Avec l’arrivée de l’iPad Air M1, l’iPad Pro 11″ est-il de trop ?

 

En dotant l'iPad Air de la fameuse puce M1, Apple fait définitivement pencher sa tablette du côté des iPad Pro dont elle ne partage plus seulement le design. Avec une diagonale d'écran de 10,9 pouces, l'iPad Air joue presque les siamois avec l'iPad Pro 11 pouces. Presque au point de lui voler la vedette ? Pas si sûr...

iPad Pro
L’iPad Pro 11 pouces fait de la résistance // Source : Jeremy Zero sur Unsplash

Y a-t-il de la place pour tout le monde ? C’est en substance la question qu’on se pose à l’arrivée d’une nouvelle déclinaison de n’importe quel produit chez Apple ou tout autre fabricant. À quoi cela sert-il bien de multiplier les entrées sur une catégorie d’appareils ? Pour proposer du choix à tous les prix, entend-on fréquemment en réponse.

Chez Apple, la gamme de tablettes tactiles est déjà bien large, de l’iPad (9e génération) à l’iPad Pro M1 avec écran de 11 ou 12,9 pouces, en passant par l’iPad mini et l’iPad Air. De 389 euros à un prix d’entrée de 1219 euros pour la plus grande de la famille, tous les budgets peuvent être servis, en fonction des attentes et besoins de chacun.

En dévoilant son nouvel iPad Air mardi soir lors de sa première keynote de l’année, Apple a quelque peu troublé la lecture de sa famille d’iPad. Désormais doté de la puce M1, il s’éloigne du milieu de gamme qui semblait être sa place pour se rapprocher des iPad Pro dont il partage désormais le design (à peu près) et la puissance. Avec un écran de 10,9 pouces contre 11 pouces pour le premier des iPad Pro, beaucoup ont eu tôt fait de voir la disparition annoncée de ce dernier. Mais celui-ci a encore quelques arguments à faire valoir malgré la concurrence du nouveau venu.

Un rival qui se rapproche

Calé sur le haut du panier, l’iPad Pro 11 pouces dévoilé l’an dernier s’était enrichi d’une puce M1 pour déjà surpasser l’iPad Air 2020, lui qui avait à sa sortie bénéficié de la dernière puce A14 Bionic quand les iPad Pro tournaient sous l’A13 Bionic précédente. Un grand pas en avant au niveau de la puissance pour reprendre le flambeau à un rival copiant déjà son look avec des bords droits et un écran débarrassé de la bordure et du bouton. Mais avec certes quelques concessions (pas de reconnaissance faciale avec la caméra TrueDepth en façade, un seul capteur photo au dos et pas de LiDAR, etc.).

Apple iPad Air M1 2022
iPad Air avec puce M1 // Source : Apple

Soyons honnête, l’iPad Pro partage énormément avec l’iPad Air 2022 : un fonctionnement identique, iPadOS 15, les mêmes applications optimisées M1 pour la productivité, le montage vidéo ou photo, pour répondre aux exigences des jeux mobiles les plus exigeants, etc. Sur le papier, rien ne va différencier vos usages, avec un Apple Pencil 2e gen et un clavier en option tout autant. Mais, comme on dit, le diable se cache dans les détails.

De faux jumeaux

Tout d’abord au niveau du design, l’iPad Air M1 et l’iPad Pro 11 pouces sont de faux jumeaux. Ils en ont l’air avec leurs dimensions identiques (247,6 x 178,5 mm), la quasi même épaisseur (5,9 mm pour l’iPad Pro, 6,1 mm pour l’iPad Air) et presque le même poids (466 g contre 461 g pour les versions wifi).

Mais si les deux peuvent se targuer d’un capteur 12 Mpx en façade avec la fonction Cadre Centré, l’iPad Pro lui adjoint le système TrueDepth qui permet la reconnaissance faciale Face ID, quand l’autre doit s’en remettre à la reconnaissance digitale Touch ID sur le bouton d’alimentation pour déverrouiller l’appareil sans recourir au code. En temps de port du masque, certains discuteront de l’utilité de l’un ou de l’autre, mais l’avancée technologique plaide pleinement pour l’iPad Pro à ce niveau.

Niveau encombrement, ce sera match nul. Mais rien qu’au déverrouillage, la différence se fait déjà sentir pour les fans de nouvelles technologies (et de sécurité aussi). Et puis, si les deux se rechargent en USB-C, on trouve un port prenant charge le Thunderbolt sur l’iPad Pro, mais pas sur l’iPad Air. C’est donc le premier nommé qui sera bien mieux adapté pour une compatibilité avec des appareils extérieurs (stockage, appareil photo professionnel, écran externe, caméra, etc.) et des vitesses de transfert de fichiers plus élevées.

Écran : la force du 120 Hz de l’iPad Pro

La dalle est sensiblement la même aussi : une plus grande diagonale d’écran de 11 pouces pour l’iPad Pro (2388 x 1668 pixels à 264 ppp) contre 10,9 pouces pour l’iPad Air (2360 x 1640 pixels à 264 ppp). Le premier a l’avantage de proposer des bordures plus fines et une meilleure luminosité SDR maximale (600 nits contre 500 nits). Mais la différence, si elle ne tient pas à la gamme de couleurs ou à l’affichage True Tone, est tout de même de taille. L’iPad Pro peut compter sur la technologie ProMotion de rafraîchissement d’écran jusqu’à 120 Hz, chose dont est dépourvu l’iPad Air.

Apple iPad Air M1 2022 écran
L’écran Liquid Retina de l’iPad Air M1 // Source : Apple

Cela améliore la qualité de la lecture à l’écran et de l’utilisation dans certains cas, tout en permettant aussi des économies d’énergie et une plus longue autonomie (elles sont pourtant annoncées identiques pour les deux produits). L’utilisation de l’Apple Pencil 2 sera aussi plus réactive sur l’iPad Pro que l’iPad Air. Mais ce sera surtout l’affaire des artistes et autres créatifs ou professionnels capables de profiter de quelques millisecondes d’amélioration dans leur travail par rapport à une expérience déjà bien fluide sur l’iPad Air.

ipad pro jeu 11 pouces 2021 jeu vidéo
Le jeu The Last Campfire sur iPad Pro 11 pouces 2021 // Source : FRANDROID

L’écran de l’iPad Pro, s’il n’est pas mini LED comme son grand frère, demeure d’excellente qualité sur le rendu des couleurs et la luminosité. Il devance pour cela d’un rien l’iPad Air 2020 et très probablement son successeur, leurs caractéristiques étant visiblement les mêmes. Cela reste deux très bons écrans Liquid Retina, bien calibrés et parfaits pour faire de la vidéo. Pour les différencier, ce sera une question d’environnement d’utilisation pour profiter d’une dalle bien lumineuse.

5G et puce M1 pour tous, mais pas tout à fait pareil

Ils affichent désormais la même compatibilité 5G, Wifi 6 et Bluetooth 5. Il est à noter qu’aux États-Unis notamment, une vraie différence est constatée au niveau de la compatibilité 5G avec les ondes millimétriques supportées par le seul iPad Pro. Mais en France, la non-disponibilité de celles-ci met tout le monde sur un pied d’égalité 5G. Mais les deux peuvent supporter une carte nano-SIM ou une eSIM.

Et les deux tablettes embarquent surtout la même puce M1 avec ses 8 cœurs GPU et 8 cœurs CPU. La différence se situe donc au niveau de la mémoire vive avec un iPad Pro qui peut proposer le double de RAM sur les configurations les plus avancées (8 ou 16 Go contre 8 Go seulement pour l’iPad Air). Car là où l’iPad Pro a indéniablement des arguments, c’est au niveau du stockage. Quand l’iPad Air ne propose que 64 ou 256 Go de stockage, l’iPad Pro démarre à 128 Go et grimpe jusqu’à 2 To.

Pour faire tourner certaines applications comme la suite Adobe ou des outils de montage vidéo avec des flux 4K, l’iPad Pro avec des stockages élevés et donc plus de RAM se montrera plus fluide dans l’exécution que son acolyte. C’est son bonus « professionnel ». Car il fait tout comme la tablette Air, mais avec des bonifications.

La photo parmi les atouts de l’iPad Pro

Plus de stockage et de RAM donc, mais aussi un appareil photo au dos plus complet avec ses deux capteurs (grand-angle de 12 Mpx et ultra grand-angle de 10 Mpx) et son scanner LiDAR pour mieux apprécier les distances. Pour la majorité des gens, cela ne sera pas forcément utile, à moins de vouloir faire des photos en mode portrait (non disponible sur l’iPad Air) ou bien de nuit.

Le module photo de l'iPad Pro 11 M1 avec le doigt pointé sur le capteur LiDAR
Le module photo de l’iPad Pro 11 pouces // Source : FRANDROID

Mais pour des usages professionnels nécessitant de la prise de mesure (architecte, cuisiniste ou autres métiers manuels par exemple), pour de la réalité augmentée de pointe, le module photo de l’iPad Pro est un plus. Il s’accompagne d’un zoom optique x2 et d’un zoom numérique x5 (x3 numérique seulement pour l’iPad Air), mais aussi du fameux zoom audio qui permet de suivre la voix d’un individu en enregistrement vidéo, même s’il bouge. L’iPad Pro propose aussi l’enregistrement stéréo pour des vidéos de qualité plus avancée.

À noter que les caméra ultra grand-angle ne sont pas tout à fait les mêmes, car l’iPad Pro dispose, lui, du mode portrait avec effets bokeh et contrôle de la profondeur, ainsi que des effets d’éclairage. Et, pour le côté ludique, il peut aussi se targuer des fonctions Animoji et Memoji, ses avatars à votre image ou à celle d’un animal qui suivent vos mouvements de visage et vos mimiques. On vous l’accorde, c’est assez gadget et pas vraiment une raison suffisante de prendre l’iPad Pro plutôt que l’iPad Air…

L’iPad Pro abat aussi sa carte haut de gamme au niveau du son avec la présence de 4 haut-parleurs stéréo contre deux avec son panoramique (positionné en haut et en bas de l’iPad Air en position verticale). Clairement, l’audio est un point fort du modèle haut de gamme aussi bien en appel vidéo que pour profiter de services de streaming, de jeux vidéo ou de contenus vidéo.

L’iPad Pro 11 voit la menace arriver

Les différences ne sont pas manifestes entre l’iPad Pro 11 et l’iPad Air 2022. Elles vont davantage tenir des usages que vous prévoyez avec votre tablette. En ce sens, l’iPad Pro peut toujours se revendiquer Pro, que ce soit en photo, en vidéo, en compatibilité avec d’autres appareils professionnels pour les créatifs, en stockage et vitesse de transfert. L’iPad Air n’est pas à la traîne, il est juste un peu démuni sur certains aspects (essentiellement secondaires pour l’usage courant) pour voir très loin, mais cela n’en reste pas moins le très probable meilleur rapport qualité-prix d’Apple.

ipad pro jeu 11 pouces 2021 centerstage
L’iPad Pro 2021 comme l’iPad Air M1 profitent de la fonction Cadre Centré qui vous met au coeur de la vidéo // Source : FRANDROID

Si l’écran 120 Hz est indispensable pour vous (une fois qu’on y a goûté, difficile de revenir en arrière), si vous comptez avoir besoin de beaucoup de stockage et que l’appareil photo est utile, alors l’iPad Pro peut être votre choix numéro un. Sinon l’iPad Air aura votre préférence, ne serait-ce qu’en raison du prix. Avec sa puce M1, il est paré pour les mêmes aventures et pour très longtemps. Vous vous sortirez aisément de n’importe quelle situation dans de très bonnes conditions. À 256 Go de stockage, c’est une économie de 140 euros à prévoir entre les deux modèles, en wifi comme en 5 G.

Pour 500 euros, t’as plus rien

On regrettera simplement que les ajouts de cette année (5G, puce M1, nouvelle caméra FaceTime) aient fait grimper le prix de l’iPad Air 2022. Il manque clairement désormais un appareil entre l’iPad à 389 euros et l’iPad Air à 699 euros (pour 64 Go seulement de stockage !). La fourchette des 500 euros est occupée par l’iPad mini certes très efficace et puissant avec sa puce A15 Bionic, mais au format trop petit pour ceux qui veulent une tablette familiale dans le foyer ou pour travailler en mobilité.

C’est sans doute ce segment-là qui va finir par faire défaut à Apple, le véritable iPad de milieu de gamme plus puissant que l’iPad d’entrée et un peu moins équipé que l’iPad Pro 11 pouces. Car à la vitesse où l’iPad Air, revenu à la vie en 2018 et relooké en 2020, prend son envol, il en va de l’intérêt de l’iPad Pro dans la gamme. Pas assez grand ni équipé d’une dalle mini LED comme l’iPad Pro 12,9″, plus cher que l’iPad Air M1 aussi puissant que lui et au même design ou presque : si la marque à la pomme se décidait à faire disparaître l’iPad Pro 11″ pour ne garder que son modèle 12,9 pouces comme véritable Pro et monter en gamme l’iPad Air, on ne serait pas les premiers surpris.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles