Tesla Model Y vs. Mercedes EQB : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

La guerre des SUV électriques est lancée, avec de nombreux modèles sur le marché. Aujourd'hui, nous examinons la dernière née de chez Mercedes contre une des références les plus en vogue, la Tesla Model Y. Qui de l'allemande ou de l'américaine l'emportera ?

tesla-model-y-vs-mercedes-eqb
Tesla Model Y vs Mercedes EQB // Source : Frandroid

En 2022, le marché des SUV électriques est plus fourni que jamais. Avec des modèles qui se vantent de pouvoir être le véhicule principal du foyer, offrant un espace à bord généreux et une autonomie permettant de tailler la route, ils sont un choix cohérent pour beaucoup.

De manière à vous aider à trouver le véhicule qui vous correspond le mieux, nous avons mis face à face aujourd’hui la Tesla Model Y et la Mercedes EQB. Entre similitudes et différences en matière de design, d’autonomie, de recharge ou encore de comportement routier, voyons celle qui est faite pour vous.

Fiches techniques des Tesla Model Y et Mercedes EQB

Modèle Tesla Model Y Mercedes EQB
Catégorie SUV SUV
Puissance (chevaux) 513 chevaux N/C
Puissance (kw) 377 kW 215 kW
0 à 100 km/h 3.7 secondes 6.2 secondes
Niveau d'autonomie 4 5
Vitesse max 241 km/h 160 km/h
OS embarqué Tesla OS N/C
Taille de l'écran principale 15 pouces N/C
Prises côté voiture Type 2 Combo (CCS) Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4751 mm 4684 mm
Hauteur 1624 mm 1667 mm
Largeur 2129 mm 1834 mm
Prix entrée de gamme 59990 euros N/C
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Dimensions, poids et design extérieur

La Tesla Model Y est une grosse voiture, à la limite haute des SUV compacts. Avec ses 4,75 mètres de long pour 1,92 mètre de large (2,12 mètres avec les rétroviseurs) et 1,62 mètre de haut, se garer en ville sera assez sportif.

Sportif est aussi un adjectif qui convient pour caractériser l’avant de la Tesla Model Y, qui n’est bien entendu pas sans rappeler celui de sa petite sœur la Model 3. Un long capot plongeant et des phares agressifs viennent rappeler que l’on est en présence d’une voiture performante. L’arrière est quant à lui assez large et haut perché, affirmant encore une fois que la Model Y est tout sauf une voiture compacte.

Les 2 003 kilogrammes de la Tesla Model Y paraissent presque peu en face des 2 175 kilogrammes de la Mercedes EQB, qui n’est définitivement pas une voiture légère. Plus courte que la Model Y, avec ses 4,68 mètres de long, l’EQB est également moins large (1,83 mètre sans rétroviseurs, 2,02 mètres avec), mais plus haute (1,67 mètre).

Le design extérieur de la Mercedes EQB n’est pas sans rappeler les autres véhicules électriques du constructeur allemand, avec la calandre noire caractéristique de la gamme EQ, ainsi que les barres de LED à l’avant et à l’arrière.

À l’intérieur

Épuré et spacieux sont les adjectifs qui caractérisent sans doute le mieux l’ambiance à l’intérieur de la Tesla Model Y. Avec un écran de 15 pouces au format paysage pour seul moyen de contrôler l’ensemble des fonctionnalités du véhicule, le SUV de Tesla joue à fond la carte du minimalisme.

L’un des gros atouts de la Model Y par rapport à la concurrence est sans aucun doute son espace de stockage. Avec un coffre arrière de 854 Litres, il n’y a clairement pas mieux dans le segment et partir en vadrouille en famille ne posera pas de souci. Si cela ne suffit pas, baissez les sièges et ce seront 2 041 Litres qui s’offrent à vous, auxquels vous pourrez ajouter les 117 Litres du coffre avant qui permettra de stocker quelques sacs.

La part belle est faite pour les passagers arrières à bord de la Tesla Model Y, qui bénéficient d’un espace généreux aux jambes, ainsi que d’une garde au toit excellente, notamment grâce à la présence d’un long toit vitré.

Du côté de la Mercedes EQB, en configuration 5 places vous aurez un coffre arrière de 675 Litres, ce qui reste tout de même très bien pour un véhicule de ce gabarit. En configuration 7 places, forcément, le coffre arrière disparait en grande partie, avec seulement 110 à 130 Litres restants, et ne laisse la place que pour quelques petites affaires.

L’intérieur soigné de Mercedes se retrouve bien entendu à bord de l’EQB, où des matériaux qualitatifs habillent l’habitacle. On retrouve beaucoup de boutons, ce qui tranche clairement avec la Tesla Model Y, et ce sera donc une ambiance totalement différente, mais très « high-tech » tout de même.

Comme toujours avec le constructeur allemand, le confort à bord compte parmi les meilleurs du marché. À l’avant comme à l’arrière, la sellerie est de très bonne facture et on apprécie réellement la possibilité de faire coulisser la banquette arrière pour maximiser l’espace aux jambes. Si vous cherchez la plus confortable des deux voitures du jour, l’EQB l’emportera sans aucun doute.

Technologies embarquées

Comme nous l’avions rappelé précédemment, tout se contrôle sur l’écran central de la Tesla Model Y, de la navigation à la gestion des profils des conducteurs en passant par la gestion de la climatisation. L’Autopilot de Tesla, qui regroupe un régulateur de vitesse adaptatif et un maintien actif dans la voie est de série et s’avère d’une efficacité redoutable lors des grands trajets.

Vous ne retrouverez ni Android Auto, ni Apple Carplay à bord de la Model Y, Tesla ayant fait le choix de tout développer en interne en espérant que cela ne manque pas trop aux propriétaires. Du côté de la Mercedes EQB, on retrouve MBUX, le fameux système d’infodivertissement du constructeur. Avec deux écrans de 7,25 pouces, les plus technophiles d’entre vous apprécieront l’interface moderne et réactive proposée par la marque allemande, qui n’aura pas oublié de proposer Apple Carplay et Android Auto pour ceux qui préfèrent cela à MBUX.

Une commande vocale efficace est disponible, sans quoi l’interface peut être pilotée à l’aide d’un trackpad à retour haptique situé au niveau de la console centrale. Une conduite autonome de niveau 2 est proposée par Mercedes avec son EQB, qui se révèlera assez efficace sur le réseau principal, permettant au conducteur de superviser la conduite du véhicule.

En pratique, même si les deux véhicules proposent sur le papier des technologies semblables au niveau de la conduite autonome, l’Autopilot de Tesla garde une longueur d’avance sur la facilité d’utilisation et la précision avec laquelle le véhicule reste centré dans la voie. Ainsi, si vous effectuez de longs trajets fréquemment, vous préférez sans doute l’Autopilot de l’Américaine à la solution allemande proposée par Mercedes.

Du côté de l’ergonomie des menus, il est à rappeler que Tesla a parfois pour habitude de chambouler la localisation des différentes options, lors de mises à jour majeures. Cela pourra se révéler être un point négatif pour certains, ou un point positif pour d’autres.

L’avantage qu’aura la Mercedes EQB là-dessus avec Android Auto et Apple Carplay est que vous n’aurez pas besoin de vous adapter à une quelconque interface d’un constructeur : vous retrouverez instantanément les applications que vous aimez et utilisez sur votre smartphone, là où les quelques manques de personnalisation de Tesla se feront sentir.

Sur la route

Sur la route, la Tesla Model Y brillera par son agilité et la réactivité sous la pédale bluffera les plus sceptiques. La gestion de la traction est exceptionnelle grâce au savoir-faire de Tesla dans la conception de son groupe motopropulseur et aux quatre roues motrices.

La conduite à une pédale est parfaitement gérée et il vous sera possible d’aller à l’arrêt complet en toutes circonstances, ou presque, sans toucher à la pédale de frein si vous le souhaitez avec la Tesla Model Y. Du côté de Mercedes, il n’est malheureusement pas possible d’aller jusqu’à l’arrêt complet, même avec le mode de freinage régénératif maximal.

Les performances sont moins impressionnantes pour l’EQB que pour la Model Y, mais l’agrément de conduite de la Mercedes sera globalement excellent. L’accent sera mis sur le confort bien plus que sur le dynamisme, avec notamment une isolation acoustique vraiment appréciable.

Comme vous l’aurez sans doute compris, selon que vous préférez le confort ou le dynamisme, l’EQB ou la Model Y sera celle qui proposera un agrément de conduite le plus à même de vous convaincre. Si les longs trajets reposants en famille sont importants pour vous, la proposition de Mercedes aura des atouts de taille, alors que la Tesla Model Y mettra plutôt en avant les sensations de sportives lorsque vous jouerez avec l’accélérateur.

Les différentes motorisations proposées

Deux motorisations sont au catalogue de Mercedes pour son EQB :

  • EQB 250 : moteur avant de 140 kW, traction, 0 à 100 km/h en 9,2 secondes, vitesse maximale de 160 km/h.
  • EQB 350 4MATIC : moteur avant et arrière de 215 kW au total, quatre roues motrices, 0 à 100 km/h en 6,2 secondes, vitesse maximale de 160 km/h.

