Test du Nokia 8000 (4G) : relique 2.0 ou véritable outil de détox numérique ?

Une semaine compliquée avec ce feature phone

Annoncé en Novembre 2020, le Nokia 8000 4G est un smartphone classique (avec clavier) compatible 4G, muni d'une batterie amovible de 1500 mAh, d'une mémoire de 4 Go extensible jusqu'à 32 Go. Il embarque le système d'exploitation léger KaiOS compatible avec WhatsApp, Facebook, Google Assistant, Google Maps et YouTube.

 

Introduction

Présenté en novembre 2020, le Nokia 8000 est un téléphone reprenant le format des précédentes générations tout en proposant une connexion 4G et quelques applications comme WhatsApp ou Google Maps. Après une semaine passée avec le Nokia 8000 4G, voici notre test, avis et retour d’expérience.

Le Nokia 8000 4G

Le Nokia 8000 4G // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Le Nokia 8000 4G s’apparente à ce que l’on appelle un feature phone : un téléphone qui a gardé le même format que les générations précédentes, à savoir un petit écran non tactile et des touches physiques, mais qui propose tout de même quelques capacités multimédia et internet de base. Ainsi il offre un peu plus que le simple fait de pouvoir passer des appels et d’envoyer des SMS. Pour faire plus concis, il s’agit d’un Nokia 3310 (dans les fonctionnalités, pas dans la forme) auquel on a ajouté la 4G et quelques applications du style WhatsApp. Exit le processeur dernier cri, l’écran OLED 120 Hz ou le quadruple module photo et bonjour le clavier T9.

Largement répandus dans les pays les pays émergents, les feature phones se trouvent également dans nos contrées occidentales, mais ils visent alors une tout autre cible : les personnes qui n’ont pas besoin d’un smartphone ou qui veulent justement en réduire l’usage, dans une démarche de détox numérique.

C’est dans cette optique que nous vous présentons aujourd’hui notre test du Nokia 8000 4G, annoncé en novembre 2020. Un de nos lecteurs avait déjà tenté l’expérience en 2017 avec un Nokia 3310 revisité et c’est à mon tour, près de quatre ans plus tard, de vous livrer mon retour d’expérience après une semaine passée avec le Nokia 8000 4G.

Fiche technique du Nokia 8000 4G

Modèle Nokia 8000 4G
Taille d'écran 2.8 pouces
Définition 320 x 240 pixels
Densité de pixels 143 ppp
Technologie TFT
SoC Snapdragon 210
Puce Graphique (GPU) Qualcomm Adreno 304
Mémoire vive (RAM) 0.512 Go
Mémoire interne (flash) 4 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal)
5G Non
NFC Non
Ports (entrées/sorties) microUSB
Batterie 1500 mAh
Dimensions 56.5 x 132.2 x 12.3mm
Poids 110.2 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Or, Bleu
Prix 99 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un téléphone acheté par la rédaction.

Un Nokia 3310 mis au goût du jour

Mentionnons dès le début de cet article les remarques de mes proches quant au look du Nokia 8000 : sur une dizaine de personnes qui m’ont vu utiliser ce téléphone, comptez bien sept « Eh, mais en fait t’es un dealer maintenant ? ». Aussi, et avant qu’on ne me le demande en commentaire : non, je ne me suis pas amusé à le jeter sous les rails du train pour tester sa résistance. Blague à part, le Nokia 8000 ne semble pas aussi solide que le fameux Nokia 3310.

Le téléphone est fait de plastique noir et affiche seulement 110 grammes sur la balance. Ajoutez à cela ses petites dimensions et le Nokia 8000 se fait rapidement oublier dans une poche de pantalon. À ce sujet, notez qu’il est bien moins large que les smartphones actuels, mais plus épais : 132,2 x 56,5 x 12,3 mm contre les 144,7 x 70,4 x 8 mm du Google Pixel 5 pour comparaison.

Le Nokia 8000 est évidemment moins long, moins large que nos smartphones actuels, mais plus épais // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Feature phone oblige, on retrouve le fameux design des téléphones d’anciennes générations : un écran non tactile sur la moitié haute et un clavier physique T9 en bas, avec un gros bouton multidirectionnel. Notez que la face avant est légèrement incurvée pour une prise en main très agréable. Les boutons qui touchent la bordure sont eux aussi faiblement courbés sur les côtés. Le retour au clavier T9 a été très dur lors de notre semaine de test, mais nous reviendrons sur ce point un peu plus loin dans l’article.

L’écran et le clavier du Nokia 8000 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

L’écran LCD TFT a une diagonale de 2,8 pouces et affiche 240 x 320 pixels au format 4:3. Ce n’est certes pas la meilleure densité de pixels que l’on a vue sur un téléphone, mais rappelons que le but n’est pas de regarder des films (les angles de vision sont mauvais) ou de s’amuser à plisser les yeux pour voir les pixels — oui, on les voit assez facilement. L’écran est assez lumineux et ne pose pas de problème particulier au quotidien.

Nokia affirme que la coque arrière du téléphone imite le verre et qu’elle a été « fabriquée avec précision pour un design exceptionnel ». Dans les faits, le dos est très brillant et a surtout une passion pour les traces de doigts, tout comme le clavier. Bref, le Nokia 8000 offre un design très classique qui n’est ni laid, ni particulièrement joli. Soulignons tout de même l’effort de mise à jour du design. La coque est percée pour laisser passer l’unique capteur photo et son flash. Ces deux éléments ne sont pas protubérants : vous pouvez donc poser le Nokia 8000 sur une table sans qu’il soit bancal, même si l’absence d’écran tactile rend une telle utilisation fastidieuse. La coque peut évidemment être retirée pour accéder à la batterie amovible. Il faut d’ailleurs soulever cette dernière pour insérer la carte microSD et la ou les cartes SIM. Eh oui, le Nokia 8000 propose deux emplacements SIM. Deuxième bonne nouvelle : ils sont au format nanoSIM. Le haut-parleur est situé à l’arrière du téléphone et a donc lui aussi droit à sa fente dédiée.

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

La tranche supérieure du Nokia 8000 accueille une prise mini-jack et le bouton d’allumage. C’est le seul bouton physique que vous trouverez sur le contour du téléphone, ce qui complique la gestion du volume. Si ce bouton tombe bien sous l’index, il est le seul à pouvoir réveiller/déverrouiller le téléphone — on a tendance à se diriger naturellement vers le gros bouton multidirectionnel sur la face avant. Le port micro-USB se situe quant à lui au centre de la tranche inférieure. Dommage, il faudra repasser pour de l’USB-C.

Que vaut KaiOS dans les faits ?

Le Nokia 8000 tourne sous KaiOS, un système d’exploitation pensé pour les feature phones et donc très répandu sur ce marché. En 2019, le site officiel avançait 100 millions de téléphones équipés de cette plateforme fondée sur Firefox OS. Ici, on retrouve un processeur Snapdragon 210 couplé avec 512 Mo de RAM. Oui, votre montre connectée est plus puissante, mais le Nokia 8000 demande évidemment très peu de ressources. Ce dernier trouve malheureusement le moyen d’être lent et peu agréable à l’utilisation : juste après avoir fermé une application, il faut souvent attendre deux à trois secondes pour que toutes les applications s’affichent dans la liste.

Les applications sont trop lentes à s’afficher

Les applications sont trop lentes à s’afficher // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Au premier démarrage et après avoir sélectionné la langue du système et du clavier, le téléphone me propose une création de compte KaiOS — facultative donc. Je me retrouve ensuite directement sur l’écran d’accueil, qui affiche l’heure et la date. Je commence alors à utiliser le téléphone et le premier obstacle se présente vite : comment récupérer mes contacts sans me servir de ma carte SIM comme moyen de stockage ? Je décide d’éviter le bon vieil envoi Bluetooth et trouve une option Gmail dans les paramètres de l’application « Contacts ». Je me connecte alors à mon compte Google et une fois la synchronisation effectuée, je retrouve tous mes contacts — y compris les photos de profil, adresses mail et autres informations.

Quelques jours passent et je me rends compte sans réelle surprise qu’un nouveau contact récemment ajouté à mon compte Google n’apparaît pas sur le Nokia 8000. Je repasse alors par le même menu et lance une nouvelle synchronisation. Grave erreur : tous mes contacts sont désormais affichés en double, ce qui ne facilite pas la navigation. Écran non tactile oblige, cette dernière se fait uniquement via les touches physiques et plus précisément avec celles situées sur la partie haute du clavier.

Les touches hautes et le bouton multidirectionnel du Nokia 8000

Les touches hautes et le bouton multidirectionnel du Nokia 8000 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

On se sert de la touche retour pour revenir en arrière ou supprimer des caractères et du bouton multidirectionnel pour naviguer dans les menus/listes et pour sélectionner un élément. Autrement, les deux touches supérieures marquées d’un trait prennent les fonctions qui sont affichées en bas de l’écran et le bouton avec trois traits lance un raccourci au choix (appareil photo, messages, calculatrice…).

Parfois, certaines touches sont réquisitionnées pour des actions spécifiques à chaque application, comme augmenter le volume sur une vidéo YouTube. Ha, je ne vous ai pas dit ? En plus des services classiques comme l’horloge, la radio, l’agenda et autre calculatrice, KaiOS propose quelques déclinaisons d’applications dignes d’un smartphone : WhatsApp, Facebook, YouTube, Google Maps.

Petit moment détente sur YouTube avec mon puissant Nokia 8000 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Ce sont sans surprise des versions très simplifiées. Par exemple, si l’application YouTube reconnait mon abonnement Premium, elle ne me permet pas d’utiliser les avantages tels que le mode PiP ou la lecture avec écran éteint. De toute façon, il s’agit d’une espèce de web app dans laquelle il faut naviguer via un curseur. Comprenez que l’utilisateur doit déplacer une souris (comme sur un ordinateur) avec le bouton multidirectionnel pour sélectionner tel ou tel élément. La navigation est donc très fastidieuse.

Même fonctionnement sur le navigateur intégré, qui affiche d’ailleurs le tiers de chaque page internet. Le simple fait d’accepter les cookies sur chaque nouveau site est un véritable enfer. Google Maps et Google Assistant sont quant à eux étonnamment agréables à utiliser grâce à de bonnes performances de la saisie vocale. Ma seule demande quotidienne concernait la météo, mais Google Assistant fonctionne étonnamment bien sur KaiOS. Comptez tout de même deux à trois secondes pour qu’il se lance.

Google Maps sur le Nokia 8000

Google Maps sur le Nokia 8000 // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Les fonctions sont évidemment très limitées sur Google Maps, mais l’application peut être utile dans certaines situations. Ne comptez pas sur elle en cas d’urgence : la géolocalisation est souvent abusivement lente et imprécise. Notez qu’il est tout de même possible de chercher des restaurants dans cette version allégée de Google Maps.

Rien à signaler sur l’application “Messages”, hormis un drôle de comportement des messages RCS Google : les messages de mes rares contacts utilisant le RCS n’arrivent pas sur le Nokia 8000 (qui a ma carte SIM), mais atterrissent toujours sur mon Pixel 5, depuis lequel je ne peux donc plus répondre. La conversation est alors compliquée et je vous conseille donc de désactiver les fonctions RCS sur votre Android avant de basculer sur un feature phone.

KaiOS propose également une version allégée de WhatsApp, sur laquelle nous reviendrons plus en détail dans une prochaine partie. On trouve aussi beaucoup de jeux préinstallés, dont Doodle Jump, mais la nostalgie disparaît une fois les trois essais gratuits consommés.

Notez que le téléphone embarque 4 Go de stockage interne dont 1,7 dédié au système. Comme sur un smartphone, les paramètres du Nokia 8000 permettent (entre autres) d’accéder à la liste des autorisations d’applications et de choisir un code de déverrouillage de l’écran. Enfin, soulignons la présence d’un centre de notifications et d’un accès aux paramètres rapides qui permet de gérer le volume, la luminosité (par tranche de 30 %) et d’activer la lampe torche, le mode avion, le Wi-Fi, les données mobiles et le Bluetooth.

