Test de l’Apple iPhone 12 mini : il n’a de mini que sa taille

Smartphones • 2020

L'iPhone 12 mini est le modèle le plus compact de la 14e génération de smartphone d'Apple annoncé le 13 octobre 2020. Il est équipé d'un écran de 5,4 pouces OLED HDR 60 Hz, d'un double capteur photo avec ultra grand-angle et d'un SoC Apple A14 Bionic compatible 5G (sub-6 GHz).

 

Introduction

L'iPhone 12 marque le plus grand changement dans la gamme de smartphones d'Apple depuis l'iPhone X en 2017. En particulier ce format « mini » qui semble être un remix habile des bons morceaux d'iPhone avec un design compact. Voici notre avis sur l'iPhone 12 mini. Ce test complète celui de l'iPhone 12 qui est déjà disponible sur Frandroid.

Apple iPhone 12 Mini

Apple iPhone 12 Mini // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Ces dernières années, les smartphones nous ont amenés à croire que « plus grand est meilleur » : des écrans plus grands, des batteries plus grosses et des prix plus élevés. Heureusement, dans le cas du nouvel iPhone 12 mini, ce n’est plus tout à fait vrai.

Quand l’iPhone SE 2020 est sorti, je faisais partie de ceux qui étaient franchement intéressés pour avoir un smartphone puissant et compact. Mais perdre Face ID et… Regardez ses bordures d’écran si imposantes. Ce n’était tout simplement pas possible en 2020. Il était impossible de mettre la main sur un smartphone compact haut de gamme, même chez Android. Depuis le Galaxy S10e… il n’y avait pas de solution. C’était la quête du Saint-Graal, même Sony a abandonné sa gamme Xperia Compact.

Et voilà l’iPhone 12 mini, dans une gamme d’iPhone qui n’a jamais été aussi large. Quatre iPhone 12 avec trois tailles d’écran. L’iPhone 12 mini avec son écran Super Retina XDR de 5,4 pouces est le plus petit. Après notre test de l’iPhone 12 et du 12 Pro, voici le test du plus petit des quatre.

L’exemplaire testé a été acheté par Frandroid

La fiche technique de l’iPhone 12 mini

Modèle Apple iPhone 12 mini
Version de l'OS iOS 14
Taille d'écran 5.4 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels 476 ppp
Technologie OLED
SoC A14 Bionic
Puce Graphique (GPU) Apple GPU
Mémoire interne (flash) 128 Go, 64 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 12 Mpx
Appareil photo (frontal) 12 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Non
Ports (entrées/sorties) Lightning
Dimensions 64.2 x 131.5 x 7.4mm
Poids 133 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Rouge, Bleu, Vert
Prix 779 €
Fiche produit

Vidéo test de l’iPhone 12 mini

Un format compact très pratique

Vous pensez peut-être avoir déjà vu cet appareil, mais croyez-moi : jusqu’à ce que vous ayez tenu le nouvel iPhone 12 mini, vous ne l’avez vraiment pas vu du tout. Alors que la conception de base du téléphone imite l’apparence de l’iPhone 12 et du 12 Pro, sa taille et son poids en font un appareil totalement différent.

Apple iPhone 12 Mini

Apple iPhone 12 Mini // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Il conserve le look, avec ses coins arrondis, sa façade recouverte de verre et sa bande métallique sur les bords de l’appareil. Vous sentirez également immédiatement à quel point il pèse peu. L’iPhone 12 mini est extrêmement léger en main, ne pesant que 134 grammes (162 grammes pour l’iPhone 12 et 187 grammes pour l’iPhone 12 Pro). Cela donne un appareil qui ne semble presque pas assez lourd lorsque vous le prenez pour la première fois — en fait, lorsque je l’ai manipulé pour la première fois, il a failli tomber par terre.

Apple iPhone 12 Mini, iPhone 12 et iPhone 12 Pro Max

Apple iPhone 12 Mini, iPhone 12 et iPhone 12 Pro Max // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Les avantages d’un petit téléphone sont évidents. C’est plus facile à utiliser à une seule main. Il est plus compact, ce qui est idéal dans la poche d’un jean. Un combiné plus petit vous donne l’impression de contrôler votre téléphone, et non l’inverse. Mais c’est aussi moins immersif pour regarder des vidéos, jouer à des jeux et lire. Un smartphone plus petit signifie également une batterie plus petite. On y reviendra plus loin.

