Notre top 10 des annonces immanquables du CES 2020

Du gaming, du PC, de l'audio... et de l'étrange

 

Le CES 2020 s'achève, et restent derrière lui de nombreuses annonces. Mais quelles sont celles à ne pas manquer ? La rédaction vous a fait sa propre sélection.

Crédits image : CES 2020 (image modifiée)

Crédits image : CES 2020 (image modifiée)

Le CES 2020 aura été comme toujours un salon montrant les dernières tendances à suivre pour l’année à venir. Mais c’est aussi un salon qui ose développer des projets qui n’aboutiront pas forcément, mais sont inspirants.

Lors de cette édition, de nombreuses catégories de produit se sont illustrées. Mais si vous souhaitez retrouver la crème de la crème selon notre rédaction, voici notre sélection de ce qui nous a le plus marqués.

Le HP Elite Dragonfly G2

Les annonces PC ont été nombreuses sur le salon. Pourtant, il en est un qui a su nous taper dans l’œil presque grâce à sa banalité : le HP Elite Dragonfly G2.

Un ultrabook haut de gamme au poids plume de 990 grammes avec écran de 13,3 pouces, un CPU Intel Core 10e, 16 Go de RAM, jusqu’à 2 To de stockage, du Thunderbolt 3 et une bonne batterie… Rien de tout cela ne paraît choquant en 2020, et reste plutôt attendu pour sa catégorie.

Oui, mais voilà : le HP Elite Dragonfly G2 répond à toutes nos attentes tout en utilisant plus de 82 % de pièces provenant de matières recyclées. Il prouve ainsi qu’il n’est pas obligatoire de faire des sacrifices sur la puissance ou le design pour être écoresponsable, et cette problématique est toujours plus importante dans notre consommation de la high tech. On applaudit à deux mains HP qui montre l’exemple ici.

Le HP Elite Dragonfly G2 sera disponible à partir de février 2020, mais nous n’en connaissons pas encore le tarif.

L’Asus ROG Zephyrus G14

Les ordinateurs gamers ont été soufflés sur le CES 2020 par l’apparition des puces mobiles AMD Ryzen série 4000, qui se basent sur l’architecture Zen2 ayant réussi à surpasser Intel sur le desktop. Les tendances s’inversent, et Asus l’a montré en adoptant largement les puces AMD pour ses derniers PC gamers.

Résultat ? Des ordinateurs gamers puissants et plus abordables. Celui qui nous a le plus marqués reste tout de même le Zephyrus G14, qui propose un nouveau format 14 pouces dans la gamme. Il reste un PC gamer, avec la puissance qui est associée à ce type de machine, mais n’en oublie pas d’être transportable.

Surtout, on retiendra la petite idée totalement inutile donc indispensable d’Asus : offrir sur son dos toute une zone de points lumineux que l’on peut personnaliser et animer à loisir, permettant de vraiment prendre possession du design autrement très sobre de la machine.

L’Asus ROG Zephyrus G14 sera disponible début avril en France, sans ce panneau toutefois. La version à panneau LED sera disponible au cours du second trimestre.

Le Lenovo ThinkPad X1 Fold

En 2019, Lenovo avait déjà présenté le Lenovo ThinkPad X1 Fold, son premier ordinateur intégrant un écran pliable. En 2020, la tendance a été suivie : Dell nous a présenté son Concept Ori, que nous avons pu prendre en main, et de nombreux acteurs se tiennent prêts à rentrer dans l’arène.

Mais grâce à son coup d’avance, Lenovo est déjà prêt. Il nous a représenté sur cette édition le ThinkPad X1 Fold, qui est cette fois-ci totalement finalisé et prêt à sortir. Grâce à un petit clavier Bluetooth aimanté, ce dernier peut aussi bien être utilisé en tablette qu’en petit notebook et promet une grande transformabilité.

Son principal problème ? Windows 10 X, adapté au format, n’est pas tout à fait prêt. Aussi, à sa sortie prévue courant 2020, il bénéficiera de Windows 10 classique avant qu’une version Windows 10 X ne soit ensuite commercialisés.

Attention cependant : le ThinkPad X1 Fold n’est pas destiné au commun des mortels. Il sera commercialisé à 2 499 dollars, produit premium et innovant oblige.

Le Samsung Q950TS

Le CES a toujours été très porté télévision, et l’édition 2020 n’a pas fait mentir cela. Alors que la 8K commence à se raffiner et a maintenant sa certification définitive, les constructeurs s’en sont donnés à cœur joie pour présenter de nouveaux téléviseurs ultra haut de gamme.

Chez Samsung, toujours grand défenseur de la technologie QLED, le salon aura été l’occasion de présenter une belle innovation : le Q950TS. Derrière ce nom se cache un téléviseur qui ne présente absolument aucune bordure, et reste extrêmement fin. L’écran couvre 99 % de la surface avant de l’appareil pour 15mm d’épaisseur.

Évidemment, ce même téléviseur ne fait absolument aucun sacrifice sur ses capacités techniques. De la définition 8K à l’IA intégrée pour l’upscaling en passant par l’intégration d’Amazon Alexa et Google Assistant, tout y est.

Nous ne connaissons pas encore le prix ni la date de sortie du Samsung Q950TS.

La TCL Mini LED 8K

Évidemment, l’OLED a eu énormément de place sur le marché des téléviseurs. Que ce soit LG, Panasonic ou encore Sony, tout le monde a évidemment des dalles OLED dans ses tiroirs.

Cependant, la technologie n’est pas forcément absolue. Samsung lutte avec ses Micro LED, et l’acteur chinois TCL veut prouver que ses Mini LED sont à la hauteur. Il nous a ainsi présenté son téléviseur 8K utilisant la nouvelle technologie.

Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a su attirer notre regard et le captiver. TCL a prouvé ainsi qu’il pourrait aussi jouer la compétition avec les plus grandes marques… tout en, on l’espère, garder ses prix très attractifs.

L’Alienware Concept UFO

Côté gaming console, le CES n’est pas forcément le plus grand des rendez-vous. Sony par exemple a déçu le peu de personnes s’attendant à des informations sur la future PS5 en ne dévoilant que son logo.

Par contre, l’ADN PC du salon et le succès de la Nintendo Switch à l’international ont poussé la création d’un concept très intéressant. Nous avons pu prendre en main l’Alienware Concept UFO, qui n’est autre qu’un PC gamer… dans un format Nintendo Switch !

Tout y est : le launcher vous présentant facilement et simplement vos jeux, la possibilité de jouer en portable, en tabletop ou sur un téléviseur, les manettes détachables… Seule différence, de taille : la promesse est de pouvoir jouer directement à tous les jeux PC que vous possédez déjà.

S’il ne s’agit pour l’instant que d’un concept et non d’un produit, et qu’il n’est pas forcément destiné à être commercialisé, l’Alienware Concept UFO a ce petit quelque chose d’inattendu et d’alléchant qui fait la force d’une belle annonce du CES.

Le Razer Tomahawk

Intel a beau s’être pris une petite claque d’AMD, il n’en est pas moins un des acteurs les plus innovants et important du marché. Lors du CES 2020, il a présenté sa nouvelle plateforme NUC Ghost Canyon qui se veut permettre de créer le PC gaming le plus simplement du monde grâce à un nouveau design modulaire.

Razer n’a pas tardé à montrer le potentiel de la plateforme en présentant le Tomahawk. Alors que le jeu sur PC devient toujours plus populaire, mais que monter sa propre configuration terrifie souvent les moins technophiles d’entre nous, le Tomahawk se veut être l’entre-deux rassurant et familier.

En effet, il n’est plus ou moins composé que de deux éléments : la Compute Unit développée par Intel, et la carte graphique plein format de votre choix. Glissez ces deux éléments dans les emplacements prévus à cet effet, branchez tout ça à l’alimentation, et c’est fait ! Si vous voulez améliorer votre configuration ensuite, vous pourrez changer ces éléments à votre guise facilement.

L’avenir de la plateforme tiendra bien évidemment dans la capacité d’Intel de fournir des Compute Unit variées. Pour autant, le simple produit de base présenté ici par Razer est déjà intéressant en lui-même ne serait-ce que pour sa puissance (il accueille une GeForce RTX 2080 Ti après tout) que son format (relatif aux eGPU de la marque). Nous ne connaissons ni son prix ni sa date de sortie, mais le projet est plus qu’alléchant pour son accessibilité.

La Razer Kishi

Le cloud gaming devient de plus en plus important dans les discussions de l’univers tech depuis que Google a lancé Stadia. Si les services sont nombreux et ont chacun leur force et faiblesse, le nerf de la guerre réside toujours dans la latence. Or, avoir une manette sans fil rajoute naturellement de la latence à la moindre expérience.

Conscient de cela et voulant transformer n’importe quel smartphone en console portable, Razer a présenté sa nouvelle manette Kishi. Celle-ci peut s’adapter au moindre format d’appareil grâce à sa sangle adaptative, et peut s’utiliser aussi bien sans fil (en se regroupant comme une manette Switch) qu’en étant directement connectée à l’appareil en USB type C ou Lightning.

En prime, la Razer Kishi intègre une petite batterie pour optimiser l’autonomie du smartphone et permettre de jouer plus longtemps. Voilà un produit qui semble parfaitement adapté aux jeux mobiles et au cloud gaming, qui sortira courant 2020 au prix de 119,99 euros.

Les Technics EAH-AZ70W

Les écouteurs true wireless Technics

Les écouteurs true wireless Technics

Côté audio, il est impossible de nier que le CES 2020 était presque intégralement dédié aux écouteurs true wireless. Même le nouveau protocole Bluetooth présenté pour l’occasion allait dans le sens de cette nouvelle catégorie de produits.

Parmi de nombreuses annonces cependant, les Technics EAH-AZ70W supportés par Panasonic sont ceux nous ayant le plus marqués. Design sobre et élégant, bonne autonomie annoncée, ils n’ont pas forcément sur le papier quelque chose de très atypique.

C’est cependant sur le son qu’ils se démarquent. Technics a réussi à intégrer des drivers de 10mm avec une chambre acoustique au sein de ces écouteurs, et les premiers retours sur le produit font état d’un excellent son.

Il nous tarde donc de les découvrir, eux qui seront disponibles au courant du mois de juin. Leur prix n’a cependant pas encore été annoncé.

Samsung Neon

Le CES a toujours son lot d’annonces improbables, quelque peu futuristes ou vraiment étranges. Le constructeur coréen Samsung a presque coché toutes ces cases lors du salon, alors qu’il nous présentait le petit robot Ballie dont le comportement et concept rappellent le robot BB-8 de Star Wars.

Cependant, c’est du côté de l’intelligence artificielle que Samsung a choisi de tourner tous les potards vers le très étrange en présentant Neon. Neon, ce n’est pas vraiment une intelligence artificielle… mais un « humain artificiel ».

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Samsung a ici pour ambition de nous créer des « amis virtuels », des avatars que Samsung imagine ensuite pouvoir travailler comme présentateur de télévision ou porte-parole. C’est un concept assez étrange dont l’utilité est encore à prouver, mais il est bon de voir autant d’ambition.

S’il est une annonce bizarre et étrange à retenir sur le CES 2020, c’est bien celle-ci.

Les derniers articles