Les paramètres rapides sont accessibles en un clic

Les paramètres rapides sont accessibles en un clic // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

À l’usage : une semaine compliquée sans réelle détox numérique

Je ne vais pas attendre la conclusion de cet article et être bref avant de rentrer dans les détails : la semaine que j’ai passée avec le Nokia 8000 était très compliquée. Surprise ?

Trois applications utiles

L’idée de m’éloigner de mon smartphone le temps de quelques jours me plaisait. Pouvoir passer des appels et recevoir des SMS me suffisait, mais ma seule crainte était de ne pas avoir accès à WhatsApp et plus particulièrement à la conversation d’équipe dans laquelle j’effectue mon alternance. Coup de chance : WhatsApp fait partie des rares services disponibles sur KaiOS. Je me suis assuré, avant de paramétrer mon compte sur KaiOS, de faire une sauvegarde complète de mes messages WhatsApp, histoire de les récupérer sur le Nokia 8000. Raté, toutes mes conversations sont bien là, mais elles sont complètement vides et dans le désordre. Bref, la synchronisation a échoué. Aussi, une fois la carte SIM insérée dans le Nokia 8000 et le compte paramétré, il n’est plus possible d’utiliser la version web de WhatsApp sur son ordinateur. Ce manque s’est très vite fait ressentir de mon côté. C’est d’ailleurs la même histoire pour Google Messages.

Autrement, l’application WhatsApp fonctionne bien et me permet d’ouvrir et même d’envoyer des photos. Je remarque après trois jours d’utilisation qu’il est également possible de faire des messages audio. Terrible idée que de faire des messages vocaux je sais, mais cette fonctionnalité m’a épargné l’utilisation du clavier T9. Justement, parlons-en.

Le dur retour au clavier T9

Le retour au clavier T9 a été le point noir de ma semaine de test. Envoyer un SMS de plus de deux phrases devenait un véritable enfer, d’autant plus lorsqu’on ne se permet plus d’utiliser les bons vieux raccourcis inhérents à un tel clavier — cc cv ? On se rend compte alors de l’importance du tactile sur nos téléphones et de notre rapidité à écrire des messages aujourd’hui. Il m’est d’ailleurs arrivé à plusieurs reprises de toucher bêtement l’écran non tactile du Nokia 8000 pour sélectionner un élément. L’expérience est frustrante, car, rappelons-le, il faut appuyer plusieurs fois sur une touche pour taper une lettre. Quant à l’écriture prédictive, elle a été si mauvaise que je l’ai vite désactivée.

Bref vous l’aurez compris, le retour au clavier T9 est long et frustrant. Sachez tout de même que celui du Nokia 8000 est agréable à utiliser puisque nos doigts ne dépassent pas sur les mauvaises touches. Un des rares avantages du clavier T9 reste de pouvoir composer un numéro de téléphone sans nécessairement ouvrir l’application “Téléphone”.

Google Assistant permet de dicter des messages

Google Assistant permet de dicter des messages // Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

J’ai découvert avec joie que Google Assistant peut être utilisé pour dicter des messages directement depuis les applications Messages et WhatsApp. Une fois dans la zone de saisie, il faut réaliser un appui long sur le bouton multidirectionnel et attendre deux à trois secondes que l’assistant se lance avant de parler. La manœuvre est fastidieuse, mais la saisie vocale se révèle très précise. Dommage qu’elle ne soit disponible uniquement avec une connexion Wi-Fi ou 4G.

Détox ?

Oui, le Nokia 8000 m’a permis de réduire le temps passé sur mon téléphone, mais non, ce n’est pas la bonne méthode pour s’essayer à une détox numérique. La transition est trop brutale en plus de ne pas être pertinente.

Je vous faisais comprendre quelques paragraphes plus haut que seules trois applications m’ont été utiles sur KaiOS pendant ma semaine de test : Contacts pour appeler, Messages pour envoyer des SMS et WhatsApp pour rester en contact avec des collègues. Impossible de consulter mon fil Twitter ou de trier mes mails et si je pouvais techniquement me perdre sur YouTube avec le Nokia 8000, l’expérience de navigation restait trop rebutante.

Je me suis servi quelques fois de Google Assistant pour de rares recherches internet. Je manquais en journée tous mes mails et messages Telegram, Messenger et Twitter, mais le fameux « si c’est vraiment important ils t’appelleront » a pris tout son sens : c’est ce qu’ont fait mes proches lorsqu’ils voulaient absolument me joindre. C’est bête, mais il faut le tester pour s’en rendre compte. J’utilise beaucoup mon téléphone en temps normal, mais ne possède pas de compte Facebook et Instagram, si bien que l’effet FOMO (fear of missing out) n’est pas apparu plus que cela.

Je me permettais tout de même de consulter mes messages et vidéos YouTube le soir sur mon Pixel 5 ou sur mon ordinateur, mais naturellement sans en abuser. C’est bien là le seul, mais notable, point positif de l’expérience. Comprenez que je décalais au soir ce que je ne pouvais pas faire en journée avec le Nokia 8000. Ce n’est pas une surprise, mais là encore l’expérience est toujours intéressante.

Au-delà de cela, l’utilisation d’un feature phone comme téléphone principal était très compliquée au quotidien. Pas besoin de Twitter en journée, certes, mais certaines applications sont pour le coup un peu plus essentielles et leur manque se fait vite ressentir. Je pense ici à Oui.sncf pour entrer dans le train, Strava pour enregistrer mes sessions running ou encore Drive pour partager, consulter ou modifier rapidement des documents.

Beaucoup d’actions deviennent impossibles ou dans le meilleur des cas difficilement réalisables :  les horaires de bus de ma ville sont consultables sur le site officiel, mais utiliser le clavier du Nokia 8000 pour s’y rendre me demandait bien trois minutes, contre une quinzaine de secondes sur Citymapper. L’impossibilité de consulter mes applications bancaires était moins dérangeante, mais celle d’écouter de la musique en streaming l’était bien plus. À ce sujet, sachez que j’ai réussi à connecter des écouteurs true wireless Oppo Enco X au Nokia 8000. Pratique pour passer des appels.

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Source : Maxime Grosjean pour Frandroid

Bref, si nous savons que nos smartphones sont aujourd’hui de véritables outils, le simple fait de passer une semaine avec un feature phone nous fait vite prendre conscience du confort auquel nous nous sommes si vite habitués. J’ai parfois eu (vraiment) besoin d’utiliser mon Pixel 5 et je devais alors me tourner vers le mode de partage de connexion du Nokia 8000. Ce dernier a fonctionné correctement pendant ma première journée de test. Après celle-ci, mon Pixel 5 n’arrivait plus à se connecter, ou alors seulement pour quelques secondes. La connexion avec le OnePlus Nord était moins capricieuse, mais le partage de connexion du Nokia reste de toute façon trop inefficace lorsqu’on est en déplacement — sûrement un problème d’accroche lors d’un passage d’une antenne à une autre. Je me suis ainsi retrouvé à quelques reprises dans l’impossibilité d’utiliser mon smartphone alors que j’en avais vraiment besoin. Dans le meilleur des cas, la connexion était très lente.

Pour conclure, l’achat d’un feature phone pour réduire le temps passé sur son smartphone est une mauvaise idée puisque certaines applications restent (pour ma part) indispensables dans certaines situations du quotidien. Le Nokia 8000 propose certes quelques applications utiles comme WhatsApp, Google Maps et Google Assistant, mais la lenteur de navigation due au clavier T9 rend l’expérience particulièrement désagréable. Ce téléphone fait le job pour ceux qui veulent simplement passer des appels, envoyer quelques messages et avoir une connexion 4G pour garder une certaine sécurité, mais nous conseillons à ceux qui veulent s’essayer à une détox numérique de trouver d’autres techniques.

Un unique capteur à n’utiliser qu’en dernier recours

Le seul capteur photo du Nokia 8000 se situe à l’arrière et propose une faible définition de 2 mégapixels. Les photos offertes sont sans surprise de piètre qualité : détails, bruit, plage dynamique, stabilité… Arrêtons-nous là puisque l’appareil photo de ce téléphone sera uniquement utilisé dans certaines situations — que je souhaite rares pour vous. Voici quelques exemples de photos enregistrées avec le Nokia 8000.

Pour ce qui est des selfies, il faut retourner le téléphone et espérer être dans le champ. Comme au bon vieux temps. Sur ce type de capteur, un moindre mouvement lors de la prise de photo rend un résultat flou. Oubliez les photos de nuit. Le flash a au moins le pouvoir d’être utilisé comme une lampe torche.

Une bonne autonomie, forcément

Le Nokia 8000 est sans surprise endurant, sans pour autant atteindre une semaine d’autonomie. Il a certes le même design que nos anciens téléphones, mais il ne faut pas oublier qu’il a gagné entre temps une connectivité 4G assez consommatrice. Après deux journées d’utilisation légère (quelques appels et messages et un peu de navigation), le téléphone affichait encore 40 % de batterie. Comptez donc jusqu’à trois jours d’autonomie en utilisation classique — deux jours si vous êtes assez motivé pour regarder des vidéos YouTube. Notez que la luminosité était réglée à 70 % pour ces tests. Enfin, en mode partage de connexion, le Nokia 8000 est passé de 100 % à 74 % en 1 heure et 45 minutes.

Côté recharge, le téléphone demande un peu plus d’une heure pour atteindre 50 % et un peu moins de 3 heures pour une charge complète. Sachez pour finir que la batterie de 1 500 mAh est amovible, donc remplaçable.

Réseaux et télécommunications

Le Nokia 8000 permet évidemment de passer des appels, mais est aussi compatible avec le réseau 4G. La connexion à ce dernier n’est pas la plus fiable du marché, mais elle suffit pour les quelques tâches réalisables avec le téléphone. Comme expliqué précédemment, le partage de connexion est quant à lui trop souvent inefficace. La géolocalisation est lente et surtout imprécise.

Pour ce qui est des appels, notre interlocuteur nous entend parfaitement bien. Le son est très métallique en mode haut-parleur, mais des écouteurs sont inclus dans la boîte. La qualité du micro est suffisante pour passer des appels dans un lieu calme.

Prix et disponibilité du Nokia 8000

Le Nokia 8000 est vendu à 99 euros sur le site officiel, sur Amazon et chez les autres revendeurs classiques comme La Fnac. Le téléphone est proposé en quatre couleurs : blanc, noir, bleu et or, mais seules les deux premières semblent disponibles en France.

Note finale du test
6 /10
Il est difficile de comparer le Nokia 8000 4G avec les smartphones que nous utilisons aujourd'hui. On a envie de se dire qu'ajouter 100 euros de plus aux 99 euros demandés nous donne accès à de très bons smartphones d'entrée de gamme, mais la philosophie derrière un feature phone est bien différente. La note que nous attribuons au Nokia 8000 est donc à nuancer. Ce téléphone est un bon choix pour les plus âgés qui veulent une connexion 4G sans être dépaysés, ou pour les personnes qui cherchent un téléphone de secours. Nous conseillons à ceux qui souhaitent se détacher de leur smartphone (détox numérique) de passer leur chemin : le passage complet à un feature phone est trop brutal et peut être contre-productif puisque certaines situations nous demandent de repasser temporairement sur notre smartphone.

Autrement, la batterie du Nokia 8000 offre deux à trois jours d’autonomie et sa compatibilité avec Google Assistant permet des envois de messages bien plus rapides qu’avec le clavier T9. Soulignons également la présence de Google Maps et de WhatsApp. De l’autre côté, on regrette des lenteurs inattendues par rapport aux faibles ressources demandées, l’absence d’un port USB-C et surtout l'inefficacité du partage de connexion. L'incompatibilité avec les versions web de WhatsApp et Google Messages, bien qu’embêtante, ne tient pas du Nokia 8000, mais du système d'exploitation KaiOS.
Points positifs
  • Prise en main très agréable
  • Emplacement double nanoSIM + microSD
  • Saisie vocale efficace (même si lente au démarrage)
  • WhatsApp, Google Maps et Google Assistant
  • Au moins deux jours d’autonomie
  • (Prise mini-jack)
Points négatifs
  • Lenteur d’affichage des applications
  • Partage de connexion inefficace
  • KaiOS incompatible avec les versions web de WhatsApp et Google Messages
  • Port micro-USB
  • Prix élevé
  • (Qualité photo)

Les derniers articles