Apple iPhone 12 Mini

Apple iPhone 12 Mini // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Mais si vous deviez au moins retenir quelque chose, c’est que c’est vraiment un format plus pratique. Vous accédez à tout l’écran avec votre pouce, d’une seule main, y compris l’icône la plus en haut à gauche de l’interface. On se sent moins maladroit et c’est franchement plaisant. Même les tranches carrées passent mieux, moins coupantes à pleine main. Prenez le temps de l’essayer en magasin, ça me semble important.

Apple iPhone 12 Mini

Apple iPhone 12 Mini // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

Selon moi, c’est le format coup de cœur. Sachez tout de même que l’expérience est moins immersive pour consulter du contenu, et si votre vue est mauvaise, sachez également que tout paraît plus petit sur cet écran. De mon point de vue, il s’associe très bien à une tablette ou un ultrabook pour former une équipe efficace au quotidien, même en mobilité.

Un écran toujours OLED

L’iPhone 12 mini utilise un écran OLED de 5,4 pouces (diagonale) en définition 2 340 x 1 080 pixels à 476 ppp. C’est ce qu’Apple nomme Super Retina XDR. C’est un écran très similaire à celui de l’iPhone 12, c’est aussi la première fois qu’Apple utilise de l’OLED sur autre chose que sa gamme Pro. À première vue, cet écran semble le même que celui qui équipe le Pro, mais sachez que la luminosité est moins importante (605 cd/m² contre 840 cd/m²).

Apple iPhone 12 Mini

Apple iPhone 12 Mini // Source : Arnaud Gelineau pour Frandroid

On vous invite à vous plonger dans le test de l’iPhone 12 où vous trouverez toutes les valeurs que notre sonde a recueillies. Dans l’ensemble, c’est un très bon écran qui souffre seulement de la comparaison avec les écrans des smartphones Android qui vont au-delà des 60 Hz. Apple ne propose un affichage ProMotion 120 Hz dynamique que sur l’iPad Pro pour le moment…

iOS 14 pour le logiciel

iOS 14.2 (version logicielle lors du test) est tout ce que vous attendez. Propre, simple, rapide et facile à comprendre. Franchement, c’est un plaisir à configurer et à utiliser. Mais il est crucial de souligner que le fossé entre les versions d’iOS est extrêmement étroit. Apple fait des modifications mineures, des ajustements, des modifications stylistiques, sans réinventer ce que fait le système d’exploitation ou comment il le fait.

Dans l’ensemble, cependant, c’est toujours le même iOS que vous connaissez, même sur un plus petit écran. On aime ou on n’aime pas. Certaines fonctions sont exaspérantes ou mal pensées, pour d’autres j’ai envie de crier au génie.

Les paramètres en général sont un désordre qui me fait penser à mon bureau — je vous jure, c’est merveilleux lorsque vous configurez le téléphone pour la première fois, « Tout est au même endroit », puis quand vous cherchez à modifier le paramètre d’une app… « Mais tout est au même endroit… ? ».

L’A14 Bionic ultra performant

Même si l’iPhone 12 mini possède de plus petits haut-parleurs, un plus petit écran, un plus petit Taptic Engine (selon iFixit)… il n’est pas pourvu d’une plus petite puce. Son SoC est un Apple A14 Bionic, comme l’iPhone 12 et le 12 Pro. Il possède juste un peu moins de mémoire vive (4 Go au lieu de 6) que les variantes Pro. À l’usage, c’est un smartphone extrêmement rapide et réactif.

Modèle Apple iPhone 12 mini Apple iPhone 12 Pro
AnTuTu 8 627849 577191
AnTuTu CPU 166169 169547
AnTuTu GPU 265181 200121
AnTuTu MEM 112033 114589
AnTuTu UX 92697 92939
3DMark Slingshot Extreme 5289 5433
3DMark Slingshot Extreme Graphics 6543 6958
3DMark Slingshot Extreme Physics 3165 3074
3DMark Wild Life 6635 6744
3DMark Wild Life framerate moyen 39 FPS 40 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 60 / 83 FPS 47 / 20 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 53 / 65 FPS 52 / 71 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 60 / 154 FPS N/C

Comme toujours, les benchmarks ci-dessus ne sont pas seulement une représentation des capacités matérielles, mais également des optimisations logicielles d’un téléphone. Dans l’ensemble, les performances de l’iPhone 12 mini sont excellentes, comme d’habitude chez Apple. Cela dit, cependant, je ne peux pas vraiment dire que je remarque trop de différences avec l’iPhone 11 Pro dans une utilisation quotidienne. L’impact sera plus important par rapport à des smartphones plus anciens.

64 Go de stockage interne sur la version la moins chère… c’est très peu. Entre les applications, les jeux, les photos, les vidéos, cela semble beaucoup trop limité. Il y a des smartphones Android à 200 euros avec 128 Go de stockage. Bref, préférez au moins 128 Go, sachant que vous pouvez monter à 256 Go.

Photo et vidéo

L’iPhone 12 mini est équipé de la même configuration que l’iPhone 12, à savoir : un appareil photo arrière principal grand-angle (équivalent 26 mm) de 12 mégapixels (f/1,6) accompagné par un appareil photo ultra grand-angle (équivalent 13 mm) de 12 mégapixels (f/2,4). On perd le téléobjectif du Pro. À l’avant, c’est une caméra de 12 mégapixels (f/2,2) intégrée dans le module Face ID pour la reconnaissance faciale (qui marche toujours aussi bien, même dans le noir).

Concernant l’appareil photo principal, nous constatons une exposition assez différente entre le 11 Pro et le 12 mini. J’ai l’impression que la reproduction des couleurs du 12 mini s’est légèrement améliorée, beaucoup plus de chaleur, mais cela dépend des situations. Sur la photo en mode portrait du Shiba, que vous trouverez plus bas, les couleurs sont plus chaudes sur l’iPhone 11 Pro… mais c’est une exception (qui confirme la règle) quand on compare la dizaine de clichés que l’on a pris.

Les améliorations apportées au HDR peuvent être à nouveau remarquées ici, car le 12 mini s’en sort mieux au niveau des feuilles des arbres ainsi que la tente blanche — représentant avec précision ses détails pendant que le 11 Pro montre un aspect plus blanc. Encore une fois, il y a très peu de différences dans les détails entre les deux appareils. C’est en faible luminosité que le 12 mini fait un peu mieux. Vous pouvez le constater sur cette photo prise en très faible luminosité.

Après, il n’y a pas de miracle non plus. Le téléphone ne peut pas faire ressortir les détails dans les zones où le capteur ne voit tout simplement rien, en particulier les scènes avec des objets très lumineux nécessitant une plage dynamique plus large.

On remarque très rapidement l’absence du téléobjectif, l’iPhone 12 mini n’aura aucun résultat propre au-delà du x2 en zoom numérique. On a d’ailleurs poussé le zoom à x5… et on vous laisse comparer les deux résultats.

Le mode portrait est présent, mais vous n’avez qu’un seul mode portrait en comparaison à l’iPhone 11 Pro et 12 Pro. Étant donné que l’on n’a pas de téléobjectif, on perd le mode portrait le plus intéressant selon moi. Ce mode portrait x2 correspond à un équivalent 50 mm d’un appareil photo reflex, une optique parfaite pour réaliser des portraits.

Vous allez tout de même vous amuser avec le mode portrait de l’iPhone 12 mini qui semble bien mieux fonctionner que sur l’iPhone 11 Pro, en découpage des formes, mais aussi avec la simulation du bokeh plus progressive.

Même en grand-angle, le mode portrait fait le boulot

Même en grand-angle, le mode portrait fait le boulot

Notons surtout que dans cette nouvelle génération d’iPhone, ce n’est pas l’iPhone 12 mini qui profite de grosses améliorations, mises à part les nouvelles optiques par rapport à l’iPhone 11 Pro. L’iPhone 12 Pro Max est en fait différent du reste de la gamme. Tout d’abord, il a un module téléobjectif légèrement différent avec une distance focale plus longue, équivalent à 65 mm. Il a surtout un nouveau capteur pour l’appareil photo principal avec un système de stabilisation gimbal (c’est tout le capteur qui bouge), alors que l’on a de la stabilisation optique (OIS) classique sur l’iPhone 12 mini.

Audio

Qui dit plus petite taille dit… plus petits haut-parleurs. Selon iFixit, c’est bien le cas. Les haut-parleurs sont globalement plus compacts. Il n’y a pas de magie, pour être aussi puissant que les haut-parleurs des autres iPhone, il faut donc cracher les watts. Nous avons comparé l’iPhone 12 mini et un iPhone 12 Pro, les deux proposent un son stéréo, et le niveau sonore est globalement le même. La différence est que lorsque l’on pousse le volume à fond… l’iPhone 12 mini a un peu de mal à respirer et le son devient beaucoup moins précis. Néanmoins, cela reste de très bons haut-parleurs pour une utilisation ponctuelle évidemment.

Autonomie et charge

L’autonomie de la batterie était une des grandes préoccupations lorsque j’ai acheté l’iPhone 12 mini. Avec de la 5G (que je n’ai pas pu tester) et ce petit poids, je craignais que le 12 mini subisse le même sort que mon Pixel 3 et mon Pixel 4. C’est-à-dire, des coupures en pleine journée et ce besoin d’avoir sans cesse accès à un chargeur ou une batterie externe.

iFixit a démonté l’iPhone 12 mini et a estimé la capacité de la batterie à 8,57 Wh. À titre de comparaison, l’iPhone 12 et iPhone 12 Pro ont une capacité de batterie d’environ 10,78 Wh.

Après quelques jours, pour une utilisation mixte d’une journée normale, l’iPhone 12 mini se débrouille bien. Mais il y a rien de trop. Sur l’écran batterie dans les Réglages, il y a de nombreuses données intéressantes concernant l’autonomie. On peut observer l’autonomie sur les 10 derniers jours avec le pourcentage d’utilisation de la batterie, mais aussi l’activité (écran allumé / écran éteint). Généralement, l’iPhone 11 Pro est à 65 % en moyenne sur une journée, sachant que l’exemplaire de comparaison a 1 an, quand l’iPhone 12 mini est à 75 %.

Une journée typique avec l’iPhone 12, débranché au réveil jusqu’au coucher. Métro, boulot et dodo…

Une journée typique avec l’iPhone 12, débranché au réveil jusqu’au coucher. Métro, boulot et dodo…

Bref, on connaît le point faible de l’iPhone 12 mini, c’est sa batterie. Si vous avez des journées bien chargées loin d’un chargeur ou d’une batterie de secours, rappelez-vous que ce n’est pas le meilleur dans cette catégorie. Dirigez-vous vers l’iPhone 12, le 12 Pro ou encore le 12 Pro Max qui offre la plus grosse autonomie. Sur Android aussi, il y a des champions de l’autonomie. C’est à vous de choisir les critères qui vous semblent essentiels lorsque vous devez acheter un smartphone.

Notez également que l’iPhone 12 mini est compatible « MagSafe ». C’est un composant magnétique circulaire associé à la charge sans fil. Combiné à un accessoire MagSafe, il pourra désormais se verrouiller sur le téléphone grâce aux aimants, permettant un alignement parfait pour une charge sans fil opérationnelle. Il va y avoir tout un tas d’accessoires compatibles (plus ou moins utiles).

Personnellement, les premiers accessoires d’Apple ne rendent pas hommage à cette fonction, il faudra donc attendre que les accessoiristes sortent de nouveaux produits. Ce MagSafe a tout de même un intérêt immédiat : il offre la charge sans fil un poil plus rapide, on approche des 15 Watts (7,5 Watts avec un chargeur Qi classique). Étant donné que je charge quasi essentiellement mon smartphone avec des chargeurs sans fil… c’est clairement bienvenu.

Si vous branchez l’iPhone 12 mini a un chargeur USB-C 20 Watts, il vous faudra 1 heure et 15 minutes pour une charge complète. J’ai constaté 60 % de charge en 30 minutes. C’est bien pour un iPhone, mais les smartphones Android haut de gamme sont désormais capables de prouesse dans ce domaine.

Compatible 5G

L’iPhone 12 mini fait partie des premiers iPhone compatibles 5G. En France, il est compatible avec la 5G sub-6 GHz. Pour faire simple, c’est la première phrase de lancement de la 5G qui permettra d’attendre de meilleurs débits (avec une meilleure latence) que la 4G mais loin des promesses de la 5G avec les bandes millimétriques. Retenez que cet iPhone 12 mini est armé pour accompagner le développement de la 5G pendant plusieurs années en France, c’est le principal. Malheureusement, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester la 5G qui sera lancée dans quelques jours.

L’iPhone 12 mini est double SIM, avec le support de l’eSIM et la présence d’un slot nano SIM. L’eSIM, encore très peu répandu sur les smartphones Android, est une SIM dématérialisée. Pour vous donner un exemple concret, l’abonnement sur internet à un forfait mobile m’a permis d’activer ma ligne en seulement 3 heures depuis chez moi, en scannant un code QR et en rentrant en mot de passe seulement.

Concernant la réception 4G (MIMO 4×4 et LAA), l’iPhone 12 mini ne semble pas avoir de problèmes malgré sa petite taille. Il est compatible avec toutes les bandes de fréquence utilisée en France, même les 700 MHz que l’on retrouve beaucoup chez Free Mobile.

Il supporte le Wi-Fi 6 (802.11ax), comme la précédente génération d’iPhone. Il est également compatible Bluetooth 5.0. De ce point de vue là, pas de problèmes, j’ai appairé des AirPods Pro, un casque Bose QC35 II et une manette Xbox. Il est aussi NFC et intègre une puce Ultra Wideband (UWB). Enfin, précisions que c’est un des rares smartphones à être compatible avec autant de systèmes de géolocalisation (GPS, GLONASS, Galileo, QZSS et BeiDou).

Prix et disponibilité

L’iPhone 12 mini est vendu à 809 euros (64 Go), comptez 50 euros de plus pour passer à 128 Go (ce n’est pas du luxe).

Le verdict du Apple iPhone 12 mini

design
9
Si vous deviez au moins retenir quelque chose, c’est que c’est vraiment un format pratique. Ce design aurait presque mérité un 10/10. En fait, il n'y a que cette vieille encoche au-dessus de l'écran qui fait tâche.
écran
9
Un OLED très bon. Mais voilà, on aimerait bien pouvoir dépasser les 60 Hz dans certaines situations.
logiciel
9
C'est toujours le même iOS que vous connaissez, même sur un plus petit écran.
performances
10
Cette puce Apple A14 Bionic fait des merveilles. Apple n'a pas fait de compromis dessus malgré la plus petite taille du boitier.
caméra
8
La reproduction des couleurs du 12 mini s’est légèrement améliorée par rapport au 11 Pro. Le mode nuit est efficace et on a même un mode portrait meilleur que sur l'ancienne génération. Là où le 12 mini pêche, c'est surtout sur le zoom. Pas de téléobjectif... pas de miracle.
autonomie
7
Après quelques jours, pour une utilisation mixte d’une journée normale, l’iPhone 12 mini se débrouille bien. Mais il y a rien de trop. Pensez à le brancher avant de vous coucher par contre.
Note finale du test
9 /10
L’iPhone 12 mini ne se limite pas à sa taille. Mais, pour beaucoup de gens, c'est peut-être la raison la plus importante de choisir ce modèle plutôt que l’iPhone 12 ou 12 Pro.

C’est un iPhone 12, mais dans un boîtier étonnamment petit et léger. C’est son argument de vente, mais c’est un argument de vente de taille. En main, il est aussi premium que les autres, mais il est beaucoup plus plaisant à utiliser.

Je pense qu'il est temps que les principaux fabricants de smartphones commencent à fabriquer des appareils qui peuvent faire ce qu’il y a de mieux sans avoir forcément un grand écran. Évidemment, l'iPhone 12 mini a une autonomie tout juste correcte et vous aurez une expérience un peu moins immersive, mais à moins d'avoir un écran pliable... il n'y a pas de solution miracle à cette équation.
Points positifs
  • Format compact très pratique
  • Performances au top
  • Appareil photo performant
  • Conception qualitative
  • Un écran qualitatif
  • Et un format... tellement pratique à une main !
Points négatifs
  • Autonomie tout juste correcte
  • Pas de téléobjectif
  • Expérience moins immersive dans une vidéo ou un jeu
  • Charge rapide pas si rapide
  • Faible stockage sur la version de base
  • Bloqué en 60 Hz

Les derniers articles