Hyundai Ioniq 6 vs Tesla Model 3 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

Un duel de berlines électriques s’annonce ! Il s’agit de déterminer celle qui l’emportera entre la Hyundai Ioniq 6, et la Tesla Model 3. Que le match commence.

Les deux berlines électriques les plus intéressantes du moment s’affrontent aujourd’hui dans un duel visant à déterminer celle qui peut être considérée comme la meilleure voiture électrique.

La Hyundai Ioniq 6 et sa charge ultra rapide viennent se frotter à la référence du marché qu’est la Tesla Model 3. Design, autonomie, ambiance à l’intérieur ou encore volume utile, nous passerons en revue toutes les caractéristiques pour que vous puissiez déterminer celle qui vous correspond le mieux.

Fiches techniques des Hyundai Ioniq 6 et Tesla Model 3

Modèle Hyundai Ioniq 6 Tesla Model 3 (2021)
Dimensions 4,85 m x 1,88 m x 1,495 m 4,694 m x 1,849 m x 1,443 m
Puissance (chevaux) 229 chevaux 512 chevaux
0 à 100km/h 7,4 s 3,3 s
Niveau d'autonomie Conduite assistée (niveau 1) Conduite semi-autonome (niveau 2)
Vitesse max 185 km/h 261 km/h
OS embarqué N/C Tesla OS
Taille de l'écran principal 12 pouces 15 pouces
Prise côté voiture Type 2 Combo (CCS) Type 2 Combo (CCS)
Prix entrée de gamme 52200 euros 53490 euros
Prix 52 200 € 44 990 €
Fiche produit Voir l'essai Fiche produit Voir l'essai

Dimensions, poids et design extérieur

Ne vous méprenez pas, ce n’est pas une Porsche 911 mais bel et bien une Hyundai qui se cache sous cette forme si particulière de balle de fusil, et plus précisément la Ioniq 6. Elle apporte un vent de fraîcheur dans le paysage automobile : c’est un design qui ne laisse pas indifférent.

Longe de 4,85 mètres, cette berline XXL est très aérodynamique, ce qui est un atout pour une voiture électrique, où la consommation doit être optimisée si l’on veut voyager sereinement – notamment pour les longs trajets.

Plus de 15 centimètres séparent la Hyundai Ioniq 6 de la Tesla Model 3 (4,69 mètres de long), mais la berline de Tesla n’est pas une petite voiture pour autant. Son long capot plongeant et sa signature lumineuse remarquable à l’avant sont désormais bien ancrés dans le monde des véhicules électriques, et son allure globale est reconnaissable parmi les autres voitures du marché.

Pour terminer sur les aspects de la fiche technique, notons le poids clairement en faveur de la Model 3 : entre 1985 et 2113 kilos pour la Ioniq 6, contre entre 1752 et 1836 kilos pour la Model 3.

Il n’y a pas de gagnant au niveau du design des deux berlines électriques, c’est un match nul sur ce point.

À l’intérieur

L’ambiance à bord de la Hyundai Ioniq 6 montre que la part belle est faite aux occupants, car l’espace est très généreux. Un seul bémol est à noter pour les passagers arrière qui sont très grands : la garde au toit est tout juste acceptable pour que les grands trajets se passent confortablement.

Si aucune des deux voitures d’aujourd’hui ne propose de hayon, mais bel et bien un coffre, les 16 centimètres de plus de la Ioniq 6 ne sont pas mis à profit : la Tesla Model 3 a un coffre de 542 litres, contre seulement 401 litres pour la Hyundai Ioniq 6.

Concrètement, cela signifie que lors des voyages en famille, quelques sacs séparent les deux berlines électriques. Et cela peut faire toute la différence. De plus, le coffre avant est plus généreux encore chez Tesla, là où sur la Ioniq 6 il ne sert guère à mettre plus qu’un câble de recharge.

Le minimalisme est à l’honneur chez Tesla qui en a même fait sa marque de fabrique sur la Model 3 et sur la Model Y. Un seul écran trône au milieu de la planche de bord, et tous les contrôles du véhicule se font via cette interface. Ajoutons une mention pour le toit vitré panoramique du plus bel effet, qui donne un petit avantage à la Tesla Model 3 en ce qui concerne l’ambiance à bord.

Technologies embarquées

La Hyundai Ioniq 6 regroupe tout ce qu’il se fait de mieux aujourd’hui en termes de technologies embarquées. Non seulement les classiques Android Auto et Apple Carplay sont de la partie (ce qui n’est pas le cas chez Tesla), mais nous retrouvons également, entre autres : des caméras en guise de rétroviseurs, un affichage tête-haute, une vue en réalité augmentée ou encore une vision à 360 degrés pour faciliter les manœuvres.

Autant de gadgets plus ou moins utiles qui sont aux abonnés absents chez Tesla, qui peut se rattraper sans doute grâce à son logiciel embarqué très complet. Mention spéciale d’ailleurs au planificateur d’itinéraires et à l’application mobile de Tesla, qui sont encore à ce jour des références.

Sur les aides à la conduite, c’est un match nul entre les deux véhicules, qui proposent tous les deux une implémentation comparable à de la conduite semi-autonome de niveau 2. En réalité, sous cette dénomination se cache la combinaison d’un maintien actif dans la voie et d’un régulateur de vitesse adaptatif, que l’on connaît bien sous le nom d’Autopilot chez Tesla.

Pour sa panoplie plus complète de technologies embarquées, le point va à la Hyundai Ioniq 6.

Sur la route

Les deux véhicules d’aujourd’hui offrent un comportement bien différent sur la route, que l’on peut résumer de la sorte : pour le confort, privilégiez la Hyundai Ioniq 6, et pour les performances, la Tesla Model 3.

En effet, la Hyundai Ioniq 6 offre un silence à bord des plus confortables, ainsi qu’un gommage des aspérités de la route assez efficace. La conduite à une pédale est possible, ainsi qu’une gestion fine du freinage régénératif grâce à des palettes au volant.

Du côté de la Tesla Model 3, si la conduite à une pédale est bien de la partie, le freinage régénératif n’est pas modulable, ce qui peut parfois être gênant pour certains novices de la conduite électrique.

Véritable voiture de sport, la Tesla Model 3 peut abattre le 0 à 100 km/h en 3,4 secondes, là où la plus véloce des Hyundai Ioniq 5 ne peut faire mieux que 5,1 secondes. Sur le papier, ce n’est peut-être pas grand-chose, mais dans les faits, la différence est très perceptible.

Il n’y a donc pas de gagnante entre les deux sur la route, puisque cela va grandement dépendre de vos préférences entre confort et sportivité.

Les différentes motorisations proposées

Hyundai a décidé de ne proposer que deux versions de sa Ioniq 6 en France :

  • Propulsion avec batterie de 77 kWh : moteur arrière uniquement, 0 à 100 km/h en 7,4 secondes, vitesse maximale de 185 km/h ;
  • Transmission intégrale avec batterie de 77 kWh : moteur avant et arrière, 0 à 100 km/h en 5,1 secondes, vitesse maximale de 185 km/h.

Pour la Tesla Model 3, trois versions différentes sont disponibles :

  • Propulsion : moteur arrière uniquement, 0 à 100 km/h en 6,1 secondes, vitesse maximale de 225 km/h ;
  • Grande Autonomie : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 4,4 secondes, vitesse maximale de 233 km/h ;
  • Performance : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 3,3 secondes, vitesse maximale de 261 km/h.

Autonomie, batterie et recharge

Équipée d’une batterie de 77 kWh, la Hyundai Ioniq 6 affiche une autonomie WLTP allant jusqu’à 614 kilomètres. Outre son autonomie XXL, cette berline électrique tire son épingle du jeu en grands voyages grâce à son architecture de batterie 800 volts, lui assurant de passer de 10 à 80 % de batterie en 18 minutes seulement.

En face de cela, la Tesla Model 3 demande près de 30 minutes pour le même exercice, ce qui peut paraître bien plus long. La version Propulsion de la Tesla Model 3 affiche une autonomie WLTP de 491 kilomètres, quand les versions les plus capables se targuent d’avoir une autonomie de 626 kilomètres.

Une batterie de 60 kWh équipe l’entrée de gamme, et une de 79 kWh est réservée pour les Tesla Model 3 Grande Autonomie ou Performance. Enfin, le chargeur embarqué de la Hyundai Ioniq 6 comme de la Tesla Model 3 est de 11 kW, assurant un remplissage intégral en 7 heures environ sur une wallbox adaptée.

Prix

La Hyundai Ioniq 6 est disponible à partir de 53 300 euros, ce qui ne va pas la mettre en avant face à la Tesla Model 3 Propulsion. En effet, suite à des ajustements tarifaires en début d’année 2023, la berline de Tesla est proposée à 44 990 euros, la rendant éligible au bonus écologique maximal.

Pour 39 990 euros au moment d’écrire ces lignes, il est donc possible de prendre possession d’une Tesla Model 3, alors qu’il faut 13 000 euros de plus pour rouler en Hyundai Ioniq 6.

La version Grande Autonomie de la Tesla Model 3 est quant à elle placée sensiblement à côté de la Hyundai Ioniq 6, puisqu’il faut compter 52 990 euros au minimum.

La version quatre roues motrices de la Hyundai Ioniq 6 est de son côté proposée à un tarif de 65 300 euros. Enfin, la Tesla Model 3 Performance est disponible à partir de 59 990 euros.

Laquelle choisir entre la Hyundai Ioniq 6 et la Tesla Model 3 ?

Qui peut battre Tesla en 2023 ? Est-ce Hyundai et sa Ioniq 6 ? Cela n’est clairement pas gagné, surtout avec les tarifs proposés par la firme d’Elon Musk. En effet, en comparant une Tesla Model 3 Grande Autonomie à une Hyundai Ioniq 6 d’entrée de gamme, nous avons deux propositions autour de 53 000 euros, mais qui ont des différences de taille.

La partie infodivertissement est en faveur de la Model 3, tout comme l’autonomie, le réseau de recharge rapide, les performances ou encore le volume utile. Pour tirer son épingle du jeu, la Hyundai Ioniq 6 doit prouver qu’elle permet de voyager plus rapidement et plus économiquement, mais ce n’est pas chose aisée.

Si les voyages se font exclusivement sur le réseau Ionity, c’est probablement le cas, mais dès qu’il faut effectuer des recharges ailleurs, l’avantage espéré de la recharge 800 volts peut devenir un inconvénient.

Et encore, nous n’avons pas abordé le cas de la Tesla Model 3 Propulsion qui est 13 000 euros moins chère et qui affiche une autonomie de 510 kilomètres avec ses jantes de 18 pouces. C’est sans doute elle, la pire ennemie de la Hyundai Ioniq 6.

Seuls ceux privilégiant la marque Hyundai pour son réseau de concessionnaires plus développés ou son modèle de vente moins disruptif que Tesla peuvent s’orienter vers la Ioniq 6. Pour les autres, la Tesla Model 3 l’emporte.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.