Quelles voitures électriques neuves pour moins de 45 000 euros ?

En ne dépassant pas le seuil des 45 000 euros, le bonus écologique de 7000 euros peut toujours être appliqué

 

Plusieurs véhicules électriques intéressants, à vocation familiale qui plus est, sont disponibles sous la barre des 45 000 euros et sont donc éligibles au bonus maximum. D’autres modèles, légèrement au-dessus de cette somme, sont aussi concernés, grâce au « petit » bonus de 3000 euros.

Les meilleures voitures électriques à moins de 45 000 euros

La référence
9 /10
Tesla Model 3 (2021)
  • Performances de haut niveau
  • Belle autonomie
  • Expérience d'infodivertissement unique
La meilleure alternative aux Tesla
9 /10
Hyundai Kona Electric
  • Comportement routier
  • Consommations maîtrisées
  • Honorable autonomie
Idéal pour les familles
7 /10
Volkswagen ID.4
  • Belle habitabilité
  • L'accent sur le confort
  • Ingénieuses suspensions pilotées

Vous envisagez l’achat d’une voiture électrique neuve, mais le budget que vous avez défini ne doit pas excéder les 45 000 euros ? C’est un budget qui commence déjà à être assez confortable et qui va vous permettre d’avoir un choix de véhicules assez large, notamment grâce au bonus écologique de 6000 euros dès le 1er janvier 2022).

Si dans notre précédent guide d’achat concernant les voitures électriques neuves à moins de 20 000 euros et celui concernant les voitures électriques neuves à moins de 30 000 euros, l’offre était trop restreinte pour vous, notamment pour un véhicule familial, avec un budget compris entre 30 000 et 45 000 euros il y a désormais un peu plus de choix, et sur plusieurs segments qui plus est. Tout en pouvant encore bénéficier du bonus maximum de 6000 euros.

Les voitures présentées dans ce dossier se situent sous les 45 000 euros, une fois le bonus écologique déduit. Les clients sont de plus en plus friands de la location avec option d’achat, un système qui consiste à louer la voiture sur des durées s’étalant généralement de trois à cinq ans et de payer tous les mois une somme prédéfinie pendant cette durée. Une somme qui peut varier en fonction du premier apport, du kilométrage annuel ou encore de la valeur résiduelle de la voiture.

À la fin du contrat de location, deux possibilités s’offriront à vous : racheter la voiture et lever l’option d’achat, ou bien restituer la voiture. Des solutions de financement existent également sans option d’achat, comme la location longue durée par exemple, où il n’y aura pas d’option d’achat en fin de location, seule la restitution sera possible. Nous vous donnerons donc, dans la mesure du possible, une idée des mensualités pour les autos présentées, tout en sachant qu’elles peuvent très largement varier en fonction des paramètres cités plus haut.


  • Performances de haut niveau
  • Belle autonomie
  • Expérience d'infodivertissement unique

C’est la star des voitures électriques depuis qu’elle est arrivée en Europe fin 2018/début 2019 et elle caracole en tête des ventes de voitures électriques depuis le début de l’année 2021. La Tesla Model 3 est aujourd’hui quasiment incontournable et devrait séduire encore plus de clients depuis la baisse de ses prix en janvier 2021.

Le plus petit modèle, baptisé « Autonomie Standard Plus », s’affiche sous la barre symbolique des 45 000 euros en France. Dotée d’un seul moteur électrique placé au niveau de l’essieu arrière, cette version développe environ 287 chevaux et dispose d’une batterie d’une capacité de 55 kWh permettant une autonomie avec une seule charge de 448 kilomètres, en cycle mixte WLTP.

Disponible à partir de 43 800 euros en France, il sera même possible d’opter pour quelques petites options, comme une teinte spécifique par exemple, et ainsi bénéficier du bonus de 7000 euros. Ainsi, une Tesla Model 3 « Autonomie Standard Plus » est accessible en France moyennant 37 800 euros, une fois le bonus déduit.

Selon le configurateur Tesla, en fonction de la durée du financement, de l’apport et du kilométrage, une Model 3 peut être accessible à partir d’environ 300 €/mois, dans le meilleur des cas.

  • Dimensions (L x l x h) : 4,69 m x 1,93 m x 1,44 m
  • Coffre : 425 litres
  • 0 à 100 km/h : 5,6 secondes
  • Consommation : 14,9 kWh/100 km
  • Batterie : garantie 8 ans ou 160  000 km (si capacité inférieure à 70 %)
  • Comportement routier
  • Consommations maîtrisées
  • Honorable autonomie

Le Hyundai Kona electric, c’est sans doute l’une des voitures électriques les plus abouties. Ce petit SUV coréen, cousin technique du Kia e-Niro, bénéficie, en France, d’une batterie de 64 kWh lui garantissant une autonomie respectable de 484 kilomètres avec une seule charge. Et, nous l’avions noté dans notre test, ses consommations maîtrisées, même sur autoroute, sont de sérieux atouts pour ceux voulant faire un peu de route avec leur voiture électrique. La voiture est animée par un moteur de 204 chevaux et 395 Nm de couple.

Ce modèle débute à partir de 39 900 euros en France, hors bonus écologique de 7000 euros, avec la finition d’entrée de gamme « Intuitive », mais déjà plutôt très bien équipée de base. Sur le site de la marque, le modèle est même affiché à 27 800 euros avec le bonus écologique, une remise de la marque de 2000 euros, la Prime à la conversion de 2500 euros et un bonus à la reprise d’un ancien véhicule de 1000 euros.

En location avec option d’achat, Hyundai communique sur une offre à partir de 327 €/mois sur 36 mois avec un premier loyer majoré de 10 050 euros, couvert à hauteur de 8 500 euros après déduction du bonus écologique de 6000 euros et des 2500 euros si vous êtes éligible à la prime à la conversion gouvernementale.

  • Dimensions (L x l x h) : 4,18 m x 1,80 m x 1,57 m
  • Coffre : 332 litres
  • 0 à 100 km/h : 7,6 secondes
  • Consommation : 14,7 kWh/100 km
  • Batterie : garantie 8 ans ou 160 000 km
  • Belle habitabilité
  • L'accent sur le confort
  • Ingénieuses suspensions pilotées

Le Volkswagen ID.4, c’est un SUV familial, cousin technique de l’ID.3, qui est disponible avec deux niveaux de batterie. La première, d’une capacité de 52 kWh et avec un moteur électrique de 148 chevaux, est disponible moyennant 39 370 euros, ce qui nous amène à un prix de départ de 33 370 euros une fois le bonus déduit.

Il s’agit là de la version entrée de gamme « City », mais le niveau du dessus est aussi accessible sous la barre symbolique des 45 000 euros. Avec cette batterie, l’ID.4 revendique 345 kilomètres d’autonomie. Sans apport, ce modèle est accessible à partir d’environ 480 €/mois.

Pour ceux qui désirent un champ d’action un peu plus large, la version équipée d’une batterie de 77 kWh et d’un moteur de 204 chevaux permet de bénéficier d’une autonomie de 520 kilomètres selon le cycle WLTP. La moins chère des ID.4 avec la plus grosse batterie débute à partir de 48 360 euros en finition « Life ».

Une fois le bonus de 2000 euros déduit, cela nous amène à une voiture légèrement au-dessus des 46 000 euros. Avec un apport d’environ 3000 euros, ce modèle est accessible à partir d’environ 640 €/mois.

  • Dimensions (L x l x h) : 4,58 m x 1,85 m x 1,63 m
  • Coffre : 543 litres
  • 0 à 100 km/h : 8,5 secondes
  • Consommation : 17,2 kWh/100 km
  • Batterie : garantie 8 ans ou 160  000 km (si capacité inférieure à 70 %)
  • Design génial
  • Planche de bord spectaculaire
  • Comportement routier convaincant

C’est aujourd’hui certainement l’une des voitures les plus mignonnes du marché, avec son look délicatement néo-rétro. La Honda e bénéficie de deux motorisations de 136 ou 154 chevaux avec 315 Nm de couple chacune. Jusqu’ici, la Honda e coche toutes les bonnes cases, avec une motorisation assez pêchue et un design à tomber.

