Les plateformes de musique en streaming sont très nombreuses. Chacune mise sur des avantages qui lui sont propres, offrant ainsi des fonctionnalités qui varient d’un service à l’autre. Difficile dès lors de s’y retrouver. Pour vous aider dans votre choix, nous vous proposons ici un tour d’horizon des différents acteurs du marché avec leurs particularités. 

streamingmusical4

Mise à jour le 1er septembre 2017 : lancement de Deezer HiFi

Comparatif

 PrixForfait gratuitLossless
Spotify9,99 euros/moisOuiNon
Deezer9,99 euros/mois
19,99 euros/mois lossless
OuiOui
Qobuz9,99 euros/mois
19,99 euros/mois lossless
NonOui
Tidal9,99 euros/mois
19,99 euros/mois lossless
NonOui
Google Play Musique9,99 euros/moisNonNon
SoundCloud9,99 euros/moisOuiNon
Apple Music9,99 euros/moisNonNon

Spotify

Le plus célèbre, c’est certainement Spotify. L’entreprise suédoise s’est fait connaitre en proposant un catalogue bien rempli et une application mobile bien fichue. L’identité visuelle de la marque est également plutôt réussie, accentuant le pouvoir d’attraction de Spotify, déjà bien aidé par un marketing fort. C’est le développement de l’application mobile qui a tout de même attiré les mobinautes, puisque la concurrence était un peu à la traine dans ce domaine.

Spotify permet de rechercher très simplement des titres ou des artistes, et donne aussi accès à des milliers de playlists, faites par les membres de Spotify. On se laisse facilement guider au travers de playlists variées et on découvre sans effort de nouveaux morceaux. Le système de lecture hors-ligne permet de stocker une sélection de titres sur le mobile (en étant connecté au Wi-Fi) et de les écouter à volonté ensuite dans vos transports en commun par exemple.

Cette offre premium se négocie à 9,99 euros par mois. Il est aussi possible d’y accéder de façon gratuite, mais vous devrez alors subir des publicités audio assez désagréables. Il est possible de souscrire un forfait famille à 14,99 euros par mois avec 5 comptes différents.

Son point fort : une grande facilité d’utilisation.

 

Deezer

Deezer propose un catalogue très complet avec 43 millions de titres. Il s’agit sûrement du concurrent le plus important de Spotify — du moins avant le lancement des offres Hi-Res — et ce service de streaming possède autant de partenariats que Spotify.

L’application mobile a grandement évolué par rapport à ses débuts et se construit d’ailleurs sur le même modèle que celle de Spotify. C’est du coup devenu aussi pratique de naviguer dedans et d’organiser notre bibliothèque de titres avec un onglet à chaque fois pour passer des sélections en hors-ligne.

Ici aussi, l’abonnement est à 9,99 euros par mois, et permet de profiter d’une meilleure qualité sonore et de l’absence de publicité. Entre Spotify et Deezer, les différences sont bien minces. D’autant plus que ce dernier propose aussi une offre famille avec 6 comptes, pour 14,99 euros.

Contrairement à Spotify, Deezer propose depuis le mois de septembre 2017 une offre Deezer HiFi donnant droit à du streaming lossless en « vraie qualité CD ». 36 millions de titres sont disponibles en FLAC 44,1 kHz sur 16 bits, pour 19,99 euros/mois.

Son point fort : large catalogue, et une application mobile sur le modèle de son concurrent.

 

Qobuz

On a vu se développer la bataille des plateformes de streaming musical et maintenant c’est la qualité sonore qui en est l’enjeu principal. C’est sur ce point précis que Qobuz veut construire son succès, en proposant des morceaux en « vraie qualité CD » (44,1 kHz 16 bits) voire en haute résolution ou Hi-Res (24 bits et jusqu’à 192 kHz), ce qui correspond à la qualité studio. Bon, bien sûr, il vaut mieux avoir un terminal adapté (haut de gamme récent) et un casque du même acabit.

Qobuz propose une application à l’identité minimaliste et une interface semblable à la concurrence. On prend du coup bien en main cette plateforme. Soulignons la présence de playlists éditorialisées par des humains, et pas seulement par des algorithmes. Cela permet de quitter sa zone de confort et de faire quelques découvertes — pour le meilleur comme pour le pire. Par ailleurs, il est également possible de consulter le livret d’un album en version PDF. Un plus agréable.

Avec une qualité sonore pareille, on est par contre sur des tarifs plus élevés : 19,99 euros par mois ou 199 euros par an pour Qobuz Hi-Fi (qualité CD) et 319 euros par an (soit environ 30 euros par mois) pour Qobuz Sublime+ (Hi-Res). Mi-2017, le catalogue comptait 40 millions de titres en MP3, un nombre non communiqué de titres en « vraie qualité CD », et 70 000 albums en streaming Hi-Res.

Son point fort : qualité audio, made in France, éditorial, livrets PDF.

 

Tidal

Tidal joue sur la même scène que Qobuz, mettant en avant son savoir-faire en matière de qualité sonore. La plateforme rachetée par Jay-Z a fait un lancement en (trop) grande pompe, faisant défiler les stars et représentants du bling-bling aux États-Unis. Le catalogue est plus large que celui de Qobuz, avec 40 millions de titres, et donne aussi l’accès à des clips.

L’abonnement est encore une fois fixé à 9,99 euros par mois pour un accès aux musiques en qualité standard. Il faut débourser 19,99 euros pour y avoir accès en Hi-Res.

Son point fort : la qualité audio, la promesse d’exclusivités de grosses pointures américaines et le visionnage des clips.

 

Google Play Musique

Comme les autres, le Google Play Musique propose grosso modo 35 millions de titres et des radios en illimité. La qualité sonore est celle rencontrée chez Spotify ou Deezer et l’application est également intuitive sur Android. Le plus gros avantage de Play Musique réside dans la possibilité d’y ajouter les titres déjà présents sur votre bibliothèque musicale (jusqu’à 50 000 titres).

Comme les autres, Google propose une version gratuite (mais pour un nombre de titres limités) tandis que la version payante (9,99 euros par mois) permet d’accéder à l’ensemble du catalogue, sans publicité et en illimité sur tous vos appareils.

Son point fort : l’importation de votre bibliothèque, l’intégration parfaite dans tout l’écosystème Google et un égaliseur.

 

SoundCloud

SoundCloud, c’est un peu la plateforme indé de notre sélection. On n’y trouvera pas forcément les titres très commerciaux que l’on recherche. On va par contre trouver des dizaines de remix en tout genre, et les amoureux d’électro seront particulièrement comblés. Une plateforme en or pour ceux qui aiment découvrir des nouveautés !

Il existe un abonnement SoundCloud Go à 9,99 euros proposant un catalogue de 125 millions de morceaux sans publicité ni interruption, un mode hors-ligne et l’écoute de diverses radios. Et si vous vous demandez comment le catalogue peut être aussi riche, rappelez-vous que tout le monde peut poster ses créations sur cette plateforme. Vous tomberez donc beaucoup sur des contenus amateurs — ce qui n’est pas forcément un défaut, loin de là.

Son point fort : on y trouve ce qu’il n’y a pas ailleurs.

 

Apple Music

Avec Apple Music, la firme de Cupertino veut redistribuer les cartes. Pour cela, elle propose la même chose que les autres, avec 30 millions de titres, dont une très grande partie en exclusivité, et une qualité d’écoute standard. Ce service propose notamment des playlists conçues spécialement pour l’utilisateur par des personnes (et non pas de manière automatique).

Avec cette plateforme, il n’y a pas de version gratuite, Apple ne voulant pas proposer de publicité. Il faut débourser 9,99 dollars par mois, ou 14,99 dollars par mois pour un abonnement familial pouvant inclure jusqu’à six personnes. Avec ces prix en tête, notez qu’Apple axe une partie de sa communication sur le fait que sa plateforme rémunère mieux les artistes par rapport à ses concurrents.

Son point fort : ses exclusivités, son intégration dans l’écosystème Apple et les playlists réalisées par des humains en fonction des goûts de l’utilisateur.

Napster

Napster n’a pas toujours été synonyme de légalité. Cette plateforme a sans doute été l’une des premières — si ce n’est LA première — à proposer des services de partage de fichiers MP3 en peer to peer. Dans l’imaginaire collectif, Napster a ainsi souvent rimé avec piratage. Mais tout cela, c’est de l’histoire ancienne.

Aujourd’hui, le service est parfaitement légal et propose notamment une application à l’utilisation intuitive. Pour 9,95 euros par mois, il est possible de profiter de plusieurs millions de titres, de playlists suggérées pour faire de belles découvertes, de profiter d’un égaliseur audio ou encore d’importer vos playlists à partir des autres plateformes concurrentes.

Son point fort : L’égaliseur audio

Napster Rhapsody International, Inc.