Grosse baisse de prix pour les voitures électriques Nio, mais avec un énorme compromis

 

Nio souhaite à son tour se lancer dans la guerre des prix déclarée par Tesla en début d'année. Le constructeur chinois présent en Europe annonce une réduction drastique des prix de ses voitures électriques. Mais cela va se faire au prix d'une forte concession : la fin de la "recharge" gratuite en moins de 5 minutes. Explications.

En début d’année, Tesla avait opéré une importante baisse de prix sur ses Model 3 et Model Y, qui avait eu pour effet d’accélérer les ventes. À tel point que le SUV électrique fut la voiture la plus vendue au monde au 1er trimestre, toutes motorisations confondues dans le monde. Une stratégie payante qui a inspiré d’autres constructeurs au fil des mois.

Nouvelle baisse de prix chez Nio

Un des exemples notables est celui de Nio, un constructeur automobile chinois spécialisé dans les véhicules électriques. Arrivant certes un peu après la bataille, Nio semble tout de même bien décidé à riposter. Selon l’agence de presse britannique Reuters, le constructeur chinois va opérer une baisse de prix sur l’ensemble des modèles de sa gamme, une baisse pour le moins généreuse.

En effet, toutes les voitures électriques de la marque vont bénéficier d’une baisse de 30 000 yuans, ce qui équivaut environ à 3 880 euros selon le taux de change actuel. Certes, cette réduction est encore très loin des 13 000 euros offerts par Tesla, qui rendent ses deux véhicules phares éligibles au bonus écologique de 5 000 euros, mais c’est déjà une avancée notable.

D’autant plus que l’intégralité du catalogue est concerné, de l’ET5 à l’ES8 en passant par l’ES6, qui devrait normalement changer de nom en Europe en raison d’un litige avec Audi. Une chute de tarif qui équivaut à une remise allant de 6 à 9 % sur chaque voiture. Pour mémoire, la Nio ET5 démarre à partir de 328 000 yuan en Chine, soit environ 45 700 euros. Un tarif qui inclut l’achat de la batterie.

En effet, le constructeur, qui commence tout doucement à s’implanter en Europe et qui a reçu une aide financière de la part de Bruxelles propose aussi la location de batterie. Dans ce cas, il faut compter environ 230 euros par mois pour le pack de 100 kW, tandis que le prix pour la batterie semi-solide de 150 kW vient tout juste d’être annoncé.

Pour le moment, la baisse de prix ne concerne pas encore l’Europe, mais il y a fort à parier que ce sera le cas dans le futur.

La fin d’une ère

Mais si Nio a décidé d’opérer une grosse baisse de prix sur ses voitures, la firme chinoise veut compenser les éventuelles pertes par une nouvelle politique tarifaire. Celle-ci concerne l’échange de batterie (qui permet de « recharger » en moins de 5 minutes comme nous avions pu l’essayer à Berlin) qui était jusqu’à présent gratuit pour tous ses clients, 4 fois par mois. Mais cela sera donc bientôt de l’histoire ancienne, car le constructeur veut supprimer cet avantage. Ce qui nous rappelle la recharge gratuite chez Tesla qui est de l’histoire ancienne.

Désormais, tous les nouveaux clients devront payer pour profiter des stations d’échange de batterie, dont la 3ème génération a récemment été dévoilée. Une nouvelle stratégie qui permet à la marque chinoise de réduire ses pertes financières, alors que ses ventes ont chuté au cours des derniers mois. Pour l’heure, Nio n’a pas annoncé de prix pour que les clients puissent continuer à utiliser cette technologie, également adoptée par Fisker.

Quoi qu’il en soit, le constructeur va devoir redoubler d’efforts afin de rester dans la course, tandis que la concurrence est rude. C’est d’autant plus le cas que la Chine est devenue le 1er exportateur dans le monde, devant l’Allemagne et le Japon. La récente baisse des prix chez Tesla a également mis le bazar sur le marché, incitant de nombreuses marques à réagir. Ce fut le cas de VinFast mais également de Xpeng ainsi que de Lucid.

Ford n’avait pas tardé non plus à réduire le prix de son Mustang Mach-E, de même que Nissan et Toyota. En revanche, certains ne veulent pas entrer dans ce jeu, comme Volkswagen ou Renault qui refusent de baisser leurs prix pour le moment.

 


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !