Les 26 modèles de voitures électriques qui sortiront en France en 2021

Il va y avoir du choix et surtout du choix en SUV

 

2021 sera-t-elle l'année de la voiture électrique ? Difficile de le certifier mais il y a des dizaines de modèles prévus. Nous avons listé les principales voitures que vous pourrez retrouver sur le marché. Il va y avoir du choix et surtout du choix en SUV.

C’est un premier trimestre record en France, il y a eu 30 439 immatriculations contre 25 913 de janvier à mars 2020. Pour le moment, la Model 3 se situe en première position des ventes, mais il y a du monde qui arrive sur le marché en 2021. Notez que le classement ci-dessous n’a pas d’ordre précis.

Volkswagen ID.4

Commencer ce guide par l‘ID.4, ce n’est pas un hasard. Ce SUV électrique ne laisse pas indifférent, il se divise en deux catégories, les versions avec batterie de 52 kWh et moteur de 148 ou 170 ch. La seconde catégorie est composée de la version avec batterie de 77 kWh et du moteur de 204 ch. L’autonomie du modèle haut de gamme (77 kWh) est de 520 km WLTP. La puissance du chargeur de l’ID.4 pointe à 11 kW, ce qui permet une charge de 0 à 80 % en 6 heures environ sur une borne adéquate. Enfin, la Volkswagen ID.4 encaisse jusqu’à 125 kW en charge rapide pour récupérer 80 % de sa batterie en moins de 40 minutes.

En entrée de gamme version 52 kWh, la version Pure offre 345 km d’autonomie pour un tarif de 39 370 euros, soit 32 370 euros avec le bonus écologique.

Mercedes-Benz EQA

Ce nouveau SUV compact électrique reprend la même formule que l’EQC et le van EQV : il se base sur son homologue thermique — le GLA en l’occurrence — et s’appuie sur la même plateforme, en attendant que la firme à l’étoile en possède une entièrement dédiée à l’électrique (notamment pour l’EQS).

Le Mercedes EQA est un beau bébé : deux tonnes. Ce n’est pas l’idéal pour proposer la plus véloce des accélérations. En témoignent les 8,9 secondes annoncées pour abattre le 0 à 100 km/h. Sa vitesse maximale est, quant à elle, limitée à 160 km/h. Sur une borne rapide, le SUV compact peut se recharger en environ 30 minutes, contre 5h45 sur une prise de 11 kW.

Du côté de la fiche technique, la version dévoilée par le groupe d’outre-Rhin embarque un seul et unique moteur d’une puissance de 140 kW (190 ch), pour un couple de 375 Nm. Sa batterie d’une capacité utile de 66,5 kWh lui confère 426 km d’autonomie (cycle WLTP). Mercedes assure qu’une variante quatre roues motrices de 200 kW (271 ch) et d’un rayon d’action de plus de 500 km arrivera dans un second temps.

Il sera vendu à partir de 44 900 euros, soit 37 900 euros avec le bonus écologique. Les deux niveaux Progressive Line et AMG Line sont à 47 900 et 49 900 euros, mais n’accèdent qu’au bonus de 3 000 euros.

Mercedes EQS

On ne sait pas grand-chose de l’EQS, cette limousine sera dévoilée le 15 avril prochain, mais nous avons eu des détails sur son intérieur. Comme vous pouvez le voir, il y a 3 écrans (12,3 pouces, 17,7 pouces et 12,3 pouces). Elle pourrait proposer jusqu’à 700 kilomètres d’autonomie… on ne sait pas encore si elle sera commercialisée en 2021 ou 2022.

Audi e-tron GT

L’Audi e-tron GT (2021 – Quattro) est une berline électrique, concurrente directe de la Tesla Model S. Nous avons pu l’essayer, l’e-tron GT est le second modèle électrique de la marque et découle du concept,-car éponyme présenté il y a deux ans au Salon de Los Angeles. L’autonomie s’établit à 488 kilomètres en usage mixte WLTP (472 kilomètres pour la version RS). Les deux moteurs développent 476 chevaux et 630 Nm de couple, mais une fonction Boost avec le Launch Control permet d’atteindre 530 chevaux. Le 0 à 100 km/h est abattu en 4,1 secondes et la vitesse maximale est de 245 km/h.

Audi e-tron GT quattro

En France, l’Audi e-tron GT débute à partir de 101 500 euros. Plus tard, comme le Taycan, une version propulsion viendra « adoucir » la facture et placer ce modèle sous les 100 000 euros.

Audi Q4 (Sportback) e-tron

Ces deux voitures électriques seront officialisées le 14 avril 2021. Il s’agit d’un nouveau SUV électrique en deux carrosseries.

L’Audi Q4 e-tron a déjà été présentée en juillet 2020, quelques informations ont été partagées à ce moment-là : au total, 306 chevaux grâce à deux moteurs électriques, les 100 km/h en 6,5 secondes et permet une vitesse de pointe de 180 km/h. La version d’entrée de gamme devrait être disponible avec un seul moteur (sur l’essieu arrière), elle pourrait même offrir 500 km d’autonomie. Les Q4 e-tron et Q4 e-tron Sportback seront basés sur la plate-forme MEB du groupe Volkswagen (la même que la Volkswagen ID.3).

Nissan Ariya

Elle a été officialisée en 2020, l’Ariya est un SUV coupé électrique. Plusieurs versions sont prévues, la version de base n’a que deux roues motrices pour 360 km d’autonomie et un 0 à 100 km/h abattu en 7,5 secondes. La version la plus musclée, 87 kWh Performance, propose une autonomie de 400 km, une puissance de 290 kW avec un couple de 600 Nm, une vitesse de pointe de 200 km/h, et un 0 à 100 km/h en 5,1 secondes.

La Nissan Ariya sera commercialisée au second semestre 2021, mais nous n’avons aucun tarif pour le moment.

Citroën ë-C4

C’est une berline compacte 100 % électrique, la Citroën ë-C4 exploite la plateforme e-CMP du groupe PSA. Elle est donc très proche des Peugeot e-208, e-2008 et autre DS3 Crossback e-Tense. Le bloc développe une puissance de 100 kW (136 ch) pour 260 Nm de couple, de quoi permettre d’abattre le 0 à 100 km/h en 9,4 secondes. Son autonomie est estimée à environ 200 kilomètres. Citroën annonce jusqu’à 100 kW de puissance en courant continu (DC) via son port Combo CCS.

La Citroën ë-C4 est vendue à partir de 35 600 euros, soit 28 800 euros avec le bonus écologique.

Porsche Taycan Cross Turismo

Officialisée en mars 2021, la Porsche Taycan Cross Turismo est un mariage atypique entre un coupé électrique et un break. La Taycan 4 Cross Turismo de base propose une batterie de 280 kW, une puissance de 350 kW avec Launch Control, une accélération de 0 à 100 km/h en 5,1 secondes, une vitesse maximale de 220 km/h et une autonomie (en cycle WLTP) de 389 à 456 km.

La version Taycan Turbo S Cross Turismo propose une batterie de 460 kW, une puissance de 560 kW avec Launch Control accélération de 0 à 100 km/h en 2,9 secondes, vitesse maximale de 250 km/h et une autonomie (en cycle WLTP) de 388 à 419 km.

Porsche Taycan Cross Turismo

Porsche Taycan Cross Turismo

Selon Porsche, la Taycan Cross Turismo sera livrée à partir de l’été 2021. Le modèle le moins cher coûte 93 635 euros sans rajouter d’options. Comptez autour de 193 000 euros pour la Turbo S. Les autres prix n’ont pas encore été annoncés. Dans tous les cas, vous ne pourrez pas bénéficier du bonus écologique.

BMW i4

Il n’y a pas que des SUV en 2021, voici la nouvelle berline électrique BMW i4. La BMW i4 sera proposée en différentes versions, donc une BMW M Performance disposant d’une puissance de 390 kW (équivalant à 530 ch) et un 0 à 100 km/h abattu en « environ » 4 secondes. Une des versions disponibles coiffera la Tesla Model 3 au poteau en termes d’autonomie, puisque la BMW i4 affichera 590 km WLTP.

Il est fort probable toutefois que l’écran incurvé de la nouvelle interface iDrive soit de la partie.