21C0680_025

La Tesla Model Y est aujourd’hui proposée en deux versions :

  • Grande Autonomie : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 5,0 secondes, vitesse maximale de 217 km/h.
  • Performance : moteur avant et arrière, transmission intégrale, 0 à 100 km/h en 3,7 secondes, vitesse maximale de 241 km/h.
Source : Frandroid

Autonomie, batterie et recharge

Avec une batterie de 66,5 kWh dans les deux configurations disponibles, la Mercedes EQB affiche une autonomie WLTP comprise entre 415 et 464 kilomètres. En conditions réelles toutefois, il sera compliqué de parcourir plus de 300 kilomètres entre deux charges.

Mercedes-EQB-2021-00017

La charge rapide de l’EQB est bridée à 100 kW de puissance et, en conditions idéales, il faudra compter un peu plus de 30 minutes pour passer de 10 à 80 % de batterie. Le chargeur embarqué de 11 kW de son côté vous assurera une recharge complète en moins de 6 heures, et sur une prise domestique il vous faudra compter jusqu’à 39 heures pour remplir intégralement la batterie.

La Tesla Model Y quant à elle est équipée d’une batterie d’environ 75 kWh utiles, et l’autonomie WLTP est annoncée à 565 kilomètres pour la version Grande Autonomie en 19″, et 514 kilomètres en version Performance avec ses jantes de 21″. En conditions réelles, on sera autour de 400 à 450 kilomètres selon les conditions de route et la météo, ce qui reste une excellente performance pour le segment.

Tesla Model Y
Tesla Model Y

Le réseau de Superchargeurs Tesla sera un des avantages de la Model Y tant qu’il n’est pas complètement ouvert à la concurrence, et une puissance maximale de 250 kW pourra être atteinte en pic. Comptez autour de 20 minutes pour récupérer 50 % de batterie en charge rapide, ce qui suffit généralement pour atteindre la prochaine étape.

À domicile, il vous faudra 7 heures dans le meilleur des cas pour remplir la batterie intégralement, si vous êtes équipés d’une Wallbox de 11 kW. Sur une prise domestique pour terminer, comptez entre 25 et 35 heures pour faire un plein complet.

Prix

L’entrée de gamme chez Mercedes s’échangera contre 54 700 euros sans aucune option. Quatre configurations sont proposées et la version haut de gamme en quatre roues motrices démarre à 64 650 euros, toujours sans option. Le catalogue Mercedes étant ce qu’il est, il existe beaucoup d’options, qui feront grimper la facture de 15 000 euros sans souci et ainsi flirter avec la limite des 80 000 euros.

EQB Mercedes

Le prix de départ est situé de justesse sous les 60 000 euros pour la Tesla Model Y Grande autonomie et il faudra compter 66 990 euros pour la version Performance. Si vous ajoutez une peinture optionnelle et une option de conduite autonome par exemple, c’est environ 9 600 euros de plus qu’il faudra rajouter, et les modèles les plus chers s’échangeront même contre près de 78 000 euros.

tesla-model-y

Laquelle choisir entre la Tesla Model Y et la Mercedes EQB ?

Au terme de ce comparatif, les deux véhicules diffèrent par bien des points, tout en se rejoignant sur les tarifs. Ainsi, avec un budget global compris entre 55 000 et 70 000 euros, vous pourrez vous tourner vers la Tesla Model Y ou vers la Mercedes EQB. Si vous souhaitez pouvoir tailler la route et effectuez de grands trajets fréquemment, la capacité de charge rapide de la Model Y sera sans doute plus adaptée.

Si le confort est votre priorité et que vous attachez une grande importance à la grande qualité des matériaux à l’intérieur d’une voiture, l’EQB de Mercedes ne vous décevra pas. De la même manière, si avoir une troisième rangée de sièges pour y loger deux personnes occasionnellement est un critère, la Tesla Model Y sera pour le moment éliminée d’office, étant donné que la version 7 places n’est pas encore proposée en Europe.

En matière de performances, il n’y a pas de débat : la Model Y l’emporte sur tous les points. Mais est-ce aujourd’hui un critère pour un SUV qui se veut familial ? Si tel est le cas, tournez-vous vers Tesla, mais si ce n’est pas important, l’EQB pourrait bien vous satisfaire, avec son confort et son silence à bord qui est difficile à égaler.

Basée majoritairement sur la taille des véhicules et leur carrosserie, la segmentation européenne permet aux constructeurs de positionner leurs véhicules de manière cohérente face à l’offre concurrente. Même si évidemment certaines marques tentent de se…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles