Samsung Galaxy S22 Ultra officialisé : la gamme S a bien pris des Note

 

Le Samsung Galaxy S22 vient d'être officialisé. Comme prévu, la firme coréenne a fusionné son très haut de gamme avec feu la gamme Note, en s'inspirant autant du profil d'un Galaxy Note que de ses usages, notamment avec l'ajout d'un logement pour S Pen. Condensé de tout ce que sait faire Samsung sur le plan matériel et logiciel, il sortira avec quelque deux semaines d'avance sur le S22 et le S22 Plus en France.

1-02 Galaxy S22 Ultra_Back2_Burgundy_design_LI
Le coloris le plus mis en avant par Samsung est sans conteste le bordeaux. // Source : Samsung

Comme à son habitude Samsung vient de dévoiler lors de son évènement Unpacked du début d’année une nouvelle gamme de tablettes intitulées Tab S8, mais aussi bien sûr sa nouvelle gamme de smartphones premium, les S22, S22 Plus et S22 Ultra. C’est ce dernier auquel nous allons nous intéresser plus en détail ici.

La goutte d’eau a gagné

Commençons par préciser un point important : si vous avez suivi les fuites avec assiduité jusqu’ici, vous n’aurez que peu de surprises côté design. Tout était vrai : la disparition du bloc photo au profit d’un îlot, qui reprend à peu de choses près la disposition du S21 Ultra, le format un peu plus rectangulaire qui n’est pas sans rappeler feu la gamme Note et bien sûr, l’ajout d’un logement pour le stylet S Pen en bas à gauche, clou final sur le cercueil des espoirs des fans des Galaxy Note.

On pourrait dire en somme que le S22 Ultra est un condensé de ce que proposait le S21 Ultra et un smartphone comme le Galaxy Note 20 par exemple.

Malgré la ressemblance avec le précédent Ultra, le S22 Ultra est un petit peu plus large que son aîné (77,9 mm contre 75,6 mm), légèrement plus ramassé sur la longueur (163,3 mm contre 165,1 mm et il pèse peu ou prou le même poids (un gramme de plus avec 229 g). Niveau solidité, il gagne théoriquement quelques points aussi, grâce à la présence d’un verre Corning Gorilla Glass Victus+ à l’avant et à l’arrière.

Si on s’attarde sur son bloc photo, on remarque que les modules ne sont pas parfaitement plats, mais qu’il sorte légèrement de l’arrière du téléphone. En revanche, le dos en verre est parfaitement lisse une fois tout autour des capteurs.

Les nouveautés du S22 Ultra

La nouveauté la plus marquante, c’est bien sûr l’ajout du S Pen. Le stylet peut ce coup-ci bénéficier d’une place bien au chaud à l’intérieur du smartphone. De quoi en avoir un usage beaucoup plus prolixe. Samsung s’est aussi débrouillé pour améliorer la vitesse d’échantillonnage de son écran, permettant au stylet d’atteindre les 2,8 ms de réponse contre 9 ms anciennement. Cela devrait donner une impression de tracer plus naturelle lorsqu’on écrit avec le S Pen.

Toujours sur l’écran, un petit gain en termes d’autonomie est promis par la firme coréenne, grâce à son taux de rafraichissement adaptatif qui pourrait passer la barre des 10 Hz pour descendre jusqu’à 1 Hz.

La puissance devrait aussi être au rendez-vous, puisque le S22 Ultra est équipé, du moins en Europe, d’un Exynos 2200, un SoC gravé en 4 nm. Le premier avantage évident du passage de 5 à 4 nm est tout simplement un gain théorique en termes d’autonomie.

Du mieux à attendre sur l’autonomie

Pour continuer sur l’autonomie, Samsung a expliqué lors de la présentation du téléphone avoir intégré un nouvel algorithme capable de mieux analyser les usages en jeu, qui devrait adapter à la fois le taux de rafraichissement, mais aussi la latence en jeu en fonction de la situation. Si vous êtes dans un passage compliqué et très actif, la latence sera basse et le rafraichissement à fond, si vous réfléchissez à une énigme dans un coin de la map, la latence devrait prendre un peu plus ses aises et le taux de rafraichissement pourra se calmer.

One UI 4, l’interface maison de Samsung basée sur le système d’exploitation Android 12 est de la partie dès la sortie de la boîte. Celui-ci devrait aussi, théoriquement, améliorer à la marge la consommation énergétique.

Autre amélioration très attendue par rapport à la gamme précédente, le S22 Ultra possède une charge « rapide » de 45 W désormais, contre 25 W auparavant. Samsung promet qu’on peut ainsi passer de 0 % à 50 % de charge en 20 minutes sur sa batterie de 5000 mAh. À ce stade, cela parait un peu optimiste, restons donc sceptiques. La charge sans fil stagne pour sa part à 15 W. Comme c’est malheureusement de coutume, le chargeur ne sera pas fourni dans la boîte.

Samsung évoque aussi l’ajout d’un mode vision booster sur ses téléphones qui devrait ajuster le contraste à la luminosité ambiante. En clair, plutôt que d’augmenter la luminosité à outrance, Samsung considère qu’il vaut mieux jouer sur le contraste pour obtenir un rendu plus facile à déchiffre, même en plein soleil. On a aussi hâte de voir ce qu’il en retourne.

Qu’attendre en photo

On le rappelle, la configuration photo ne bouge pas du tout par rapport à la génération précédente. Voici à quoi s’attendre :

  • Capteur principal de 108 mégapixels, Dual Pixel autofocus, F/1.8, 85° ;
  • Capteur dédié à l’ultra grand angle de 12 mégapixels, F/2.2, 120° ;
  • Un téléobjectif X3 optique avec un capteur de 10 mégapixels, F/2.4, 36° ;
  • Un téléobjectif X10 optique avec un capteur de 10 mégapixels, F/4.9, 11° ;
  • Un capteur frontal de 40 mégapixels, F/2.2, 80°.

Bien entendu, le modèle Ultra se doit d’être fidèle à sa réputation en matière photographique. Et cette année, Samsung mise énormément sur la photo de nuit. Ils ont même un terme marketing tout trouvé pour ça : Nightography. En clair, le S22 Ultra va combiner un certain nombre d’améliorations logicielles et matérielles.

L’amélioration matérielle principale est assez simple à résumer : le capteur principal de 108 mégapixels possède des photosites 1,23 fois plus grands. Le temps de pause de nuit devrait s’en voir légèrement raccourci. Toujours sur le matériel, le NPU (pour unité de traitement neuronal) proposé par l’Exynos 2200 est théoriquement deux fois plus rapide pour traiter les informations. Selon Samsung, cela devrait considérablement réduire le bruit lors des photos de nuit, un des défauts principaux qu’on peut relever sur ce genre de clichés. L’ISP, la puce spécialisée dans la photo devrait être capable de gérer quatre fois plus de données la nuit, de quoi encore améliorer le résultat. Encore une fois, tout cela est théorique et nous aurons le temps de le vérifier lors de nos tests.

1-36 Galaxy S22 Ultra_Nightography4_LI
Le mode photo du S22 Ultra. // Source : Samsung

Rassurez-vous, si vous ne prenez jamais de clichés de nuit, des améliorations sont à attendre ailleurs aussi bien sûr. On pense au mode portrait par exemple, qu’on nous promet plus naturel au niveau de son effet de flou. Le mode portrait devrait d’ailleurs fonctionner la nuit, mais aussi sur les animaux de compagnie. Les selfies ont aussi accès à de nouvelles options d’édition.

Dans des conditions encore plus générales, Samsung promet une meilleure qualité des clichés avec son capteur principal grâce à une « nouvelle technologie de pixel adaptatif ». Samsung table sur la capacité de son téléphone à prendre deux images, l’une très lumineuse et l’autre en 108 mégapixels pour créer, grâce au « Nona Binning », une seule image qui combine, en théorie, les avantages des deux.

En vidéo, deux pistes évoquées par Samsung promettent de meilleurs rendus : une stabilité optique augmentée de 58 % par rapport au S21 Ultra et une fonctionnalité d’autoframerate, qui va adapter le nombre d’images par seconde en fonction de la luminosité, pour éviter les vidéos surexposées par exemple. Précisons pour ce dernier point qu’il s’agit d’une nouveauté logicielle que vous pouvez trouver sur un S21 Ultra par exemple.

On pourrait s’étaler des lignes et des lignes encore sur les nombreuses promesses que lance Samsung en matière de photo et vidéo. Le mieux est encore d’attendre les tests pour voir ce que ce S22 Ultra a dans le ventre.

Le reste de la fiche technique

Le S22 Ultra, malgré son changement de design et les nouveautés citées ci-dessus constituent donc une amélioration à la marge, sans grand renversement de table. Car pour le reste Samsung a clairement voulu rester sur ses fondamentaux et ne pas briser la magie qui entoure son S21 Ultra (on les comprend), largement acclamé par la critique l’année dernière, y compris chez nous. Voici en détail les éléments de cette nouvelle formule :

  • Écran incurvé 6,8 pouces, QHD+, LTPO 2.0, taux d’échantillonnage 240 Hz en jeu
  • Luminosité maximale de 1750 cd/m²
  • Capteur d’empreinte à ultrason sous l’écran
  • SoC Exynos 2200, gravé en 4 nm
  • 8 à 12 Go de RAM, 128 Go à 1 To de stockage
  • Batterie 5000 mAh
  • 5G, Wi-Fi 6E, Bluetooth 5.2, NFC

Prix et disponibilité du S22 Ultra

Le Samsung Galaxy S22 Ultra est d’ores et déjà disponible en précommandes. Il le sera jusqu’au 24 février avant sa sortie nationale le 25 février. Quatre coloris sont disponibles, Phantom Black, Phantom White, vert et bordeaux.

Pour la configuration la plus basse, 8 go de RAM et 128 go de stockage, comptez 1259 euros. Avec 12 go de RAM et 256 Go de stockage, il faudra débourser 1359 euros. Pour passer à 512 Go de stockage, il faut payer 1459 euros. On nous glisse dans l’oreillette qu’une version 1 To sera aussi disponible sur le site de Samsung un peu plus tard que les autres. Celle-ci coûtera 1659 euros.

Jusqu’au 24 février, des Buds Pro sont offerts pour toute précommande. Il y a également un bonus de reprise de votre ancien appareil de 150 euros en plus de la valeur résiduelle.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles