Bonjour,

Voici ci-dessous la première partie des trois articles que j’avais rédigés lorsque je travaillais au sein de Consotel. La source est ici.


Face à la complexité croissante des offres de télécommunications et à l’augmentation de la pression budgétaire dans les organismes publics, les agents en charge des outils de communications sont contraints de multiplier les compétences (achats, techniques, management, etc.). Le sens du secteur public amène un dilemme structurel que les agents se doivent de résoudre : comment fournir le meilleur service à la population à moindre coût ?

A cette problématique s’ajoute une difficulté supplémentaire : comment s’assurer que l’appel d’offre permette à tout type d’entreprise de répondre (TPE, PME, Grands Groupes) ? En effet, malgré la crise financière, de réelles pépites subsistent dans la jungle des TPE et PME avec souvent des prestations à moindre coût en comparaison des grands groupes, et pourtant d’excellente facture. Pour ce faire, les télécommunications, dorénavant principal outil de communication avec les Français, doivent être maitrisées tant sur le point technique que budgétaire.

Pour aider les gestionnaires de télécommunications à mener à bien une consultation, il est ici dispensé quelques conseils concernant les consultations « Télécommunications » dans les organismes publics. Tout d’abord, l’allotissement suivant est une première base de réflexion pour les gestionnaires et les acheteurs des organismes publics. Cet allotissement est susceptible de générer une légère augmentation du budget d’investissement mais permet de réduire drastiquement le budget de fonctionnement et de responsabiliser les utilisateurs finaux :

N° du Lot

Nom du lot

Technologies

Typologie de soumissionnaire

1

Services de téléphonie Fixe (Abonnements et consommations)

RTC, RNIS, VoIP

Opérateurs

2

Services de téléphonie Mobile (Abonnements et consommations)

GSM/GPRS/Edge/3G/4G

Opérateurs

3

Services de téléphonie Data (Abonnements et consommations)

ADSL, SDSL, Fibre Optique, VPN, MPLS

Opérateurs

4

Services de téléphonie « Spécifiques »

Technologies dédiées de l’opérateur historique

Opérateurs

5

Fournitures de solutions d’infrastructures Voix et de terminaux Voix + Services de maintenance

Opérateurs, Intégrateurs de télécommunications

6

Fourniture et Déploiement d’un outil de MDM

7

Fournitures et locations de terminaux et d’accessoires

Opérateurs, Intégrateurs et Distributeurs de télécommunications

8

Fournitures de solutions d’infrastructures Data + Services de maintenance

Opérateurs, Intégrateurs de télécommunications

9

Fourniture de solutions de centre d’appel + Service de maintenance

CTI, SVI

Opérateurs, Intégrateurs de télécommunications

Avec l’intégralité des pièces administratives ci-dessous dans l’AO « Télécommunications », le pouvoir adjudicateur sera en mesure d’analyser plus précisément l’offre du soumissionnaire :

  • RC (Règlement de Consultation)
  • CCAP (Cahier des Clauses Administratives Particulières)
  • CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) comprenant entre autres :
    • Les besoins identifiés
    • Les projets concernant les télécommunications
    • Les annexes (schémas, inventaire existant, etc.)
    • Avec un focus sur les pénalités une fois le marché déployé
    • Le budget de télécommunication actuel (achats ponctuels et coûts récurrents)
  • DGPF (Décomposition du Prix Global et Forfaitaire)
  • BPU (Bordereau des Prix Uniques)
    • En séparant  la partie abonnement de la partie consommation (pour les lots 1 à 4)
  • Fiches de simulation des montants du lot
  • AE (Acte d’engagement) pré-rempli
  • Les Déclarations de Candidature (DC) sont standardisées et téléchargeables auprès du MINEFI

Il est conseillé d’intégrer dans le CCAP la mention suivante :

la fourniture sans surcoût par les soumissionnaires des données électroniques de facturation (factures, tickets d’appel et état de parc à jour) est obligatoire dans le cadre des lots 1 à 4.

Cela permettra, grâce à des outils de Gestion financière des télécommunications (TEM), de contrôler le marché une fois déployé (le point épineux du pilotage du marché déployé sera traité dans un article à part entière.

Concernant la notation, son orientation appartient aux pilotes du marché entièrement, néanmoins, autant l’orienter sur le prix, depuis 1998, le marché des télécommunications a mûri et les technologies tendent à être maitrisées.

Enfin, bien que les pénalités soient complexes et longues à exiger, autant prendre un peu de temps pour les noter dans le CCTP (ainsi que leurs règles d’application), en effet les futurs prestataires pourront ainsi mieux positionner leurs offres de services et de fournitures.

Retrouvez dans un prochain article sur notre blog, le pilotage d’un marché public déployé.