BMW iX

L’iX a été officialisé en 2020, elle arrivera fin 2021 avec les variantes xDrive40 et xDrive50. Le xDrive 40i dispose de 240 kW de puissance (300 ch) via les deux moteurs avant/arrière, le xDrive50i offrant 370 kW (500 ch). L’exercice du 0-100 km/h est communiqué à 6 et 5 secondes.

Sa grande batterie de 100 kWh lui confère aussi d’une autonomie de plus de 600 kilomètres, selon le cycle WLTP. Compatible avec la charge rapide allant jusqu’à 200 kW, le pack se recharge de 10 à 80 % en l’espace de 40 minutes. Comptez aussi 10 minutes pour retrouver 120 kilomètres, ou 11 heures pour une charge complète sur une Wallbox de 11 kW.

Le BMW iX xDrive40 sera vendu à 86 250 euros en France, contre 77 300 euros en Allemagne.

BMW iX3

L’iX3 a été annoncée en 2020, c’est le second SUV 100 % électrique de BMW après l’iX. L’iX3 possède un seul moteur électrique, situé dans l’essieu arrière. Avec 210 kW (286 ch) et 400 Nm, la vitesse maximale est limitée à 180 km/h, et l’iX3 peut passer de 0 à 100 km/h en 6,8 secondes.

Sur les 80 kWh qu’offre la batterie, l’iX3 a 74 kWh à sa disposition. Cela lui permet de parcourir 460 km en cycle WLTP. Elle peut être rechargée dans des chargeurs rapides de 150 kW, passant de 0 à 80 % de charge en 34 minutes, selon BMW.

Hyundai Ioniq 5

Après les Ioniq et Kona, Hyundai a présenté la Ioniq 5. Issue du concept Hyundai 45 révélé en 2019, elle promet 450 à 500 kilomètres d’autonomie. Elle a été déclinée en propulsion et en transmission intégrale et conçue sur la base de la nouvelle plateforme e-GMP. Vous avez ensuite deux configurations batteries : 58 ou 72,6 kWh.

Sa commercialisation est prévue en 2021, mais nous n’avons pas encore tous les détails sur ses tarifs.

Tesla Model Y

Le Model Y est la version SUV de la Model 3 qui est déjà sur le marché américain depuis quelques mois. Son sort en Europe dépend de la nouvelle usine berlinoise qui sera finalisée cette année. On ne connaît pas encore officiellement son prix en Europe, il est fort probable qu’il baisse d’ici les premières livraisons.

La Model Y est pour le moment à 63 000 euros en version Grande Autonomie avec 505 kilomètres d’autonomie (WLTP) et un 0 à 100 km/h en 5,1 secondes. La version Autonomie Standard Plus a été retirée du marché, car elle ne correspondrait pas aux critères de qualité que Tesla s’impose.

Tesla Model S

La nouvelle Model S arrivera cette année en version Grande Autonomie et Plaid. C’est évidemment la version Plaid qui est convoitée, avec 628 kilomètres d’autonomie, un 0 à 100 km/h en 2,1 secondes et une vitesse maximale de 322 km/h. Mais c’est moins bien que la Plaid+ qui a été retardée à 2022 pour le moment.

Tesla Model S

L’intérieur a également été revu sur toutes les versions, tesla a supprimé l’écran tactile installé en mode portrait en faveur d’un nouvel écran de 17 pouces d’une définition de 2200 x 1300 pixels. Sa puissance graphique de son écran de 10 téraflops fait d’elle une véritable console de jeux vidéo sur roues.

Tesla Model X

C’est un SUV électrique qui a également eu droit à sa cure de jouvence comme la Model S. À l’extérieur, les changements apportés restent minimes, avec une face avant légèrement revue et moins d’effets chromés. C’est une fois de plus à l’intérieur que Tesla a apporté le plus de modifications. Le SUV s’inspire d’ailleurs grandement de sa cousine berline, avec son écran horizontal de 17 pouces d’une définition de 2200 x 1300 pixels et d’une puissance de 10 téraflops.

Tesla Model X

Cette montée en gamme se traduit aussi par des performances toujours plus folles. La version « Performance » a été remplacée par une variante « Plaid » — mais aucune « Plaid+ » à l’horizon — de 1020 chevaux boostée par trois moteurs électriques.

Skoda Enyaq iV

Dérivée du Volkswagen ID.4, la Skoda Enyaq iV est un SUV. Le premier, l’Enyaq iV 60 disposera d’une puissance de 132 kW (180 chevaux). Il sera équipé d’une batterie de 62 kWh lui offrant une autonomie de 390 km (cycle WLTP). Le second, l’Enyaq iV 80 disposera quant à lui d’une puissance de 150 kW (204 chevaux). Sa batterie de 82 kWh lui permettra de profiter d’une autonomie de 510 km (cycle WLTP).

L’entrée de gamme Skoda Enyaq iV est vendue 41 220 euros hors bonus, soit 34 220 euros. L’Enyaq iV 80 est vendu jusqu’à 50 330 euros en version Sportline.

Dacia Spring

La Spring de Dacia est la voiture la moins chère sur le marché électrique. C’est un format compact avec un look de SUV, mais ne vous trompez pas : elle est vraiment petite. Nous l’avons essayé, et elle nous a bluffés. Grâce à un bonus écologique limité à 4 587 euros, le prix de base de la Spring est de 12 403 euros (16 990 euros hors bonus CO2 en finition d’entrée de gamme Confort).

Sous le capot, accrochez-vous ça va décoiffer (pas du tout), la Dacia Spring dispose d’un moteur électrique de 44 chevaux et 125 Nm. Les performances sont évidemment en accord avec les prestations de la voiture, le 0 à 100 km/h est annoncé en 19,1 secondes, la vitesse maximale est de 125 km/h et les reprises de 80 à 120 km/h réclament 26,2 secondes.

La batterie de 26,8 kWh doit assurer 225 km d’autonomie en cycle mixte WLTP et jusqu’à 295 km en ville. La puissance du moteur électrique est de 33 kW, l’équivalent de 44 ch, sa vitesse de pointe de pointe ne dépasse pas 125 km/h.

Cupra Born

C’est un constructeur espagnol derrière la marque Cupra, la Born sera son premier véhicule électrique. Cupra annonce une autonomie de 500 kilomètres avec une seule charge, grâce à une batterie de 77 kWh (82 kWh bruts). Une borne de recharge rapide permettra de récupérer 260 km d’autonomie en 30 minutes. Elle sera commercialisée en fin d’année 2021, les tarifs n’ont pas été annoncés.

Ford Mustang Mach-e

Elle a été dévoilée en 2019 et elle arrive à peine sur le marché français. Les batteries signées LG Chem sont refroidies par eau et air et, avec 600 km d’autonomie (norme WLTP) annoncée pour la version haute de 99 kWh en puissance totale (420 pour la version 75 kWh). Vous trouverez les détails techniques complets sur cet article.

Ford Mustang Mach-E / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100000451 / L’utilisation de cette image est pour des buts rédactionnels gratuite. Publication sous indication de source : « obs/Ford Motor Company Switzerland SA »

Ford Mustang Mach-E / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100000451 / L’utilisation de cette image est pour des buts rédactionnels gratuite. Publication sous indication de source : « obs/Ford Motor Company Switzerland SA »

La Mach-E est vendue 49 990 euros en France, c’est la version RWD 76 kWh (440 km en WLTP) et jusqu’à 65 500 euros en version AWD 99 kWh (540 km d’autonomie annoncée).

KIA EV6

On l’appelle la tueuse de Model Y. Le nouveau SUV électrique EV6 arrivera cette année à partir de 47 990 euros. La version GT haut de gamme est à 66 900 euros, soit un peu moins que le Model Y Performance à 70 000 euros. Conçue avec Hyundai, celle-ci promet plus de 510 km d’autonomie sur la version la plus efficiente.

En entrée de gamme, l’EV6 n’intègre qu’un seul moteur électrique de 228 chevaux et 350 Nm de couple, avec une batterie de 77,4 kWh. Une version intermédiaire dotée de deux moteurs et quatre roues motrices permet d’atteindre une puissance de 325 chevaux pour 605 Nm de couple, alors qu’une variante GT (toujours dotée des mêmes batteries) va jusqu’à 585 chevaux et 740 Nm de couple. Le EV6 GT permettra d’attendre une vitesse maximale de 260 km/h mais surtout un 0 à 100 km/h en 3,5 secondes.

MG ZS EV

Ce SUV signe le grand retour de MG en France, qui est désormais une filiale du chinois SAIC. Le MG ZS EV est un SUV électrique qui propose une autonomie maximale de 263 km (WLTP) avec une puissance de 143 ch – 105 kW.

Nous avons pu l’essayer, nous principal atout est son prix : 29 990 euros, hors bonus écologique de 7000 euros et hors prime à la conversion pouvant aller jusqu’à 5000 euros. MG ne pratiquant pas de remise, vous toucherez donc au minimum votre MG ZS EV à 17 900 euros en France. Un tarif avantageux compte tenu des prestations.

Opel Mokka-e

L’Opel Mokka-e est un SUV avec un moteur de 100 kW (136 ch) atteignant la vitesse maximale de 150 km/h. Elle atteint les 322 km selon le cycle WLTP et peut recharger 80 % d’énergie sur une borne de recharge rapide.

Hors aides gouvernementales, la Mokka-e est proposée à un prix débutant à partir de 36 100 euros (soit 29 100 euros avec le bonus écologique) et jusqu’à 42 050 euros.

Opel Combo-e Life

C’est un ludospace : un monospace destiné aux familles, aux taxis et VTC. Il se décline en 2 versions : standard (5 places) et XL (7 places). Dans sa version 7 places, il offre 850 litres d’espace de chargement contre 597 litres dans la version standard.

Avec une puissance moteur de 100 kW (136 ch) et un couple de 260 Nm, il est capable d’abattre le 0 à 100 km/h en 11,2 secondes et a une vitesse maximale de 130 km/h. Sa batterie de 50 kWh lui confère une autonomie de 280 km selon le cycle WLTP. Grâce à sa charge rapide, il est possible de récupérer 80 % de l’énergie en environ 30 minutes sur une borne de recharge publique.

Le nouvel Opel Combo-e Life sera commercialisé à l’automne 2021, à des tarifs qui seront annoncés ultérieurement.

Peugeot e-Rifter

C’est un modèle familial basé sur l’utilitaire Peugeot. Son moteur a une puissance de 100 kW (136 ch) et 260 Nm de couple, avec ses 3 modes de conduite. Les performances ne sont pas son crédo, mais il peut remorquer jusqu’à 750 kg. Sa batterie de 50 kWh, identique aux autres modèles PSA, délivre 280 km d’autonomie WLTP en moyenne.

Aiways U5

En provenance de Chine, ce SUV est vendu à 39 300 euros (32 300 euros avec le bonus écologique). Avec une puissance de 150 kW (204 ch), l’autonomie annoncée est d’environ 410 km (63 kWh, WLTP). Le moteur de 204 chevaux et 310 Nm de couple propulse l’U5 de 0 à 100 km/h en 7,8 secondes. La recharge peut s’effectuer sur une borne rapide en courant continu jusqu’à 90 kW (20 à 80 % en 35 minutes) ou sur une borne en courant alternatif jusqu’à 6,6 kW (0 à 100 % en 10 heures).

Volvo XC40 Recharge

Et pour terminer… un SUV électrique. Le XC40 Recharge propose une batterie de 78 kWh, avec une autonomie (en cycle WLTP) annoncée de 418 km ainsi qu’une puissance de 408 chevaux. Il est aussi le premier à bénéficier de la plateforme CMA (pour Compact Modular Architecture) dédiée à cette technologie, une plateforme qui tend à se démocratiser puisque Volvo compte vendre uniquement des voitures électrifiées d’ici 2030.

Mercedes EQA

Nous avons pu l’essayer, elle nous a convaincus : la copie rendue est bonne, mais l’autonomie encore assez restreinte et le réseau de recharge loin d’être aussi dense que celui de chez Tesla n’en fait pas une voiture assez polyvalente à nos yeux. Et à environ 60 000 euros, certains clients pourraient y réfléchir à deux fois avant de sauter le pas.

Les derniers articles