Voici les principales nouveautés prévues sur les téléviseurs en 2022

 

QD-Oled, Mini-LED, W-OLED, Neo QLED... alors que le CES de Las Vegas ferme ses portes, il est l'heure de faire le bilan sur les principales annonces pour les téléviseurs

Le téléviseur Sony Bravia A95K

Le téléviseur Sony Bravia A95K // Source : Sony

Comme tous les ans, ce début du mois de janvier a été l’occasion pour Las Vegas d’accueillir le CES, le plus grand salon des technologies grand public. En raison de nombreux désistements causés par la pandémie, toutes les annonces n’ont pas eu lieu sur place. Cela n’a cependant pas empêché les constructeurs de faire part de leurs nouveautés.

Certes, on a eu de nombreuses annonces du côté des ordinateurs, des smartphones et des voitures électriques, mais, le CES, c’est surtout le salon des téléviseurs et cette édition 2022 n’a pas fait exception. On a eu de nouveaux modèles chez Samsung, LG, Panasonic, TCL ou Sony. Après vous avoir détaillé ces différentes nouveautés une par une, il est temps de faire un petit bilan en dégageant quelques grandes tendances.

Les dalles QD-Display de Samsung… sans Samsung

La première de ces tendances, elle vient de chez Samsung et c’est très clairement la technologie QD-Display. Attention par contre, si cette technologie vient de chez Samsung, ça ne veut pas dire qu’on la retrouve sur des téléviseurs Samsung. Non, c’est une technologie de dalle Oled développée par Samsung Displays, mais qu’on ne va pas avoir sur les modèles du constructeur coréen… du moins pas maintenant.

En fait ce sont Sony, avec le Sony Bravia XR A95K, et Alienware, avec son moniteur PC Alienware AW3423DW, qui intègrent tous les deux des dalles Samsung QD-Display, c’est-à-dire de l’Oled à la sauce Samsung.

En fait le constructeur coréen avait abandonné il y a quelques années les dalles Oled grand format, faisant de son concurrent LG l’un des principaux fournisseurs de l’industrie. À l’époque, Samsung expliquait que les risques de marquage étaient trop élevés, mais, surtout, que la luminosité était trop faible sur ces écrans par rapport au LCD. Deux problèmes résolus avec cette nouvelle technologie de dalle.

Sur le QD-Oled, on a toujours le principal intérêt de l’Oled, avec des dalles autoémissives, sans couche de rétroéclairage, mais les diodes utilisées sont toutes des diodes bleues, plus lumineuses. Samsung va rajouter une couche de quantum dot par-dessus ces pixels pour en modifier la teinte et permettre ainsi d’avoir des pixels rouge ou verts. Nous vous avons préparé un dossier très complet pour tout comprendre au QD-Oled de Samsung.

Alienware AW3423DW

Alienware AW3423DW // Source : Dell

Pour l’instant, seul Sony a doté un de ses téléviseurs d’une dalle QD Display, tandis qu’Alienware l’a intégré à un moniteur de PC. Il y a cependant fort à parier que d’autres constructeurs vont suivre tant les premiers retours sont positifs. La grande question reste néanmoins de savoir si Samsung va suivre en adoptant sa propre technologie.

La poussée du Neo QLED

Parce que du côté de Samsung, l’heure n’est toujours pas à l’Oled sur ses téléviseurs. C’est même un peu comme si le constructeur coréen faisait tout pour éviter ces dalles sur ses propres produits. Jugez plutôt : on a eu droit à des téléviseurs Micro LED, à des téléviseurs LCD avec rétroéclairage en micro supreme UHD Dimming et, surtout, des téléviseurs Neo QLED.

Voici les principales nouveautés prévues sur les téléviseurs en 2022

Et sur le terrain du Neo QLED, là aussi Samsung a mis le paquet. Ce ne sont pas moins de sept modèles de téléviseurs, sans parler des différentes déclinaisons de diagonale, qui profiteront de cette technologie d’affichage déjà inaugurée au CES de l’an dernier.

Concrètement, le QLED, on connaît, ce sont des dalles LCD avec un rétroéclairage classique qui ont la particularité d’utiliser des quantum dots pour proposer un meilleur rendu des couleurs, des contrastes plus élevés et une meilleure couverture de l’espace colorimétrique.

Le Neo QLED utilisé par Samsung va encore plus loin en gérant encore mieux le rétroéclairage grâce au MiniLED. Ces MiniLED sont 40 fois plus petites que les LED utilisées sur un téléviseur LCD classique et vont donc permettre une meilleure gestion de la luminosité et du contraste, notamment en réduisant les effets de blooming. Par rapport à l’Oled, cette technologie a l’avantage de permettre, comme tous les écrans LCD, une image plus lumineuse, plus confortable notamment lorsqu’on regarde son téléviseur en pleine journée.

Autre intérêt de ce Neo QLED, la montée en informations, puisque les dalles pourront désormais proposer un rendu HDR en 14 bits. Certes, le meilleur codec HDR actuellement proposé sur le marché, le Dolby Vision, est limité à 12 bits et n’est même pas pris en charge par Samsung, mais cela permettra aux téléviseurs d’être pleinement compatibles en cas de nouveautés à venir sur le front du HDR.

L’OLED toujours présent chez LG

On a beaucoup parlé de Samsung ci-dessus, que ce soit pour le QD-Oled ou le Neo QLED, mais son compatriote LG aussi a fait beaucoup d’annonces au CES de Las Vegas. Et forcément, cette fois, comme on parle de LG, on parle de téléviseurs OLED. Parce que LG aussi cherche depuis quelque temps à répondre à la principale critique adressée à l’OLED : le manque de luminosité.

Le téléviseur Oled LG 97G2

Le téléviseur Oled LG 97G2 // Source : LG

Et si, chez Samsung, ça se traduit par des pixels bleus, LG privilégie désormais l’ajout d’une quatrième sous pixel blanc, plus lumineux, en plus du vert, du rouge et du bleu (WRGB). C’est cette technologie W-OLED — pour White OLED — qui est embarquée sur l’ensemble des nouveaux LG. Mais là où LG a poussé davantage le curseur cette année, c’est sur le modèle LG G2. On a cette fois une dalle OLED EX qui a la particularité de monter jusqu’à une luminosité de 1000 cd/m², du jamais vu sur un téléviseur Oled.

Forcément, qui dit luminosité plus élevée dit risque de chauffe et donc de marquage de l’écran. Pour y remédier, LG a fait le choix d’intégrer un système de refroidissement pour éviter les images résiduelles sur l’écran.

Sony, TCL et le Mini-LED

Et puisqu’il n’y a pas que l’Oled dans la vie, Sony aussi a décidé de se diversifier. On l’a vu un peu plus tôt, le constructeur japonais a annoncé un téléviseur haut de gamme QD-OLED, doté d’une dalle Samsung. Un changement dans la continuité pour le constructeur japonais qui utilisait déjà de l’Oled, mais issu de chez Samsung, pour ses modèles premium.

Mais la surprise du chef, c’est justement que ce Sony Bravia A95K n’est pas le modèle le plus haut de gamme de Sony pour 2022. Le modèle premium seront, pour la première fois, des téléviseurs LCD avec rétroéclairage mini-LED, les Sony Z9K et X95K.

On a donc toujours affaire ici à une dalle LCD, mais avec un rétroéclairage suffisamment précis pour obtenir un contraste très profond grâce au Mini-LED. En revanche, contrairement à l’Oled, on n’est pas limité en termes de luminosité. Et quant au souci du blooming généré par le rétroéclairage, les fameux halos autour d’un objet lumineux dans une scène sombre, Sony affirme avoir travaillé fort dessus grâce à des algorithmes « XR Backlight Master Drive » et à son processeur Cognitive XR.

Mini-LED toujours, le chinois TCL a également présenté un prototype de téléviseur haut de gamme doté de cette technologie. Il s’agit d’un téléviseur Mini-LED avec une diagonale de 85 pouces, une définition 8K et 2000 zones de local dimming qui se distingue grâce à sa finesse record de 3,9 mm. S’il est relativement simple de produire un écran Oled fin en l’absence de couche de rétroéclairage, la tâche est bien plus complexe pour un téléviseur LCD mini-LED qui nécessite, par définition, une couche de rétroéclairage.

Tous les téléviseurs présentés cette semaine au CES seront disponibles dans le commerce dans les mois à venir. Reste encore une inconnue de taille, à savoir le lancement potentiel des premiers téléviseurs Samsung QD-OLED sous marque Samsung. Pour ça, il faudra encore patienter pour savoir si c’est prévu.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles