Huawei : Google déconseille d’installer ses applications sur les smartphone non certifiés

 

Google s'est exprimé à propos de l'affaire Huawei. Le groupe américain rappelle qu'il continue à mettre à jour les smartphones Huawei tant que Washington le lui permet, mais déconseille fortement d'installer ses services mobiles sur les smartphones Huawei qui n'ont pas été certifiés.

Il y a neuf mois, c’est un coup particulièrement violent qui s’abattait sur le crâne de Huawei. Le constructeur chinois était en effet sanctionné par l’administration américaine et n’avait ainsi plus le droit de faire affaire avec les entreprises américaines. L’une des principales conséquences de ces sanctions est l’absence des services mobiles Google des appareils Huawei sortis depuis le 19 mai 2019. Depuis le début de l’affaire, si le groupe chinois s’est exprimé à plusieurs reprises, la parole de Google s’est tout de même faite plus rare.

Néanmoins, ce vendredi, Tristan Ostrowski, responsable juridique du groupe américain, a détaillé plusieurs informations sur une des pages de support d’Android. C’est l’occasion pour Google de détailler les raisons de l’absence de ses services mobiles sur les nouveaux appareils Huawei. « Nous avons continué à recevoir un certain nombre de question sur les nouveaux appareils Huawei et si les applications et services Google pouvaient être utilisés sur ces appareils », explique ainsi Tristan Ostrowski.

Le responsable juridique explique ainsi que les services mobiles Google ne sont intégrés que sur les appareils ayant été certifiés par Google via le programme Play Protect. Or, cette certification se fait en amont de la production : « Les appareils certifiés Play Protect passent un examen de sécurité rigoureux et un processeur de test de compatibilité réalisé par Google pour s’assurer que les données et les informations des applications restent protégées ».

Or, en raison de l’embargo américain, Google n’a plus pu travailler avec Huawei après le 16 mai 2019, ce qui signifie que les smartphones lancés après cette date n’ont pas pu passer ces tests de sécurité. Ils ne peuvent donc pas embarquer les services mobiles Google et ne sont donc pas certifiés Play Protect.

Google déconseille d’installer les services Google

Google est également conscient que certains utilisateurs tentent malgré tout d’installer ses Play Services sur des smartphones Huawei sortis après la crise. C’était notamment le cas du Huawei Mate 30 Pro à sa sortie à l’automne, mais ça devrait également être celui du Honor View 30 Pro, du Huawei Mate XS ou du Huawei P40 attendus dans les prochains mois. Néanmoins, la firme déconseille fortement cette manipulation :

Installer les applications Google ne fonctionnera pas de manière fiable, puisque nous ne permettons pas à ces services de fonctionner sur des appareils non certifiés dont la sécurité peut avoir été compromise. Installer les applications Google présente également un risque d’installer une application qui a été modifiée ou altérée de manière à compromettre la sécurité de l’utilisateur.

Par ailleurs, Google profite de cette prise de parole pour s’exprimer sur les précédents smartphones Huawei, ceux lancés avant le 19 mai 2019 et qui profitent encore des services mobiles Google, mais aussi des mises à jour : « nous avons continué de travailler avec Huawei, en accord avec la réglementation des autorités, pour fournir des mises à jour de sécurité et des mises à jour des applications et services Huawei aux appareils existants, et nous continuerons de le faire tant que cela sera permis. Pour être clair : la loi américaine permet actuellement à Google de travailler avec Huawei uniquement sur les appareils sortis avant le 16 mai 2019 ».

C’est dans le cadre du sursis, régulièrement renouvelé par l’administration américaine depuis mai dernier, que Google peut continuer à travailler avec Huawei sur les mises à jour de ses anciens smartphones. Google explique cependant bien que cette possibilité pourrait sauter si les États-Unis changent de politique à l’avenir.

Depuis six mois, Huawei ne peut plus profiter des services Google sur ses smartphones. Le constructeur compte donc sur ses propres services pour permettre aux développeurs de rendre leurs applications compatibles avec ses smartphones comme…
Lire la suite

Les derniers articles