Tesla Model Y vs Volkswagen ID.5 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

Dans le monde des SUV électriques, de plus en plus de références apparaissent, et nous avons choisi aujourd'hui de mettre face à face la Tesla Model Y et la Volkswagen ID.5. Entre la familiale américaine et le coupé allemand, laquelle est faite pour vous ?

Si la Tesla Model Y était attendue au tournant en Europe, c’est notamment dû au fait que le segment des SUV électriques est très important pour le vieux continent. Depuis notre essai de la Model Y en septembre 2021, de nombreuses références sont apparues, et la concurrence est plus rude que jamais.

C’est pourquoi nous avons souhaité confronter la dernière née du groupe Volkswagen, l’ID.5, à l’américaine. Avec une autonomie annoncée similaire, et un équipement technologique très haut de gamme, l’ID.5 n’a pas à rougir face à la Tesla Model Y.

Nous allons tenter de déterminer celle des deux qui sera la meilleure voiture électrique, en les comparant sur de nombreux points : design, ambiance à bord, volume utile, capacité de recharge ou encore tarifs, tout y passera.

Fiches techniques des Volkswagen ID.5 et Tesla Model Y

Modèle Volkswagen ID.5 Tesla Model Y Grande Autonomie (2021)
Dimensions 4,599 m x 1,852 m x 1,613 m 4,751 m x 2,129 m x 1,624 m
Puissance (chevaux) 204 chevaux 513 chevaux
0 à 100km/h 8,4 s 3,7 s
Niveau d'autonomie Conduite assistée (niveau 1) Conduite semi-autonome (niveau 2)
Vitesse max 160 km/h 250 km/h
OS embarqué N/C Tesla OS
Taille de l'écran principal 12 pouces 15 pouces
Prise côté voiture Type 2 Combo (CCS) Type 2 Combo (CCS)
Prix entrée de gamme 54700 euros 49990 euros
Prix 54 700 € 52 990 €
Fiche produit Voir l'essai Fiche produit Voir l'essai

Dimensions, poids et design extérieur

En bon véhicule familial, la Volkswagen ID.5 affiche des dimensions classiques pour ce segment : 4,60 mètres de long pour 1,85 mètre de large et 1,61 mètre de haut. En termes de poids, il faudra compter entre 2 117 et 2 242 kilogrammes selon les configurations, ce qui rendra l’ID.5 bien plus lourde que la Tesla Model Y, qui arrive à rester tout juste sous la barre des deux tonnes (entre 1 979 et 1 995 kilogrammes).

Les lignes de l’ID.5 trahissent ce qu’à tenter de réaliser la marque Volkswagen, avec un pavillon arrière plongeant pour afficher une allure de coupé, très visible de profil. L’avant est quant à lui assez caractéristique des SUV de la marque, tout en adoptant un style sportif souligné par la signature lumineuse.

Avec une taille plus imposante, la Tesla Model Y mesurant 4,75 mètres de long pour 1,62 mètre de haut, et 1,92 mètre de large, l’américaine ne sera pas une championne pour manœuvrer à basse vitesse ou se glisser dans des places de parking étriquées.

Son design est assez clivant, avec un arrière plutôt imposant et large, rappelant que nous sommes bien face à un SUV familial. L’avant reprend les lignes sportives de sa petite sœur, la Tesla Model 3, avec notamment ce long capot plongeant et la calandre pleine si caractéristiques.

À l’intérieur

Lorsque l’on ouvre la porte de la Volkswagen ID.5, on retrouve tous les éléments de langage des autres véhicules de la gamme ID, pour le meilleur comme pour le pire. L’ergonomie est notamment toujours perfectible, avec de nombreux choix qui ne nous avaient pas convenu lors de notre récent essai de l’ID.5.

Les matériaux utilisés et les assemblages des éléments intérieurs sont corrects, sans pour autant être excellents. Les sièges, que ce soient ceux de la première ou de la seconde rangée, sont plutôt satisfaisants, et la position de conduite idéale est assez simple à trouver. L’agencement de la planche de bord regroupe deux écrans, un derrière le volant et un plus central, utilisant le système Discover Pro Max du groupe.

L’espace à bord est généreux sur l’ID.5, et les grands gabarits n’auront aucun mal à prendre place à l’arrière, la garde au toit étant bien préservée. La capacité de chargement à l’arrière atteint 549 litres, ce qui suffit pour voyager confortablement en famille.

Toutefois, sur l’espace de chargement, la Tesla Model Y sera imbattable, avec notamment un petit coffre avant (frunk) de 117 litres dans lequel il est possible de caser un sac à dos aisément, et un énorme coffre arrière de 854 litres, où les voyages en famille ne poseront jamais de problème.

Pour se rendre compte de la différence, le volume utile du coffre arrière de la Tesla Model Y est 55 % plus élevé que celui de la Volkswagen ID.5. Avec le toit vitré panoramique et l’espace aux jambes qui est excellent, s’installer à bord de la Tesla Model Y est très aisé, même pour les grands gabarits. Les sièges à l’avant (chauffants, tout comme à l’arrière) sont quant à eux plutôt très enveloppants, et à mémoire de profil pour le conducteur, ce qui est toujours pratique dans le cas d’un véhicule partagé entre plusieurs personnes.

Comme toujours, le minimalisme est à l’honneur chez Tesla, où l’on ne retrouve qu’un seul écran central de 15 pouces pour contrôler tout ce qui est relatif au véhicule et à l’infodivertissement.

Avec un coffre gigantesque et un espace à bord plus important, la Tesla Model Y l’emporte sur la Volkswagen ID.5 en ce qui concerne l’agencement de l’habitacle et le volume de chargement.

Technologies embarquées

Volkswagen a souhaité en mettre plein la vue et proposer tout ce qu’il se fait de mieux à ce jour sur son ID.5. On retrouve ainsi les fonctionnalités d’assistance à la conduite les plus avancées, comprenant le combo classique du régulateur de vitesse adaptatif et du maintien actif dans la voie d’une part, mais aussi des fonctions de parking automatique, d’assistance au dépassement, ou encore une vue à 360 degrés.

Un affichage tête haute en réalité augmentée peut venir compléter les deux écrans de la planche de bord, afin de permettre au conducteur de suivre les indications de la navigation sans effort.

Apple CarPlay et Android Auto sont bien de la partie avec la Volkswagen ID.5, ce qui n’est pas le cas de la Tesla Model Y. En effet, bien que le système d’infodivertissement de Tesla soit au niveau de ce qu’il se fait de mieux sur le marché, son manque de compatibilité avec les smartphones lui fait défaut.

Il n’y a ni vue à 360 degrés, ni affichage tête haute sur la Tesla Model Y, mais l’Autopilot de série assure un maintien actif dans la voie, en plus d’agir comme un régulateur de vitesse adaptatif.

Selon les options choisies, il est possible d’y ajouter des fonctions de parking automatique, dépassement semi-automatisé sur autoroute, ou encore de reconnaissance et réaction aux feux tricolores et panneaux Stop.

S’il faut reconnaître que Tesla propose un logiciel avec des fonctionnalités poussées et un Autopilot satisfaisant, Volkswagen propose avec son ID.5 de nombreuses technologies que l’on ne retrouve pas sur l’américaine, et c’est la raison pour laquelle elle gagne cette manche.

Sur la route

Avec ses près de 2,2 tonnes à déplacer, même les versions les plus sportives de l’ID.5 ne tiendront pas la comparaison sur la route en termes d’engagement de conduite avec la Tesla Model Y, qui affiche des performances bien supérieures.

Le confort n’est pas le point fort de l’ID.5, qui nous avait laissé un goût un peu amer lors de notre récent essai. Enfin, le freinage régénératif ne permet pas d’aller jusqu’à l’arrêt complet, ce qui est regrettable en milieu urbain.

Du côté de la Tesla Model Y, même la version de base affiche des performances de sportive, avec un 0 à 100 km/h abattu en 5 secondes (3,7 secondes pour la version Performance), le ton est donné.

Les suspensions sont assez fermes, et l’accent n’est pas mis sur le confort, malgré un habitacle plus silencieux que ce à quoi nous avait habitués Tesla auparavant.

 

En termes de consommations, la Tesla Model Y fait bien mieux que la Volkswagen ID.5 sur parcours équivalent, grâce à un meilleur coefficient de pénétration dans l’air et à un poids plus contenu. Ainsi, c’est tout naturellement que le point va à la Tesla Model Y au niveau du comportement routier.

