Volkswagen : voici les 10 voitures électriques prévues d’ici 2026

 

Lors de la présentation du concept-car ID. 2all, qui préfigure l'ID.2 qui sera vendu d'ici deux ans sous la barre des 25 000 euros, Volkswagen a aussi annoncé l'arrivée de plusieurs modèles électriques d'ici 2026. Mais de quelles voitures s'agit-il ? Nous avons fait un petit tour d'horizon des modèles qui devraient arriver prochainement au catalogue du constructeur allemand.

Le concept-car Volkswagen ID.2all // Source : Volkswagen

Qu’il semble loin le temps où Volkswagen était dans la tourmente suite au scandale du Dieselgate. C’est en partie à cause de ce scandale que la transition énergétique s’est accélérée dernièrement un peu partout dans le monde, et en particulier en Europe. Les constructeurs n’ont plus le choix : s’ils comptent encore vendre des voitures neuves en Europe à partir de 2035, elles devront être électriques.

Dans l’univers de la voiture électrique, le leader incontesté reste Tesla, et c’est en quelque sorte la référence, même pour les plus grands groupes automobiles, en matière de voitures électriques. Le groupe Volkswagen n’a d’ailleurs jamais caché, à travers les différents dirigeants qu’il a pu avoir à sa tête, son intérêt pour le constructeur californien et sa manière de voir l’automobile avec un nouvel œil.

L’électromobilité à plus ou moins grande échelle chez Volkswagen, ça a commencé il y a déjà plus d’une décennie avec les premières Golf électriques et la e-UP! Mais la vraie bascule a eu lieu en 2019 avec le premier modèle de la gamme ID : l’ID.3.

La première version de la Volkswagen ID.3 arrivée en 2019 // Source Marius Hanin pour Frandroid

Les débuts n’ont pas été simples, et ne le sont toujours pas d’ailleurs, malgré un récent restylage, mais Volkswagen compte aujourd’hui sur une gamme électrique plutôt bien étoffée, avec les ID.3 donc, l’ID.4, l’ID.5 et l’ID. Buzz. En 2025, il y aura aussi l’ID.2, un modèle préfiguré par le concept-car ID.2all. Son point fort ? Le prix, puisque Volkswagen promet un tarif à partir de 25 000 euros, hors bonus, le tout pour une voiture technologique, polyvalente, dotée de 450 km d’autonomie et d’un moteur électrique de 226 ch.

Durant la conférence qui a accompagné la présentation du concept-car ID.2, Volkswagen a aussi annoncé l’arrivée de plusieurs nouvelles voitures électriques d’ici 2026, sans préciser de quels modèles il s’agira. Néanmoins, en recoupant plusieurs informations, nous sommes en mesure aujourd’hui de vous donner une petite liste des voitures électriques qui arriveront prochainement au sein de la gamme du constructeur allemand.

Précisons toutefois que le constructeur a annoncé dix modèles électriques en deux ans, mais cela comprend aussi certainement des variantes de modèles déjà existants, comme l’ID.3 GTX par exemple de 299 ch, ou encore l’ID.3 plus « accessible » avec le retour de la petite batterie de 58 kWh et un prix sous les 40 000 euros.

Volkswagen ID.2

Ce sera la star de ces prochaines années, la Volkswagen ID.3 présentée pour le moment via un concept-car. Le constructeur l’affirme, le concept est très proche de la série, tout comme les lignes du modèle.

Le rendez-vous est donné en 2025, avec une citadine électrique abordable à 25 000 euros. Avec ses 4,05 mètres de long, il se pourrait aussi que l’ID.2 vienne remplacer la Polo, qui ne devrait pas faire long feu avec l’arrivée de la norme Euro 7, une norme qui pénalisera énormément les petites voitures.

Le concept-car Volkswagen ID.2all // Source : Volkswagen

La Volkswagen ID.2 devrait embarquer une batterie d’une capacité de 58 kWh lui octroyant environ 450 km d’autonomie selon Volkswagen. Elle reposera sur une nouvelle version de la plateforme MEB, avec un moteur électrique situé non pas à l’arrière, mais au niveau de l’essieu avant.

Celui-ci développera 226 ch. Une puissance qui nous paraît d’ailleurs bien élevée, il pourrait s’agir du modèle plus haut de gamme, donc pas à partir de 25 000 euros. L’ID.2 se distinguera aussi par un volume de coffre assez incroyable pour le segment, puisque Volkswagen annonce 490 (440 + 50) litres, soit 100 litres de plus que les ID.3 et autres Golf.

La Volkswagen ID.2 entrera en concurrence frontale avec la future Renault R5 électrique, prévue pour 2024, et la Tesla Model 2, qui devrait être annoncée dans les mois à venir.

