles personnes qui avaient accepté le bon de précommande du Tesla Roadster présenté en 2017, et qui n’est toujours pas sorti à ce jour.

Tesla Roadster
Tesla Roadster

250 000 dollars étaient requis pour valider la réservation du bolide électrique il y a près de quatre ans et demi, et si cette somme avait à la place été investie en actions Tesla, cela vaudrait autour de 3 500 000 dollars, soit quatorze fois plus. Bien entendu, ce cas est extrême et il faut aujourd’hui quelques centaines d’euros tout au plus pour pouvoir réserver un véhicule électrique, mais il ne semble pas y avoir d’intérêt concret pour le client final.

Les promesses de livraisons prioritaires ne sont que trop peu respectées et, lorsque le véhicule devient effectivement disponible en grande quantité, la différence au niveau de la date de livraison entre les premières réservations et les derniers à avoir commandé se comptent simplement en semaines.

Mais les constructeurs, de leur côté, souhaitent qu’il soit toujours plus facile de réserver un véhicule électrique, pour affirmer à leurs investisseurs et au public qu’il y a beaucoup d’intérêt sur leurs futurs produits. Nous ne nous attendons pas à ce que cette pratique s’arrête, mais au contraire qu’elle s’intensifie : un constructeur n’a pas grand-chose à perdre, alors que l’investissement pour mettre en place une page web de réservation peut rapporter gros. Il reste simplement à définir la manière de passer d’un prototype unitaire à une production de série, et ça, ce n’est pas gagné d’avance.

2022 va être un millésime fabuleux pour le secteur des voitures électriques : nous vous avons concocté la liste des modèles les plus attendus au cours des prochains mois.
Lire la suite

 


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles