MG4 vs. Renault Mégane vs. Hyundai Kona : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

L'arrivée de la MG4 à "petit prix" chamboule totalement le marché. Les berines compactes électriques sont donc à l'honneur aujourd'hui dans ce comparatif entre trois références de choix : la MG4, la Renault Mégane E-Tech, et la Hyundai Kona Electric. Laquelle sera faite pour vous ?

Si les SUV électriques plus imposants semblent assez populaires sur le marché des véhicules électriques, nous avons décidé aujourd’hui de rester sur des gabarits plus petits, avec des berlines compactes et crossovers qui ne manquent pas d’atouts. L’arrivée récente de la MG4 ne va sans aucun doute pas passer inaperçue, tant le rapport prix/prestations de la nouvelle venue est difficile à battre.

En face, nous allons examiner en détail la Renault Mégane E-Tech et la Hyundai Kona Electric, toutes dans leur configuration d’entrée de gamme, pour tenter de déterminer celle qui sera la meilleure voiture électrique. Entre autonomie, charge rapide, performances ou encore ambiance à l’intérieur, qui de MG, Renault ou Hyundai saura proposer ce qu’il y a de mieux et à moindre coût ?

Caractéristiques

VéhiculeMG4Renault Mégane e-techHyundai Kona
Prix (hors bonus)28 900 euros37 200 euros36 900 euros
Autonomie WLTP350 kilomètres300 kilomètres305 kilomètres
Puissance170 chevaux130 chevaux136 chevaux
0 à 100 km/h7,7 secondes10 secondes9,9 secondes
Puissance de charge maximale117 kW85 kW50 kW
Longueur4,28 mètres4,21 mètres4,16 mètres
Poids1655 kg1595 kg1610 kg
Coffre363 litres389 litres332 Litres
Remorquage500 kg900 kg300 kg

Autonomie

Dans leurs versions d’entrée de gamme, les trois véhicules du jour affichent une autonomie mixte en cycle WLTP comprise entre 300 et 350 kilomètres.

Avec sa batterie de 40 kWh, la Renault Mégane e-tech a une autonomie théorique annoncée entre 294 et 302 kilomètres selon les équipements. En termes de consommation, elle est plutôt raisonnable puisque Renault annonce 15,8 kWh aux 100 kilomètres.

Du côté de la Hyundai Kona et sa batterie de 39 kWh, c’est à peu près similaire avec 305 kilomètres d’autonomie WLTP. La consommation moyenne annoncée est de 13,9 kWh aux 100 kilomètres, ce qui en fait un véhicule assez économique.

Si la consommation mixte annoncée de la MG4 est plus élevée (17 kWh aux 100 kilomètres), sa batterie de 51 kWh lui permet d’afficher une autonomie théorique de 350 kilomètres en cycle WLTP. Elle remporte donc aisément la palme du véhicule le plus endurant de ce comparatif. Mais elle sera potentiellement le moins économique à l’usage du fait de sa consommation plus élevée.

Recharge rapide

Renault a supprimé de son configurateur en ligne la Mégane E-Tech qui est dépourvue de charge rapide, et l’entrée de gamme actuelle profite bien des chargeurs Ionity, Fastned ou Totalenergies notamment. La puissance maximale culmine à 85 kW, et la charge complète prendra une heure et quinze minutes dans le meilleur des cas.

La Hyundai Kona et sa petite batterie de 39 kWh ne charge qu’à une puissance maximale de 50 kW, ce qui lui permet d’arriver à 80 % en 54 minutes.

De son côté, la MG4 fait figure d’élève modèle puisque la charge rapide culmine à une puissance de 117 kW. Seules 40 minutes sont nécessaires pour charger de 10 à 80 % de batterie, ce qui fait de la dernière née de MG la gagnante sur le plan de la charge rapide.

Performances

Aucune des trois voitures de ce comparatif n’est un modèle sportif dans la configuration d’entrée de gamme, mais cela n’empêche pas certains constructeurs de se démarquer.

Bien que plus grande et plus lourde que ses homologues, la MG4 affiche un 0 à 100 km/h abattu en seulement 7,7 secondes, quand la Hyundai Kona met 9,9 secondes et la Renault Mégane e-tech 10 secondes sur le même exercice.

MG4 Electric // Source : MG

Une fois n’est pas coutume, après avoir remporté la confrontation sur le plan de l’autonomie et de la charge rapide, les performances jouent également en faveur de la MG4.

Habitabilité

Avec ses 4,16 mètres de long, le Hyundai Kona est le plus petit véhicule de ce comparatif, et c’est aussi celui qui a le coffre le moins spacieux. Avec 332 litres seulement, il sera difficile de voyager en famille avec quelques bagages. La place à l’arrière sera tout de même correcte avec de l’espace pour deux adultes, mais les grands gabarits ne seront pas forcément à l’aise. Il est possible de gonfler la capacité de chargement en ajoutant une remorque, mais elle sera nécessairement petite puisque le poids ne devra pas excéder 300 kg (500 kg pour la MG4 et 900 kg pour la Renault Mégane e-tech).

La MG4 est la plus grande des voitures de ce dossier, avec 4,28 mètres de long. Toutefois, son coffre de 363 litres peut être un facteur limitant pour les familles qui voyagent avec de grosses valises. Une fois à bord toutefois, l’empattement de 2,70 mètres devrait offrir un bel espace aux occupants, notamment à l’arrière grâce à l’absence de tunnel central.

Le coffre de la Renault Mégane e-tech est quant à lui le plus spacieux des trois, avec 389 litres de capacité de chargement. Cela n’est pas significativement plus que la MG4, mais tout de même 17 % de plus que celui de la Hyundai Kona. L’espace aux jambes à l’arrière est correct pour un véhicule du segment, mais la visibilité restreinte participe à un sentiment de claustrophobie que nous avions souligné dans le test de la Renault Mégane e-tech 220 chevaux.

Technologies embarquées

Dans leurs configurations d’entrée de gamme, les trois véhicules de ce comparatif embarquent tout de même un certain nombre de technologies intéressantes pour tenter de se démarquer.

La Hyundai Kona offre un système d’infodivertissement pensé autour de la voiture électrique, avec la visualisation des bornes de recharge, ou bien la matérialisation du rayon d’action restant en fonction du niveau de batterie. La possibilité de voir instantanément la consommation électrique de chaque composant (climatisation, moteur, etc.) est également de la partie. En outre, un régulateur de vitesse adaptatif et un maintien actif dans la voie sont présents, faisant de la Hyundai Kona d’entrée de gamme un véhicule bien équipé.

VERSION ICONIC – GRIS RAFALE

Du côté de la Renault Mégane E-Tech, on retrouve le système multimédia openR link de 9 pouces en entrée de gamme, compatible Android Auto et Apple CarPlay. Le régulateur de vitesse n’est pas dynamique, et Renault n’inclut pas de maintien actif dans les lignes de série, ce qui fait que la dotation de base est en deçà de ce que l’on pourrait attendre.

L’intérieur de la MG4

La MG4 quant à elle est dotée d’un écran tactile de 10,25 pouces en plus d’un compteur numérique de 7 pouces, et assure une compatibilité Apple CarPlay et Android Auto. Le régulateur de vitesse adaptatif est de série, tout comme l’aide au maintien dans la voie. Enfin, une application compagnon est disponible pour permettre d’envoyer des itinéraires, de lancer la climatisation ou encore de gérer la planification de la charge à distance. Sur le plan des technologies embarquées, la MG4 remporte la manche.

Prix

Une fois n’est pas coutume, la MG4 va se démarquer des deux autres véhicules de ce comparatif au niveau du tarif d’entrée de gamme. En effet, avec un prix débutant à 28 900 euros, auquel il faut retrancher le bonus écologique actuel de 6 000 euros, la MG4 est absolument imbattable.

Du côté de Hyundai, la Kona la moins onéreuse s’échange contre 36 900 euros hors bonus écologique, et la Renault Mégane e-tech débute à 37 200 euros hors bonus. Ainsi, le prix à payer pour le client final est au minimum de 22 900 euros pour la MG4 contre 30 900 euros pour la Hyundai Kona et 31 200 euros pour la Renault Mégane e-tech. Sans aucun doute, et en attendant son essai complet, avec 8 000 euros de moins pour la MG4, elle est la berline compacte électrique de référence sur le marché actuel.

Pour aller plus loin dans les comparatifs de la Hyundai Kona et de la Renault Mégane e-tech, n’hésitez pas à consulter les dossiers suivants :

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, face à la MG4, les Renault Mégane e-tech et Hyundai Kona ne font pas le poids. L’autonomie est meilleure sur la voiture chinoise, la dotation de série également, les performances de charge rapide sont au rendez-vous, et tout cela pour un tarif considérablement inférieur. La balle est alors dans le camp des autres constructeurs pour proposer un véhicule à mettre en face de la MG4 à un tarif équivalent, mais son rapport prix – prestations paraît si bon qu’il semble difficile d’imaginer une concurrente d’ici peu.

On se demande d’ailleurs si ce tarif n’est pas un prix d’appel, permettant à MG de se faire un nom et une place dans le secteur de la voiture électrique, avant d’augmenter petit à petit ses prix. Mais il faut dire que le constructeur chinois, associé au géant SAIC Motor, dispose d’un important savoir-faire, à l’image de l’architecture MSP inédite de cette MG4.

Quoi qu’il en soit, le segment des véhicules électriques à moins de 30 000 euros va être chamboulé avec la MG4, qui pourra se targuer d’un prix comparable à une Peugeot e-208 ou une Renault Zoé, pour des prestations bien meilleures. Nous pourrions également la comparer à la Volkswagen ID.3, mais cette dernière débute aujourd’hui à 44 900 euros, ce qui la situe bien au-dessus du petit crossover de MG. Nous ne manquerons pas de vous partager notre avis complet sur la MG4 dans le futur test de cette dernière, pour vérifier si elle tient bel et bien toutes ses promesses.

La voiture électrique relève-t-elle du greenwashing ou est-elle vraiment une solution viable pour réduire les émissions de CO2 ? Dans ce dossier, nous examinerons les différents impacts sur l’environnement de la voiture électrique durant l’intégralité de…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.