Voiture électrique : Google fait mieux que Tesla pour des longs trajets simples et rapides

 

Google veut encore plus faciliter la vie des conducteurs de voitures électriques en proposant de nouvelles fonctionnalités avec Google Maps. Celles-ci seront alors réservées aux véhicules fonctionnant avec Android Automotive, comme la Renault Mégane, et incluent notamment un planificateur d'itinéraire amélioré.

Alors que les ventes de voitures électriques progressent toujours et ont même dépassé celles des diesel, il reste encore quelques freins pour beaucoup d’automobilistes. Parmi eux, le prix bien sûr, mais surtout l’autonomie.

En effet, selon une récente, les automobilistes français seraient prêts à sauter le pas à condition que leur voiture puisse parcourir plus de 400 kilomètres en une seule charge. Un raisonnement erroné, pour plusieurs raisons que nous avons détaillées dans un article. La clé ? Le développement du réseau de bornes de recharge, en pleine expansion bien que l’objectif des 100 000 annoncé par le gouvernement ne soit pas encore atteint.

Des trajets facilités

Ainsi, il est plus judicieux d’avoir une voiture avec une petite batterie et de se brancher donc plus souvent. Mais pour cela, encore faut-il trouver une borne accessible. Si de plus en plus de véhicules électriques dont dotés d’un planificateur d’itinéraire intégré, certains n’en sont pas encore équipés, comme la MG 4, tandis que les voitures Tesla n’intègrent pas les opérateurs tiers, seulement les Superchargeurs.

Dans ce cas, il est possible d’utiliser des applications comme Chargemap ou Waze, qui va intégrer une nouvelle fonctionnalité de planification d’itinéraire. Celle-ci était déjà partiellement proposée cet été, mais n’indiquait qu’un nombre limité de bornes. Google Maps n’est pas en reste, puisqu’il propose depuis 2019 la recherche de points de charge, d’abord uniquement aux États-Unis ainsi qu’au Royaume-Uni puis chez nous.

En revanche, cette fonction n’était jusqu’alors pas proposée sur les voitures électriques dotées d’Android Automotive, comme la Renault Mégane E-Tech ou encore les Volvo XC40 et C40 Recharge. Mais voilà que cela est en train de changer, comme vient tout juste de l’annoncer Google dans un communiqué publié hier. La firme californienne vient en effet de dévoiler l’arrivée de nouvelles fonctionnalités très pratiques pour Google Maps intégré à Android Automotive.

Outre l’arrivée de la vue immersive et de la réalité augmentée, ainsi que de la possibilité de consulter un trajet sans déverrouiller son smartphone, l’entreprise s’est aussi penché sur les voitures électriques. Ainsi, elle propose de nouvelles fonctions uniquement dédiées aux véhicules équipées du système Android automotive.

Un nouveau planificateur intelligent

Les propriétaires pourront donc profiter d’un tout nouveau planificateur d’itinéraire intelligent, qui pourrait rapidement rendre obsolètes ceux proposés par les constructeurs. Ainsi, Android Automotive devient encore plus immersif afin de mieux rivaliser avec Apple CarPlay qui souhaite également devenir indispensable aux automobilistes dans le futur.

Google Maps sera en mesure de proposer le meilleur arrêt en fonction de plusieurs paramètres tels que le trafic, le niveau de charge et la consommation du véhicule. La nouveauté, c’est la possibilité de choisir un autre arrêt recharge, pour s’arrêter par exemple plus tôt sur la route, ou à un autre endroit. C’est mieux que ce que propose Tesla, puisqu’il est impossible de demander au planificateur de modifier les arrêts de recharge automatiquement dans une Model 3 par exemple.

L’objectif du planificateur est de réduire la durée du trajet, alors qu’il s’agit d’un enjeu de plus en plus important, plus encore que l’autonomie la plus grande possible. C’est ce que prouve régulièrement le YouTubeur Bjørn Nyland, qui compare le temps nécessaire à diverses voitures électriques du marché pour réaliser un trajet de 1 000 kilomètres.

De nouvelles fonctionnalités

Un nouveau filtre fait également son apparition, permettant de choisir des bornes ultra-rapides de plus de 150 kW. Ainsi, il sera possible de remplir la batterie de sa voiture en moins d’une quarantaine de minutes, bien que la vitesse de charge dépende de plusieurs éléments, et notamment de la température extérieure. On sait en effet que le froid ne fait pas vraiment bon ménage avec les voitures électriques, nuisant également à l’autonomie.

Cette fonctionnalité est déjà présente chez Tesla depuis plusieurs mois, mais elle ne liste pas la totalité des bornes de recharges à proximité. Cela est une volonté de l’entreprise américaine, afin d’éviter d’envoyer un conducteur se charger sur une borne peu fiable.

Enfin, Google Maps indiquera également dans les résultats de recherche si les lieux où vous allez vous rendre sont bien dotés d’une borne de recharge. Ainsi, vous pourrez choisir votre supermarché en fonction des possibilités de pouvoir brancher ou non votre véhicule.

Pour l’heure, l’entreprise n’a pas encore annoncé de date précise à laquelle cette mise à jour sera disponible.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !