Guide : webcam, micro, logiciel… tout ce qu’il faut pour commencer le streaming

 

Vous cherchez à vous lancer dans le streaming mais vous ne savez pas par où commencer ? On a demandé à un pro des conseils pour vous concocter le kit du débutant.

L’idée de vous lancer dans le streaming vous est sans doute passée par la tête, mais vous vous êtes rapidement retrouvé perdu devant les nombreuses solutions disponibles, tant sur le logiciel que sur le matériel. Nous avions bien quelques idées de notre côté, mais on a préféré demander à un professionnel. Eric « Spontexx » Peugeot, joueur professionnel de League of Legends, streame quotidiennement ses parties sur Twitch. Il nous fait part de ses conseils pour se lancer facilement et rapidement dans l’aventure. Grâce à lui, nous vous proposons un kit complet pour commencer le steaming.

NB : compte tenu du contexte actuel, les stocks et les prix indiqués sont susceptibles d’évoluer rapidement. Cet article a été mis à jour le 30/03 avec quelques détails supplémentaires. 

La webcam

Commençons par le principal : la webcam. Nous avons récemment publié un guide d’achat des meilleures webcams. Spontexx est d’accord avec nous puisqu’il recommande lui aussi la Logitech C920 pour se mettre au streaming. Vendue moins de 80 euros généralement, c’est une webcam polyvalente qui sera suffisante pour le streaming. Tout le reste de la gamme « C920 » est tout aussi recommandable bien évidemment.

Vous pouvez également monter en gamme avec une Razer Kiyo qui dispose d’un éclairage LED intégré. Enfin, dans « le meilleur des cas, il est possible d’utiliser une caméra ou un très bon appareil photo, mais ce n’est pas du tout le même tarif » indique Spontexx. On se contentera donc la C920 de Logitech pour son tarif contenu.

Sachez également que vous pouvez aussi utiliser votre smartphone comme webcam, mais ce n’est pas forcément pratique, surtout dans un contexte de stream.

Il faut un vrai micro, pas un casque !

Si l’on a tendance à souvent faire attention à l’image lors de la mise en place de son setup, en réalité le son est plus important. Si vous streamez du jeu vidéo, l’image de la webcam sera bien souvent affichée dans un petit encart tandis que le son est en revanche omniprésent. C’est donc finalement un point plus important dans ce contexte.

Pour ça, rien de mieux qu’un micro dédié. Comme l’indique Eric Peugeot « un bon casque micro est très rare, j’utilisais autrefois le Steelseries Siberia v3 Prism, mais même si la qualité audio en sortie était très bonne, l’entrée audio n’était que médiocre ». Il conseille ainsi plutôt de se tourner vers un le micro Bird UM1 vendu moins de 50 euros.

Autre conseil du pro : « prendre un pied pour micro (ou bien une perche) qui annule les vibrations qui peuvent s’entendre notamment lorsque l’on tape sur un clavier mécanique ! » Vous pourrez par exemple opter pour ce pied « bureau » à moins de 15 euros ou une perche de ce genre pour moins de 20 euros. 

Les autres accessoires

Selon Spontexx, l’un des investissements supplémentaires importants est « un deuxième écran pour pouvoir suivre ce qui se passe dans le chat et être réactif avec sa communauté ». Dans la mesure où il s’agit surtout d’un écran secondaire, il n’est pas nécessaire dans un écran gaming de grand luxe. On pourra se contenter d’un afficheur classique comme ce moniteur 24 pouces Full HD Samsung S24F350F à 110 euros environ.

Pour ce qui est des lumières supplémentaires, elles ne sont pas primordiales, mais seront « utiles si la luminosité de l’endroit n’est pas adaptée ». Pas besoin de fond vert, c’est « loin d’être un indispensable, le charme et la décoration de la pièce doit faire en sorte que le cadre de stream soit plaisant. ». L’investissement est donc peu intéressant dans un premier temps.

Faut-il un gros PC pour streamer ?

L’une des configurations Numerama du moment

Contrairement à ce que l’on pourrait penser instinctivement, il n’est pas toujours nécessaire d’avoir un PC Gaming ultra performant pour se lancer dans le streaming. « Il faut un bon PC » tempère Spontexx, « mais pas forcément le dernier modèle ». Cela dépend en réalité du contenu diffusé, « la configuration n’est pas la même si c’est du dessin, de la 3D, un jeu récent ou non » détaille-t-il, il faut en revanche que le stream « soit fluide, avec 60fps, pour que les viewers le suivent sans lag ou freeze ». Si vous le pouvez, privilégiez les cartes Nvidia elles disposent aujourd’hui de la technologie NVENC « car elle permettent d’enlever la charge sur tous les autres composants« . C’est en effet cette dernière qui s’occupe de l’encodage vidéo.

Autrement dit, si vous avez déjà un PC de jeu qui tient la route, vous n’aurez pas nécessairement besoin d’investir dans de nouveaux composants. Surtout si vous comptez diffuser des jeux relativement peu gourmands, comme des titres e-sport. Si toutefois vous cherchez une nouvelle machine de jeu, les configurations PC gamer de Numerama sont là pour vous aider.

Connexion internet : la fibre est obligatoire ?

Le stream est assez exigeant en terme de bande passante, il va donc falloir avoir une connexion internet robuste : « le câble à minima » estime l’expert et « au mieux la fibre pour pouvoir proposer la meilleure qualité d’image. Un stream en HD est beaucoup plus attractif qu’un stream en 480p. ». Avec de l’ADSL, il faudra passer votre chemin.

Rappelons que si vous êtes à la recherche d’un nouvel abonnement internet fixe, vous pouvez consulter notre récapitulatif des promotions internet du moment, ou utiliser notre comparateur d’offres internet.

Pour les logiciels, OBS ou Xsplit ?

Si le matériel est important, le logiciel n’est pas à négliger. La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreuses solutions gratuites très performantes. Spontexx utilise Streamlabs OBS, totalement gratuit et « qui permet une multitude de choses sans forcément avoir besoin d’une grande connaissance technique : [comme] afficher les alertes de follow, don, sub ou créer des scènes si on ne possède pas d’overlay. C’est un logiciel très facile d’usage et surtout très complet ». Bref, il en fait largement autant que Xsplit qui lui, est payant.

Quelques conseils du pro

Pour finir, voici quelques conseils supplémentaires de la part de Spontexx :

  • Il faut faire attention à l’acoustique et à l’environnement de stream pour faire en sorte que ce soit le plus plaisant aux viewers.
  • Amusez-vous lorsque vous streamez ! Partagez vos passions, votre bonne humeur, vous êtes là devant un public (même virtuel), alors restez vous même et créez un vrai lien avec les personnes qui vous regardent.

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour vous lancer dans l’aventure. Vous pouvez retrouver Spontexx sur Twitch et sur Twitter.

Les derniers articles