Mais sa petite batterie de 35,5 kWh, qui lui autorise entre 222 kilomètres (pour le moteur de 136 chevaux) et 210 kilomètres (pour celui de 154 chevaux), ne lui permet pas d’être aussi polyvalente que les modèles précités dans ce dossier.

De plus, la Honda e n’est pas vraiment bon marché, puisque même si elle est très bien équipée de série, elle s’échange tout de même à partir de 35 890 euros, hors bonus écologique de 7000 euros, pour la plus petite version avec le moteur le moins puissant. Cela nous donne des mensualités à partir de 289 €/mois sur 37 mois, avec un premier loyer de 8500 euros dont 6000 euros sont couverts par le bonus écologique.

  • Dimensions (L x l x h) : 3,89 m x 1,75 m x 1,51 m
  • Coffre : 171 litres
  • 0 à 100 km/h : 9,0 secondes
  • Consommation : 18,0 kWh/100 km
  • Batterie : garantie 8 ans ou 160 000 km
  • Agrément de conduite
  • Alliance entre confort et dynamisme
  • Habitabilité préservée

C’est l’un des SUV préférés des Français, et il existe en version 100 % électrique. Le Peugeot e-2008 repose sur les mêmes bases techniques que la Peugeot e-208. De ce fait, nous retrouvons les mêmes qualités, mais aussi les mêmes défauts que la petite lionne, surtout que le e-2008 fait payer assez cher son habitabilité supplémentaire et son style plus baroudeur. La voiture dispose d’un moteur électrique de 136 chevaux alimenté par une batterie de 46,2 kWh permettant une autonomie en cycle mixte WLTP de 320 kilomètres.

Le Peugeot e-2008 débute à partir de 36 800 euros en finition de base, ce qui ramène le prix à 30 800 euros une fois le bonus déduit. Sauf qu’à ce tarif, les équipements de série ne sont pas nombreux, il ne faudra pas hésiter à aller chercher au niveau des finitions du dessus pour avoir le droit à un modèle correctement équipé.

Une finition « Allure » de milieu de gamme réclame 38 250 euros, soit 32 250 euros une fois les 7000 euros déduits. En termes de mensualité, cela se traduit par une offre à partir de 169 €/mois, mais pour la version d’entrée de gamme et avec une prime à la conversion, qui nécessite la mise en rebut d’un ancien véhicule.

  • Dimensions (L x l x h) : 4,30 m x 1,53 m x 1,77 m
  • Coffre : 405 litres
  • 0 à 100 km/h : 8,0 secondes
  • Consommation : 14,7 kWh/100 km
  • Batterie : garantie 8 ans ou 160 000 km (si capacité inférieure à 70 %)
  • Esthétique soignée
  • Dynamique
  • Châssis

La DS3 Crossback E-Tense est un SUV commercialisé par la firme premium française DS. Il s’agit de la cousine technique du Peugeot e-2008, elle reprend donc les mêmes bases, à savoir un moteur électrique de 136 chevaux alimenté par une batterie d’une capacité de 46,2 kWh permettant une autonomie en cycle mixte WLTP de 320 kilomètres.

Globalement, la DS3 Crossback E-Tense souffre des mêmes défauts que le Peugeot e-2008, à savoir une consommation en kWh assez élevée, mais il se distingue aussi par un comportement routier assez remarquable.

Plus axée premium que le Peugeot e-2008, la DS3 Crossback E-Tense débute à partir de 38 050 euros en finition d’entrée de gamme « Chic ». En matière de mensualité, cela se traduit par 47 loyers à partir de 440 €/mois, avec un premier apport de 6000 euros absorbé par le bonus écologique.

