La marque Wiko est aujourd’hui incontournable sur le marché de la téléphonie mobile française. Elle propose un large catalogue de smartphones très accessibles, mais dont les noms de modèles sont peu évocateurs. Dans ces conditions, difficile parfois de s’y retrouver. Ce guide est là pour remédier.

Wiko-Gamechanger_opt

On continue notre série de guides d’achat dédié à un fabricant, qui permet de mieux comprendre le catalogue et éviter certains pièges. Cette fois-ci, nous nous intéressons à Wiko. La marque française (ou plutôt sino-française) s’est rapidement imposée comme un acteur majeur du marché de la téléphonie dans le pays en devenant le deuxième vendeur de téléphones derrière Samsung sur l’open-market, le marché des smartphones vendu sans abonnement.

À lire sur FrAndroid : Wiko, quand « l’épiphénomène » est devenu incontournable en Europe

Aujourd’hui, Wiko commercialise plus de 15 références sur son site alors que les sites marchands les plus populaires en France répertorient plus de 70 modèles, mais comptent indépendamment chaque variante selon son stockage ou sa couleur. Pourtant, dans le catalogue Wiko, on ne trouve aucun téléphone vendu au-dessus de la barre des 300 euros.

La marque s’adresse donc avant tout aux budgets serrés qui désirent un smartphone sous Android simple à l’usage et au bon rapport qualité-prix. Avec une telle proximité des prix, nous allons catégoriser les téléphones par leur taille d’écran et non leur prix de vente.

 

Un seul smartphone potable sous les 5 pouces

Wiko, comme ses concurrents, abandonne peu à peu les smartphones avec un écran de moins de 5 pouces.

Dans l’entrée de gamme, nous vous déconseillons vivement le premier prix Wiko Sunny, trop mal équipé même au prix de 59,99 euros. Bien que fournis sous Android 6.0 Marshmallow, ce téléphone avec un écran de 4 pouces n’est pas compatible 4G, intègre seulement 512 Mo de RAM et une petite batterie de 1200 mAh.

Wiko Sunny

Fuyez le Wiko Sunny

Les autres smartphones encore proposés par les boutiques sont d’anciens modèles comme le Wiko Bloom, le Wiko Birdy ou le Wiko Sunset 2 qui ont tous : un écran SD, peu de RAM, une petite batterie et une vielle version d’Android, le plus souvent Android 4.4 KitKat. Ils sont dépassés, évitez ces modèles.

DSC09979

Le Wiko Selfy 4G est le seul petit smartphone convaincant

Dans cette catégorie, le seul smartphone de Wiko qui nous semble convaincant est le Wiko Selfy qui avait obtenu plus de la moyenne lors de notre test. Ce smartphone est équipé d’un écran de 4,8 pouces HD, de la 4G, de 8 Go de stockage, 1 Go de RAM, un processeur quatre-coeurs Cortex A53 à 1 GHz et il est fournis avec Android 5.1 Lollipop, une version plus récente du système.

Le Wiko Highway Pure aurait pu faire partie de la sélection, mais un prix de vente de 199,99 euros pour une intégration d’Android 4.4 KitKat le disqualifie, même si le téléphone peut être mis à jour vers Android 5.0 Lollipop.

 

Une large famille de smartphones 5 pouces

Lorsqu’on pousse le filtre pour ne prendre que les smartphones équipés d’écran de 5 pouces, on comprend qu’il s’agit de la taille préférée de Wiko. Pour cause, il s’agit d’une taille de smartphone assez populaire qui est aujourd’hui la norme du marché.

Lenny 3

Pour les personnes qui recherchent un smartphone le plus accessible possible, nous conseillons le Wiko Lenny 3. Disponible dans une large gamme de couleurs, il intègre un écran 5 pouces HD, 16 Go de stockage, Android 6.0 Marshmallow, 1 Go de RAM et une batterie 2000 mAh pour moins de 100 euros.

Attention cependant, le Wiko Lenny 3 ne propose que la 3G+. Pour bénéficier de la 4G, il faudra se tourner vers le Wiko Tommy, tout récemment testé, à 129,95 euros qui par ailleurs intègre les mêmes composants, si ce n’est une meilleure batterie de 2500 mAh.

 

Wiko Ufeel : un haut de gamme à moins de 249 euros

On continue avec les smartphones équipés d’un écran de 5 pouces avec cette fois la famille de smartphone Ufeel, situé dans le haut de gamme du catalogue Wiko. La variante Ufeel Lite à 169,95 euros est à éviter, elle ne propose que 8 Go de stockage et 1 Go de RAM en plus comparé au Wiko Tommy vendu 40 euros moins chers.

Le modèle principal à 199,95 euros utilise un processeur plus moderne composé de quatre coeurs Cortex A53 à 1,3 GHz et épaulé par 3 Go de RAM. L’appareil photo monte d’un cran et passe à un capteur 13 MP.

wiko-ufeel-prime-test-05

Le Wiko ufeel prime est une réussite

Si votre budget vous le permet, le Wiko Ufeel Prime est sans doute le meilleur choix du catalogue de la marque. Lors de notre test, nous avons constaté une réelle montée en gamme pour ce modèle qui abandonne la définition HD pour un écran IPS Full HD, mais aussi 32 Go de stockage, 4 Go de RAM, un processeur Qualcomm Snapdragon 430 (8 coeurs cadencés à 1,4 GHz), un lecteur d’empreinte, une batterie de 3000 mAh et un appareil photo de 13 MP. On a également noté un vrai soin apporté au design de l’appareil avec un dos en aluminium agréable en main.

 

Une seule phablette au catalogue

On termine ce guide avec un smartphone équipé d’un écran 5,5 pouces HD, le Wiko Robby. Il s’agit de la seule phablette commercialisée par la marque.

À 129,95 euros elle se place au même tarif que le Wiko Tommy mentionné plus haut avec qui il partage quelques éléments de la fiche technique comme un processeur 4 coeurs Cortex A7 cadencé à 1,3 GHz et épaulé par 1 Go de RAM, l’appareil photo de 8 MP et l’intégration d’Android 6.0 Marshmallow.

robby 2

En revanche, on regrette que le Wiko Robby ne soit pas compatible 4G et qu’il n’intègre pas une batterie plus grande que 2 500 mAh, la même taille que celle du Tommy pourtant plus compact. Le stockage intégré est par contre un peu plus généreux puisque de 16 Go.