Les différentes motorisations proposées

La Volkswagen ID.5 est disponible en trois motorisations différentes :

  • ID.5 Pro, propulsion avec batterie de 77 kWh : moteur arrière uniquement (174 ch), 0 à 100 km/h en 10,4 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • ID.5 Pro Performance, propulsion avec batterie de 77 kWh : moteur arrière uniquement (204 ch), 0 à 100 km/h en 8,4 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • ID.5 GTX, transmission intégrale avec batterie de 77 kWh : moteur avant et arrière (299 ch), 0 à 100 km/h en 6,3 secondes, vitesse maximale de 180 km/h.

La Tesla Model Y est aujourd’hui proposée en trois versions :

  • Propulsion : moteur arrière, 0 à 100 km/h en 6,9 secondes, vitesse maximale de 217 km/h
  • Grande Autonomie : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 5,0 secondes, vitesse maximale de 217 km/h.
  • Performance : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 3,7 secondes, vitesse maximale de 241 km/h.
Source : Frandroid

Autonomie, batterie et recharge

Les différentes versions de la Volkswagen ID.5 au catalogue français sont dotées d’une batterie de 77 kWh, qui affichera des autonomies comprises entre 511 et 533 kilomètres en cycle WLTP selon les options.

Concrètement, avec nos consommations atteignant 21 kWh aux 100 kilomètres lors de notre essai, cela correspond à 350 à 370 kilomètres d’autonomie réelle.

La charge rapide est limitée à 135 kW, ou 150 kW dans le cas de la version GTX, et il faut compter 29 minutes en conditions idéales pour passer de 5 à 80 % de batterie selon Volkswagen.

Le chargeur embarqué de 11 kW assurera un remplissage complet de la batterie en environ 7 heures 30, contre autour de 40 heures sur une prise domestique, sur la Tesla Model Y comme sur la Volkswagen ID.5.

La Tesla Model Y offre une autonomie WLTP comprise entre 430 et 565 km, qu’il faudra bien entendu minorer en conditions réelles également. La consommation de référence que nous avons sur un parcours mixte est toutefois sous les 18 kWh aux 100 kilomètres, de quoi permettre plus de 400 kilomètres d’autonomie grâce à la batterie de 75 kWh utiles des versions Grande Autonomie.

La puissance de charge maximale acceptée en courant continu culmine à 250 kW sur les Superchargeurs de la marque, et assure de passer de 10 à 80 % de batterie en moins de 30 minutes.

Prix

Il faut aujourd’hui compter pas moins de 54 700 euros (hors bonus écologique) pour une Volkswagen ID.5 d’entrée de gamme, et 61 600 euros pour la version haut de gamme GTX.

En jouant avec le catalogue d’options, on arrive à plus de 69 000 euros, ce qui se rapproche du tarif d’une Tesla Model Y Performance.

En effet, la Tesla Model Y est disponible en version Grande Autonomie pour 53 990 euros en prix de départ, et 63 990 euros en version Performance. Aucun de ces modèles n’est éligible au bonus écologique, limité aux véhicules situés sous la barre des 47 000 euros. Par contre, la version Propulsion est bel et bien disponible pour 46 990 euros, soit un prix à payer de 41 990 euros par le client final.

Les quelque 12 000 euros d’options de Tesla permettent de dépasser les 75 000 euros sur une Tesla Model Y Performance toutes options.

Laquelle choisir entre la Volkswagen ID.5 et la Tesla Model Y ?

Avec un prix de départ situé sous les 47 000 euros, la Tesla Model Y d’entrée de gamme est bien moins chère qu’une Volkswagen ID.5. Pour celles et ceux dont le budget est le critère numéro un, on ne peut que recommander la Tesla Model Y Propulsion.

Sur le haut de gamme, l’ID.5 GTX est à comparer avec la Model Y Performance. Ainsi, avec un prix débutant à 61 600 euros pour le coupé de Volkswagen, l’écart avec ce que propose Tesla n’est plus si important. Il conviendra alors de définir ce qui est primordial pour vous entre l’espace de chargement, la conduite à une pédale et les accélérations de la Tesla Model Y, ou les fonctionnalités exclusives à la Volkswagen ID.5 (Apple CarPlay et Android Auto, affichage tête-haute notamment).

Finalement, la vraie concurrente de la Volkswagen ID.5 pourrait tout simplement être la Volkswagen ID.4 comme nous l’avions analysé dans notre article de comparaison entre les deux voitures.


Chaque matin, WhatsApp s’anime avec les dernières nouvelles tech. Rejoignez notre canal Frandroid pour ne rien manquer !