  • Dimensions (L x l x h) : 4,12 m x 1,79 m x 1,53 m
  • Coffre : 350 litres
  • 0 à 100 km/h : 8,7 secondes
  • Consommation : 17,6 kWh/100 km
  • Batterie : garantie 8 ans ou 160 000 km (si capacité inférieure à 70 %)

Les autres modèles

Il n’y a évidemment pas que les six modèles précédemment cités qui peuvent entrer dans notre dossier, d’autres véhicules sont tout aussi intéressants, à l’image du Kia e-Niro, le cousin technique du Hyundai Kona electric, disponible à partir de 37 900 euros et disposant de 455 kilomètres d’autonomie.

Du côté des constructeurs allemands, il y a aussi du choix, notamment au sein du groupe BMW avec l’i3, le plus ancien modèle de ce dossier, puisqu’il est sorti en 2013. Depuis cette date, elle a eu le droit à moult mises à jour, et l’i3 débute désormais à partir de 39 950 euros. Un tarif conséquent, hors bonus néanmoins, pour un rayon d’action d’environ 260 kilomètres.

Toujours au sein du groupe BMW, mais avec Mini désormais, et sa fameuse Cooper SE qui débute à partir de 33 900 euros, mais avec une autonomie là aussi assez limitée avec 230 kilomètres annoncés.

Mercedes-Benz arrive aussi dans la danse avec l’EQA, qui débute tout juste sous la barre des 45 000 euros avec un prix d’appel, hors bonus de 44 900 euros, lui permettant de bénéficier des 7000 euros d’aide. Mercedes annonce 424 kilomètres d’autonomie pour son nouveau SUV 100 % électrique. Enfin, nous pouvons citer une autre voiture qui était aussi présente dans notre dossier des modèles électriques sous les 30 000 euros, c’est la Volkswagen ID.3.

Cette fois-ci, avec un budget plus conséquent, il sera possible de se faire un peu plus « plaisir » en optant pour la grosse batterie de 58, voire 77 kWh pour le très haut de gamme, revendiquant respectivement 425 et 542 kilomètres. Il faudra compter à partir de 36 900 euros pour la première et 48 990 euros pour la seconde, hors bonus.

Tout comprendre aux voitures électriques

Comment bien choisir sa voiture électrique ?

On ne le répétera jamais assez, mais la meilleure voiture électrique, c’est celle dont vous avez besoin, et non pas forcément celle qui est la plus puissante, qui possède la meilleure autonomie ou qui embarque le plus de technologies. Avant l’achat d’une voiture électrique, il est important de savoir quelle en sera votre utilisation. Car même si son usage se démocratise de plus en plus, il y a encore des éléments importants à prendre en compte, notamment concernant la recharge. Pour connaître toutes les choses à savoir avant d’acheter une voiture électrique, n’hésitez pas à consulter notre article dédié : Voiture électrique : autonomie, recharge et prix, les choses à savoir avant un achat.

Comment installer une borne de recharge à la maison ?

Si vous utilisez quotidiennement une voiture électrique, l’installation d’une borne de recharge à domicile sera peut-être nécessaire, même s’il est possible de recharger également en extérieur, sur une borne publique. Mais pour plus de confort, notamment parce que les bornes publiques sont souvent mal entretenues et peuvent être occupées, installer une prise renforcée ou une Wallbox peut être un choix judicieux. Que l’on soit propriétaire (et même en copropriété) ou locataire, différentes solutions existent. Là non plus, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre dossier complet : Voitures électriques : comment installer une borne de recharge à la maison ?

Quels sont les différents coûts d’entretien d’une voiture électrique ?

Moteur plus petit, absence de boîte de vitesses, batteries garanties plusieurs années, plaquettes de frein moins utilisées… Les voitures électriques ont l’avantage d’avoir besoin de moins d’entretien par rapport à une voiture thermique. Le plus contraignant et le plus coûteux, ce sera au niveau de la batterie. Mais là encore, leur conception est assez simple et, surtout, elles sont généralement garanties jusqu’à huit ans après l’achat de la voiture. Pour tout savoir sur l’entretien d’une voiture électrique, notre article dédié devrait vous aider à y voir plus clair : Coût et entretien d’une voiture électrique : ce qu’il faut savoir.

Nous vous proposons aussi d’autres guides d’achat concernant les voitures électriques :

Les derniers articles