Volkswagen ID.7

Ce modèle a été présenté par Volkswagen au CES de Las Vegas dans sa version quasi définitive. La Volkswagen ID.7 sans camouflage devrait arriver d’ici les prochains mois. L’ID.7 repose sur la plateforme MEB du groupe Volkswagen. Elle mesure 4,94 mètres de long et son empattement gigantesque de 2,97 mètres laisse présager un bel espace à bord.

Techniquement, Volkswagen n’a encore rien révélé, à ceci près qu’elle aura le droit à une autonomie pouvant aller jusqu’à 700 km sur le cycle mixte européen WLTP. C’est beaucoup plus que ce qui était auparavant possible avec la plateforme MEB. Pour rappel l’ID.4 peut parcourir jusqu’à 526 km avec la grosse batterie de 77 kWh.

La Volkswagen ID.7 encore camouflée // Source : Volkswagen

Cette donnée de 700 km n’est sans doute pas atteinte avec la même batterie, même si les optimisations aérodynamiques ont certainement permis d’arriver à ce très bon chiffre. C’est une batterie d’une capacité de 86 kWh qui serait de la partie, grâce à la nouvelle plateforme MEB-Evo, récemment présentée par le groupe allemand.

La Volkswagen ID.7 se positionne aussi mieux qu’une Tesla Model 3 Grande Autonomie (626 km), la Mercedes EQE (639 km) ou encore la BMW i4 (593 km). La voiture sera d’abord lancée en Chine, le lancement sur le marché européen est prévu pour l’automne 2023.

Volkswagen ID.7 break

Volkswagen trouvera certainement un nom plus sexy que « break » pour désigner la version à coffre de sa berline électrique. Il s’agira donc de la version break du modèle cité plus haut, qui devrait arriver en 2024 et faire suite au concept-car ID. Space Vizzion présenté récemment. Comme la Volkswagen ID.4, l’ID.7 et sa version break seront construites au sein de l’usine d’Emden, en Allemagne.

Le concept-car ID. Space Vizzion qui annonce l’arrivée d’une ID.7 break // Source : Volkswagen

Globalement la version break reprendra toutes les caractéristiques de l’ID.7 berline. En termes de prix, on devrait être dans une fourchette comprise entre 50 000 à 70 000 euros, ce qui permettrait d’avoir l’un des meilleurs rapports autonomie – prix du marché.

Volkswagen ID. Buzz « L2 »

L’an dernier, c’était les grands débuts de l’ID. Buzz, le Combi des temps modernes. Volkswagen a d’ores et déjà annoncé une version plus longue de son modèle, une version qui avoisinera les cinq mètres, contre 4,71 mètres pour la version actuellement commercialisée.

La firme de Wolfsburg complètera l’offre aussi bien pour les particuliers (ID. Buzz) qu’à destination des professionnels (ID. Buzz Cargo) d’une variante allongée. Cette version « L2 » reposera sur un empattement majoré d’environ 25 cm, tandis que tout le reste de la carrosserie sera identique à celle de l’ID. Buzz « L1 ».

Volkswagen ID. Buzz // Source : Volkswagen

Le Volkswagen ID.Buzz allongé proposera une configuration à 5 places, une à 6 sièges et une dernière à 7 places. Sa présentation est attendue au printemps. Précisons également que l’ID. Buzz devrait voir son catalogue s’étoffer prochainement, avec une version GTX de 299 ch et, surtout, mais pas avant au moins un an, d’une plus grosse batterie, et certainement celle inaugurée par la future ID.7 avec une capacité d’environ 86 kWh.

De quoi lui permettre d’améliorer son autonomie qui, avouons-le, n’a rien de très convaincante pour le moment sur la version dotée d’une batterie de 77 kWh.

Volkswagen ID.1

Lors de sa conférence pour présenter le concept-car ID.2all, le constructeur a aussi annoncé l’arrivée, plus tard, d’un modèle 100 % électrique à moins de 20 000 euros. Est-ce qu’il s’agit de l’un des modèles qui arrivera avant 2026 ? Pour le moment il est encore un peu trop tôt pour le savoir, mais si c’est le cas, Volkswagen pourrait se retrouver face à la Dacia Spring, qui est actuellement l’une des voitures électriques neuves les moins chères du marché.

Attention également, car MG rôde avec une hypothétique MG3 qui pourrait très vite arriver, dès l’année prochaine d’après certaines rumeurs, et à un tarif de base inférieur à 20 000 euros aussi.

Volkswagen ID. Tiguan

Autant vous le dire d’emblée, il y a peu de chance que le futur SUV électrique de Volkswagen s’appelle comme ceci, sauf si la marque compte sur la renommée de sa gamme actuelle pour la perpétuer avec des versions électriques. Dans tous les cas, Volkswagen travaille sur une version électrique du futur Tiguan.

La génération actuellement arrivera au bout de son cycle de vie en 2026, et Thomas Schäfer a d’ores et déjà annoncé que le best-seller des SUV allemands aura le droit à une version électrique. Mais cela nous laisse pour le moment assez dubitatifs dans le sens où elle pourrait se cannibaliser avec l’ID.4. Ce modèle sera en concurrence frontale avec le Tesla Model Y.

Volkswagen ID.3 SUV

C’est sur le réseau social professionnel LinkedIn que Thomas Schäfer, le patron de la marque allemande a donné quelques nouvelles de la gamme ID. Ce dernier a annoncé l’arrivée d’un inédit SUV compact, qui sera alors basé sur l’ID.3.

Aucune date de lancement n’a été donnée pour l’instant. Mais nul doute qu’il devrait reprendre les caractéristiques de la version restylée de la compacte.

La Volkswagen ID.3 fraîchement restylée // Source : Volkswagen

Selon le dirigeant, ce nouvel arrivant sera de la même taille que l’ID.3, mais il aura un style totalement différent. Nous devrions en revanche retrouver des caractéristiques techniques similaires, alors que les deux modèles devraient partager les mêmes batteries de 58 et 77 kWh, avec une autonomie culminant à 545 kilomètres selon le cycle WLTP.

Volkswagen ID. Golf

Comme pour le Tiguan, est-ce Volkswagen va « abandonner » la gamme ID suivie d’un chiffre pour continuer avec les noms de sa gamme « traditionnelle » ? Réponse d’ici quelques années, même si Thomas Schäfer avait annoncé l’an dernier que « nous avons des noms de marque emblématiques […] nous nous en tiendrons à la logique ID, mais les modèles iconiques porteront un nom ».

Dans tous les cas, si une ID. Golf venait à voir le jour, ce ne sera pas avant 2028 comme vient de l’annoncer le patron de Volkswagen et l’arrivée de la nouvelle plateforme SSP. Il s’agira sans doute également d’un nouveau point de bascule pour Volkswagen, avec notamment l’arrivée d’une nouvelle plateforme et d’une nouvelle architecture 800 volts permettant, enfin, la recharge ultra-rapide.

Volkswagen ID.2 SUV

Cette déclinaison a déjà été annoncée lors de la présentation du concept-car ID.2all. La citadine électrique aura le droit à sa version SUV, comme l’ID.3 visiblement. Il s’agira en quelque sorte du T-Cross actuel, mais en électrique et avec les éléments de style de l’ID.2.

Pour le coup, les caractéristiques techniques, les motorisations et les batteries seront similaires à l’ID.2. En revanche, ce modèle pourrait arriver un peu plus tard, à l’horizon 2026 sans doute.

Volkswagen et ses difficultés

Rappelons que le groupe Volkswagen a récemment changé de dirigeant, avec Oliver Blume, le patron de chez Porsche, qui est aussi passé à la tête du groupe allemand. Et au vu des difficultés rencontrées par le groupe, Oliver Blume a tempéré les ambitions électriques de l’entreprise, avec un peu plus rationalité.

L’arrivée de la fameuse nouvelle plateforme SSP (Scalable Systems Platform) prévue à la base pour 2025, devrait être retardée et chambouler les plans de pas mal de constructeurs du groupe. Cette plateforme doit permettre aux marques, de Skoda à Porsche, de faire leur entrée dans le monde de la voiture « logicielle », c’est-à-dire de la voiture connectée, électrique et dotée de technologies de conduite autonome.

Le teaser du fameux projet Trinity // Source : Volkswagen

La plateforme SSP devait être inaugurée par les Audi Artemis et Volkswagen Trinity, mais les problèmes logiciels récemment rencontrés ont visiblement refroidi quelques ardeurs. Cette plateforme devrait finalement arriver plus tard. L’actuelle plateforme MEB, qui n’aurait dû normalement ne durer sur une seule génération de voitures (ID.3ID.4Skoda EnyaqAudi Q4 e-tron…), devrait finalement être utilisée un peu plus longtemps que prévu, puisqu’elle devrait rester jusqu’en 2028.

Des nouvelles batteries devraient arriver également avec, comme énoncé plus haut, une capacité revue à la hausse sur certains modèles (90 voire même 111 kWh de capacité), ainsi qu’une nouvelle chimie, comme celle qui était prévue pour la SSP, afin d’améliorer la densité énergétique. Le problème, c’est que la plateforme restera sur une architecture 400 volts, le 800 volts n’arrivera qu’à l’horizon 2028, pour réduire drastiquement le temps de recharge.

Et concernant les projets Trinity et Audi Artemis, eux qui devaient être les nouveaux porte-étendards du groupe, il semblerait que nous ne les verrons pas aussi rapidement que prévu.


Les derniers articles